Végétarien

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Un Végétarien est une personne qui décide de ne plus faire tuer autrui contre sa volonté pour le manger, sans être capable de donner d'argument convaincant à son étrange choix moral. Les végétariens sont des gens très bizarres qui croient que le libre-arbitre des individus peut justifier et permettre l'évolution morale des idées et des comportements, alors que la réalité montre que la pression sociale a toujours suffi à figer l'humanité pour l'éternité dans un état universellement homogène. Les végétariens mangent des milliers de trucs qui ne sont pas des animaux et parviennent même à croire que c'est bon, alors que ça n'a définitivement aucun sens.

Par définition, ce sont donc des individus haïssables qu'il faut exterminer.

« Les cannibales végétariens ont une vie courte et très triste. »
« Je ne suis pas végétarien par amour des animaux, mais par haine des plantes. »
~ Un végétarien anonyme, à propos du végétarisme.
« Si les végétariens aiment tellement les animaux, pourquoi mangent-ils toute leur nourriture? »
~ L'Empereur Jaroslav, à propos des végétariens.
« Mange un castor, sauve un arbre! »
~ Un anonyme, à propos de l'ingestion de castors.
« Tu vois, moi je ne bois que du sang d'animaux, je suis trop un végétarien. »
~ Edward Cullen à propos de son alimentation

Cependant, contrairement à une idée répandue, les végétariens peuvent manger de la viande s'ils mangent l'estomac d'une plante carnivore par exemple.

La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :
Végan attitude!


Végétariens et Végétaliens

  • Les végétariens ne mangent pas de viande ni de poisson (et rarement des humains)
  • Les végétaliens ne mangent ni viande ni poisson, ni aucun produit issu de l'élevage (lait, œufs, beurre, fromage et fraises tagada)

Autant on peut à la limite essayer de comprendre certains arguments en faveur du végétarisme, autant le végétalisme apparaît incompréhensible pour un individu lambda : Croient-ils naïvement que les veaux, inutiles pour la production laitière, sont séparés de leur mère dans les deux premiers jours puis tués pour de l'argent ? S'imaginent-ils sottement que les poussins mâles de la filière pondeuse sont broyés ou gazés dès leur premier jour de vie par simple souci de rentabilité ? Et ne savent-ils pas que les femelles (vaches, poules, etc.) qui ne produisent plus assez, à bien moins du quart de leur espérance de vie naturelle, connaissent une réforme bien méritée dans de luxueuses fermes, spacieuses et tout confort, grâcieusement financées par l'aide sociale, dans lesquelles elles seront dorlotées pour le reste de leur vie jusqu'à mourir paisiblement de vieillesse entourées de leurs petits enfants ?

Ils ont une particulière tendance à la moralisation extrémiste parce que eux seuls croient savoir la vérité, alors que tout le monde sait parfaitement que les animaux qu'on mange sont conscients et veulent vivre et qu'il n'y a aucune nécessité à les manger.

Les végétaliens prétendent également que les associations nationales de diététiciens des USA, du Canada, du Royaume Uni et d'ailleurs déclarent officiellement que le végétalisme informé et bien mené est sain, et que les acides aminés qui composent les protéines nécessaires à l'organisme sont présents dans les végétaux, mais le bon sens nous démontre que c'est impossible puisque Danone et mon boucher m'ont dit le contraire.

De plus, ils affirment n'avoir rien perdu en plaisir de manger depuis qu'ils cuisinent et se régalent d'une quantité considérable de plats végétaux qu'ils ne connaissaient pas avant, mais face à un telle mauvaise foi il nous suffit pour être fixé de refuser d'en goûter.

Arguments propre à énerver les végétariens

Expliquez très sérieusement que vous faites partie du comité de libération des légumes, puis décrivez avec forces détails les souffrances d'une jeune carotte.

Comportement pour énerver un végétarien

Si vous êtes obligé d'accepter une invitation à déjeuner dans un restaurant végétarien, (je vous plains) dès que vous êtes sorti du restaurant, écriez-vous : « bon ben maintenant, je vais aller manger ! » puis dirigez vous vers la boulangerie la plus proche et ressortez avec un bon vieux sandwich au saucisson. Vous aurez perdu un ami mais vous aurez retrouvé le moral (et l'appétit)

Terminologie

Au commencement Dieu se dit : « Il faudrait créer cinq trucs à manger par jour et de préférence moins bon que le gras, le sucre et le salé pour que ça fasse bien chier (littéralement) tout le monde. » Dieu créa le brocolis, le salsifis, le topinambour et la salade afin de faciliter le transit de toutes les autres créatures divines. Mais les autres créatures divines, ingrates et chafouines, ne tenaient pas compte des efforts que Dieu faisait pour les envoyer à la selle. Ils ne voyaient que le mauvais goût des carottes, la réticence des artichauts à se faire manger, la répugnance du chou de Bruxelles et surtout la fourberie du poireau qui sent la pisse quand on le fait bouillir. Alors pour les punir, Dieu leur envoya les végétariens et le monde sombra dans la désolation et le malheur. Cette horde d'intégristes du vert bouffent des graines, parlent aux arbres et surtout, surtout, cassent les oreilles aux pauvres pêcheurs qui pensent que les pâtes c'est du légume, en leur racontant les sévices subis par les animaux qu'on tue alors qu'ils ne leur ont rien demandé.

Controverse

Il est souvent reproché aux végétariens d'être des psychotiques nazis hippies prosélytes manipulateurs fascistes anarchistes bobos idiots condescendants naïfs pessimistes hypersensibles zoophiles zoophobes propagandistes sectaires religieux athées satanistes utopistes misanthropes engagés décroissants écolos pollueurs moralisateurs terroristes violents bisounours fous extrémistes hypocrites dangereux ridicules fiers tristes béats mous énervés, phobiques de la mort masochistes dépressifs, traîtres envers la nature idolâtres de la nature, ascètes obsédés par la nourriture, malades obsédés par leur bonne santé, hésitants et convaincus d'avoir raison, et comble du comble, qui ont réponse à tout.

Le plus inacceptable de leur défaut est très certainement de partager leurs réflexions et informations sourcées, documentées, rationnelles, scientifiques et officielles TOUTES en faveur du végétarisme. Un minimum de neutralité de leur part impliquerait au contraire qu'ils se fatiguent pendant des jours à tenter de prouver que les animaux que l'on mange ne souffrent pas et veulent mourir, ou au moins laisser supposer qu'il est nécessaire pour les humains de manger des animaux.

Comment lutter contre les végétariens

Il faut savoir que les végétariens ont souvent, si ce n'est tout le temps, des arguments de merde pour bouffer des trucs qui sortent du sol et régulièrement recouverts de popo d'organismes unicellulaires. La plupart du temps, les végétariens vous diront que si une race supérieure (du genre de Chuck Norris, mais en nombreux) débarquait chez nous pour nous faire frire et nous manger avec de la coriandre et des oignons, on ferait la tronche. Cependant, les bestioles que nous mangeons sont suffisamment sottes pour ne pas fomenter une révolution mondiale contre son exploitation par les humains, et méritent de ce fait d'être recouvertes de mayonnaise aux OGM entre deux tranches de pain. Pour lutter efficacement contre les végétariens, il suffit donc de les enduire de sauce barbecue une nuit d'orage en dansant nu autour d'eux. Si ça ne suffit pas, on peut éventuellement remplacer leurs steaks de soja par du sang de porc. Si ça ne suffit toujours pas, on peut se délecter devant un gros grec bien gras (grec le sandwich, pas le ressortissant du pays européen) en pensant à la vie morne et triste de ses créatures qui se lient d'amitié avec les concombres qu'ils vont manger.

Comment se débarrasser des végétariens (machiavélisme requis)

Vos (anciens, puisque vous ne pouvez pas être ami avec des individus eux-mêmes amis avec le contenu de votre hamburger) amis sont tous passés du côté Obscur de l'assiette ? Ils tentent de vous convertir à grands renforts de soirées carottes ? Débarrassez-vous en définitivement grâce à cette méthode brevetée venue d’Égypte et testée avec succès dans toute l'Europe ! Vous devez commencer par montrer un intérêt croissant (mais hypocrite, évidemment) pour leur cause. Vous serez donc immanquablement invité à l'une de leurs soirées "végé". En attendant ce jour, récupérez les ingrédients suivants : déjections canines, bovines ou humaines ; steaks hachés surgelés périmés (le bas de gamme est encore plus efficace, en plus d'être moins cher) ; insectes nuisibles en tous genres, préalablement écrasés. Mixez le tout, ajoutez de l'eau, du sucre et un cube de bouillon. Déposez la mixture infâme mais salvatrice dans un sac poubelle de 50 L dont vous aurez retiré les trois quarts de l'air, puis fermez-le hermétiquement et laissez-le reposer une semaine dans un endroit sombre et humide.

Mise en garde : le reste de la procédure nécessite une combinaison de laboratoire hermétique avec alimentation en air frais et filtré. N'oubliez pas de la brûler après usage.

Récupérez le contenu du sac, filtrez-le. Stockez le bouillon de culture dans un petit flacon de parfum discret (10 à 20 mL suffisent). Une fois à la soirée, à laquelle vous serez arrivé avec un peu d'avance, prétextez un besoin naturel (si possible pendant l'apéro) pour vous éloigner du groupe. Rendez-vous dans la cuisine. Vous y trouverez une salade de grains germées : assaisonnez-la avec le bouillon, salissez les toilettes, puis revenez l'air malade. Au moment de déguster la salade, prétextez un début de gastro-entérite. Ne manger que du riz ou des pommes de terre (ce serait bête de manger végétarien, non ?).

Vos "amis" végétariens tomberont très rapidement malades. Les enquêteurs soupçonneront très vite les graines germées d'être à l'origine de leur état. Lorsque les végétariens apprendront qu'ils ont été contaminés par des bactéries, ils passeront immédiatement l'arme à gauche, honteux d'avoir pu causer du tort à ces charmants petits micro-organismes. Vous pourrez alors savourer votre vengeance par le traditionnel rire sado-machiavélique du méchant : "Hahahahahah ! Gniahahahah !"

Utilisation ludique des végétariens

Le végétarien est avant tout une créature frustrée, engendrant lui même ses carences qui le transforme sur le long terme en végétal humain. On peut chahuter sans risque un végétarien, car l'absence de protéine et son sang de navet en font un paillasson bio fort distrayant. Attention cependant à certains végétariens, que l'on nomme Vegans (végétaliens qui refusent tout produit issu de l'exploitation animale), qui sont une race de végétariens particulièrement coriaces, parfois violents, avec des épines qui poussent sur le corps sans doute à cause d'un excès de soja et des produits illicites.

Comment les reconnaître ?

  • Ils se déguisent en poussins
  • Ils portent des stickers végétariens (un exemple stupide: les vaches ne sont pas des hamburgers) vous rendez vous compte de leur propagande mensongère?
  • Ils ont les cheveux verts (ou rouges c'est pareil!)
  • Ils vous rappellent sans arrêt que la viande avant c'était un animal (oui, mais ça l'est plus!)

Comment s'en protéger ?

1) Fermer les yeux

2) Se plaquer les mains sur les oreilles

3) Hurler en boucle, aussi longtemps que nécessaire, une des séquences de mots suivantes, à sélectionner selon la situation :

  • "TU AS TORT ! TU AS TORT ! TU AS TORT !"
  • "TU MENS ! TU MENS ! TU MENS !"
  • "TAIS TOI ! TAIS TOI ! TAIS TOI !"
  • "JE LIRAI PAS ! JE LIRAI PAS ! JE LIRAI PAS !"
  • "JE VEUX PAS VOIR ! JE VEUX PAS VOIR ! JE VEUX PAS VOIR !"

4) Le poids d'une telle argumentation suffit généralement à provoquer un facepalm chez le végétarien, qui prendra alors la décision de se taire.

Optionnellement, il est également possible d'insulter publiquement le végétarien, de manière répétitive et régulière, en riant bruyamment, avec l'appui d'une bande de joyeux comparses aussi ouverts d'esprit que soi, afin d'accélérer le mécanisme d'abandon par harcèlement moral.

Pourquoi lutter contre les végétariens, s'en débarasser et s'en protéger ?

En vérité, il est inutile de perdre du temps avec les végétariens. Bien qu'on en dénombre un milliard sur la planète, leur existence n'est que virtuelle et quantique. En effet, tout végétarien meurt instantanément d'une crise foudroyante de Carence dès qu'on l'informe que le végétarisme est mortel. Pour expliquer ce phénomène physique étonnant, on parle parfois de "Végétarien de Schrödinger".

Militantisme et stratégies militaires

Végétarien en action.jpg

Un végétarien en action.

Les végétariens doivent lutter activement contre leurs ennemis: Ronald McDonald, quickos et le colonel Sanders!

Voici comment se déroule une végan-opération

  • Mission 1: localisez l'ennemi
  • Mission 2: créer un blocus autour de son lieu de résidence avec distribution de tract et vente de déguisement de poussin.
  • Mission 3: pénétrer dans le lieu de résidence et tuer l'ennemi.
  • Mission 4: tout faire péter!

Pour réaliser leur action plusieurs armes s'offre à eux, tels que la bombe banane, le canon à pop-cornes, le bazooka a orange ou encore la dynamite au soja. Malgré leur apparence ces armes peuvent se révéler terriblement destructrices.


Mc do détruit.jpg

«Merde! La cible est encore en vie!»

Qu'avez-vous pensé de l'article "Végétarien" ?
 
352
 
233
 
124
 
124
 
109
 
200
 

Ce sondage a été créé le mai 13, 2007 04:35 et 1142 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia