Ugue Cresson

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
à l'époque avec sa si célebre moustache et son inseparable chapeau

Ugue Cresson en 1760 dans les Indes

Ugue Cresson (1728 - ) était un homme de lettres, de sciences, et de la route[1]. Il partira de sa ville natale (Cluny), pour traverser le monde, avide de connaissances et de nouveaux paysages.

Il disparaitra un jour, non par mort, mais par disparition pure et simple, certaines personnes, connaissant le personnage, prétendraient l'avoir vu, d'autres non, mais en tout cas personne ne sait si le "le parrain de la chips" [2] est mort. [NEWS: ON AURAI SIGNALE UGUE CRESSON SUR FACE DE BOUC !!!!]

[modifier] Début de vie et apprentissages

Issue d'une famille fort défavorisée, vivant de la récolte et de l'élevage dans les campagnes de Bourgogne, Ugue Cresson commença sa vie de manière fort austère, aidant sa famille au travail de la ferme, jusqu'au jour où, en l'an 1740, pendant un marché, il conversa avec Henri Oswald de La Tour d'Auvergne, ancien abbé de l'Abbaye de Cluny. Celui ci, estomaqué par l'aisance avec laquelle le petit Ugue (qui avait alors 12 ans) discourait sur tout sujet, avide de parole et de conversation.

Ce jour fut un tournant décisif pour Ugue Cressson. En effet, suite à cette conversation, Henri Oswald de La Tour d'Auvergne joua de ses relations pour lui faire intégrer les sphères de l'enseignement de l'abbaye, lui ouvrant les portes des mathématiques, de la philosophie, des connaissances célestes et de la théologie.

Durant 13 ans il étudia, consacrant sa vie à cela, atteint d'une soif débordante de savoir, il voulait savoir car il voulait comprendre, et aller de l'avant. En 1747, Frédéric Jérôme de La Rochefoucauld, abbé de Cluny, lui donnera accès à un laboratoire d'observation, où Ugue pourra pour la première fois observer ces petites crottes de mouche brillantes (comme il le disait lui-même plus jeune) que sont les étoiles et autres corps célestes .

[modifier] Départ de Cluny, direction les Indes

En 1753, commençant à trouver le temps long, assoiffé de voyage, Ugue Cresson part de Cluny, sans même dire au revoir à ses proches, juste un mot pour Frédéric Jérôme de La Rochefoucauld, avec un baluchon sur le dos et une tête bien remplie.

De Cluny, il prend la route vers le sud, allant ça et là, accostant finalement en Espagne puis, quelques mois plus tard au Portugal.

A Lisbonne, il est introduit par une lettre de La Rochefoucauld au Monastère des Hiéronymites, tout juste réchappé du séisme de 1755. Rentrant en contact avec de nombreuses personnes, il obtiendra une place dans un navire en direction des Indes, terres se prêtant à merveille aux voyages souhaités par Ugue.

Il arrivera en ces Indes si convoitées, après un long voyage et beaucoup de détours, le 27 juin 1760, jour où, preuve de son narcissisme latent, il fit dresser le seul portrait d'époque qui nous soit parvenu.

[modifier] Rencontre avec Sir Jonathan d'If

Lors de son voyage dans les Indes australes, Ugue Cresson fit la découverte de Jonathan d'If en 1761, à Calcutta.

Jonathan d'If (1735 - 1845) qui était allumeur de réverbères à Vishakhapatnam, était un génie des sciences, qui vivait modestement dans une maison en torchis.
Il enseignât à Ugue Cresson la physique, la chimie, la botanique, la biologie, l'astrologie, la peinture, la poterie, la poésie et le maniement de l'épée.

Ugue Cresson toujours en quête de nouvelles connaissances, repartit en 1764, encore une fois sans dire au revoir, sur un chalutier à destination du détroit de Bering, pour y faire des recherches sur la mort.

[modifier] Voyage et péripéties, choses nécessaires pour atteindre un tournant décisif !

Après 5 années à bord du chalutier, qui devait l'emmener, et le garder au détroit de Bering, Ugue Cresson comprit qu'il n'etait pas fait pour la triste vie maritime des chasseurs de yetis des banquises.

Son expérience avec l'ours du bouquin de Dann Simmons (au final, Ugue a tué l'ours, après tout, il l'avait bien cherché !!) réussi finalement à le persuader, Ugue cresson allait descendre vers le Sud !

Après maintes péripéties qui vous ne seront pas narrées tout de suite, il finit par arriver au Perou, ou il rencontrera enfin (car c'est un fait important dans le cours de sa vie) Monsieur Antoine Parmentier, qui lui fera faire connaissance de la Pomme de Terre (C'est un bonhomme super chouette, et lui, c’est au cours de son séjour en Allemagne qu’il reconnaît les avantages de la pomme de terre, importée du Pérou en Europe et cultivée en Italie dès le XVIe siècle, en Alsace et en Lorraine au XVIIe siècle, adoptée dans le Midi, en Anjou et dans le Limousin, mais repoussée par le reste de la France.)

Et, pour un tournant décisif, ce fut un tournant décisif !

Ugue Cresson si dit que, si en Europe[1] on peut importer des pommes de terres, alors LUI, le futur Parrain (il ne le savait pas encore, que ça allait être son surnom, hein!), allait le faire aussi, et AUTRE PART qu'en europe! Et il alla ainsi s'installer dans le Kentucky, où, parait il, il faisait bon vivre à l'époque.

[modifier] Le Kentucky, ou le pays du Garde la Patate !

280px-Kentucky in inidia.png

là on voit bien que le kentucky est en inde, et grace à la couleur rouge, on le voit encore plus facilement

Ugue Cresson mis peu de temps à s'adapter à la vie dans le Kentucky, et ce, pour des raisons toutes simples :

  • Premièrement parce que ce n'était pas plus difficile qu'autre part...
  • Deuxièmement parce que, comme dans tout les pays d'inde, on parlait anglais, et que, Ugue venant d'Espagne (ou du Portugal, si cela semble important, se référer au début de l'article), il avait tout naturellement appris à parler cette langue
  • Troisièmement , Ugue voulait y vivre, alors il avait de toute façon décidé d'avance que cela se passerai bien... (et toc)
  • Quatrièmement, Ugue Cresson avait une carte de l'inde avec le kentucky en rouge dessus (c'est plus simple comme ça, non ?)

Il s'acheta en premier lieu une petite maison, mais, la trouvant trop petite, la fit démolir, en construisit une autre de la même taille, la revendit puis acheta une grosse baraque.

Et LA commencèrent les affaires ! Ugue cresson créa le concept de catalogue, puis en utilisa un afin de se renseigner sur les differents types de pommes de terre. Après quelques temps de réflexion, il opta pour les meilleurs, acheta des terres, des pomme pour aller dedans, et se lança ENFIN dans la culture intensive

[modifier] Récompenses

En 1771, Ugue Cresson fut récompensé par le guide du Croutard pour avoir accumulé des informations importantes sur les changements de chemin dans les forêts d'Auvergne après la grande tempête du 6 janvier qui fit des ravages parmi la communauté des Pinus sylvestris et changea grandement les cartes de là dite époque. Ugue reçu alors une distinction qui n'avait jamais été décernée auparavant. Il fut alors reconnu (en tous cas parmi les connaisseurs) sous le pseudonyme de « in walker super pinus » (en français: le marcheur par dessus les pins).


[Article en cours de construction, nos archivistes finissent de creuser dans les caves afin de dénicher de precieuses informations sur le sujet ! ]

[modifier] Notes et références

  1. et de la route, il en a fait un max !!
  2. Car un de ses suronoms était "le parrain de la chips"


Références

-Le petit Prince de St Exupery -Indiana Jones et le temple maudit





Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia