Uptime

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« L'uptime, c'est l'heure où l'on se lève ? »
« Et j'ai crié, criéééééé, EDF tu m'emmerdes ! »
~ Charles-Édouard, chanteur du groupe "The Geeks Music"
« Suicide à Paris. La thèse de la perte d'uptime envisagée. »
~ Ici Paris

L’uptime est une pratique consistant à laisser tourner son ordinateur le plus longtemps possible. L'uptime, c'est avant tout un sport de geek. C'est un concours où l'honneur du geek est mis en jeu, car si celui-ci perd, il se verra humilié par ses congénères, et perdra toute coloration de la vie.

[modifier] Spécificités

L'uptime, ce jeu incontournable pour tout Geek qui se respecte, est une pratique qui plaît tout particulièrement à leur fournisseur d'énergie électrique, bien que cela ne soit pas forcément réciproque. En effet, le pire ennemi de l'uptime, et donc du Geek, c'est bien évidemment les coupures de courant. À ce moment précis de la coupure de courant, l'attitude du Geek sera proportionnelle à l'uptime. Perdre un uptime de 3 jours, cela reste vivable, au pire le Geek ronchonnera 3 petites heures. Mais si celui-ci perd un uptime de 250 jours, par exemple, entrainera une véritable catastrophe. Dépressions, névroses, tentatives de suicide, attentats contre les Hommes en Bleus perchés dans des nacelles et autres...

[modifier] Polémique et controverses

L'uptime, pour certains puristes, ne peut être pratiqué par des utilisateurs lambdas. En effet, cette pratique doit être réservée à l'élite, donc aux utilisateurs de Linux, ou de systèmes BSD, ou encore, de dérivés d'Unix. En effet, il paraît inconcevable pour un Geek d'imaginer un utilisateur de Windows faire de l'uptime. Premièrement, parce qu'il n'en est pas digne, deuxièmement, parce que cette merde de système ne peut tenir plus de 4 heures sans planter.


01.png  Portail de l'Informatique

Partage sur...
wikia