Transformers: The Movie

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Et là tu me mets une bagnole qui fait des tonneaux en l'air et qui explose avant de s'écraser sur la petite vieille et son déambulateur ! »
~ Michael Bay à propos des personnes âgées.
« Ici, la bagnole sort de la route, heurte une chaise roulante, et explose. »
~ Michael Bay à propos des handicapés.
« Je suis contre la violence. »
~ Michael Bay à propos des bagnoles qui explosent.

[modifier] Résumé

Tf-costumes.jpg

"A nous le pouvoir de l'anneau du All Spark !"

Transformers : The Movie est un film Américain qui conte les aventures rocambolesques d'adeptes de cosplay, qui s'affrontent dans une sanglante bataille pour la possession d'une Game Cube. Le casting contient une large palette d'individus comme l'affrontement mêlant des militaires, des stars de séries télé, des filles top-bonnes en quantité raisonnable[1], et un ado à la recherche d'une voiture, qui se complique au passage la vie avec un exo-squelette capable de se transformer en véhicule, alors qu'il eût été plus simple pour lui de postuler à Pimp My Ride.

On trouvera au passage un père qui n'a jamais vu sa fille... Mais qui préfère faire des cascades en moto ou en bagnole explosive plutôt que de dire à sa femme que "non chérie, je ne suis pas mort ! Et oui, j'achèterai le pain en rentrant, mais ne m'attend pas pour dîner !"

Nous retrouvons aussi un chihuahua aussi drogué qu'Amy Winehouse qui porte autant de bijoux que Willy Densey.

[modifier] Commentaire général

  • On remarquera d'emblée la présence non négligeable de filles que l'on pourrait qualifier de top-bonnes, notamment celle que convoite le protagoniste principal du film, une brune aux yeux bleus avec un corps sorti d'on ne sait quel cercle de l'enfer, qui dopera à coup sûr les ventes DVD du film et les éditions spéciales "Jouets pour Adultes" des Transformers. On peut néanmoins voir par là une volonté du réalisateur à pousser le spectateur masculin à une introspection générale de son moi intérieur et à se demander finalement où va son existence et quelles sont les volontés qu'il a déjà engagées pour arriver à ses buts. Ou pas.
  • On remarquera d'autre part l'apparition de stars du petit écran, qui sont dans le film toutes incorporées dans le bataillon spécial des Marines des "S. T. A. R. S D. E L. A T. E. L. E". On compte notamment le chef de la sécurité de la série Las Vegas (qui comptait aussi une quantité de filles top-bonnes), ainsi que Fernando Sucre de Prison Break, Michael Scofield ayant réussi à s'échapper à temps pour ne pas prendre part à ce navet.
  • On notera enfin la présence de plusieurs robots géants qui soulèvent évidemment deux questions évidentes : sont-ils plus fort que le T-1000 ? Parmi les robots, qui fait l'indien, le policier, le mec du chantier, le motard et le cowboy ? (Le militaire apparaîtra dans Tranformers 2).

[modifier] Les robots n'apparaissant pas dans le film

Damidot.jpg

Une femme manipulant le Damidotron

  • Mégaétron : Frère caché de Mégatron. Il se transforme en W.C. turques destructeur, et n'apparaît pas dans le film pour l'évidence du jeu de mot pourri lié à son nom.
  • Materazzo : Robot se transformant en Fiat Bravo. Trop impliqué dans la nationalité de la voiture dont il prend l'apparence, il oublie totalement la mission confiée par Mégatron pour une croisade personnelle : voler la Coupe du Monde une fois de plus en simulant des fautes dans la surface de réparation.
  • Flönstru : Robot se transformant en buffet de salon Ikéa. N'apparaît pas dans le film car n'est toujours pas assemblé à l'heure actuelle.
  • Diam's Prime : Robot se transformant en CD de musique de merde. Est détruit dans le film par le robot se transformant en lecteur CD.
  • Kamel Ouali : Robot se transformant en comédie musicale de merde. Bientôt en tournée en province.
  • Damidotron : Robot pouvant se transformer à loisir en perceuse hydraulique, scie à métaux à air comprimé, rouleau de peinture laser. Idéal pour refaire sans cesse la décoration intérieure de son appartement (malgré les dégâts qui en découlent...)
  • Sanderiscon : Robot aux facultés vocales absolument désastreuses, ce qui ne l'empêche pas de vendre des disques. Ou du moins, de produire un single étrange, évoquant un rapport scabreux entre un Papillon et une lumière.
  • Milkshaker : Un des decepticons les plus cruels et les plus abominables. Il dévore ses victimes pour les transformer en boissons rafraichissantes et lactées, au bon goût de fraise (remarquez j'ai jamais goûté, tout du moins ça en a la couleur).

[modifier] Les produits dérivés

On pourrait penser que Paramount a produit Transformers pour vendre des jouets en plastiques à l'effigie de Mégatron, d'Optimus Prime, de Bumblebee, d'IronHide, de Starscream et de Pascal Sevran. Mais il n'en est rien. Par contre, ils ont vendu des camions entiers de petits morceaux de plastique articulés et vaguement attachés ensemble. Ces petites pièces sont extrêmement pointues et en nombre suffisant pour s'assurer de déchirer l'œsophage des enfants de 3 à 8 ans, cibles principales de Hasbro.

Cela faisait une bonne quinzaine d'années que le massacre s'était interrompu et que la diabolique société Hasbro avait ralenti ses meurtres d'enfants aux États-Unis. Désormais, le carnage a repris, et ce, aux quatre coins du monde. On compte à ce jour, près de 400 000 victimes, dont 400 collectionneurs autistes (gloria).

[modifier] Le succès

Ce film, qui a coûté environ 12 fois le PIB du Lichtenstein, soit 0, 029 Kerviel (unité de mesure de sommes astronomiques) a remporté un franc (soit 0,152€) succès auprès d'un large public :

Transformers.jpg

Megan Fox, surprise pendant qu'elle faisait une gâterie à Bumblebee.

  • Les enfants (qui ont tout de suite voulu les jouets)
  • Leurs parents (qui ont trouvé la façon idéale de se débarrasser de leurs enfants)
  • Les ados (qui ont en fond d'écran un fanart issu de DeviantArt de la belle Megan Fox en train de faire une gâterie à Bumblebee)
  • Les jeunes adultes (qui ont en fond d'écran la belle Megan Fox en train de faire une gâterie à Bumblebee)
  • Les beaufs (qui fantasment devant le GMC Topkick noir)
  • Les japonais (qui veulent le même caméscope que les militaires)
  • Les épileptiques (qui peuvent faire des concours de crise... Le dernier en vie a gagné !)
  • Les quinquagénaires (qui se sont fait imprimer sur papier glacé, la belle Megan Fox en train de faire une gâterie à Bumblebee).
  • Les octogénaires (qui trouvent que finalement, ce film n'est pas si bruyant que ça, une fois le sonotone coupé)

Seule la presse, conglomérat d'espèces biologiques ayant suivi une évolution différente de celle du reste de l'humanité, qui n'a pas succombé de façon aussi absolue à la puissance dégagée par Transformers. Les producteurs ont tout prévu pour plaire à la presse. Dans Transformers 2, c'est l'équipe de rédaction d'un grand quotidien qui sauvera le monde ! Surtout un intrépide reporter à lunettes et sa collègue insupportable[2].

[modifier] Transformers 2 ?

Du coup on en est sûr, il y aura bien une suite ! Nous ne savons pas grand chose du scénario, sinon qu'une Sarah Connor serait mêlée à l'intrigue, mais elle ne serait probablement pas l'insupportable collègue de travail de Clark Kent du reporter intrépide !) Elle viendrait du futur (ou du passé), et voudrait avertir son arrière, arrière grand-père (un certain Jack Dawson) de ne pas monter dans le bateau Titanic Transatlantique pour lequel il a gagné un billet en classe clandestine.

A priori il n'y aurait plus de robots, car Hasbro est en plein procès. Michael Bay aurait déclaré que s'il n'y a pas de robots pour faire exploser des bagnoles, ce n'est pas grave, on peut trouver des camions pour faire exploser des bagnoles, ou bien des tramways pour faire exploser des bagnoles, ou encore des astéroïdes pour faire exploser des bagnoles. A défaut, il y aura toujours des bagnoles pour faire exploser des bagnoles. Ou les bagnoles qui explosent toutes seules (comme dans Brazil).

Les fans sont rassurés !


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
  1. Sauf pour le similicone dans leurs seins
  2. D'ailleurs le scénariste de Loïs & Clark a porté plainte pour plagiat, car une rumeur disait que la rédaction qui sauve le monde dans Transformers II s'appelait le Délit Planète
Partage sur...
wikia