Vol de reprise

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Contrairement à ce qu'on pourrait imaginer, le vol de reprise ne sert pas à repriser les chaussettes des voiles Advance.

Non, non !

Imaginons : le parapentiste lambda a passé tout l'hiver à faire du lard dans les jupes de môman...

Quand le printemps revient, il amène avec lui (outre des érections plus efficaces) un désir de s'envoyer en l'air renouvelé.

...Si, si, ça a quelque chose à voir....

Alors le parapentiste sort du garage le sac contenant la voile pliée vite-fait à l'entrée de l'hiver, et lâchement abandonnée à l'humidité.

Direction, le déco....

Notre homme déplie son attirail, enlève les champignons, chasse une nichée de mulots et amorce la danse rituelle dont la sencyclopédie vous a déjà parlé ici...

Malheureusement, les automatismes se sont un peu (beaucoup, passionnément) émoussés pendant l'hiver.

Il n'est pas rare que le monsieur, y finisse dans les souches dont tout bon déco est équipé à cet usage.

Supposons (supposons, hein...) que le monsieur, il ait réussi à se mettre en l'air. Le vol de reprise n'est pas fini. Encore faut-il aller se poser.

L'hiver a passé, le parapentiste a pris du poids. Peut-être est-il maintenant en haut de fourchette.

Sa voile vole plus vite, donc. Il arrive en finale comme d'habitude, mais comme il va plus vite, il va aussi plus loin.

A quelques mètres du sol, il se rend compte que le rideau d'arbres, là bas, arrive sur lui très rapidement.

Alors, il freine, freine, freine, et passe en phase parachutale . En clair, il descend aussi efficacement qu'un fer à repasser de grand-mère.

Voir à ce propos le mot cratère


[modifier] Nota

Au printemps, il est plus judicieux que jamais de se munir d'un bon caméscope...


[modifier] Proverbe chinois

   
Vol de reprise
Vol de reprise, l'attéro te fait la bise
   
Vol de reprise
Partage sur...
wikia