URSS

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
URSS
Drapeau Ussr
Langue(s) officielle(s) Soviet, urssien et yéfaim
Devise Nationale Tout ce qui est à toi est à moi et tout ce qui est à moi est à moi
Capitale Malakoff
Gouvernement Karl Marx
Superficie grand, grand...
Population prolétaires
Indépendance vis-à-vis de l'aide internationale Jamais
Gentillé Camarade -s
Monnaie -aucune-
Hymne national L'Internationale
Domaine internet .cassezvousdici
Organisation Internationale Komintern
Complot Mondial Oui
« Union des Russes Socialistes Sympas »
~ Overflow à propos de l'URSS
« Union Ratatinée par les Saucissons Secs »
~ Un petit plaisantin à propos de l'URSS
« Direct au Goulag !!! »
~ Staline à propos du petit plaisantin du dessus
« Tu devoirrrrrr signer cette lettrrrrrrrrrrre qui prrrrrrrrouve que tu rrrrrrreconnais n'êtrrrrrrre qu'un sale capitaliste exploiteurrrrrr du prrrrolétarriat, chien d'Amérrrrrricain. Toi le fairrrrrre tout de suite, Camarrrrrade ! »
~ Un Coco à propos de sa Isba
« Расстрелять всех нахуй, бля! »
~ Lénine à propos du chemin vers le communisme

l'URSS est la terre promise des cocos, fondée en 1917 par Abraham Lénine et Nana Mouskouri puis détruite en 1991 par Hérode Gorbatchev et Nabuchodonosor Herbert Walker Bush.

Entre ces deux dates, il y a eu révolution, contre-révolution, querelles de successions, totalitarisme, purges, Goulags, Guerre Mondiale, stalinisation, Guerre Froide, équilibre de la terreur, coexistence pacifique, tente, guerre fraîche, invasion d'un coin montagneux, repli stratégique, re-tente, Perestroïka, Glasnost, murs qui s'effondrent, putsch avorté et éclatement. Bref une histoire tranquille, en somme.

Il y a deux théories à l'avènement du mot URSS :

  • D'abord, on croit que l'appelation URSS serait apparu au passage du communisme, voulant l'égalité et le partage de tout, surtout la misère, qui aurait engendré une salphabétisation de la population russe, les amenant à ne plus s'appeler "russ" mais bien "urss".
  • L'autre théorie veut que URSS vient du fait qu'en russe URSS s'écrit CCCP qui, évidemment, signifie Cochonneries de Connards de Communistes Païens, ou Carnet de Chèques réservé aux Camarades du Parti, selon la localisation.

L'URSS peut aussi être vu comme une parodie de la République de Kraland (du jeu Kraland Interactif) fondée par des étudiants no-life.

[modifier] Histoire

[modifier] Avant l'URSS

Lada

La Lada limousine luxe made in URSS

Avant l'URSS il y avait un mec qu'on appelait le Tsar, qui ne buvait que des verres russe blanc (cocktails remplis de vodka et autres alcools forts).

[modifier] Comment y'sont commencé

Quand Lénine est arrivé en ex-Russie, il y avait un immense banquet avec des saucisses et de la vodka. Or, Lénine était allergique à ces produits, il décida donc de raser ce banquet avec des chars et des lance-pierres. Il s'installa sur le balcon du palais des Tsars, prit un linge blanc et un boudin rouge, a pressé le boudin sur le drap et leva le drapeau vers les cieux. A ce moment-là, les Russes étaient en guerre contre les Allemands : il les repoussa avec des catapultes à boudin et signa la paix avec l'Empereur Guillaume II, et créent le Pacte de collaboration des Boucheries de Francfort et de Moscou.

Ils ont convaincu les gens par la faim, la peur, la censure, la terreur, la mort, l'emprisonnement, la déportation (concept repris délibérément des allemands qui avaient pourtant déposé le brevet), le vol, en somme rien de bien méchant pour les bolcheviks.

A la commision de la Création des Pays qui siège à Chasseneuil-lès-Poitou, on a demandé à Lénine de remplir le papier attestant de la création de l'URSS. A la section régime, il mit le nom Коммунизм ; qui signifie en russe "diététique". En effet, Lénine avait des kilos à perdre. Peu à peu, le régime se mit en place, avec la collectivisation des terres, la collectivisation de l'intelligence, la collectivisation du pain, et tout ce qu'il en suit.

[modifier] Prise de pouvoir par Staline

Quand Lénine décéda, il décida avec Léon Trotski à pile ou face qui prendrait le pouvoir. La pièce est tombée sur la tranche. Dès lors s'en suivit une guerre civile entre deux hommes, à coups de pile ou face et de morpions. Au 140e morpion, Staline aligna trois faucilles en trichant ; Trotski avait perdu (il jouait avec les marteaux, d'où le symbole). La fin de la NEP (Nous Etions Paysans), et le début de la NSP (Nous Sommes Pauvres) marque la fin des koulaks et le début d'une nouvelle ère. Staline décida d'exporter son modèle en créant la Conspiration Gauchiste Mondiale ; et le Komintern, regroupant les Etats communistes de la planète : l'URSS et son double. Il prit l'initiative de renommer les villes, dont il jugeait le nom pas compatible avec le Scrabble (à cause des tirets). Saint-Petersbourg devint Leningrad ; et Rostov-sur-le-Don devint Stalingrad, mot compte triple. Car Staline était très joueur, tirant fréquemment au hasard une liste de nom dans l'annuaire et offrant aux chanceux porteurs des noms sus-dits de longues vacances d'hiver dans des stations spéciales appelées "Goulag". Situé en sibérie, ou c'est très plat, elles furent d'abord dédiées au ski de fond avant que les activités se diversifient, allant des travaux manuels (casser des cailloux à la pioche indéfiniment) aux travaux intellectuels (lavage de cerveau méthodique). Naturellement, ces vacances étant gratuites, il n'était pas question de partir avant la fin. Ils avaient signé, ils devaient rester c'est normal. Surtout que c'était Staline qui avait signé pour eux. Ces vacances eurent un tel succès (5 millions de clients réguliers) que dans sa bonté d'âme il en offrit vite même à ses plus proche collaborateurs qui, souvent, ne revirent jamais au boulot tellement c'était bien, voir même à des peuples entiers. Heureusement la Sibérie est grande, moins que Staline, mais grande quand même.

[modifier] La seconde guerre mondiale

[modifier] Pacte Germano-Soviétique

Après l'accord des Boucheries de Francfort et de Moscou, l'Allemagne devenue entre-temps nazie et l'URSS continuèrent leur coopération gastronomique en étendant l'alliance au niveau de la riziculture. Or, dix ans plus tard, les Soviétiques s'aperçurent qu'il n'y avait pas de rizière en Allemagne ; le Pacte s'effondra, la marche à la guerre commença.

Dans un élan de joie, les Soviétiques reconquérirent leurs territoires et libérèrent tous les territoires disposant d'un garage Euromaster ; à cause des Lada. Ils entrèrent à Berlin, et rasèrent toute la partie ouest, pour faire les pieds aux anglo-américains qui allaient arriver plus tard.

A la fin de la guerre, l'URSS étend son territoire. Mais perd des camarades. Les cadres du Parti estiment qu'ils n'ont pas perdu au change.

[modifier] Émancipation des peuples

300px-Ecran GoulagF

Un Club en Sibérie profonde. Derrière cette affiche, un camping, une station de cure aux eaux du pergélisol fondu, un club de tir à la Kalachnikov (réservé au personnel de la station, malheureusement).

De nombreux loisirs furent mis en place par le gouvernement soviétique afin de répondre aux attentes du monde. Le but du communisme étant de libérer les peuples de l'oppression, Trotsky (chef de l'Armée Rouge au début de l'URSS) commença à mener une grande politique de loisirs publics totalement gratuits. Staline arrivant au pouvoir se vit jaloux de voir Trotsky remporter un tel succès et l'assassina. Staline reprend donc le poste de Secrétaire aux Loisirs en même temps que Secrétaire général du Parti. Staline renforça nettement cette politique de loisirs dont voici un aperçu (non-exhaustif).

Il était proposé aux citoyens camarades soviétiques de se rendre, hiver comme été, dans des stations thermales en Sibérie. Ces camps de cure accueillaient généralement des personnes seules qui avaient un peu provoquées le régime, afin de les laisser se détendre pour se clarifier l'esprit. Le gouvernement leur payait gratuitement un billet pour ce genre de stations. On condamne souvent l'URSS pour son archaïsme et son insécurité, mais cette fois les normes de sécurité étaient respectées et des barbelés ainsi que des miradors étaient installés autour du camp pour éviter aux enfants de se perdre.

Il était proposé aux camarades d'URSS de participer à des concours d'abattage d'arbres sur des montagnes enneigées dans le nord de la Russie, l'endroit le plus froid de l'URSS. Cette épreuve de force était réputée excellente pour ceux qui voulaient se dérouiller un tantinet ou se dépasser.

Des trains étaient affrétés par le gouvernement vers différents coins de l'URSS. L'excursion organisée la plus connue est un départ de Moscou vers la Sibérie pour aller profiter des stations thermales. Pour cela, une partie du trajet était réalisée en train grâce au fameux Sibérie-Express. Encore une fois, le biller d'aller était défrayé par l'État, cependant le billet de retour n'était pas compris dans la formule, et aucun plan n'était fourni. Malgré tout, ce type d'excursions resta très prisé sous Staline.

[modifier] Musée

Les camarades habitants de l'URSS disposaient tous d'un accès gratuit aux musées construits par l'État. Les visiteurs pouvaient alors admirer des étages, des pièces, des rangées couvertes de différents portraits de Staline lui-même. Les peintures critiques étaient formellement interdites pour éviter de déconcentrer les visiteurs de leur objectif premier : admirer le visage de leur Sauveur sous toutes ses coutures. Cependant, le sous-sol était réservé à des peintures plus diverses ne représentant pas Staline, mais d'autres beautés de l'URSS. Une anecdote raconte d'ailleurs comment Staline avait réclamé un de ces tableaux à un peintre soviétique dans les années 30. Staline avait convoqué ce peintre et lui demandait de peindre « les canons de la beauté soviétique », soit les plus belles femmes soviétiques. Le peintre qui ne s'y connaissait pas beaucoup en femmes, comprit qu'il fallait peindre des canons au premier sens du terme (l'artillerie de guerre). Lorsqu'il montra son tableau à Staline, où il avait représenté des canons entreposés dans un hangar, Staline montra son grand sens de l'humour[1] et lui payât un billet pour les stations thermales de Sibérie, valable 30 ans.[2]

[modifier] Remise en cause de la politique de loisirs

Après la mort de Staline, les moyens alloués aux loisirs furent fortement réduits. En effet, Khrouchtchev voulait se démarquer de Staline avec l'épisode dit de la “déstalinisation”. De plus, les critiques des autres pays envers cette politique de loisirs étaient fortes également, jaloux de connaître une telle diversité de loisirs en URSS, et tout cela gratuitement proposé par l'Etat, qui forçait d'ailleurs régulièrement des camarades à y aller afin de préserver leur santé. Cet État très altruiste avec ses concitoyens fût donc remis en cause et l'industrie des loisirs ralentie jusqu'à l'arrêt total avec Gorbatchev, dernier dirigeant de l'URSS, qui expulsa de force les derniers vacanciers des stations thermales. Cet épisode rendit Gorbatchev très impopulaire et peu aimé des russes jusqu'à aujourd'hui [3] [4].

[modifier] De 1945 à 1991 : la guerre Froide

L'Union Soviétique va développer des succursales partout dans le monde : Cuba, Pologne, Chine, RDA, Roumanie, Mongolie, Malakoff... et va étendre son système d'armement : à Berlin-Est, des catapultes pleins de boudins seront braqués sur la partie Ouest de la ville, et le Mur de Berlin, construit en matériaux recyclables, sera tapissé d'oeuvres en papier mâché des élèves de l'école Lénine de Moscou. L'arme nucléaire sera développée.

Pendant les Sixties, les "chants décadents capitalistes" seront adaptés à la sauce soviétique, en remixant les tubes de Elvis Presley avec les paroles de l'Internationale. Des artistes seront crées de toutes pièce par le régime comme John Lénine.

C'est un espion communiste en France qui déclenchera en France les épisodes de mai 68 (Майские события во Франции 1968 года), et la fin des Sixties. Il organisa un apéritif réunissant les dirigeants du PS, du PC et du PSG. Le jeune Daniel Cohn-Bendit n'ayant pas été invité, il décida de lancer une pierre sur la vitrine du restaurant communiste "le Ritz". Et les évènements commencèrent. Ce même espion vendit aux jeunes français des drogues hallucinogènes ; et développa le concept "peace and love". Reparti en URSS, il finira ses jours drogué avec de la neige jaune.

Pendant les Eighties avec l'arrivée au pouvoir de Ronald Reagan, l'URSS redéploya ses missiles Boudin-48-X, et reprit le programme "Boucherie Nucléaire". Le Parti Communiste, se ruinant avec son programme d'armement, mit la clé sous la porte et délocalisa en Corée du Nord sous la direction du super tribun Jérémie Golfier. C'est l'Association Sportive de Vladivostok qui prit la direction de l'Etat, avec à sa tête Mikhaial Gorbatchev.

Finalement, en 1991, Mikhaial Gorbatchev, bien destiné à faire de l'URSS un eldorado pour les investisseurs, mit en place la politique de la transparence des vitrines des boucheries (glasnost) et la péréstroika (prononcez "péréstroika"). Mais il manquait de l'argent, et les partis communistes des autres pays (téléguidés par Moscou) n'arrivaient plus à renflouer les caisses. Un coup d'Etat par les dirigeants communistes eut lieu contre les dirigeants communistes, et dès lors, l'ex-Union Soviétique fut.

[modifier] Après 1991

Le communisme existe toujours, simplement il a changé de forme (Poutine et Medvedev ne sont pas discrets...)

  • à Amiens:l'URSS s'est renouvelée,celle-ci utilise maintenant la forme d'une ville,restée coincée en 1980 (les habitants aussi) et manquant cruellement de moyens

La reconstitution est parfaite si l'on oublie le fait que les gentils communistes en chapka ont été remplacés par des grands monsieurs au crane rasé défilant le bras levé ou les gentils alcooliques avec une casquette unkut te demendant gentillement ton portefeuille ou tout autre objet capitaliste

  • Dans les pays de l'ex-URSS : L'URSS est restée telle quelle, simplement avec des frontière pour éviter que les non-mangeurs de boudins influent sur la Russie. Les dirigeants sont toujours les mêmes, l'économie n'a pas changé, et l'Association Sportive de Vladivostok s'est offert des gradins autour de leur stade.
  • À Cuba : L'Union Soviétique a offert une base militaire aux Américains, avec le personnel et le confort = Guantanamo.

Fidel Castro est toujours président, seulement il a maintenant un perroquet nommé Raul.

  • En Corée du Nord : Le pays d'exil des dirigeants du PC soviétique est devenu un centre d'hébergement de réacteurs nucléaires en difficulté.
  • En Chine : La Chine est restée totalement communiste, les gratte-ciels et les voitures allemandes ne sont que des leurres. Vos habits sont en réalité fabriqués au Cambodge, une contrefaçon de la Chine.
  • Au Cambodge : Le Cambodge est dans la crise économique, mais à vrai dire, tout le monde s'en fout.
  • L'Europe de l'Est : Après un accord sur les Boucheries de Varsorie enfin privatisées, les pays de l'Europe de l'Est rentrent dans l'Union Européenne.
  • Le Vietnam : On pêche. Le poisson, contrairement au poulet, n'a pas la grippe aviaire, alors on peut le manger.

[modifier] Avenir

Stalenchon

M. Mélenchon, téléguidé par l'URSS, lors de son dernier meeting avant la présidentielles française de 2012.

A l'aube du XXIe siècle, l'URSS semble partie pour dominer le monde, avec la Conspiration Gauchiste Mondiale. Rejoignez donc la section PCF de votre quartier, vous aurez droit à un numéro gratuit de l'Humanité.

Les sucursales se caractérisent par les Associations des Boucheries Soviétiques (ABS) et par les Partis Communistes, qui ne font que gagner des voix dans les élections présidentielles, notamment en France.

[modifier] Économie

L'URSS était très riche, en idées déjà (beaucoup d'idées de gauche) bien que cette richesse ai depuis le début une certaine tendance à la spécialisation. Cela inspira beaucoup les pays amis de l'URSS qui du coup se spécialisèrent spontanément dans les mêmes idées. L'échange d'idées fut alors très réduit durant 40 ans. Il y avait aussi une grande richesse en hommes, malheureusement très périssable à cause de facteurs totalement indépendants de la volonté bienveillante du parti (alcool, suicide, avortements, maladies, exécutions sommaires, famine, déportation...). Enfin, l'Union Soviétique avait un grand avantage sur les pays bourgeois: le socialisme. Grâce à lui pouvait être décrétée la présence de vaste champs de blé en pleine mer du Nord ou une augmentation fulgurante de la production de charbon dans des mines qui pourtant semblaient effondrées (tout comme les mineurs). On appelait ça la propagande.

[modifier] Agriculture

De moins en moins de boudins. A noter que les Boucheries sont des services publics inscrits dans les Constitutions, qui, bien sur, n'existent pas. Pas de Constitution.

[modifier] Hymne national

Hymne national soviétique sous-titré en français04:01

Hymne national soviétique sous-titré en français

425

[modifier] Précisions

  1. Les milliers de personnes ayant pu bénéficier d'un billet gratuit pour les stations thermales de Sibérie ont toutes pu témoigner de la grandeur d'âme et de l'humour de Staline lorsqu'il leur proposait ce voyage.
  2. Histoire véridique.
  3. Comment les Russes jugent ceux qui ont dirigé leur pays au XXe siècle
  4. Gorbatchev, mal-aimé des Russes, fête discrètement ses 80 ans à Moscou
Pays en Europe
Europa banana flag
Abkhazie · Albanie · Allemagne · Andorre · Angleterre · Arménie · Azerbaïdjan · Autriche · Autriche-Hongrie · Belgique · Biélorussie · Bordurie · Bosnie-Herzégovine · Bulgarie · Chypre · Corse · Crète · Croatie · Danemark · Écosse · Espagne · Estonie · Finlande · France · Géorgie · Gibraltar · Grèce · Groland . Hongrie · Îles Féroé · Irlande · Islande · Italie · Kosovo · Laponie · Lettonie · Liechtenstein · Lituanie · Luxembourg · Macédoine · Malte · Moldavie · Monaco · Monténégro · Norvège · Occitanie · Pays-Bas · Pays de Galles · Pologne · Portugal · RDA · République tchèque · Roumanie · Royaume-Uni · Russie · Saint-Marin · Serbie · Sicile · Silésie de Cieszyn · Slovaquie · Slovénie · Suède · Suisse · Syldavie · Tchécoslovaquie · Transinistrie · Transylvanie · Turquie · Ukraine · Union Européenne · URSS · Vatican · Yougoslavie
Continents de la Terre
Afrique · Amérique du Nord · Amérique centrale · Amérique du Sud · Livonie · Antarctique · Arctique · Asie · Europe · Euthanasie · Imaginaria · Océanie
Qu'avez-vous pensé de l'article "URSS" ?
 
106
 
73
 
47
 
32
 
32
 
6
 

Ce sondage a été créé le juin 13, 2007 12:30 et 296 personnes ont déjà voté.


Illuminati  Portail des Conspirations


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia