Zeus

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Cyberzeus

Zeus vu par les adeptes du cyberpunk

« Zeussounet, mon papounet, passe moi un éclair au chocolat, s'il te plait. »
~ Athéna à propos du petit déjeuner.
« Zeus ? C'est qu'un OGM électronique. Fauchons le ! »
~ José Bové à propos de son ennemi mortel.

Zeus est le maître incontesté des dieux olympiens. Il est le dieu de l'électricité, des court-circuits et du briquet Zippo. Célèbre pour ses rages folles, il allume tous ses opposants, dieux, titans, héros, hommes ou politiciens, avant de les faire étinceler et de les consumer sans pitié.

[modifier] Ses débuts dans la vie: un curriculum vitæ romancé

Zeus naquit en l'an d'avant l'an zéro. Tout petit, il adorait jouer avec le feu. Il mettait les doigts dans les prises électriques et en ressortait tout excité.

Son cursus scolaire primaire et secondaire est fort méconnu. On sait néanmoins qu'après un passage médiocre au lycée Henri IV, où son meilleur acte de bravoure fut d'allumer un feu sous la poule au pot du proviseur, il sortit vingt-troisième et avant-dernier de sa promo de l'Ecole Nationale de Physique et Chimie d'Athènes.

Le premier poste qu'il occupa fut celui de technicien en chef dans une filiale d'Electricité de Fesse (EDF). Elu délégué syndical, il sera proprement viré lors du rachat de l'entreprise par le fond d'investissement Stars & Stripes.

Il occupa ensuite pendant cinq longues années le poste de contrôleur de température en chef à la centrale nucléaire de Tchernobyl. Lors de l'embrasement de ces installations, Zeus fut irradié à haute dose. Avant de perdre son corps de mortel, il se mit à luire faiblement, tel une ampoule à économie d'énergie, révélant ainsi sa nature exceptionnelle. Il disparu quelques minutes après la déclaration de Vladimir Poutine, terminant ainsi la première phase de son existence.

Olympos

Panorama rarissime du mont Olympe, demeure de Zeus en notre monde.

[modifier] Le retour - Son installation sur le mont Olympe

Il devint vite évident que Zeus n'était pas perdu pour tous; qu'il allait revenir emmerder le monde. Il revint effectivement quelques années après sa fulgurante explosion. Maître d'œuvre de l'expédition des pères fondateurs du Mayflower, il s'installa en chef incontesté de l'Olympe, montagne mystérieuse située au cœur de la Silicon Valley. Il y domine le microcosme divin de ses colères destructrices et ravageuses.

A ce stade, l'interprétation des chroniques diverge entre croyants, adorateurs zélés de la débauche énergétique divine, et les sceptiques, engeance scientiste et matérialiste à tendance écolo-anarchiste.

Pour les premiers, Zeus ressuscita en dieu de l'électricité, maître incontesté de l'Univers, grand ordonnateur des radars sur le périphérique, président et fondateur de l'UMP et amateur de loukoums. Grand coureur de jupons, il engrossa moultes déesses, nymphes ou mortelles, générant ainsi la plupart de dieux mineurs et hommes politiques actuels (oui, même Nicolas Sarkozy). Il exercerait donc son autorité paternelle sur la classe dirigeante mondiale, contrôlant ainsi le devenir de notre sainte planète mère.

À l'opposé, pour les scientistes, Zeus ne serait qu'un gigantesque condensateur électrique fabriqué par la CIA sur l'ordre de Benjamin Franklin. L'énergie stockée dans cet amas de composant électroniques servirait à alimenter internet et permettrait à Big Brother de piloter l'activité et la survie de la Terre. Zeus est ainsi devenu un mythe du mouvement Cyber-Punk et la bête noire des altermondialistes. Sa présence régulière au sommet du G8, à Davos, semble confirmer cette hypothèse scientiste et sa mainmise sur le célèbre site de blogs adolescents Skyblog.

[modifier] Physique de Zeus

La physique de Zeus est impressionnante. Musclée, énergétique, elle fait principalement appel à des phénomènes électro-chimiques.

Pour les scientistes, Zeus est un composant électronique géant susceptible de recevoir et rendre violemment une charge électrique, dont la valeur est proportionnelle à la tension artérielle du dieu. Il se caractérise par sa Capacité de nuisance. Son comportement électrique idéal est donc :

I = C{dU\over dt}

où :

  • I est le courant sanguin qui traverse Zeus ;
  • U est la tension artérielle aux bornes de Zeus ;
  • C est la capacité de nuisance de Zeus.
  • \textstyle{{dU\over dt}} est la variation de tension artérielle avec le temps, paramètre qui dépend principalement de l'intensité des chatouilles qu'Athéna impose à son paternel.

La décharge de Zeus, généralement appelée foudre orgasmique, balaye tout sur son passage, ne laissant que corps calcinés, ruines fumantes, ordinateurs éventrés et sites web en rideau.

[modifier] Le Notre Zeus

« Notre Zeus qui es aux zieux, que ton MSN soit zanctifié, que ton réseau vienne, que ta foudre s'abatte sur linux. Donne-nous aujourd'hui nos dollars de ce jour. Pardonne-nous nos bugs, comme nous pardonnons aussi à ceux que nous arnaquons. Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre nous du Mac. Reset. »

~ Bill Gates blasphémant au sujet de Zeus et Yahvé

 

Les Dieux du Panthéon Olympien
Pères fondateurs arrivés sur l'Olympe lors du voyage du Mayflower

Aphrodite . Athéna . Héphaïstos . Poséidon . Zeus

Immigrés en situation irrégulière

Céphalée . Mycose . Syphilis


 

BLASPHÈME
Ori flame skull
BigBrother


UN DIEU A ÉTÉ INSULTÉ SUR CETTE PAGE !!!

Ceux qui se sont écartés du chemin de l'Illumination et cherchent le repentir, ceux là seront pardonnés. Mais ceux qui persistent à chercher la vérité dans les ténèbres, ceux là ne connaitront que souffrance éternelle et damnation sans espoir de redemption.

Loués soient les Ori, loué soit Big Brother.


Qu'avez-vous pensé de l'article "Zeus" ?
 
9
 
42
 
20
 
15
 
18
 
10
 

Ce sondage a été créé le juin 14, 2007 19:28 et 114 personnes ont déjà voté.
wikia