Vincent Peillon

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Vincent Peillon est un homme politique français qui n'intéresse personne mais bon, lui ou un autre, cela n'a aucune importance.


[modifier] Enfance

Ce monsieur est né en province il y a plus longtemps qu'il n'en a l'air. D'une transparence exemplaire, à la limite du diaphane, il n'inspire ni respect ni mépris, ni sympathie ni compassion. En effet, ce qu'il y a de remarquable chez ce personnage public, c'est que tout le monde se fout éperdument de savoir ce qu'il pense de quoi que ce soit.

Après une enfance passée à faire du vélo et à apprendre à jouer du piano debout, il devient un jeune homme et dans les années 80, il monte à Paris pour faire carrière dans le show-business.

[modifier] Jeunesse

Patatras, un jour, dans le métro, il rencontre Ghislaine Dugenou dont il tombe fou amoureux. Comme elle est professeur de gymnastique, il décide de devenir instituteur. Il entre alors au Parti Socialiste et là, son ascension est fulgurante. Jugez plutôt: à peine 20 ans plus tard, il devient membre actif de la section de la Porte de Bagnolet. Là, il est remarqué pour sa coiffure et il est bombardé chef magasinier du QG de campagne de Lionel Jospin pour l'élection présidentielle de 2007. Manque de chance, Jospin n'est pas candidat et notre Vincent se retrouve Gros Jean comme devant jusqu'en 2012.


[modifier] Consécration

A quelque chose malheur est bon, comme dit ma voisine, puisque cette période d'inactivité va lui permettre de lire des ouvrages de recettes de cuisine coréennes dont il devient un éminent spécialiste. C'est précisément pour cette raison que François Hollande, élu Président de la République Française à son insu, lui confie la difficile tâche d'assister aux conseils des Ministres tous les mercredis matin sans cligner des yeux. Non seulement, Vincent s'acquitte de sa mission avec honneur, mais en plus, il décide de mettre des lunettes, ce qui lui donne beaucoup d'allure et qui fait la fierté de Ghislaine. Très exceptionnellement, celle-ci est autorisée à venir faire son tricot dans la salle du Conseil, honneur généralement réservé à la reine d'Angleterre.


ClownPolitique.png  Portail du Gouvernement

Partage sur...
wikia