Vie et Mort de Jabre Francis Quatorium

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher


Si JFQ était déjà putain d'impressionnant dans cet article', il le sera encore plus sur cette page qui lui est totalement consacrée.


VIE ET MORT DE JABRE FRANCIS QUATORIUM
un récit de Paul Vermus
Glenn.jpg


"Vie et Mort de JFQ" est une oeuvre complète, illustrée par de brèves illustrations pour simplifier et accompagner la lecture.


[modifier] Chapitre 1 : Naissance et pêche aux moules dans la Suisse de 1930

Jabre aime les moules. C'est sûrement un héritage qu'il tient de sa mère. Le 25 décembre 1929, alors que toute la famille Quatorium est réunie pour fêter noël autour d'un plateau de fruit de mer ramené par le padre pour l'occasion, Maman Géralde est prise de convulsions. Tout de suite le mal est diagnostiqué :

Cymes.jpg frère Patrick dit :
C'est un campylobacter jejuni, une intoxication alimentaire causée communément par l'ingérence abusive de volaille, abats, coquillages...


Tout celà est vrai ! La mère Géralde souffre de désordre gastriques. Mais aujourd'hui c'est différent, il n'y a pas que des palourdes dans le tiroir-caisse, il y'a aussi un enfant.

Jabre Francis Quatorium naquit le 25 Décembre 1929, sur la table du salon du chalet alpin familial. Nous sommes en Suisse et à cette époque les méthodes sanitaires sont encore peu employées.

Béb.jpg

Jabre, surnommé Jacques Vabre par son faux-cul de grand-père, est assurément un beau bébé.

« Il avait déjà son beau faciès ! »
~ Frédérique Géralde à propos de son enfant, 20 années après l'accouchement

Dès 3 mois, sa mère lui apprend à lire et à écrire (bonne initiative) et l'année suivante son père lui offrira sa première machine à typographier. Francis entreprend alors l'écriture d'un recueil, qu'il prolongera tout au long de sa vie, intitulé "Histoire juridique, démographique et institutionnelle de la Suisse, et rapport fraternel au coeur des conflits germano-suisses dans l'éducation et l'intégration des enfants gâtés" (voir Des. Croissance).

Incontestablement, JFQ connaîtra une enfance heureuse. Rapidement initié aux pratiques économiques c'est lui qui soufflera à ce nazi d'Henry Ford les techniques (améliorées à ses soins) de la division du travail et de l'exploitation des pauvres. Il en touchera d'ailleurs une grasse rémunération tout au long de sa vie. Sa mère lui trouve parallèlement des dons dans la médecine chrétienne et l'emmène rebouter du pestiféré et du consanguin par packs de 12.

[modifier] Chapitre 2 : Enfance

Trop sollicité trop jeune, le petit Francis sombre dans la dépression et la solitude. Rentier à 7 ans il découvre qu'au delà de l'opulence de corps et d'esprit lui manque la douceur de l'amitié. Fort est de constater alors que les Alpes Suisses en 1935 ne regorgent pas de camarades prépubères aptes à satisfaire les besoins d'affection du génie.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia