Vosges

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Les Vosges, très connues pour leurs sommets alpins, forment une véritable barrière alphabétique sous forme de J inversé visible sur les plus hautes crêtes.

[modifier] Rochers, monts, fels et berg

Les sommets tous plus hauts les uns que les autres terminent souvent en -berg ou en -fels, selon la modestie recherchée. Cela leurre le randonneur habitué aux terminaisons en -mont ou aux "rocher de". Le plus connu est le "Rocher de Mutzig" (1010 mètres), sans oublier "Rocher du coucou" (855 mètres), le "Rocher de Dabo" (855 mètres aussi pour les crédules) et les innombrables rochers Suchard. Entre grès au Nord, papier de roche au milieu, granit et granitas au Sud, le choix des rafraîchissements est large. Certains voyageurs comparent le climat du Hohneck à celui de l'Islande. Ces voyageurs n'ont jamais atteint l'Islande.

[modifier] Le Champ du Feu

Sans doute le point culminant du Bas-Rhin (mais n'appartenant pas pour autant au Haut-Rhin), le Champ du Feu est un champ où le feu est interdit mais les chants et les voeux autorisés. Lors des hivers des années 2000, la météo a annoncé "Neige à partir de 1100 mètres". Seule la tour est enneigée : en effet, elle est posée sur le sommet, vaste croupe assez plate, qui culmine à 1099 mètres. On peut comprendre pourquoi l'accès à la tour est aujourd'hui formellement interdit, la neige étant une espèce protégée.

[modifier] Le Hohneck

Sans doute le plus célèbre pour ses falaises abruptes tombant juste sur Colmar, le Hohneck surplombe la ville de ses 1363 mètres d'altitude et assure à Colmar un climat sec parfaitement désertique. Colmar est d'ailleurs l'endroit de France où il pleut le moins (vous connaissez des chanteurs colmariens ?). L'altitude du Hohneck varie selon les (h)auteurs (de la mer) de 1362 à 1366 mètres au dessus du niveau de l'onde amère. Son impressionnante altitude est un attrait touristique évident : on parle de neige éternelle dans les Vosges. Certains témoins auraient vu, en 1970, près de l'auberge du sommet, une étendue blanche tout l'été. Une expertise géologique prouve qu'il s'agit sans doute des dessus de lit de l'auberge, de poils de chien, d'une erreur ou de neige.

Le Hohneck est réputé pour l'escalade mais surtout pour sa grotte. Nous connaissons en effet tous depuis notre plus tendre enfance la grotte Dagobert. Des monuments ont été créés et placés dans toutes les villes de France sous le nom de "Dago". Le "grand Dago" est le plus moyen d'entre eux.

[modifier] Les gazons

Le doux nom de "Taubenklangfelsen" décrit un lieu non loin du pittoresque "Altenkraekopf" (prononcez "Alteune-craie-copfe"). Ces deux sommets, rarement visibles depuis la plaine sont souvent perdus dans les nuages. En contrebas, un cirque glacier abrite l'auberge "A la truite glacée". On y trouve davantage de glaces que de truies. Sur les gazons, un écosystème particulier abrite des piscines d'altitudes. L'entrée y est gratuite.

[modifier] Le Grand Ballon

Point culminant des Vosges, le Grand Ballon doit sa culminance à la verrue notoire en son sommet. En effet, une gigantesque boule blanche réside sur son sommet. Le centre de cette bouboule se situe en équilibre instable à 1435 mètres d'alitude, du moins tant que personne ne la pousse et ne la fasse dévaler jusqu'à la mer la plus proche (l'océan Pacifique). En contre bas, il y a le "Petit Ballon".

[modifier] Le Petit Ballon

Voir "Le Grand Ballon". La boule est bouclée.

[modifier] Batteriekopf

Tête de batterie, ce sommet permet aux visiteurs de venir recharger leurs batteries ...d'appareils photo. Le point de vue remarquable est immortalisé sur des cartes postales du monde entier.

[modifier] Purpurkopf

Sommet sans grand intérêt mais où on ne se prend pas la tête.

[modifier] Tête des Faux

C'est une erreur, c'est faux. Ce sommet n'existe pas encore. Sa construction est repousée à un futur incertain.

[modifier] Panorama depuis les Vosges

Meilleure réponse : les Alpes et l'Himalaya. En effet, les conditions météo et la platitude de notre planète (qui rappelons-le, est un disque plutôt compact type CD) permettent d'apercevoir l'Everest et le K2. Depuis le Hohneck, on aperçoit, bien visible tous les matins, le Mont Blanc (praliné). Certains disent aussi avoir vu le ciel au dessus d'eux.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia