Wingdings

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Wingdings Bape

À première vue, ces symboles paraissent parfaitement innocents...

Vous connaissez probablement les Wingdings : un jour ou l'autre, alors que vous vous ennuyiez devant votre ordinateur, avec seulement Microsoft Word pour vous occuper, vous avez fini par jouer avec les polices de caractère. Je ne parle pas ici de gardiens de la paix peu commodes, mais des différentes formes de lettres et de symboles disponibles. Certaines sont amusantes, d'autres sont carrément moches et là : surprise ! Vous avez vu ces caractères incongrus, qui donnent un texte certes illisible mais presque artistique et portant ce nom curieux : Wingdings...

Innocemment, vous avez alors commencé à taper quelques lignes pour voir apparaitre des visages souriants, des boites aux lettres ou le signe zodiacal du lion, sans vous douter un seul instant de l'horrible, de l'innommable vérité. Car les faits sont là : les Wingdings font partie d'une ignoble propagande chrétienne extrémiste !

Un message caché

Les wingdings sont un moyen pour les groupuscules anti-sémites et anti-islamistes de diffuser leur propagande haineuse, grâce à des combinaisons de lettres habilement choisies.

Wingdings NAZI

"Leur mort apportera notre victoire. Les musulmans seront stoppés."

Observez par exemple la transcription du mot "NAZI" et comment il faut l'interpréter. En voyant cela, croyez vous vraiment que c'est une coïncidence si le terme "nazi" est utilisé encore et encore dans des discussions pourtant sans aucun rapport avec le nazisme ? Même sur la désencyclopédie, voyez par exemple la page de discussion de Rammstein ou celle de Tokio Hotel. On parle là de groupes de rock ! Il est donc très clair que le mot NAZI n'est pas à prendre dans son sens littéral, mais est bel est bien destiné à être lu via le filtre des wingdings.

Un lecteur attentif pourra faire la remarque que le mot est écrit en lettres capitales. Ce n'est pas sans raisons : les membres du complot prônent la peine capitale pour leurs ennemis. Certains prétendent que c'est simplement pour rendre le texte plus voyant qu'il est intégralement écrit en majuscules, voire même que la touche "majuscule" du clavier de l'auteur était coincée, mais ce genre d'arguments sans aucun fondement n'a pas sa place dans un sujet sérieux comme celui là.


Wingdings JUIF

Heureux seront les chrétiens quand tous[1] auront été chassés.

Prenons un autre exemple, le mot "JUIF". Regardez ce que l'on peut lire sur la page de discussion de Carrefour :

« Mais le pire c'est que carrefour n'était au début qu'une usine déstiner éxterminer les Juifs d'ou le nom carreFOUR il faut regarder la deuxieme syllabe du mot et oui ceci était ingénieu pour les nazi qui ne laisser entré que les juifs pour tous les cramer 82.241.74.11 29 mai 2008 à 19:24 (UTC) »

On trouve ici deux fois le mot "juif" et une fois "nazi", alors que l'article concerne la grande distribution. Que viendrait faire le parti national-socialiste ici ? Rien, bien entendu ! Ce n'est qu'un prétexte : lu en wingdings, ce message devient une exhortation au génocide des juifs et des musulmans, "pour le bien des chrétiens"...


Wingdings ARYEN

Notre victoire verra le jour quand les juifs seront morts.

D'une manière similaire, le mot "ARYEN" cache un sombre message et ce mot se retrouve lui aussi dans des articles où il n'a pas sa place, comme par exemple Psychanalyse, où on peut lire :
« Oh oui vous savez, la psychanazi ça rime aryen. »
Il est évident que Paul Binocle n'a jamais rien dit de tel et que sa véritable déclaration était :
« Oh oui vous savez, la psychanalyse ça ne rime à rien. »

Mais un membre du complot a habilement détourné les propos de cet érudit pour cacher son message sous couvert d'une mauvaise orthographe.

Vous ne me croyez toujours pas ? Regardez donc dans l'article sur Noël Mamère. Dans la section "Ce qu'il faut retenir", on lit : « Les SS servent aryen. » Cette ligne n'a aucun sens et n'est même pas écrite en français correct puisque le verbe servir n'a pas de complément d'objet et que aryen est un adjectif utilisé incorrectement. Une vraie phrase aurait pu être par exemple : « Les SS aryens servent le café. » mais celle-ci n'aurait eu aucun sens dans le contexte de l'article, il ne peut donc s'agir que d'un autre de ces messages de propagande cachés.

New York, États-Unis

Wingdings NYC

Le message est effroyablement clair : "un bon juif est un juif mort".

Si l'on étudie cette affaire de plus près, on se rend compte très vite que c'est une véritable Dixième Croisade qui est prêchée sur la toile avec comme objectif non pas Jérusalem, mais la côte est des Etats-Unis ! Contrairement à ce que l'on pense généralement, la plus grande communauté juive du monde ne se trouve pas en Israël, mais à New York, New York[2] aux USA.

New York City s'abrège souvent en "NYC" et regardez comment ces lettres se transcrivent en wingdings. À chaque fois qu'un membre de cet infâme complot écrit "NYC" au lieu de "New York City" ce n'est pas pour économiser quelques lettres, mais pour rallier plus de membres à sa cause et encourager le monde entier à se débarrasser des juifs !


Wingdings aLBANY

"Ce cancer[3] nous rend malheureux et nous réduira à néant. Notre victoire sera la mort d'Israël !"

C'est d'ailleurs tout l'état de New York qui est visé, ainsi sa capitale d'état, Albany est elle aussi sur la liste des localités à abattre. Qui sait quelle sera la prochaine cible de cette purge religieuse que ces fanatiques préparent ?

Encore une fois, on peut faire une remarque sur la typographie : pourquoi une des lettres n'est pas capitale, contrairement aux autres ? Nous avons déjà vu pourquoi les mots devaient être écrits en majuscule, mais Albany étant en plus une capitale d'état, cette capitalisation compense en partie celle d'origine.


Il est facile de savoir quels lieux seront visés par la future croisade anti-juifs. Voici une liste de quelques quartiers de New York et ses environs :

  • Union Square
  • Cooperative Village
  • Jersey City (ville limitrophe de New York)
  • Gramercy
  • Radio Row
  • Yorkville
  • Zion[4]
  • Queens
  • Manhattan
  • NoLita (North of Little Italy)

En combinant les initiales on obtient : UCVJGRYZQMNL. Ces lettres semblent n'avoir aucun lien entre elles, mais ce n'est qu'une fois convertie en wingdings que cette série de caractère prend tout son sens :

Wingdings UCV

"Le christianisme est la seule vraie foi et le chemin vers la lumière. Juifs et musulmans sont des terroristes et des assassins qui doivent mourir et subir le châtiment éternel."

Quelques acteurs de la machination

Mike Godwin

MikeGodwin

Michael Wayne Godwin. À cause de lui le mot "nazi" apparait au moins une fois par site internet.

La fameuse "loi de Godwin" se résume à :

« Plus une discussion sur Usenet dure longtemps, plus la probabilité d'y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Hitler s'approche de un. »

Contrairement à ce que pensent la plupart des gens, il ne s'agit pas d'une banale constatation mais bel est bien d'une directive, Godwin n'étant nul autre que l'un des hommes à l'origine de la machination. On notera d'ailleurs que même son nom n'est qu'un pseudonyme montrant clairement ses opinions : "God Win" = "Dieu Gagne". Encore et toujours un message clairement extrémiste pro-chrétien.

Jerry Seinfeld

Jerry Seinfeld 1992

Jerome A. Seinfeld. Le monde entier lui envie son succès.

On peut se demander pourquoi New York City a été choisie comme cible alors que tant d'autres lieux plus symboliques auraient été possibles. La cause en est une et une seule personne : Jerry Seinfeld. Selon ses détracteurs, celui-ci incarne en effet la réussite du juif New Yorkais qui ne mérite pas son succès et ne doit sa richesse qu'à la communauté juive et non pas à son talent. Comment serait-il possible autrement qu'un homme soit le héros d'une sitcom qui porte son nom et où il joue son propre rôle ? Il ne s'agit pas ici de télé-réalité mais bien d'une véritable série, jouée par de vrais acteurs, ayant pour seul thème la vie de tous les jours de Jerry Seinfeld et où il se tape une nouvelle nana à chaque épisode. Jamais une personne ordinaire ne pourrait réaliser un tel exploit sans le soutien d'un complot judéo-maçonnique.

Les amateurs de stand-up comedy ont beau justifier ce succès en expliquant que Jerry Seinfeld était un comique très populaire dans les années 90 et que la série portant son nom était en fait romancée et non auto-biographique, la jalousie des extrémistes chrétiens ne s'est jamais calmée.

Bill Gates

Bill gates

William Henry Gates III. Regardez son air réjoui malgré l'horreur de ses actes.

Le créateur des wingdings en personne. Une telle organisation ne peut se faire sans moyens conséquents et si elle a pu en arriver là c'est grâce au soutien technique et financier de Bill Gates, milliardaire notoire, mais surtout fondateur de la société Microsoft qui inclut systématiquement la police coupable dans ses produits Windows et Office depuis 1992.

Microsoft se défend bien sûr de telles accusations, prétendant que l'arrangement des symboles est "purement aléatoire". Un argument bien faible devant la quantité de preuves existantes. Pour brouiller les pistes, la firme informatique a depuis créé d'autres polices similaires, baptisées Wingdings 2, Wingdings 3 et Webdings en prenant bien soin que celles-ci ne contiennent que des caractères impossibles à interpréter, tels que des flèches ou des dessins abstraits.

Conséquences

Bien que ce complot évolue dans l'ombre, il est possible de faire une chronologie de certains évènements marquants :

  • 1975 - fondation de Microsoft.
  • 5 Juillet 1989 - diffusion du premier épisode de Seinfeld, New York devient la cible du complot.
  • 1990 - la machination se montre pour la première fois au grand jour quand Mike Godwin formule sa célèbre loi. Les wingdings sont créés la même année.
  • 1992 - après le lancement de Windows 3.1, qui inclut les wingdings, le sens du code "NYC" est découvert. Microsoft prétend qu'il s'agit d'une coïncidence.[5]
  • 1994 - Jerry Seinfeld gagne un Golden Globe pour son rôle dans sa série.
  • 2 Novembre 1995 - le premier coup direct contre Jerry Seinfeld est porté quand le 116e épisode est diffusé sous le titre : "The soup nazi".
  • 14 Mai 1998 - fin de la série.
  • Fin 2001 - profitant de la paranoïa générale, de fausses rumeurs sur l'implication des wingdings dans l'attaque du 11 Septembre 2001 sont répandues pour brouiller les pistes.
  • 15 Juin 2006 - Bill Gates annonce qu'il se retire de la direction de Microsoft pour pouvoir consacrer tout son temps au complot.
Q33NY

Une supposée référence au 11 Septembre...

Pour tenter de dissimuler ce complot jusque à ce que le temps de la croisade soit venu, de fausses rumeurs ont été propagées par les créateur des wingdings. La plus connue est la séquence "Q33NY" qui montre un avion, deux documents stylisés, une tête de mort et l'étoile de David. Selon certains, les deux documents sont supposés représenter les tours jumelles du World Trade Center, l'avion et la tête de mort contribuant à créer un lien supposé avec l'attaque du 11 Septembre 2001. Le sigle "Q33NY" lui-même serait -toujours selon les mêmes sources- le code d'identification d'un des avions détournés pendant l'attentat.

En y regardant de plus près, il est évident que cette interprétation est complètement bancale : d'abord, l'étoile de David n'a pas de raisons d'être ici puisque l'attaque du 11 Septembre n'a aucun lien avec la communauté juive. Ensuite, le code Q33NY ne correspond à aucun des avions détournés. La tête de mort peut aussi bien représenter la mort qu'un drapeau pirate et les deux documents ne ressemblent ni de près ni de loin à des gratte-ciels. Enfin il est parfaitement évident que l'avion représenté ici est un Airbus A-310 alors que les avions détournés étaient deux Boeing 767.

Pour discréditer ceux qui tentent de mettre à jour leurs actes, les comploteurs extrémistes n'ont donc rien trouvé de mieux que de prendre des symboles sans aucun rapports entre eux et de les interpréter d'une manière qui les arrange. Je suis sûr que vous serez d'accord avec moi : ce genre de procédé est parfaitement ridicule.


  1. NDLA : comprendre : "tous les juifs", bien entendu
  2. La ville de New York dans l'état de New York pour ceux qui n'avaient pas compris. Il ne s'agit pas ici de la chanson de Sinatra.
  3. dans le contexte, il est évident que c'est de la communauté juive qu'il s'agit.
  4. La colline de Sion -Zion en anglais- se trouve à Jérusalem, on peut donc supposer qu'après la grosse pomme, c'est Israël qui sera attaqué.
  5. Voir wingdings sur Wikipedia


Cet article a failli être élu au Best Of de la Désencyclopédie.
Si vous l'avez adoré, vous pouvez encore relancer le débat.
wikia