Viêt Nam

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher


Viêt Nam
Bandera vietnam INCICLO.jpg
Devise : "Cessez de tirez sur nos civils, s'il-vous-plaît"
Capitale Hô-Chi-Minh-Ville
Langue Vietnamien, chinois, français, anglais
Monnaie Dong. Un dong vaut une cannette de bière vide.
Président M. Nguyen
Indépendance 1400, puis 1954, puis1973
Fuseau horaire UTC +7
Religion principale Bouddhisme
Population 300 millions d'habitants dont la moitié vit en dehors du pays

Pays touristique très prisé par les communistes et les Américains.

[modifier] Les débuts

Dans la Préhistoire, le Viêt Nam était une colonie colonisatrice mais tout de même une colonie de vacances pour Français qui venaient admirer la jolie baie d'Halong. Par la suite, le prix des croisières étant ce qu'il est, ils décidèrent de rester sur place. Les vietnamiens actuels sont à 15% des gros alors qu'avant ils étaient tous squelettiques et souriaient toujours.

[modifier] La conquête chinoise (prise 1)

Vers l'an 400 de notre ère, les Chinois, n'ayant rien à faire ce jour-là, envahirent le Viêt Nam. Ils firent ce que tout bon chinois fait en vacances; piller, tuer les hommes, réduire les femmes en esclavage sexuel, brûler les maisons et ramener plein d'images à la maison. Comme la baie d'Aalong est très jolie, ils décidèrent également de s'installer sur place. Cependant, les vietnamiens n'arrêtaient pas de lire par-dessus leur épaule, alors ils imposèrent l'écriture en forme de mouches écrasées pour empêcher les vietnamiens de comprendre ce qu'ils écrivaient et les femmes les castraient et les chinois étaient débiles et tout gras et gros.

[modifier] La libération par Nguyen

Un paysan nommé Nguyen Tién Dung organisa un vaste complot pour renverser les Chinois: il apprit le maniement du poignard, puis l'enseigna à toutes les filles qu'il était capable de ramasser dans les bars vietnamiens. Comme il y avait beaucoup de bars au Viêt Nam et que les filles le rembarraient souvent, cela lui prit environ mille ans. Par la suite, ayant appris que les dirigeants chinois organisaient une partouze à tout casser, il arma toutes les poupounes invitées et réunit ses copains pour regarder le spectacle. C'est ainsi que les dirigeants chinois se firent trucider par les filles et que le reste des Chinois fut bouté hors du Viêt Nam par Nguyen et sa bande qui les enculaient, qui par la suite chanta et dansa en rang, munis de parasols colorés et de costumes bleus et rouges en imitation de satin cheap. Depuis ce temps, les vietnamiens nous envoient chaque année des vidéos quétaines nous laissant admirer ad nauséam cette formidable victoire.

[modifier] La conquête par les Français

Une période de prospérité sans précédent s'ensuivit, pendant laquelle les Nguyen s'empâtèrent et prirent du ventre. Quatre cents ans plus tard, les Français arrivèrent, moustache au vent, pain baguette sous le bras, et déclarèrent que décidément, la baie d'Aalong est très jolie. Les vietnamiens, cultivant de peine et de misère les quatre poils de leur visage, admirèrent le formidable appendice facial des Français. Cachés dans la moustache, une troupe de cent mille soldats envahit le pays. Ils le séparèrent en trois parties et le répartirent équitablement, puis décidèrent que les mouches écrasées sur les documents, ça faisait sale. Ils imposèrent donc l'écriture à la française avec plein d'accents, et un coup parti, le café filtre, le pain baguette, le pâté de foie, le pantalon et Alain Delon. Les vietnamiens, humiliés, nous le font payer depuis ce temps avec d'infâmes films montrant les Français se comportant comme n'importe quel Chinois en vacances, avant de se faire massacrer brutalement par le héros, nommé Nguyen, comme il se doit.

[modifier] La libération par Nguyen (pas le même)

Un paysan nommé Nguyen (pas le même) organisa un vaste complot pour renverser les Français; la suite est très bien présentée dans l'excellent film vietnamien "Ngoc Thiên Chiêu Nguyen Huyng Hué", ce qui veut dire "La victoire du courageux Nguyen contre les sales Français", ainsi que dans le formidable "Thuy Hong Bom Ngâ Ngoc Huyng Nguyen", ce qui signifie "Le magnifique Nguyen contre ces trous du cul de Français" et le non moins bon "Chiên Thieu Nguyen Nam Thuy Hap Ngoc Hué", traduit par "Nguyen, ce formidable héros, contre les affreux, sales et méchants Français".

[modifier] La conquête chinoise (prise 2)

Une ère de prospérité s'ensuivit pour cinq minutes, puis les Chinois vinrent réclamer les verres et les serviettes de tables qu'ils avaient oubliés durant la partouze de l'an 1400. Les vietnamiens, trop occupés à recoudre leur pays, leur dirent d'aller se faire enculer, puis les chinois appelèrent à l'aide les Américains. Les Chinois leur rappelèrent que c'est eux qu'ils avaient appelés pour se débarasser des Français. S'ensuivit le dialogue suivant.

- Tu as appelé les Chinois, toi? - Non, j'ai appelé les Américains. Et toi? - Moi, j'ai appelé les Italiens. - Moi, j'ai appelé les Grecs. - Moi, j'ai appelé le Colonel Sanders pour commander du poulet. Ne me dis pas que c'est...Nguyen? - Merde, je pensais que c'était le restaurant Mille Fleurs d'Asie!

Résultat, les Américains, sous la personne du Colonel Sanders, et les Chinois, sous la personne du Général Tao, envahirent le Viêt Nam en même temps et ce fut la guerre. En 1973, après quelques années de désaccords diplomatiques à coup de frites molles et de chop suey, un pacte entre Ho-Chi Minh et Richard Nixon fut passé pour transférer la capitale de Dien Bien Phu à Hanoï.

Rapidement, des équipes de cinéma vinrent s'installer, dépeuplant Hollywood et Cannes pour quelques années.

Les décors naturels se prêtant très bien aux scènes d'explosions, George Orwell, Sylvester Stalone, John Ford et François Truffaut y tournèrent leurs plus grandes œuvres.

Malheureusement, l'abus d'explosif et de peinture orange (ça contrastait bien avec le vert de la forêt) détruisit à jamais un cadre unique où vivait jadis le tigre et l'orang-outan. Les troupes viêtnamiennes poussèrent jusqu'au Laos et au Cambodge les Américains en les baisant; les Laossiens préférèrent se tresser des fleurs dans les cheveux et se noyer dans l'opium.

Le pays tomba alors dans le Communisme, et le joug des Popovs jusqu'à la mort de [Gorbatchev].

[modifier] La conquête du Cambodge

Les vietnamiens, pour se remonter le moral, décidèrent de garder les meilleurs trucs des Français; le pain baguette, le pâté de foie, le café filtre, l'alphabet en seulement 26 lettres au lieu de 5 000 et les accents. Ils laissèrent tomber la moustache, synonyme d'oppression et de quétainerie, et Alain Delon, beaucoup trop cher. Munis de ces armes redoutables, ils partirent envahir le Cambodge pour se remonter le moral.

Les Cambodgiens étaient alors aux prises avec les Khmers rouges depuis cinq ans. Quand ils virent l'armée vietnamienne arriver, ils leur sautèrent dans les bras et les couvrirent de bisous. Ensuite, les vietnamiens eurent fort à faire pour se débarrasser de la foule de gens qui les portèrent en triomphe jusqu'à la capitale, cirèrent leurs chaussures, portèrent leurs sacs, lavèrent leur linge, etc. C'est pourquoi ils ne tournèrent jamais de films sur "Nguyen et la formidable conquête du Cambodge"; ça aurait eu l'air trop facile.

[modifier] Actualité

S'ouvre alors une ère de prospérité pour le Viêt Nam, les entreprises du monde entier fournissent un travail digne à toute une jeune génération d'actifs! Sylvester Stallone, qui s'est établi à Hanoï depuis l'échec du Planet Hollywood, trouve un concept formidable pour se relancer : les banh mî. Une chaîne de fast food se crée à travers le monde, avec ses propres centres de fourniture en produits culinaires exotiques et un nom spécial pour se différencier des autres Nguyen : les Frères Tang sont nés!


En conclusion, la culture vietnamienne tient en plusieurs choses: le turban avec un trou au-dessus du crâne, les vidéos avec quatorze chanteurs et mille figurants dans une saynète représentant le courageux Nguyen contre les méchants Chinois, le sandwich pain baguette-pâté de foie-carottes marinées-Ngoc Mâm, les voyelles avec douze accents dessus, la soupe tonkinoise, le café filtre au lait concentré sucré, le qipao en satin avec un pantalon en-dessous, les films montrant le courageux Vietnamien contre le méchant Français, et le chapeau pointu et les grands gants chics en moto pour ne pas bronzer comme un Cambodgien. Pays du sourire éternel, terre d'accueil par excellence - le Viêt Nam vous attend....et la baie d'Aalong est très jolie.

Pays en Asie
Asie03.jpg
Afghanistan · Arabie Saoudite · Bahreïn · Bangladesh · Bhoutan · Birmanie · Brunéi · Cambodge · Chine · Corée du Sud · Corée du Nord · Émirats arabes unis · Géorgie · Inde · Indonésie · Irak · Iran · Israël · Japon · Kazakhstan · Kirghizistan · Koweït · Laos · Liban · Macao · Malaisie · Maldives · Mongolie · Népal · Oman · Ouzbékistan · Pakistan · Palestine · Pandanstan · Philippines · Qatar · Russie · Sibérie · Singapour · Sri Lanka · Syrie · Tadjikistan · Taïwan · Terrorie · Thaïlande · Tibet · Timor oriental · Turkménistan · Turquie · Viêt Nam · Yémen
Continents de la Terre
Afrique · Amérique du Nord · Amérique centrale · Amérique du Sud · Livonie · Antarctique · Arctique · Asie · Europe · Euthanasie · Imaginaria · Océanie
Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia