Yak de Syldavie

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Une paysanne syldave en train de traire une yak domestique.jpg

Une paysanne syldave en train de traire un yak (femelle)

Etendard du pelican de syldavie.jpg

L'Étendard du Pélican


Le yak (yákk en syldave) a été introduit en Syldavie par la reyne Chu Schen (qui est née d'un père mongol et d'une mère bretonne) lors de son mariage avec le roy Muskar II en 1298.





[modifier] Le yak domestique

Beurre et fromage de yak dans une cremerie syldave.jpg

Beurre et fromage de yak sur l'étal d'une crémerie syldave

Fromage de yak entoure de bouse.jpg

Fromage de yak entouré de bouse d'idem parfumée aux herbes. Méthode traditonnelle pour augmenter la conservation d'iceluy

Le yak domestique (Bos grunniens grunniens sildavius) est utilisé comme bête de somme, coutume syldave consistant à coucher la bête sur le flanc et à s'allonger dessus pour faire la sieste.
C'est de cette coutume que viendrait l'expression "faire un somme".
Le yak domestique est également utilisé comme monture pour se déplacer.

En outre, il fournit :

  • de la laine avec laquelle on confectionne des vêtements et des cordes,
  • du cuir,
  • de la viande fraiche qui peut être séchée à l'air froid et sec,
  • du lait sous forme nature ou fermentée,
  • du beurre et du fromage.

En Syldavie le yayourt de yak (femelle) est aussi populaire que le yaourt de brebis l'est en Bulgarie.

De plus, la bouse de yak séchée est un combustible très apprécié.

Bouses de yak sechees.jpg

Tas de bouse de yak séchée









[modifier] Le yak des montagnes

Troupeau de yaks des montagnes.jpg

Troupeau de yaks des montagnes

Il existe en Syldavie un yak des montagnes redevenu à l'état sauvage (Bos grunniens mutus sildavius).

Les yaks des montagnes vivent essentiellement dans la province du Lhyârzack, sur les hauts plateaux des Zmïllevyaks dans les montagnes des Katpates.

La fourrure du yak des montagnes mâle est très recherchée. Pour ne pas abimer sa peau, il est traditionnellement chassé à l'aide d'un pal.





[modifier] Le yak des bois

Fraise des bois fragaria vresca.jpg

Fraise des bois Fragaria vresca

Il existe également une autre espèce de yak, le yak des bois (Bos grunniens mutus sildavius silvestris belua) qui lui aussi vit à l'état redevenu sauvage. Cette espèce s'est remarquablement bien adaptée à son milieu et se nourrit presque exclusivement de miel et de fraises (Fragaria vesca).

Autrefois le yak des bois était chassé pour sa graisse dont on se servait pour faire de la lyak.

Le yak des bois est devenu une espèce rare qui est actuellement protégée ("label gibier royal"). Il est interdit de le photographier.
La législation en vigueur en cas de braconnage et/ou de prise de photos est très sévère.





[modifier] La lyak

La lyak est une sorte de verni utilisé pour décorer les meubles et les objets d'art.
En Syldavie, la lyak est aussi un ingrédient fréquement utilisé pour la préparation des popotes d'antiquaire.

La lyak fraîche est utlisée en cuisine pour la recette du canard lyakê dont la réputation à depuis longtemps franchit les frontières de la Syldavie puisqu'elle a même été donnée à la femme de Kūbilaï Khān par Marco Polo lui-même quand il est allé à pied en Chine.

Autrefois on chassait Bos grunniens mutus sildavius silvestris belua pour sa graisse qui servait à la confection de la lyak.

Depuis la fin du Moyen-age (1922), des méthodes modernes ont été mises en oeuvre pour engraisser Bos grunniens grunniens sildavius avec une nourriture mellifère et des fraises cultivées (Fragaria 'Syldavia').
Ces méthodes modernes permettent d'obtenir une qualité de lyak presque comparable à celle obtenue autrefois à partir de Bos grunniens mutus sildavius silvestris belua.


Les méthodes de confection de la lyak sont classées "secret défense" et la législation en vigueur en cas de diffusion [1] , d'espionnage [2] et/ou de contrefaçon [3] est très sévère.
Les méthodes de confection de la lyak fraîche sont en vente libre.

Armoire lyakee syldave.jpg

Exemple de meuble syldave lyaké

  1. Whei tghèhaìhem vherrôèdt vändhze lyákk
    zân thòéng âfsznâin klàpptnemèih ôsztyákk
    Qui parle des secrets de la lyak
    je lui coupe la langue et ne parlera plus l'ostyak !
  2. Whei phîkkt tghèhaìhem vändhze lyákk
    ghedoêmmhe zân klâwwe âfsznâin vôëthnemeèih khâyákk
    Qui vole les secrets de la lyak
    Je lui coupe les mains et ne fera plus de kayak !
  3. Whei nhöêmöêktsz ünzhe lyákk
    vherdêkhhê zân pûëtthe âfsznâin gôathnemeèih nhâ khônyákk
    Qui contrefait la lyak
    Je lui coupe les pieds et n'ira plus à Konyak !



Le cycle syldave
Etendard du pelican de syldavie.jpg
SyldavieChronoslogie des Roys de SyldavieMadeleine Reyne de SyldavieSyldavie (Système légal)Université de KlowYak de SyldavieAnguis au vertApéritif traditionnel syldaveCresme bastardeRenversée de rhubarbeSzlaszeck au champignonPötszche BlavekBordurie



Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia