Type qui ne relève jamais la cuvette des toilettes

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Symbole du stéréotype.svg Cet article décrit un stéréotype, afin de lyncher et exclure encore mieux certains d'entre nous.

«  Ca me fout hors de moi, un type comme ça. »
~ L’auteur à propos du type qui ne relève jamais la cuvette des toilettes
«  Je la fous hors de moi, une bite comme ça. »
~ Un pervers à propos de son outil de travail


Je suis certain que vous en avez déjà connu dans votre vie. Tous, nous avons, un jour, croisé le chemin de ces tristes individus qui font partie de la race Ynoufonchier, au même titre que le connard-qui-s’appuie-sur-la-barre-dans-le-métro, ou celui-qui-laisse-le robinet-couler-dans-la-salle-de-bain-près-de-votre-chambre. Infectant toute la société comme une maladie contagieuse, ils nous pourrissent l’existence et font de notre vie un enfer. D’où viennent-ils, pourquoi font-ils cela, comment régler le problème, les Chocapic sont-ils meilleurs que les Chocos ? Toutes ces questions, et bien d’autres, vont être étudiées dans cet article.


[modifier] Situation

Pisse sur cuvette.jpg

De la PISSE COLLANTE ET IMMONDE sur la cuvette des toilettes

La situation est simple et terriblement cruelle. Vous êtes chez vous, dans un lieu public, dans une collocation, chez des amis... Et soudain, vous sentez la grosse commission qui approche, imperturbable. Ne pouvant résister à cet appel primitif de la nature, vous vous précipitez alors aux toilettes, verrouillez la porte en toute hâte, baissez votre pantalon, et au moment où le plongeur s’apprête à rentrer dans la piscine, vous voyez une PUTAIN DE FLAQUE DE PISSE DEGUEULASSE qui brille sur la cuvette des toilettes, parce que l’enculé qui vous précédait (ami, colocataire, inconnu, parent, dromadaire...) a pissé en ne relevant pas ladite cuvette des toilettes.

Jurant comme un charretier (alors que ça ne vous ressemble pas), vous prenez à gestes précipités des feuilles de papier toilette pour essuyer la cuvette (à moins qu’un autre connard, le fameux type-qui-ne-remet-jamais-de-papier-toilette-aux-WC-quand-il-a-fini-le-dernier-rouleau soit passé par là) tout en gardant votre pantalon à moitié baissé en équilibre précaire. Et alors soit tout a séché et vous n’arrivez pas à faire partir la TACHE JAUNATRE D’URINE INFECTE malgré vos efforts désespérés, soit c’est encore frais et vous vous foutez de la PISSE IMMONDE ET CHAUDE du type susmentionné plein les doigts.

Dans tous les cas, ça vous fout en rogne, surtout que votre torpille est prête à quitter le sous-marin. N’ayant pas d’autre choix, vous nettoyez tout tant bien que mal puis vous vous asseyez donc sur la maudite cuvette des toilettes qui n’avait pas été relevée. Et pendant que les provisions quittent le sac, vous êtes pris d’un frisson de dégoût en sentant les gouttelettes de PISSE PUANTE sur vos poils, ou en imaginant l’URINE SECHEE remplie de bactéries, virus et autres merdes qui s’attachent sur vos jambes.

Et lorsque vous avez enfin fini, après avoir maudit ce connard de type qui a pissé sur la cuvette des toilettes car il ne l’avait pas relevé, vous vous précipitez à la salle de bain pour vous lavez les jambes au savon ou au White Spirit (dépend de l’intensité jaunâtre de l’INFECTE TACHE DE PISSE) en espérant n’avoir pas chopé une saloperie.

Et après, vous revenez dans votre chambre/le diner d’amis/la réunion du Conseil d’Administration/la chambre de la prostituée avec un sourire forcé sur le visage, votre esprit tout entier tourné vers les MERDES URINATOIRES qui se baladent à présent dans votre organisme et qui proviennent d’un quelconque être degueulasse anonyme.

Ce qui devait être un acte banal et quotidien est devenu un véritable cauchemar. Mais qui sont ces connards de types qui ne relèvent jamais la cuvette des toilettes ?


[modifier] Nature des types qui ne relèvent jamais la cuvette des toilettes

Les types qui ne relèvent jamais la cuvette des toilettes ne forment pas une entité homogène. De nombreuses études ont révélé de profondes disparités parmi cette forme de vie, avec des objectifs et des biologies différents. Les scientifiques expliquent qu’ils découvrent chaque jour de nouvelles sous-espèces, qui malheureusement n’est pas en voie d’extinction. Il serait laborieux et inutile de toutes les répertorier, aussi ne nous intéresserons nous qu’aux principales.

[modifier] Le connard

C’est la pire espèce qui soit, et la plus répandue parmi la population. Le connard veut juste faire chier celui qui utilisera les toilettes après lui, et qui sera obligé de s’asseoir dans sa PISSE CHAUDE DE LAPIN. Il prend un malin plaisir à ne pas relever la cuvette des toilettes afin de pisser complètement dessus, ou de n’y laisser tomber que les dernières gouttes pour piéger une victime non vigilante. Il prend parfois son œuvre en photo, voir reste sur les lieux du crime pour écouter le « Putain, quel est l’enculé qui n’a pas relevé la cuvette des toilettes, c’est plein de PISSE ! » de la malheureuse victime. Si vous entendez à ce moment un rire étouffé derrière vous, n’hésitez pas, ouvrez la porte, et foutez la tête du connard dans sa propre pisse. Le connard fait partie de la classe des parasites se nourrissant de la colère et du désespoir des autres.

Il est très difficile de se débarrasser du connard et de l’empêcher de commettre ses atrocités, mais nous verrons plus loin qu’il existe quelques méthodes adaptées, quoi qu’un peu extrêmes.

[modifier] Le débile

Debile 2.jpg

Le débile ne le fait pas exprès, mais ne l’excusez pas pour autant

Le débile est tout aussi dangereux que le connard, mais il est plus facile de combattre son comportement. Le débile ne relève pas la cuvette des toilettes car il est tout simplement con et oublie de le faire. Il ne faut voir dans son geste aucune méchanceté, aucune colère, aucun cri de désespoir lancé à la face du monde. Il n’y a pas de motifs profonds ou d’envie fortes qui le pousse à agir ainsi. Au moment de pisser, le débile ne pense même pas à l’existence de la cuvette des toilettes et fout ainsi son URINE JAUNE DOREE sur la cuvette, tel une couronne prête à accueillir le derrière du prochain utilisateur. Selon une théorie, l’existence des débiles proviendrait d’une consanguinité de l’espèce des connards, les tares augmentant avec le temps.

Malheureusement, le débile est très répandu dans la population et les dernières études montrent une multiplication anormalement haute de cette sous-espèce.

[modifier] Le scatophile artiste

Il aime la pisse. C’est aussi simple que ça. Il ne le fait pas pour vous faire chier contrairement au connard. Vous n’intervenez même pas dans le raisonnement qui le pousse à son crime. Il ne relève pas la cuvette des toilettes afin de pisser délibérément dessus pour la simple beauté de la scène. Voir son URINE PUANTE scintiller au soleil, voir la délicate courbure de ses gouttes de PISSE QUI SENT L’ASPERGE vibrer sous une douce brise printanière, cela le met dans une extase divine. Il considère son activité comme un art, et ne pense même pas aux gênes occasionnés aux malheureux qui prendront sa place après lui. L’origine du scatophile artiste est un mystère.

Ils sont très rares, ce qui est heureux car il est presque impossible de les éduquer. Dans le pire des cas, ils peuvent également laisser un étron fumant sur le rebord des toilettes.

[modifier] Le dégueulasse

Degueulasse.jpg

Un dégueulasse après avoir utilisé les toilettes

Le porc de base, celui qui aime se VAUTRER DANS SA PISSE et en fout partout sur la cuvette juste pour s’asseoir dessus. Contrairement au scatophile artiste, il ne le fait pas pour la beauté du geste, mais seulement car c’est un être répugnant et malade. Il aime batifoler dans son URINE ACIDE INFECTE et sentir le contact de sa peau avec la moiteur des flaques de PISSE. Au final, les conséquences sont les mêmes mais savoir que la flaque de PISSE PRENANT AU NEZ a déjà trainé dans les poils gras du type avant de se mélanger aux vôtres est une pensée terrible et très blessante psychologiquement.

Les biologistes ont avancé l’hypothèse que la sous-espèce des degueulasses provient d’un croisement d’un connard et d’un scatophile artiste.

[modifier] L’anomalie

On n’en a jamais vu mais il existe des écrits qui témoignent de l’existence de cette mystérieuse espèce. L’anomalie n’a tout simplement pas besoin de chier, son organisme particulier lui permettant d’éliminer ses excréments d’une autre manière qui est inconnue. N’ayant jamais à s’asseoir sur la cuvette des toilettes, il n’a aucune raison de la relever. Il en profite ainsi pour pisser partout afin de montrer au monde la supériorité de sa sous-espèce qui, il en est intimement persuadé, gouvernera un jour le monde. Plusieurs expéditions ont été lancées par le passé pour tenter d’apercevoir l’anomalie, mais toutes se sont soldées par un échec. Il fait aujourd’hui partie des espèces mythiques, au même titre que l’Abominable Homme des Neiges.


Il existe encore d’autres genres de qui ne relèvent jamais la cuvette des toilettes, mais ils sont si peu représentés que nous ne nous y intéresserons pas. Mais comment peut-on se débarrasser de ces êtres, ou tout du moins changer leur comportement ?


[modifier] Les solutions

A chaque sous-espèce existe la réponse appropriée, mais il convient de noter qu’une solution peut être efficace pour plusieurs sous-espèces. Il convient à chacun de s’adapter avec la faune qui utilise les mêmes toilettes que lui afin de la combattre efficacement et de faire des toilettes un espace propre et civilisé.

[modifier] Le message d’insulte scotché sur les toilettes

C’est la solution la plus simple, la plus économique et la plus efficace dans la majorité des cas concernant le débile. En revanche, elle n’a presque aucun effet sur les autres sous-espèces et peut même être contre-productive. En rédigeant votre message, n’y allez pas avec des pincettes. N’écrivez pas :


Il y a d’autres personnes qui utilisent les toilettes. Pensez à eux, merci de relever la cuvette avant son utilisation.


Ecrivez au contraire :


A l’espèce d’enculé qui pisse comme un porc de merde sur la cuvette. Relève-la, connard, si je vois encore une goutte de pisse, je te fous la tête dans la merde de mon chat.


Le premier message peut marcher pour le débile, mais ne fera qu’encourager le connard dans son comportement. Votre message doit rappeler l’existence de la cuvette, mais doit aussi violemment insulter afin de blesser profondément l’individu dans son amour propre, et espérer ainsi un changement d’habitudes, comme c’est le cas du deuxième message. Cela est possible, nous avons déjà vu des connards cesser leurs actes répugnants lorsque la stupidité de leurs actes leur est soudainement apparue dans toute sa clarté. Mais généralement, les connards, dégueulasses et autres ne se sentiront pas insultés et se verront même encouragés à poursuivre.

[modifier] Combattre le mal par le mal

Cette méthode est potentiellement risquée car elle peut conduire à une escalade dans l’infect. Le principe est simplement de montrer aux individus susmentionnés le caractère profondément répugnant de leurs actes en commettant les mêmes actes. Cela peut marcher avec les débiles et une partie des connards. Cependant, le scatophile artiste croira avoir trouvé un nouvel ami et le dégueulasse se vautrera probablement dans votre pisse en tremblant d’excitation.

Post bataille de merde.jpg

Votre salon après la bataille de merde qui a dégénérée

Comment procéder ? Si vous êtes dans un lieu public, après avoir déféqué, relevez-vous et pissez sur la cuvette. Quelques gouttes si vous êtes légèrement énervés ou tout le réservoir si vous êtes vraiment en rogne. Si vous êtes chez des amis, soyez prudents car vous pourriez bien ne plus jamais être invités. Dans une collocation, la méthode est plus risquée car vous utilisez vous mêmes les toilettes. Vous devrez déjà déféquer tout ce que vous pouvez, et seulement ensuite pisser sur la cuvette pour emmerder votre colocataire. Selon toute vraisemblance, il devrait utiliser les toilettes pour larguer la cargaison avant vous, et devra ainsi nettoyer votre pisse : le mal par le mal.

En revanche, s’il s’agit d’une anomalie ou si son cycle de digestion est plus lent que le vôtre, vous passerez votre temps à essuyer votre propre pisse. Dans le cas d’un vrai connard, la situation peut vite dégénérer et vous finirez a pisser dans son lit, chier dans le micro-onde, l’affronter au pistolet à urine et faire des batailles de boules de merde dans le salon, ce qui conduira l’un de vous deux à l’asile ou à l’homicide et donc en prison.

[modifier] Les cuvettes auto-absorbantes

Ces cuvettes ont nécessité des années de recherche et elles sont à présent disponibles à un prix relativement peu élevé. Elle ne nécessite que le changement de la cuvette, le reste des toilettes restant inchangé. Grace à la structure poreuse de la cuvette fabriquée à l’aide des tout derniers nanomatériaux, la pisse sera automatiquement absorbée en un temps très court puis s’écoulera dans les toilettes grâce à un système de drainage. Très utile et efficace, il ne change malheureusement pas le comportement des types qui ne relèvent pas les cuvettes des toilettes. De plus, selon le scatophile artiste et le degueulasse, la capacité d’absorption des cuvettes peut rapidement montrer ses limites. Cette méthode est donc à réserver à des cas bénins.

[modifier] Les toilettes à webcam intégrée

Ces toilettes sont disponibles depuis plus de deux ans et leur utilisation est très populaire, car elle a une efficacité redoutable contre la majorité des sous-espèces de types qui ne relèvent jamais la cuvette des toilettes. Le principe est aussi simple qu’élégant, le tout pour un coût modéré. Une webcam est insérée à l’intérieur des toilettes qui sont directement reliées sur le compte Facebook de l’individu (déterminé par un analyseur ADN intégré dans la cuvette), ses boites mails et les différents programmes qu’il utilise (compte Youtube, Skype...).

Si plus de deux gouttes de pisse ayant un diamètre (mesuré par le changement de conductivité électrique) supérieur à 2mm touchent la cuvette, la webcam s’allume, les toilettes se connectent sur Internet et les films et photos du type sont alors diffusés en direct sur tous les canaux de communication possibles, sa photo de profil Facebook est modifiée et une vidéo de ses exploits est automatiquement envoyée à toutes les adresses contenues dans le répertoire personnel de sa boite mail. Un petit message vocal annonce à la personne que ses parties intimes ainsi que son visage sont à présent diffusés sur la toile.

La honte et l’infamie qui en résultera suffira à corriger définitivement ces immondes énergumènes. L’ensemble des photos et films est également envoyé a la police afin de s’assurer que les toilettes à webcam intégrée ne sont pas utilisées par des pédophiles.

[modifier] Les toilettes régurgitantes

Ces toilettes sont en vente dans le commerce à un prix assez modique, et leur efficacité a été prouvée maintes fois. Elle est particulièrement utile contre les connards, et une partie des scatophiles artistes, mais est impuissante contre les dégueulasses. Le principe est très simple. Au moment où plus de deux gouttes de pisse ayant un diamètre (mesuré par le changement de conductivité électrique) supérieur à 2mm touchent la cuvette, les toilettes régurgitent l’ensemble de la fosse septique sur l’utilisateur, les recouvrant de toutes les merdes et litres de pisse qui stagnaient depuis plusieurs jours. Généralement, le choc causé est si intense que le débile n’oubliera plus jamais l’existence de la cuvette, le connard ne fera plus jamais ses blagues débiles et une partie des scatophiles artistes renonceront à leur art.

Cela est particulièrement vrai s’il s’agit des toilettes d’un bar un soir de foot, les fosses septiques étant alors remplies d’hectolitres de pisse puant la bière et de merde composée de restes de hamburgers, frites et autres trucs gras. Les dégueulasses, en revanche, se délecteront de la couche de merde et de pisse qui les recouvrira, coulant et s’insérant dans leurs multiples orifices.

Le principal problème, s’il s’agit de vos toilettes personnelles, est de devoir nettoyer à chaque fois la pièce mais vous pouvez toujours obliger le coupable à le faire. Faites attention si le dispositif est utilisé contre votre enfant de 10 ans qui en met un peu partout quand il la secoue. Il peut mourir étouffé sous le tas de merde. Enfin, nous soulignerons l’extrême prudence que vous devrez avoir lorsque vous utiliserez vous-mêmes ces toilettes. S’il s’agit des vôtres en revanche, aucun problème, débranchez la prise du dispositif régurgitant.

Les toilettes régurgitantes sont vendues avec l’option ‘Rire moqueur’. Au moment où la fosse septique est vidée, un petit rire préenregistré se déclenche. Vous pouvez également enregistrer n’importe quel message de votre choix.

Idée : Si votre chat pisse partout chez vous, trempez lui les pattes dans sa pisse, posez le sur la cuvette et courez. La vue du chat projeté dans les airs avec le mélange merde-pisse devrait vous faire chaud au cœur, et Minou aura probablement enfin compris l’utilité de sa litière.

Type qui pisse.jpg

Type qui pisse sur la cuvette des toilettes

Toilettes regurgitantes.jpg

Déclenchement du mécanisme des toilettes régurgitantes

[modifier] Les toilettes bouffe-bites

Ces toilettes ne sont à utiliser que dans les cas les plus extrêmes en raison de la dangerosité de leur utilisation. Elles sont actuellement en vente sur le marché mais les acheteurs doivent prouver le besoin crucial de leur achat. Des dents en acier de dix centimètres de long, extrêmement aiguisées, sont reparties le long de la cuvette (haute et basse), en position rétractées. Dans le cas où plus de deux gouttes de pisses ayant un diamètre (mesuré par le changement de conductivité électrique) supérieur à 2mm touchent la cuvette, les dents se déploient et la cuvette se ferme violemment, tranchant par là même la bite de l’utilisateur qui rejoindra la fosse septique.

Le modèle haut de gamme possède également un mécanisme permettant à l’attache de la cuvette de s’avancer de quelques centimètres afin de couper la bite aux utilisateurs de grande taille. Un petit capteur permet à la cuvette de s’arrêter à la distance nécessaire. Cette solution est évidemment définitive pour toutes les sous-espèces mentionnées précédemment, mais il convient de prendre quelques précautions :

  • Toujours débrancher le dispositif si vous utilisez vos toilettes bouffe-bites. Vous ne voudriez pas vous la voir couper par inadvertance.
  • Eduquez correctement vos enfants si vous ne voulez pas vous retrouver avec un fils eunuque
  • Si une personne, lors de sa grosse commission, largue un étron suffisamment massif pour provoquer l’envoi de gouttelettes (chargées à plus de 65% de pisse) sur la cuvette des toilettes, le dispositif bouffe-bites sera actionné et la personne se retrouvera tranchée en trois morceaux. Vous pourriez alors avoir des ennuis avec la justice, le fabricant des toilettes bouffe-bites niant toute responsabilité.
  • Scotchez un message demandant à l’utilisateur de tirer la chasse en cas d’activation du dispositif, afin de ne pas laisser des bites flotter a la surface des toilettes, en particulier s’il s’agit des vôtres.

Tout comme les toilettes régurgitantes, les toilettes bouffe-bites peuvent être achetées avec l’option ‘Rire moqueur’. Vous pourrez ainsi annoncer au fautif « Maintenant, t’as plus de bite, connard », « Ça t’apprendra à foutre ta PISSE sur la cuvette », ou le classique « GNAP, GNAP, GNAP » au moment où la cuvette dentée arrache la bite de l’individu.

Type qui pisse.jpg

Type qui pisse sur la cuvette des toilettes

Toilettes bouffe bites 1.jpg

Déploiement des dents des toilettes bouffe-bites

Toilettes bouffe bites 2.jpg

Procédure du bouffage de bite déclenchée


[modifier] Conclusion

Malgré les méfaits des types qui ne relèvent pas la cuvette des toilettes et nous obligent ainsi à s’asseoir sur leur PISSE JAUNE ET CHAUDE, il existe différents moyens de se prémunir contre ces misérables individus. Ceux-ci sont partout et nous pourrissent la vie, il ne faut donc pas hésiter à prendre des mesures fortes et appropriées afin de les combattre où qu’ils soient. Pour finir, nous conseillons aux malheureuses victimes de ces tristes sires d’acheter les toilettes contenant le double dispositif régurgitant et bouffe-bites. Vous aurez ainsi le plaisir d’observer l’être degueulasse se faire bouffer la bite puis se la voir recrachée au visage en compagnie de sa pisse et de sa merde, au son du ‘GNAP, GNAP, GNAP’. Et vous pourrez lui dire, « je t’avais prévenu ».

Qu'avez-vous pensé de cet article ?
 
319
 
23
 
16
 
12
 

Ce sondage a été créé le août 16, 2012 10:48 et 370 personnes ont déjà voté.

A propos, Chocapic est bien entendu meilleur que Chocos car il contient un plus grand pourcentage de vitamines, et surtout, il possède moins d’arômes artificiels qui parfument la PISSE D’UNE INFECTE ODEUR DE CEREALES AU CHOCOLAT.


Couteau-suisse.png  Portail de la Vie Quotidienne


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia