Vanuatu

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Île de merde paumée en plein océan pacifique rêve située confortablement sur l'Océan Pacifique, dont la particularité est de ne servir à rien son cadre de vie particulièrement agréable. Elle pourrait ne plus exister que tout le monde s'en foutrait tant on ne voit pas le temps passer sur Vanuatu .

[modifier] Accueil

Cannibalholocaust.jpg

Comité d'accueil

L'hymne national est le joyeux et exotique chant traditionnel On veux se casser dont l'origine remonte aux premiers habitants de l'île, les Vanuatigènes. Cet hymne est hurlé chanté en guise d'appel au secours de bienvenue chaque fois qu'un étranger muni d'un moyen de locomotion aérien ou aquatique visite l'île de loin (c'est à dire une fois tout les dix ans).

On veut se casser, sur l'air de Laissez-nous chanter, de Gold. Traduction Ouaoua / Français : Christopher Lee.

On veut se casser
Avant d'êt'bouffé par la peste
On se fait trop chier.
Oh, on veut se casser !
On veut se casser
Marre de pratiquer l'inceste
Emmenez-nous par pitié,

Oh on veut se casser !

[modifier] Généralités

[modifier] Civilisation

Vanuatu.jpg

Vanuatu, ses plages de sable fin.

  • La religion vanuatigène est le cannibalisme incestueux étonnante.
  • La langue parlée par les autochtones est le ouaoua, un dialecte touchant et pittoresque composée de 2 syllabes, oua, et ouak.
  • La capitale est un village troglodyte peuplée par une quinzaine de nains violeurs fascinant melting-pot multiculturel à l'architecture fabuleuse.
  • Les habitants de l'île assurent une croissance régulière à leur PIB. Leur économie florissante leur a permis d'infiltrer leur propre marché. 80 % des habitants de l'île exerçant la profession de fabriquants de flèches, c'est ainsi sur le secteur de l'armement vanuatigène que la production locale occupe un impressionnant monopole. L'armée est fournie directement par les producteurs locaux, et dénombre à ce jour un redoutable arsenal composé de 10 lances de bois, un gros caillou et 100 000 flèches meurtrières.
  • La recherche vanuatigène oeuvre actuellement sur un prototype d'arme offrant la possibilité d'utiliser ces flèches.

[modifier] Religion

Le culte du "cargo" est une croyance religieuse, apparue suite à l'arrivée des blancs à Vanuatu. Le nom "Cargo" fait référence aux bateaux qui livraient de la nourriture, des chaussettes et des sex-toys à l'usage quasi exclusif des colons. Le culte du cargo consiste donc à espérer et à attendre leur propre cargo ! Le culte est évidemment interdit par les gentils missionnaires chrétiens qui tente de leur expliquer qu'il n'y a aucun cargo dans l'évangile. A la fin des années 1930, Sacha Guitry en vacances sur l'île se mit dans la peau d'un certain John Frum . Il promit aux habitants qu'il reviendrait avec du saumon fumé, du gorgonzola et des vibromasseurs. Les habitants attendent toujours son retour persuadé qu'il reviendra un 15 février. Les Vanuatuiens sont de grands enfants !

Des indigènes constatèrent pendant la guerre du pacifique la façon dont les troupes au sol obtenaient des vivres, des clopes, des médicaments ou des renforts à l'aide de leur poste radio-émetteur. N'ayant aucun moyen de reproduire la technologie nécessaire, ils en mimèrent les apparences extérieures, fausse cabines radios, faux postes, faux micros et même fausses pistes d'atterrissage. Les Vanuatuiens sont de grands enfants !

Le prince Philip, duc d'Édimbourg fait aussi l'objet d'un culte. Se renseignant dans les années 1950 sur qui commandait aux cargos britanniques, et ne pouvant admettre qu'il s'agissait d'une femme, ils ont donc vénéré son mari. Le secrétariat du prince envoya une photo de lui à poil et dédicacé au chef du mouvement du cargo, cela renforça le culte et la photo fait l'objet d'une véritable vénération. Les Vanuatuiens sont de grands enfants.

Le championnat de football du Vanuatu comporte 8 équipes. Si l'on compte que chaque équipe compte 22 joueurs, donc 11 ostes plus les remplaçants et réservistes,que l'on ajote à cela l président, le staff, le coach, le secrétariat, l’entretien du stade, etc... on peut compter 120 employés par équipes. Ce qui nous ait 960 personns qui travaillent dans le football au Vanuatu. Si l'on regarde le nomre d'habiztants, c'est à dire 234 023 personnes, cela fait beaucoup. Enlevons à ce chiffre enfants, vieilards et femmes (c'est un championnat masculin). Prenons donc les hommes de 15 à 64 ans, cela nous donne 755599. Cela fait 1.27% de la population active masculine qui travaille dans le foot à Vanuau. On peut donc à juste titre affirmer que le Vanuatu est une des plus grande si non la plus grande nation du football au monde.

[modifier] Ouaouaouak ! (A bientôt)

Les habitants affectionnent leur cadre de vie qu'ils considèrent comme l'île la plus merdique magique au monde.

Venez y passer vos vacances !

Pays en Océanie
Vahinene.jpg
Australie . Clipperton . Île de Pâques . Kiribati . Maiao . Nauru . Nihoa . Nouvelle-Calédonie . Nouvelle-Zélande . Polynésie française . Salomon . Tahiti . Vanuatu . Wallis-et-Futuna
Continents de la Terre
Afrique · Amérique du Nord · Amérique centrale · Amérique du Sud · Livonie · Antarctique · Arctique · Asie · Europe · Euthanasie · Imaginaria · Océanie


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
Autres langues
wikia