Trompette

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Phhhmmpp ! »
~ Sacha Guitry à propos de la trompette

La trompette est un instrument de musique en cuivre, d'où sa place logique dans l'orchestre au fond à coté du radiateur. Cet instrument se démarque des autres par le fait qu'il fait plus de bruit.

[modifier] Histoire

Question.png
Saviez-vous que...
Louis Armstrong est le premier trompettiste à avoir fait du cyclisme sur la lune.

Utilisé dès l'Antiquité pour pouvoir donner le départ à Ben Hur pour ses courses de chars. Utilisé ensuite pour sonner la charge dans les nombreuses guerres au fil des siècles. Notons son rôle héroïque lors de la retraite au Gouffre de Helm, qui sauva les hobbits d'un massacre orc. Il faut admettre que la retraite de Russie permit à Napoléon, outre de sacrifier son armée, d'avoir fait découvrir la Bérézina. Actuellement son rôle est de jouer la sonnerie aux morts le 11 novembre et le 8 mai, afin de permettre aux élus municipaux de clôturer leurs discours et d'attaquer l'apéro.

[modifier] Mécanique

D'un simple bout de tuyau pour les trompettes d'Aïda, la trompette a évoluée en un petit instrument de poche avec trois pistons et quelques tuyaux dont même les meilleurs ont du mal à comprendre l'utilité. Le moyen de base pour produire un son dans une trompette est de faire un pet avec ses lèvres et de les coller contre le bout de tuyau le plus fin (parce que de l'autre coté ça marche pas, sauf si on a de très, très, très grosses lèvres). Attention : si vous obtenez aux premiers essais des sons semblant sortir d'un évier mal débouché, c'est normal. À partir du moment où vous réussissez à sortir un son qui ne fasse pas hurler le chien du voisin, il est possible de moduler le son, soit en appuyant sur les pistons, soit en serrant plus ou moins les lèvres (pas trop quand même, sinon ça fait plus de bruit du tout). Il est également possible de modifier le son en mettant des trucs dans le pavillon (le bout où on souffle pas). Ces trucs peuvent être des sourdines, des morceaux légers d'aluminium de formes diverses qui coûtent environ 150€ le kilo ; un débouche-chiotte (véridique) ou un chiffon, ce qui insonorise complètement l'instrument pour éviter de se taper la honte, parce que tout l'immeuble entend quand tu joues mal.

[modifier] Vie sociale

Le trompettiste est généralement issu d'un milieu social peu élevé. Il n'a pas eu les moyens de s'acheter un piano, et il n'est pas idiot au point d'acheter un violon. Et puis, ça colle pas avec ses parents ouvriers et alcooliques. C'est à cause de cette hérédité que le spécialiste en boisson alcoolisé dans un orchestre est souvent un trompettiste. Pourquoi posséder un étui aussi gros si ce n'est pour y glisser une bouteille de Ricard. Les meilleurs trompettistes sont des drogués avérés : Miles Davis et ses héroïnes, et Maurice André pour avoir fréquenté Michel Drucker. Lorsque le trompettiste ne s'assume pas, il joue dans un orchestre symphonique ; et lorsqu'il a l'âge de boire de l'alcool, il joue dans une fanfare. La trompette fait donc partie de la famille des instruments joyeux, alors que par exemple le violon n'a d’intérêt qu'à ses cordes qui permettent de se pendre en toute sécurité.

[modifier] Amis Ennemis

La trompette se retrouve souvent mêlée aux autres cuivres, comme le trombone, le tuba, le cor. Il apprécie aussi la compagnie des percussions, réputés tête en l'air ainsi que de Momo, le patron du bar en face de la salle de répétition. Par contre, il évite le plus possible de se mêler des conversations guindées des cordes, des clarinettes ou autres instruments qui craignent la pluie.

« Tu crains la pluie, c'est que n'aime pas l'eau, alors comment pourrais tu boire ton Ricard ? »
~ Marcel à propos de son orchestre


Edward Khil.png  Portail de la Musique


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia