Ygerne

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Ygerne est l'héroïne d'un roman du XIIe siècle, Dame Ygerne qui narre les aventures d'une soignante anticonformiste à l'hospice de Saint-Pantaléon. Le roman est une spin-off de Parzival de Wolfram von Eschenbach, roman qui rencontra un tel succès que beaucoup de ses héros eurent par la suite leur propre série.

[modifier] Le monde de Parzival

Parzival rider.jpg

« Kitt, emmène-moi au galop, si tu vois ce que je veux dire »

Parzival est une série d'aventures qui met en scène Perceval, un chevalier solitaire et son cheval Kitt, un cheval intelligent qui se met au trot ou au galop quand on le demande. Perceval aide des personnes en difficulté et lutte contre le crime. Perceval croise sur sa route de nombreux autres personnages qui donneront naissance à des séries qui rencontreront plus ou moins de succès. La série originale Parzival est une énorme réussite grâce à deux éléments novateurs dans le monde littéraire sclérosé du siècle :

  • le personnage de Kitt est une invention très originale et il entretient une relation complice avec Perceval. Kitt est le contrepoint comique de Perceval, et ses mouvements de tête taquins et ses hennissements provoquent souvent l'hilarité des lecteurs.
  • Perceval a un brushing.

Dans une interview postérieure, l'auteur expliquera ses buts en créant ce couple de personnages.

Wolfram von Eschenbach : Putain, on essaie d'élever le sens moral des gens et on se heurte à une bande d'idiots. Moi je voulais ouvrir l'esprit de mes contemporains, mais l'histoire du gars qui est complice avec son cheval, tout le monde est passé au travers. Mais bordel de merde, c'est quand même pas si terrible à comprendre : il aime se faire son cheval, vous comprenez ? Son truc c'est les ongulés. Personne n'a pigé ça ?

[modifier] Klingsor

Klingsor alf.jpg

Klingsor aurait pu devenir un personnage culte, si seulement les gens avaient su lire.

Klingsor est la première spin-off du monde de Parzival. Au départ, Klingsor était un être maléfique dévoré par la vengeance, mais bon.

Il s'agit d'une série comique qui met en scène Klingsor, du royaume de Melmac, égaré en Bavière et recueilli dans une famille ordinaire de paysans, les Tanner. Klingsor parle souvent de son royaume où tout est différent : on y fait cuire la viande de rat, on n'y mange qu'un enfant sur trois et on jette des pierres aux lépreux que les jours de fête.

La série joue en permanence sur le décalage entre les habitudes étranges de Klingsor et la vie ordinaire d'une famille paysanne. Le personnage de Klingsor a rencontré un vif succès avec ses reparties astucieuses et loufoques.

Pour autant la série est aussi une forme de méditation philosophique et une belle réflexion sur l'ouverture d'esprit. La relation entre Klingsor et les Tanner évolue lentement vers la compréhension et l'attachement réciproque. Enfin jusqu'au troisième épisode, quand les villageois découvrent la présence de Klingsor qu'ils prennent pour un musulman. Ils lui arrachent alors le pancréas et le mangent pour s'approprier sa force, tandis que les Tanner sont enterrés vivants après avoir été décapités.


Klingsor.png

[modifier] Amis de la table ronde

Friends rt.jpg

Est-ce que Dame Herzeloyde et Gahmuret vont enfin arrêter de tourner autour du pot et se mettre à chercher sérieusement la clef de cette ceinture de chasteté ?

Tiens pour changer un peu, les scénaristes ont fait une série comico-romantique, le genre avec Meg Ryan et Hugh Grant.

On retrouve plusieurs personnages de Parzival qui habitent dans un grand château, qui essaient de coucher ensemble et qui s'interrompent de temps en temps pour faire des blagues.

Je vois pas trop l'intérêt.

À la limite le générique est sympa, mais les chants grégoriens, c'est un peu lourd à force.

En plus j'ai raté France-Galles à cause de ces conneries.

[modifier] Gauvain est übercool

Fonzie tap.jpg

« Salut tronche de cake ! », réplique culte de Gauvain, jusqu'à ce qu'il se fasse bouffer par le griffon.

Basée sur le personnage de Gauvain, le chevalier rebelle au grand cœur, voilà une série qui aurait pu être une belle réussite. Mais celui qui était le comique dans Parzival n'a pas un personnage assez profondément fouillé pour permettre à la série de décoller.

Gauvain répare son cheval, Gauvain chambre le griffon, Gauvain fait des cascades à dos de mule, Gauvain joue du luth, Gauvain nous fait chier avec sa coiffure à la con et son sourire de scout de merde.

Si c'est un vrai rebelle, filez-lui une arme de dingo, genre un fléau d'armes avec 5 boules à piques, et envoyez-le démonter d'autres mecs armés de hache, histoire qu'on ait du sang.

La série est donc un four et s'arrête au 5ème épisode lorsque Gauvain meurt atrocement mutilé et que concommitament les scénaristes sont éviscérés par la production.

[modifier] Présentation de la série Dame Ygerne

Ygerne titre.jpg

La page de titre de la première saison du roman Dame Ygerne

Dame Ygerne est un personnage atypique par ses méthodes novatrices et osées, et elle souffre de plus d'un handicap qui la rend dépendante à des anti-douleurs. Elle dispose d'une équipe de trois dames soignantes qui constitue un service spécial dans l'hospice.

[modifier] L'héroïne, Dame Ygerne, puisque c'est bien d'elle dont on parle

Ygerne souffre d'un handicap : c'est une femme-tronc. Elle a perdu ses quatre membres lors d'une attaque d'ours, et elle souffre énormément des suites de cet accident. Elle prend donc pour calmer ses tourments de grandes quantités d'écorce de saule.

[modifier] L'équipe

Ygerne est entourée d'une équipe de faire-valoir dans les personnes de Dame Geneviève, Dame Clotilde et Dame Roger.

[modifier] Spoilers

L'analyse et la critique, on s'en balance, je fais péter les épisodes.

[modifier] Saison 1

[modifier] Épisode 1 : Un cas pas banal

Un patient qui souffre terriblement du ventre arrive à l'hospice.

Ygerne : Alors qu'est-ce que nous avons ?
Clotilde : Le patient souffre de douleurs ventrales. À mon avis c'est un empoisonnement à la Terre ou peut-être un empoisonnement au Feu.
Roger : Ça pourrait très bien être un empoisonnement à l'Eau aussi.
Geneviève : Et pourquoi pas une possession démoniaque ?
Ygerne : Hmmm. Dans tous les cas, faites-lui un lavement d'estomac et chantez un Te Deum.
Roger : Mais si on se trompe, le Te Deum pourrait le tuer !
Ygerne : Vous avez raison. Allez interroger le patient, il nous cache sûrement quelque chose.


Clotilde : Mon doux prince, est-ce que vous nous avez bien tout dit ?
Le patient : Aaaaargh.
Clotilde : Il est mort. Zut.

[modifier] Épisode 2 : Un cas mystérieux

Nuvola apps important.png
Faites attention !
Télécharger des rouleaux de parchemin illégalement, c'est la même chose que voler des bananes.

Un patient en phase de délire arrive à l'hospice.

Le patient : Minitel !
Clotilde : Qu'est-ce qu'il raconte ? Il est fou !


Ygerne : Alors qu'est-ce que nous avons ?
Clotilde : Le patient souffre de délire.
Geneviève : Pour moi c'est un empoisonnement à l'Air. Les vapeurs éthérées remontent dans la tête et provoquent des bouffées de dinguerie. On le pend par les pieds et on lui saigne les chevilles pour que les vapeurs s'échappent.
Roger : Je penche pour une possession démoniaque.
Ygerne : Hmmm. Je garde la possession, faites venir frère Jérôme pour un exorcisme.


Roger : Dame Ygerne, les prières de frère Jérôme n'ont rien fait, l'état du patient a empiré.
Ygerne : À moins que...
Roger : À moins que ?
Ygerne : À moins que le patient ne souffre de deux maladies en même temps. Possession et empoissonnement. Pendez-le par les pieds avec la tête dans un bénitier.


Clotilde : Mon doux prince, comment allez-vous ?
Le patient : Blub.
Clotilde : Il est mort. Allons bon voilà autre chose.

[modifier] Épisode 3 : Un bien étrange cas

Nuvola apps important.png
Faites attention !
Télécharger des codex reliés plein cuir sur des sites de peer-to-peer, c'est exactement pareil que voler le porte-monnaie d'une vieille dame cacochyme.

Un patient qui souffre terriblement du ventre arrive à l'hospice.

Ygerne : Alors qu'est-ce que nous avons ?
Clotilde : Le patient souffre de douleurs ventrales. À mon avis c'est un empoisonnement à la Terre ou peut-être un empoisonnement à l'Eau.
Geneviève : Et pourquoi pas une possession démoniaque ?
Ygerne : Hmmm. Dans tous les cas, faites-lui un lavement d'estomac et chantez un Te Deum.
Roger : Mais si on se trompe, le lavement pourrait le tuer !
Ygerne : Vous avez raison. Attendons d'autres symptômes.


Ygerne : Mais bien sûr ! Amenez-moi au patient ! Vite !


Ygerne : Êtes-vous chevalier ? Répondez-moi !
Le patient : Ouiiii... aaaaaargh.
Geneviève : Oh mon dieu, il est mort.
Roger : Comment avez-vous su ?
Ygerne : Ce tronçon de lance de 80 centimètres qui lui traverse le thorax. C'est rare mais ça arrive.
Clotilde : Mince !


Ygerne : Hé ! Y a quelqu'un ? Vous avez oublié de me ramasser !

[modifier] Épisode 4 : Un cas peu ordinaire

Nuvola apps important.png
Faites attention !
Télécharger des livres écrits sur vélin et enluminés à la main et les partager, ça revient à dealer de la méthamphétamine à des orphelins. C'est pareil. C'est la même chose.

Un patient avec un bras arraché au niveau du coude arrive à l'hospice.

Ygerne : Tiens mais c'est notre malade imaginaire ! Qu'est-ce qui ne va pas cette fois ? On a des gaz ?
Le patient : J'ai... j'ai mal au bras...
Ygerne : C'est normal, vous êtes en période de croissance. Reposez-vous, ça passera.


Geneviève : Et si votre diagnostic était incomplet ? Peut-être qu'il a vraiment quelque chose de sérieux ? Comme un empoisonnement local à la Terre par exemple ?
Ygerne : FERME TA PUTAIN DE GUEULE ! FILE-MOI MON ÉCORCE DE SAULE ! AAAAARHH GNNNNRRRRR HHHHNNNN
Geneviève : Voilà ! Voilà !
Roger : Vous devriez diminuer les doses.
Ygerne : TA GUEULE, est-ce QUE JE VIENS te faire chier QUAND TU fais une crise DE MANQUE ? Fous-moi LA PAIX !


Ygerne : Et alors comment va notre patient farceur ?
Clotilde : Le haut de son bras est maintenant tout noir.
Ygerne : Bon, envoyez un échantillon au frère herboriste.


Nuvola apps important.png
Faites attention !
Télécharger des œuvres sur internet et les mettre à disposition d'autres voleurs de pommes, c'est comme voler des patates et les dealer gratuitement après. Il n'y a pas de différence.
Roger : Les résultats sont revenus, on décèle des silicates d'aluminium, des palygorskites, plusieurs oxydes octaédriques, de l'acide fulvique, des traces de matières carbonées. Autrement dit nous avons affaire à...
Ygerne : ... à de la Terre. Bien. C'est Geneviève qui va être contente. Cautérisez le bras.
Clotilde : Trop tard il est mort avant-hier.
Geneviève : Si je m'attendais à ça, nom d'un chien.

[modifier] Épisode 5 : Ça alors un cas comme ça j'y crois pas

Épisode flash-back pour cause de grève des moines-scénaristes (l'abbé menace de réduire la ration de navets)

Un patient qui souffre terriblement du ventre avec un bras arraché au niveau du coude en phase de délire arrive à l'hospice.

Ygerne : Alors qu'est-ce que nous avons ?
Ygerne : Tiens ça me rappelle ce patient...

Suit une série de flash-backs recopiés par des copistes free-lance.

Le patient : Aaaaargh.
Clotilde : Il est mort.

[modifier] Épisode 6 : Incroyable ce cas est vraiment bizarre il faut absolument regarder cet épisode et surtout les pubs à la coupure

Nuvola apps important.png
Faites attention !
Télécharger des choux de Bruxelles sur internet, c'est pareil que dealer des courgettes à des voleurs de carottes.


Bon en fait c'est toujours la même chose ces conneries, je crois que je vais plutôt lire Desperate Plippalinot.

[modifier] Épisode 7 : Non mais c'est pas possible ! Ce cas c'est du jamais vu ! Ne rate pas ça !

C'est bon j'ai lâché l'affaire.

[modifier] Épisode 8 : Allez reviens, on a mis un nouveau personnage et le cas est vraiment vraiment zarb

Pourquoi ils font plus des bonnes vieilles séries comme Mission à Cipango impossible ?

[modifier] Épisode 9 : Tout le monde couche avec tout le monde

Y a décidément que des foutaises dans les livres, je vais aller me lobotomiser en regardant Autant en emporte le vent.

Partage sur...
wikia