Voilà !

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
C dans l'air.jpg

Cé dans - voilà - l'air !


Je veux faire part de mon voilà, problème : voilà ! Voilà employé par ci, voilà employé par là, voilà à toutes les sauces, voilà, c'est surprenant. Voilà.

Ce qui m'intéresse, voilà, c'est de connaître l'origine, voilà, de ce nouveau mot à la mode. Voilà. Voilà a du être dit à la télévision voilà, par un présentateur vedette, voilà, un pipole, voilà. Ce qui m'énerve le plus, voilà, c'est que je n'arrive plus, voilà, à dire cinq mots sans, voilà, utiliser voilà.

Avant c'était compliqué, voilà, il y avait « cé clair », voilà. Il y avait aussi « toutafé », voilà, mais il y a, voilà, un con (ou une conne, voilà) qui a lancé voilà, voilà. Voilà, maintenant c'est plus simple, voilà, plus de « cé clair », voilà, plus de « toutafé », voilà, plus de « j'me comprends », voilà, plus de « vous voyez », voilà, plus de « comme de bien entendu », voilà, plus de « et puis c'est tout », voilà, car il y a « voilà », voilà, qui remplace toutes ces, voilà expressions démodées voilà.

Je voudrais aussi, voilà, me soigner de ce, voilà, tic, car ça me dérange, voilà. Je suis en train, voilà, d'écrire un article, voilà, et c'est plus long, voilà.

[modifier] Début d'enquête sur l'origine, voilà, de voilà

Voilà, j'ai cherché quelle personnalité, voilà, pouvait être à l'origine de ce voilà tic audiovisuel. Voilà le résultat de mes investigations, voilà :

C'est pas le prix Nobel de voilà, littérature, car je l'ai vu, voilà à la télé, voilà, et pas une seule fois, voilà, il n'a dit voilà, voilà.

C'est peut-être Yves Calvi, voilà, à C dans l'air, voilà, car quand même, voilà, il en abuse, voilà, du voilà.

C'est peut-être Paris-Match, voilà, ou alors Voici, voilà, pour un nouveau magazine, voilà, qui serait Voilà.

C'est peut-être, voilà, des collabos, voilà, pro Maréchal Pétain, voilà, comme dans « Maréchal nous voilà », voilà.

Ou alors c'est moi seul, voilà, qui aurait des acouphènes voilà, acouphènes qui, voilà, prendraient la forme du voilà, voilà...

[modifier] Les acouphènes en forme, voilà, de voilà

L'acouphène est une impression, voilà, auditive correspondant, voilà, à la perception d'un son, voilà. Il s'agit de sensations voilà, sonores qui ne sont pas voilà, liées à une onde voilà, acoustique extérieure, c'est-à-dire, voilà qui sont seulement perçues voilà par le sujet.

Le son perçu ressemble, voilà, à un bourdonnement, un sifflement voilà, ou même à un tintement voilà ressenti dans le crâne ou dans voilà l'oreille interne, voilà d'un seul côté voilà ou des deux. Il existe deux types voilà d'acouphènes : l'acouphène objectif voilà et l'acouphène subjectif, voilà.

Les acouphènes sont souvent voilà d'origine pathologique voilà. Ils peuvent être voilà permanents, intermittents ou temporaires voilà.

On distingue différentes voilà appellations voilà en fonction de la tonie voilà perçue par le sujet acouphénique voilà : le tintement, le bourdonnement, voilà le chuintement ou le voilà sifflement. Ce sont très rarement voilà des sons purs.

Ce paragraphe était voilà recopié depuis Wikipédia voilà, et sans risque d'être accusé voilà de plagiat voilà.

[modifier] Voilà et la crise, voilà, financière, et voilà économique

Eh oui voilà, comme chacun le sait, la crise est là, voilà. Et puis voilà, on voit en même temps voilà apparaître le mot voilà. C'est pour le moins voilà curieux, non ? Alors voilà, faut-il voilà y voir là un rapport voilà ? Ou voilà pas ? Mais bon voilà, comme personne n'y peut voilà rien, je pense que voilà doit être étudié pour ce voilà qu'il est : « voilà ». C'est surement voilà la seule et bonne explication, voilà.

Enfin voilà, ça n'empêche que voilà, crise ou acouphène, voilà, j'aimerais bien en guérir de ce voilà. Voilà !


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia