Twirling bâton

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher


Salicorne-1.jpg

Aaahhh mon dieu quelle horreur !

Le twirling bâton est un sport qui consiste à faire tourner un bâton de majorette avec ses doigts le plus vite possible tout en exécutant une chorégraphie qui ressemble à une sorte de marche militaire mélangée à un défilé de la dernière collection de Sonia Rykiel. Ce sport se classe en bonne position dans les sports dits de « tarlouzes » juste avant la boxe et juste derrière le football. Cette activité pluridisciplinaire est paradoxalement composée d'une seule et unique discipline qui consiste à faire un mouvement avec un bâton en métal orné de bouts de caoutchouc aux extrémités. Soit, cette assertion contredit indéniablement le fait que l'on ait dit que les disciplines sont, je cite « pluris », je dois cependant confesser que je kiffe pas mal le mot pluridisciplinaire à l'inverse du mot salicorne que je hais viscéralement. Je n'ai donc pas pu m’empêcher de placer le mot pluridisciplinaire dans ce paragraphe que je replace une deuxième fois avec un plaisir non dissimulé.

Historique complet et méticuleux du twirling bâton (et d'autres trucs au passage, ne gâchons pas non plus notre plaisir) de la préhistoire à environ l'an 2002

Twirling.jpg

Comme quoi il faut toujours se méfier des apparences, car même avec sa tronche de prof d’histoire géo, Kubrick prouva à maintes reprises qu'il était plutôt nul à chier dans ce domaine.

Le twirling bâton naquit à l'aube de l'humanité alors que les hommes passaient leur temps à essayer d'inventer le feu, à dessiner des tas de trucs moches au fond d'une grotte et à s’enfoncer des doigts dans le cul. Il faut cependant reconnaître que nombre de paléontologues réfutent en bloc la théorie selon laquelle le twirling bâton aurait été inventé pendant la période préhistorique prétextant qu'aucune preuve scientifique n'aurait été apportée. Malgré tout on est en droit de s'interroger sur la sexualité plus que douteuse de ces pseudos scientifiques qui ont préféré se concentrer sur le fait de prouver que les hommes préhistoriques passaient leur temps à s'enfoncer des doigts dans le cul plutôt que d'essayer d'étudier les rites de l'époque. De son côté, Stanley Kubrick, qui était du genre à se rebeller contre l'autorité, prouva le contraire dans son film 2001 : L'odyssée de l'espace. Bien qu'étant vraiment nul vraiment nul en histoire géo[1] étant donné que les hommes préhistoriques ne vivaient certainement pas dans l'espace, c'est quand même lui qui se rapprocha le plus de la vérité historique.

La découverte du twirling bâton (de la préhistoire à l'an 0 avant JC)

Tout commença lorsque les hommes inventèrent le feu. Alors que deux protagonistes de la tribu étaient en pleine séance de chasse, un peu fatigués d'avoir couru toute la journée, ils décidèrent de s'asseoir sur un rocher pour se reposer.

— Pfou putain j'suis crevé cette séance m'a épuisé.
— Mouais je suis comme toi ils sont pas faciles à attraper ces putain de bestiaux il faut vraiment que je récupère.
— Bon j'vais m'en rouler une petite avant de reprendre, ça va me donner des forces.
— Ah tiens tu utilises du Drum toi maintenant.
— Ouais franchement l'Ajja 17 j'en avait un peu marre, en plus je trouvais ça un peu trop fort et... Eh merde !
— Quoi y'a un souci ?
— Non rien de grave mais j'ai rien pour l'allumer, t'aurais pas du feu s'il te plait ?
— Si tiens.
— Merci c'est cool.

C'est ainsi que l'homme inventa le feu et ils ne s’arrêtèrent pas en si bon chemin.

— On s'fait chier non ?
— Ouaip c'est clair, vivement qu'on invente la télé.
— Et en plus mon casse-croute est froid.
— Ben t'a qu'à le faire réchauffer au micro-ondes.
— Ah ben ouais j'y avais pas pensé, bon j'y vais.

...

— Alors c'est pas mieux comme ça ?
— Non c'est toujours aussi froid.
— Comment ça se fait ?
— Ben on a pas encore inventé l'électricité.
— Ah ouais c'est vrai.
— Pffff fait chier.
— Tu m'étonnes.

....

— Ouaip.
— Vivement qu'on invente la télé.
— Ouaip.

Après avoir inventé le four à micro-ondes, les hommes préhistoriques comprirent vite qu'il fallait qu'ils se mettent à inventer des tas de trucs s'ils ne voulaient pas s'emmerder comme des rats crevés. Sitôt dit sitôt fait, ils se mirent à inventer sans relâche. Au début il y avait quand même quelques ratés mais dans l'ensemble ils inventèrent des tas de machins super utiles.

— Eh les mecs regarder je viens d'inventer la brouette.
— Cool ! C'est super pratique ton truc, mais ça te dirait pas d'inventer la roue aussi ?
— Ah ben c'est pas con ça.

Il faut reconnaître que dès fois, ils étaient quand même complètement à côté de la plaque.

— Regardez les mecs ce que je viens d'inventer.
— Putain mais c'est quoi ce truc sérieux ?
— Ben j'ai appelé ça une voiture c'est génial tu vas voir.
— Et ça sert à quoi exactement ?
— Ça te transporte d'un point A à un point B sans que tu aies à marcher en plus avec le coffre à l'arrière ça peut être super pratique quand on aura inventé le supermarché pour ranger nos courses.
— Mouais franchement je suis pas trop convaincu là. Ça marche comment ton truc exactement ?
— Ben tu mets de l'eau dans ce que j'ai appelé le « réservoir », ça permet d'alimenter ce que j'ai appelé « le moteur » et ensuite tu as juste à appuyer sur la pédale pour avancer.
— Non mais laisse tomber sérieux ça marchera jamais ton truc.
— Ouais après tout t'as certainement raison, bon je balance tous les plans ça permettra de raviver le feu.

Pris alors d'une frénésie créatrice sans précédent les hommes préhistoriques commencèrent à inventer des trucs les plus stupides les uns que les autres citons pelle mêle : le vaccin contre le SIDA, la charentaise basque, le nain de jardin, la centrale électrique solaire, etc...

Puis soudain l'un d'entre eux décida d'appuyer son mécontentement car il en avait marre de voir ses congénères partir dans tous les sens et inventer des trucs totalement inutiles.


Twirling1.jpg

Non mais franchement ! À un moment il faut arrêter de faire n'importe quoi quand même.

Ainsi naquit le twirling bâton, le premier sport inventé par l'être humain, les choses ne seraient désormais plus jamais les mêmes. Ce fut là le premier geste significatif qui permit à l'homme d'évoluer vers ce qu'on allait appeler plus tard la civilisation. Saluons tout de même Stanley Kubrick pour avoir rétabli la vérité même s'il a par la suite fini par se perdre dans ses pensée en finissant par faire tourner une serveuse dans un bar un peu high tech. Il a ensuite continué à s'enfoncer inexorablement dans sa névrose car plutôt que d'explorer les différentes techniques du twirling bâton il a fini par filmer Nicole Kidman en train de pisser, bref du délire total.

Pour en revenir à nos hommes préhistoriques, forts de la découverte du twirling bâton, ils décidèrent d'appeler cette activité « un sport de tarlouze ». Il est nécessaire de rappeler qu'à l'époque tout était en fait « de tarlouze » comme par exemple « Passe-moi ta brouette de tarlouze », ou encore « Où t'a mis mes clés de tarlouze ». En fait tous ils ne voyaient strictement aucun mal à ça, en effet à cette époque les êtres humains n'étaient pas assez évolués pour comprendre que le fait de copuler avec une personne du même sexe représentait le mal absolu aux yeux de notre seigneur étant donné qu'ils ignoraient également l'existence du créateur. Enfin c'était pas non plus la seule raison...

Twirling2.jpg

Homme préhistorique.

Twirling2.jpg

Femme préhistorique.


Oui donc à l'époque c'était pas non plus super évident de faire la différence. En conséquence tout le monde avait déjà expérimenté toutes les options quant à sa sexualité. Quoi qu'il en soit, à cette époque, bien que totalement inconscients, les gens vivaient heureux et perfectionnaient de jours en jours la technique du twirling bâton[2] tout en continuant à inventer des tas de choses à la con comme par exemple l'essoreuse à salade. Manque de bol, ne mangeant à l'époque que de la viande ça ne leur servait pas à grand-chose.

Au fur et à mesure qu'ils inventaient des trucs, ils prirent conscience qu'ils étaient dotés d'une intelligence nettement plus développée comparée aux autres espèces. En effet, au fur et à mesure que la civilisation évoluait il se rendaient compte que de leur côté, les bisons stagnaient graves, ils inventaient que dalle, ils se contentaient de brouter de l'herbe de génération en génération et n'étaient même pas foutus d'inventer le moindre truc comme les Reebok Pump où les piles Duracell qui durent quand même plus longtemps que les piles du 17ième siècle. D'où cette prise de conscience : l'homme avait un petit je-ne-sais-quoi, un petit truc en plus comme disent les autres. Ils en conclurent alors qu'ils étaient une sorte d'espèce supérieure et décidèrent d'inventer la religion.

Sombre période pour le twirling bâton qui tomba en désuétude, empreint de spiritualité et de recherche de soi, ils décrétèrent que dans un premier temps, pour vénérer dieu la seule manière efficace de lui rendre hommage était de se mettre à genoux et dire « Amen », chose qui finit par provoquer un schisme au sein de l'humanité étant donné que d'autres étaient persuadés que la seule façon viable de vénérer notre seigneur était de se mettre à genoux en disant « Allah akbar ». Certains tentèrent alors de calmer le jeu en vain, en disant qu'on pouvait tout autant rester debout et se taper une bonne branlette. Quoi qu'il en soit c'est à ce moment précis que commença le déclin du twirling bâton, les hommes estimant qu'ils avaient quand même mieux à faire que de balancer des os dans le ciel pour les faire tournoyer.

La période sombre comme le cul de Nana Mouskouri une soirée Halloween

Twirling3.jpg

Photo du cul de Nana Mouskouri prise un soir Halloween. On constate bien qu'on n'y voit effectivement pas grand-chose.

Dans le monde du twirling bâton, la période sombre comme le cul de Nana Mouskouri[3] une soirée Halloween commence environ à l'an 0 après JC jusqu'au début du 20ème siècle. En effet grâce à la religion des tonnes d’innovations avaient vu le jour et des milliers de perspectives s'offraient à l'être humain comme par exemple considérer l’homosexualité comme une maladie. Forts de leur clairvoyance et en perpétuelle évolution ils ne s’arrêtèrent pas en si bon chemin considérant également que le fait d'être gaucher ou roux était également une maladie. Ils ont quand même commencé à lever un peu le pied quand l'un d'eux décréta que le fait d'avoir cinq doigts à chaque main était également une maladie et qu'il fallait donc bruler toutes ces personnes habitées par le démon. Après avoir cramé comme il se doit l'abruti qui avait décrété cette connerie ils décidèrent de se concentrer uniquement sur les homosexuels, les roux et les gauchers.

Bien évidemment le fait d'être homosexuel n'était pas véritablement une maladie contrairement au fait d'être roux ou gaucher, mais il faut bien avouer qu'ils en avaient un peu rien à foutre à l'époque. Toutefois, les homosexuels ne l'entendaient pas forcément de cette oreille, ils décidèrent alors de se réunir régulièrement afin de contrer ce phénomène. Lors de ces réunions ils se passaient un objet appelé « la sphère de la tolérance », sphère qu'ils se passaient à l'aide du pied. Le premier qui arrivait à faire passer la sphère au-delà d'une certaine zone se faisait ramoner comme il se doit tous ses orifices par ses petits camarades. Ce sport qu'ils baptisèrent « football » enterra malheureusement définitivement le twirling bâton, et devint dès lors le sport de tarlouze par excellence.

Au final, il ne s'est pas passé grand-chose durant cette période, la seule chose vraiment significative que l'on peut retenir est l'invention d'une nouvelle religion appelée la religion « rastafari » où à la place de se mettre à genoux pour louer dieu on fume des gros pèts de beuh et on écoute une musique lente et chiante où le chanteur arrête pas de répéter « Babylon », « Man » et « Jah » sans que personne ne sache vraiment pourquoi.

Exemple typique de champ rastafari :


   
Twirling bâton

couplet 1 people of babylon went to see jah man and jah from babylon said hey man i am jah from babylon

couplet 2 babylon is the city of jah freedom is liberty of babylon power of jah is babylon jah man babylon

refrain babylon jah babylon man babylon jah babylon man babylon jah man


   
Twirling bâton
Twirling4.jpg

Pas besoin d'essayer de faire un commentaire plus ou moins drôle pour cette illustration, la photo se suffit à elle-même.

Pour en revenir au twirling bâton, beaucoup d'historiens spécialisés dans cette discipline [4] sont plutôt remontés contre la FFF étant donné que la plupart des gens sont dans l'erreur pensant que le football est le premier sport de tarlouze inventé par l'homme alors qu'il s'agit en fait du twirling bâton. Pour l'anecdote, cette injustice fit sortir Patrick Montel[5] de sa réserve pour faire comprendre que tout le monde était dans l'erreur et déclara :

« Nom de dieu de merde dire que le twirling bâton existe depuis la nuit des temps et personne n'a jamais cru bon de faire perdurer ce sport pendant toutes ces années. Que Sainte Marie mère de dieu suce ma bite, toute cette période est aussi sombre que le cul de Nana Mouskouri une soirée d'Halloween. »

À une certaine époque il aurait certainement fini au bûcher au nom de la religion, car rappelons que le fait de mettre « cul » et « Nana Mouskouri » dans la même phrase est jusqu'à ce jour considéré comme une maladie. Pour conclure cette partie, beaucoup de spécialistes s'accordent à dire qu'il aurait peut-être été plus judicieux de remplacer Nana Mouskouri par Arielle Dombasle.[6]

La période un peu moins sombre

Twirling5.jpg

Suite à de nombreuses études, il a été établi que le cul de Jennifer Lopez est nettement moins sombre que celui de Nana Mouskouri.

De nos jours, grâce au développement d'internet, on constate qu'à peu près 99,99% des gens n'en n'ont strictement rien à foutre du twirling bâton. Visiblement ils préfèrent regarder du foot ou les rediffusions de la petite maison dans la prairie, ce qui revient à peu près au même. En conséquence, il reste 0,01 % de la population mondiale qui s'intéresse au twirling bâton et donc passe son temps à regarder des personnes qui font des moulinets avec une vieille barre pourrie. Activité qui au final ne sert à rien mais qui constitue cependant un sport noble et pur qui a réussi à échapper à la corruption contrairement au football. Concernant les amateurs de twirling bâton il est difficile d'établir un profil type des amoureux de ce sport de par son côté universel qui permet de rassembler des personnes de tout horizon.

Témoignages d'amateurs de twiling bâton :

BoiteStraussKahn.jpg
Dans un monde de plus en plus agressif et individualiste il est toujours bon de voir des personnes se rassembler autour de ce merveilleux sport consistant à faire virevolter ce magnifique bâton dans les airs, un sport où le courage et l'abnégation sont les fondements de cette discipline. Un sport merveilleux où de frêles jeunes filles laissent entrevoir leurs cuisses ruisselantes de sueur à cause de tous ces efforts fournis, toute cette farandole de courtes jupettes qui s’entremêlent dans un ballet merveilleux.... euh je dois vous laisser j'ai un taxi qui m'attend.



Dutroux.jpg

Oui moi aussi, j'aime me rendre à ce genre de spectacle, ça me détend.


BoiteStraussKahn.jpg

Si vous voulez il reste de la place dans « le taxi ».


L'activité à proprement parler

Concernant la discipline du twirling bâton, tout repose sur la gymnastique, la danse et le maniement du bâton. C'est un sport qui associe des mouvements de bâtons classés par catégorie (roulers, lancers, maniement général) qu'on appelle aussi les mouvements « autres » ainsi que des mouvements de gymnastique tels que ceux de gymnastique rythmique[7]. Il s'agit ensuite de présenter une chorégraphie sur musique de 1 minute 30 à 3 minutes 30. Visuellement le twirling bâton se distingue des majorettes par son aspect sportif et compétitif, tout en y mêlant l'art de la danse[8]. Il devient ainsi plus proche de la gymnastique et du patinage, bien qu'issu des majorettes.

Exemple de très mauvais maniement du bâton exécuté par un néophyte hautement alcoolisé de surcroit :


Constat affligeant : tant sur le plan artistique que sportif, c'est nul à chier.
Pour en revenir à la discipline, l’athlète est évalué par deux à cinq juges qui lui attribuent deux notes (une note artistique et une note technique) sur 10 pour les solos et sur 100 pour les duos et équipes. Les équipes sont composées de six, huit, douze athlètes. Les barèmes de notation diffèrent d'une fédération à une autre. Toutefois dans tous les cas une pénalité est appliquée en cas de chute du bâton[9]. Pour la FFTB [10] il existe quatre degrés :
  • 1er degré : quatre étapes + des enchaînements
  • 2e degré : trois étapes + des enchaînements
  • 3e degrés : deux étapes
  • 4e degré : une étape
Les étapes sont constituées de différents mouvements :
  • des mouvements de tenues de corps
  • des roulés
  • des lancers
  • des simulations de lancers
Les degrés sont nécessaires pour diverses compétitions. En fait il se trouve que le twirling bâton se pratique exactement comme décrit ci-dessus. À titre personnel je trouve plutôt cool que les gens connaissent la discipline du twriling bâton, donc si vous avez réussi à lire ce paragraphe en entier vous pourrez toujours dire à votre entourage : « Je sais pas si vous étiez au courant mais le twirling bâton est une discipline constituée de différents mouvements comme des mouvements de tenues de corps, des roulés, des lancers ou des simulations de lancers, ça vous la coupe hein ! Bande de tarlouzes ». Chose qui vous permettra de vous détacher du reste du groupe et ainsi vous échapper de ce carcan social qui n'a pour but que de vous oppresser en permanence.

Le twirling bâton, au final à quoi ça sert ?

Twirling6.jpg

Faudra quand même qu'on m'explique un jour à quoi peut servir cette merde.

Bah à rien comme beaucoup de trucs en fait mais depuis le temps qu'on invente des tas de choses inutiles comme par exemple la petite grenouille en bois avec un dos cranté qui fait du bruit quand on passe un bâton dessus eh bien pour le twirling bâton c'est pareil. Ça sert à rien mis à part contenter les gens avides de beaux spectacles tant sur le plan artistique que sportif. Oui le twirling bâton c'est avant tout une philosophie, une certaine vision de la pureté, l'amour de l'effort au service de l’esthétique. Oui c'est tout ça le twirling bâton. On dit souvent que de belles images sont souvent plus parlantes que de longs discours, laissons donc place à de très belles illustrations concernant ce sport et ainsi apprécier la beauté de l'effort et le dépassement de soi.

Twirling7.jpg

Magnifiques mouvements de tenues de corps.


Twirling8.JPG

Le twirling bâton c'est la cohésion, l'esprit d'équipe, quand plusieurs personnes ne font plus qu'une tant sur le plan sportif que spirituel.


Twirling9.jpg

Mais c'est également des costumes affreux confectionnés par mamie Yvonne au fond de sa cave.


Twirling10.jpg

Et puis il faut également être ouvert d'esprit car au final, le fameux bâton est-il vraiment nécessaire ?


Twirling11.jpg

Dans certaines circonstances on peut quand même constater que c'est peut-être pas le bâton le plus important.


Twirling12.jpg

C'est surtout la beauté du sport qui importe...


Twirling13.jpg

...au final...


Twirling14.jpg

...finalement


Twirling15.jpg

Ah c'est quand même...


Twirling16.jpg

...un beau sport tout de même.


BoiteStraussKahn.jpg

Un bien beau sport en effet.


Twirling17.jpg

...un très beau sport.


Twirling18.jpg

Ah oui quand même.



Accessoirement le twirling bâton ça sert aussi à mater des meufs à moitié à oilpé qui écartent les jambes les trois quart du temps ce qui permet de voir leur petite culotte.

Twirling19.jpg


Ce paragraphe vous est gracieusement offert par le mouvement des chiennes de garde.


Wikipedia-logo-fr.png

Cet article est partiellement basé sur le texte de Wikipédia où des personnes soit disant saines d'esprit ont tout de même perdu beaucoup de temps à écrire un article dont tout le monde se fout, franchement c'est pathétique. «Twirling bâton», est disponible uniquement sous licence GFDL.



Sifflet.png  Portail du sport

Notes

  1. En effet la préhistoire a commencé quand même quelques centaines d'année avant 2001.
  2. Car n'oublions pas que cet article traite à la base du twirling bâton.
  3. En fait j'ai choisi Nana Mouskouri parce qu'on peut faire plein de jeux de mots rigolos avec son nom comme « Elle est pas cool nana, on pourrait même dire qu'elle est vache Mouskouri. » en remplaçant « Mouskou » par « qui » ça fait « Vache qui rit » et hop => jeu de mots drôle.
  4. Si, si, je suis sûr que ça existe.
  5. Grand journaliste sportif spécialisé dans tous les sports dont personne n'a rien à foutre
  6. En fait j'ai pas pris Arielle Dombasle parce que pour ce cas précis on ne peut pas faire de jeux de mots comme par exemple « Elle est pas cool Arielle, on pourrait même dire qu'elle est vache Dombasle » en remplaçant « domb » par « qui » ça fait « vache qui asle » et pour le coup ça fait une phrase à laquelle on comprend rien.
  7. Ha ha je me fais marrer moi-même
  8. Je suis plutôt content de moi sur ce coup-là, pour une fois que je fais une blague un peu fine
  9. Je suis pas trop du genre à me jeter des fleurs mais là je dois avouer que c'est une magnifique contrepèterie.
  10. Fédération française de twirling bâton


Bestof v1.png
Meilleurde.jpg
Cet article a été élu dans le Best Of de la Désencyclopédie !
Partage sur...
wikia