Village people

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Mamie s'est endormie.png Votre texte
est plate.


Mamie s'est
endormie sur le tricot...
Vite, quelqu'un prenez ses aiguilles !

Les Village People est un groupe de disco décontracté, pour gens décontractés. On ne sait jamais exactement combien ils sont, ni qui ils sont. Comme les sept merveilles du mondes, on en oublie toujours un, mais eux, ils sont loin d'être des merveilles.

Essayons tout du moins de récapituler. Déjà, en premier lieu, il n'y a ni pompier, ni travesti, ni même Pascal Sevran dans leur groupe. Évidemment, ce sont tous des mâles virils.

Les Village People sont six. Le septième, comme les sept merveilles du monde (encore une fois, à croire qu'il s'agit d'une secte d'adorateurs des jardins de Babylone, comme Boney M et Raspoutine) n'est plus dans le groupe depuis avant sa création, mais après maints liftings, il a repris le contrôle d'un groupe que nous ne nommerons pas. Ce sont donc six homosexuels. Pour faire propre, on y trouve aussi deux noirs (se référer au noirs des films américains, sauf qu'ici, à défaut de mourir, ils sont les premiers que l'on oublie).

[modifier] Membres

[modifier] L'indien

Le personnage le plus marquant est surement l'Indien. Ex-petit copain de John Wayne, il le quitta finalement pour Jolly Jumper, question de taille assurément, et finalement rejoignit le cow boy du groupe. Il est aussi à la fois acteur et pièce de musée, car il est le dernier des représentants d'une tribu d'indiens sodomites. On le connait donc aussi sous l'appellation du Dernier des Homohicans.

[modifier] Le cow boy

Après un passé traumatisant à courir dans la prairie vers sa petite maison parce que son père s'est cassé la jambe en voulant sauver une loutre d'un dinosaure, le cow boy fit appel à Walker Texas Ranger, autrement dit le divin Chuck Norris. Ses prières furent entendues, et une explosion nucléaire due à la divine pichenette du grand acteur détruisit tout aux alentours, y compris la petite maison dans la prairie où notre cow boy vivait des jours heureux avec les cochons de la grange.

Après cela, l'avenir du cow boy fut révélé, et il décida d'aller lui aussi agiter les bras avec ses camarades.

[modifier] Le flic

Pour éviter de se faire arrêter par la police, le groupe intégra (dans tous les sens du terme) un policier dans ses rangs. C'était peine perdue, étant noir et de surcroit gay comme un phoque, ils se firent serrer (quoi ? on ne sait pas ...) par des flics au Texas. Mais ça, ce n'est qu'une anecdote parmi tant d'autres qui ne nécessite pas particulièrement de détails, sauf pour les hommes en "mâle" de littérature cochonne (auquel cas le cow boy vous dira que la littérature, il sait pas, mais que les cochons, c'est pratique !). Ajoutons que le flic a joué dans de nombreux films d'horreur américains nécessitant un policier Noir prêt à payer pour un rôle de mort immédiate. Généralement son "sexe-à-pile" ne suffisait pas à lui faire obtenir des rôles plus juteux... Ahem.

[modifier] Le militaire

« Dossier inexistant. Jamais aucun militaire n'a pratiqué d'acte sexuel avec un autre homme, surtout pas dans les douches. Toute contradiction entrainera la mise en place de la loi martiale à un niveau national. »
~ Schwarzy, Rambo & Cie à propos des insinuations odieuses de l'auteur

[modifier] Le chef de chantier (ou chantier-man)

Tout d'abord, oui, on peut aussi dire Chantier-Man. C'est de l'anglais logique et moderne, vous êtes juste des ignorants qui ne savez rien du tout et, qui plus est, sont des incultes. Donc, le Chantier-Man est un "membre éminent" du groupe des Village People car c'est lui qui a construit le village, c'est aussi un maçon. D'ailleurs, il est aussi réparateur de frigo à domicile dans votre chez vous dans votre chambre, dépanneur de petite route où personne ne vient et constructeur d'immeubles « parce que les nuages aussi ont un anus ! » (c'est lui qui le dit).

[modifier] Le motard

Le motard est en fait surtout un pauvre. Sinon, comme tous les gros homosexuels barbus en cuir, il aurait acheté un camion et même une station de toilette (qui fait aussi accessoirement station d'essence). Mais non, il se fait niquer tout son flouze par les autres membres du groupe, parce que les plumes de l'Indien coûtent super cher et que les chorégraphes du groupe sont de gros arnaqueurs (ils connaissent mal leur alphabet en plus, comme l'auteur de ce texte).

Non, je vous le dis, le motard c'est tout d'abord un pauvre. Mais en plus, c'est un agriculteur, un frère jumeau de José Bové, que la moustache qu'il porte en dessous du nez et au dessus du sexe ne peut que nous appuyer. Par là même, le motard est le plus gros de tous, parce qu'il mange bio : des patates avec la terre, une demi-vache avec la peau et les cornes et un pommier, avec quelques pommes. Il se rapproche beaucoup de Chabal à ce niveau-là. Pourrait-on imaginer une corrélation entre les rugbymen, gay sado-masochistes notoires, et les Village People du simple fait de cette ressemblance de menu de deux d'entre eux ? Certes, cela reste à voir.

De toute manière, le Motard est un faux-écolo car il roule en moto, et chacun sait que la moto fonctionne au charbon de bois.

[modifier] Conclusion

Le Peuple du Village est peut-être plus le Village du Peuple. Mais cela sous-entendrait que tout le monde est passé dedans... Loin de nous l'idée d'assumer la responsabilité qu'implique l'émission d'une telle hypothèse...


Edward Khil.png  Portail de la Musique


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia