Vélib

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

[modifier] Synonymes

Trottinette (n.f) : Équivalent ridicule du vélo.

Luge (n.f) : Moyen de locomotion qui ne sert qu'à descendre.

[modifier] Étymologie

Le mot "Vélib" ne vient pas du latin Velibus ou du grec Velibos comme beaucoup le croient. Il est le fruit de la simple contraction des mots "vélo" et "libertinage". En effet le vélib' n'est ni plus ni moins qu'un objet peu viril qui passe de mains en mains, avec un pic d'échange le samedi soir.

[modifier] Fonctionnement

Le vélib' se veut être la réponse à plusieurs problèmes fondamentaux de la société contemporaine : le réchauffement climatique et la fainéantise humaine.

L'idée est de proposer aux citadins la possibilité de louer un vélo à un endroit A et de le rendre à un endroit B, le tout moyennant une garantie bancaire de 150€. On ne prête pas aux pauvres, même pas un vélo.

Bref, un vélib' est un banal vélo que tout le monde veut louer au même endroit (en haut de la pente) et rendre au même endroit (en bas de la pente), et jamais dans le sens inverse, car la voiture reste bien plus performante en côte. Donc la municipalité achète des estafettes fumantes à remorques pour remonter les vélibs du bas.

[modifier] Historique

Le vélib' est une invention et une gloire de la ville de Paris. Comme toutes les inventions parisiennes, le vélib' existait déjà à Lyon et à Rennes avant son apparition dans la capitale.

[modifier] Sport extrême

Les développements autour du susnommé objet sont nombreux. Le premier et le plus répandu est une discipline urbaine nouvelle dont la fédération ne saurait tarder à éclore.

Le "Vélib' Xtrem" est un sport dont l'enjeu est de détruire son vélib' au maximum sans pour autant le rendre inapte à rentrer dans la borne de retour de l'objet.

Partage sur...
wikia