Vatibank

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Central Bank of Vatican and Christian Funds (en)
Banque Centrale du Vatican et des Fonds Chrétiens (fr)
Vatibank (universel)
Vatibank.PNG
Slogan: Crucifisc
Jesus watches ahead, why don't you?
Devise: "Vatibank, sans l'Eglise nous n'existerions pas, sans nous elle existerait encore."
Devise ancestrale : "L'UBS nous a créée, l'Eglise nous avons baisée."
PDG HAASZ Rakail
Capital 1 287 milliards CHF (2005)
Statut juridique Société anonyme indépendante blanchisseuse (SA)
Dates clés 2005 Création
2007 Arnaque totale du Christianisme et de l'Eglise
Actionnaire(s) Clearstream, UBS, Jésus
Activités Services financiers
Blanchiment d'argent
Eglise
Ruiner le Christianisme
Société mère UBS
Filliales NLP Bank (Filiale fictive)
Nombre d'employés 666 (Vatibank) + 69 569 (UBS)
Bénéfices 450 milliards CHF (2005)
Dettes Aucune, elle a baisé le pape, c'est plutôt vous qui devriez avoir une dette envers Vatibank.
« Baiser l'Eglise, ça n'a pas de prix, pour tout le reste, il y a Eurocard/Vaticard. »
~ Vatibank

Vatibank, contraction de Vatican Bank, ou Central Bank of Vatican and Christian Funds pour les plus neuneux, est une banque affiliée à l'UBS, et qui regroupe la majorité des fonds du Christianisme, du Saint-Père, et du Sacrosaint-Jules Saint-Fernand et Dieu tout puissant.

[modifier] Vatibank ou bien ?

Vatibank, c'est comme l'UBS, sauf qu'au lieu d'être basée en Suisse elle est dans ton cul au Vatican. On dirait pas comme ça, mais l'objectif de Vatibank est de pûrement et simplement ruiner l'Eglise et le Christianisme. Et ce, par des moyens simples.

[modifier] Vatibank, ou comment ruiner l'Eglise - Phase 1

19 avril 2005, Vatican - 20:00:00 : L'Empereur Palpatine Benoît XVI, dans sa version 16.6.22.2, est élu par l'Eglise comme le nouveau pape, comme le digne successeur de Jean-Paul II, qui avec son kernel datant de NT 3.1 n'a rien pu faire face aux noyaux de dernière génération.

19 avril 2005, Zurich/Bâle - 20:00:45 : La banque UBS (SWX : UBSN ; NYSE Euronext : UBS ; TSE: 8657) créée une filiale banquaire nommée Central Bank of Vatican and Christian Funds, ou Vatibank pour les plus cons. Cette filiale banquaire entre directement en bourse (NYSE Euronext : VBK) et s'occupe des premiers transferts des fonds indépendants de l'Eglise, ce que les plus concons d'entre nous appellent les dons des fidèles, et ce par l'intérmédiaire des Archévêques qui étaient dejà complices dès le début puisque leurs comptes banquaires sont enregistrés à l'UBS. Benoît XVI n'est pas encore au courant.

19 avril 2005, Vatican - 20:15:24 : Après le traditionnel défilé tyrollien du nouveau pape, l'UBS contacte Benoît XVI. N'ayant même pas encore atteri de son piedéstal, et profitant du fait que le pape soit con et ne pige rien à ses nouvelles fonctions papales, Vatibank propose a Benoît XVI un contrat en béton : Le transfert de tous les fonds de l'Eglise, du Christianisme, des dons des fidèles et même du porte-monnaie électronique Monéo de Jésus vers un compte anonyme basé en Suisse plus l'acheminement de tous les lingots Vaticanais et des titres aux porteurs vers un coffre basé aux Îles Caïmans. L'offre est bien entendu alléchante, et le pape accepte aussitôt. Il n'est bien entendu pas au courant qu'il viens de se faire baiser à sec, sans vaseline et avec des gravillons par Vatibank.

19 avril 2005, Zurich - 20:54:36 : Tous les fonds on été transférés électroniquement via Paypape (ne confondez pas avec Paypal, on est pas sur Hi-Baye). Benoît XVI mange sa soupe en regardant la rediff' de Questions pour un Champion sur TV5, et Haasz Rakail, le PDG de la Vatibank jubile en se disant qu'il viens de baiser le pape et de détruire le Christianisme.

Voilà, maintenant vous savez comment s'est passé la phase 1 de la destruction du Christianisme, et tout ça en moins d'une heure. Jack Bauer lui-même n'aurait pas fait mieux.

[modifier] Vatibank, ou comment ruiner l'Eglise - Phase 2

La phase 2 est un peu plus technique. Vatibank, le lendemain du transfert des fonds, s'est occupée de créér des actions boursières avec les titres aux porteurs du Vatican. Comment ? Le principe est très simple. l'UBS à fait genre de créér une fausse filiale banquaire nommée NLP Bank (Nique Le Pape Bank, mais on est pas sûrs de ça). La fausse filiale est mise en bourse immédiatement (NYSE Euronext : NLP), et les actions sont vendues à pertes. Les actionnaires ne tardent pas à montrer le bout de leur nez, et un gros actionnaire viens même s'ajouter dans la partie : Clearstream (voir blanchiment d'argent).

Deux jours plus tard, Benoît XVI est informé que les lingots et ses titres aux porteurs (enfin ce qu'il en reste) sont acheminés en totalité aux Îles Caïmans. Les fonds sont en Suisse, et les lingots aux Îles Caïmans, le pape jubile d'avoir pu stocker toute sa fortune et celle du Christianisme dans les deux plus gros paradis fiscaux aux monde. Sauf que çay pas vrai (owned). En effet, la totalité des fonds se trouvent au Liechtenstein, et les lingots se trouvent dans un coffre, dans une succursalle d'UBS au Luxembourg. Le compte en Suisse et le coffre aux Îles Caïmans sont de gros fakes, tout comme l'argent qui est dedans, c'est du fake (Les fonds sont des billets de Monopoly et les lingots des tablettes de Toblerone empilées).

Pendant ce temps là, les actions de la fausse NLP Bank se gauffrent littéralement, et les actionnaires revendent de tous les côtés. Bah waih, les caisses officielles sont vides, puisque l'argent a été détourné vers des caisses secrètes et anonymes au Liechtenstein et au Luxembourg. C'est là que l'UBS entre à nouveau en action. Elle rachète toutes les actions pour une somme dérisoire, et les fait remonter immédiatement en transferant les actions vers les comptes secrets. Le bénéfice est ubberultime, plus de 864 milliards de Francs Suisses de bénéfices. (soit 998 milliards d'Euros, soit 1200 milliards de Couronnes Norvégiennes, soit une somme tellement immense pour les pays Africains qu'ils en feraient tous une attaque cardiaque immédiate).

Benoît XVI se rends compte au bout d'un moment de la supercherie, mais c'est dejà trop tard. Le compte où se trouvent les 1 287 milliards de Francs Suisses totaux chouravés a l'Eglise d'une bien belle manière naviguent entre le Luxembourg, la Chuisse, les Îles Caïmans et le Groenland. Quant au coffre où se trouvent les lingots et les titres aux porteurs, ils restent sagement au Liechtenstein (pas besoin de déplacer le coffre, personne sais ou ça se trouve, le Liechtenstein). L'Eglise et le Christianisme sont ruinés, et Benoît XVI est déchu. Il doit maintenant gérer a lui seul l'Eglise (car ses Archévêques l'ont lâché pour aller s'ouvrir un compte à la Vatibank) et dont les fonds du Christianisme en 2007 s'élèvent a - 458 milliards de Francs Suisses.

[modifier] Conséquences

Eh bien elles sont multiples. Dressons ensemble une petite liste non exhaustive.

  • De nombreux fidèles ont ouverts un compte courant chez Vatibank.
  • Conversion massive a la religion Capitaliste.
  • On dénombre une augmentation du nombre de pyromanes d'églises. (voir Burzum)
  • La chute du Christianisme engeandra un siège de la Place Saint-Pierre de 12 jours.
  • Ta mère.
  • Des églises, paroisses, chapelles et lieux de cultes on étés pillées, mais bon y'avais plus rien dedans.
  • Les cloux de la Sainte-Croix et le Saint Suaire on étés mis en vente sur eBay.
  • On transforma les églises et tous les autres lieux religieux en hôtels, coffee shops, bar à putes, restos à kebabs et en garages Renault Assisatance afin de rapporter un maximum de fonds.
  • Benoît XVI a dû changer de patronyme. Il s'appelle désormais Benoît Saez et fait des chansons pour dépressifs et suicidaires chroniques.
  • l'Assomption, l'Ascension, Noël, Carême, Pâques et la Sainte-Putain on été retirées du calendrier au profit de plusieurs fêtes sponsorisées par Vatibank et l'UBS.
  • Tous les curés, prêtres, évêques, archévêques et cardinaux sont devenus des employés modèles au siège social de Vatibank.
  • le pape a mal au cul.

[modifier] Et maintenant ?

Désormais, Vatibank va de l'avant. Comme Jésus. D'ailleurs en parlant de lui, il est devenu l'un des principaux actionnaires, et il est le nouveau Directeur des Ressources Humaines de la banque. Vatibank à de nouveau objectifs comme la capitalisation boursière du bouddhisme et s'affaire désormais a baiser le judaïsme et à faire rentrer les Raëliens dans le NYSE Euronext. Et tout ça pour vous.

Pour tout compte courant ouvert à Vatibank avant le 31 janvier 2008, Vatibank vous offre une chapelle.*
*Dans la limite des stocks disponibles.

ArmesVatican.png
ArmesVatican.png

des Papes, des Papes...

Habemus Papam, en habemus en veux-tu en voilà

· Habemus des Papes officiels : Liste complèteSaint Pierre (30-67) • Lin (67-76) • Corneille (251-253) • A. Régnier 1er (604-606) • Calixte II (1119-1124) • Calixte III (1378-1458) • Paul II (1468-1471) • Alexandre VI (1492–1503) • Jules II (1503–1513) • Léon X (1513-1521) • Pie IV (1559-1565) • Sixte V (1585-1590) • Pie VII (1742-1823) • Pie IX (1846–1878) • Léon XIII (1878-1903) • Pie X (1903-1914) • Benoît XV (1914-1922) • Pie XI (1922-1939) • Pie XII (1939–1958) • Jean XXIII (1958-1963) • Paul VI (1963-1978) • Jean-Paul Ier (1978) • Jean-Paul II (1978–2005) • Benoît XVI (2005-2013) • François (Depuis 2013)
Habemus des Papesses : Papesse Jeanne (855-857) • Dame Marozia (926-932) • Olimpia Maidalchini‎ (1644-1655)
Habemus des Papes scissionnistes : Marcel III (1970-1991) • Yéku (1978-1999) • Léon XIV (depuis 2005)
Habemus des Papes parallèles : Film X (1723-1727) • Patine (?-?) • Pie XIX (2549) • Pie-Trois XIV (1276-1277) • Sancho VII (1730-1740)
Et habemus des Papes bouddhistes : Tenzin Gyatso, le Dalaï Lama (depuis 1940)
Quoque videre : ConclavePortail:Irreligion

Vaticano.jpg
Qu'avez-vous pensé de l'article "Vatibank" ?
 
0
 
2
 
2
 
0
 
2
 
1
 
1
 

Ce sondage a été créé le février 21, 2008 19:44 et 8 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.

Partage sur...
wikia