Torture

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Jeu ancestral et populaire, la torture fait couler beaucoup d'encre (principalement rouge).

[modifier] Histoire

L'origine du jeu de la torture se perd dans les brumes du temps. Selon certains, il aurait été inventé par Dieu lors de la création d'Ève. Il est cependant conseillé à ces foutus misogynes d'aller se faire foutre.

Le principe du jeu est extrêmement simple et peut même être compris par des enfants en bas âge, il est d'ailleurs traditionnel qu'un enfant y joue avec sa mère lors de la gestation.

Torture-chamber.jpg

Une salle de jeu classique de style pré-baroque

[modifier] But

Le but de ce jeu est extrêmement simple, mais efficace :

  • un joueur, appelé maître du jeu ou plus simplement maître doit faire parler le second joueur par tous les moyens
  • le second joueur, appelé sobrement l' interrogé ou le mort (vers la fin de partie) doit résister à l'interrogatoire par tous les moyens (moyens qui impliquent généralement la perte d'un ou de plusieurs membres et organes)
  • la partie dure aussi longtemps que possible et ne se conclut bien souvent qu'avec le décès d'un des deux joueurs (le plus souvent, il s'agit de l'interrogé).

[modifier] Règles secondaires

Selon le type de partie, d'autres règles peuvent être ajoutées.Il est fortement conseillé de changer de types de parties au cours du temps car l'ennui se fait très vite sentir avec les regles classiques qui manquent de fantaisies.

[modifier] Le petit chirurgien

Dans cette version éducative de la torture, le maître doit localiser et prélever un organe donné de l'interrogé qui, lui-même, doit donner des indices quant à l'organe à prélever.

Le bluff est tout à fait permis et même recommandé.

[modifier] À la bestiale

Dans cette version, le maître ne peut utiliser aucun instrument pour faire parler l'interrogé. Cette variante fait plus que jamais appel à la créativité des joueurs et à la qualité de leurs ongles et dents.

[modifier] La patience

Dans ce mode de jeu, les deux joueurs assument le rôle de victime et sont attachés, face à face. Le premier qui parle à l'autre ou meurt perd la partie et est obligé de détacher l'autre (ou d'entamer une autre partie, plus classique, pour se remettre de sa défaite).

[modifier] Le mode online

Avec l'arrivée des nouvelles technologies, le jeu de la torture a connu une évolution, permettant à plusieurs joueurs de mener une partie en ligne. Le nombre de maîtres peut aller de un à plusieurs milliers et le nombre d'interrogés est également variable, mais toujours largement inférieur aux nombre de maîtres. La douleur est principalement provoquée par des humiliation et du harcèlement de la part des maîtres, poussant généralement un ou plusieurs des interrogés au suicide.

[modifier] Façon Tantale

Dans ce mode de jeu, l'un des deux joueurs fera tomber l'autre amoureux dans le but de pouvoir le faire espérer obtenir ce qu'il veut sans jamais lui donner. En raison de la tendance des hommes à tomber amoureux comme des gros cons, cette méthode se fait le plus souvent des femmes vers les hommes. Une technique de défense classique consiste à violer le maître. L'emploi de gode ceinture est fortement recommandé pour les interrogés féminins.

[modifier] Périodes de regain de popularité

 Depuis sa création, le jeu n'a jamais vraiment perdu de son succès, bien qu'il fut particulièrement populaire au Moyen-Âge.

-Les Inquisiteurs formaient une association européenne médiévale très célèbre de torture. Chacun des membres de cette association était un grand joueur, même si parmi eux, certains grands noms ont su s'illustrer, tels le grand Torquemada ou le célèbre Eymerich, ce dernier ayant même publié un livre de son vivant, intitulé le "Directorum Inquisitorum", un livre de règles où il délivre de nombreux secrets et des techniques inédites de torture , qui n'étaient jusqu'ici apprises qu'aux bénévoles de l'association. Il a aussi inventé un mode de jeu inédit, nommé Le bûcher, dans lequel la victime se contente de crier pendant que son corps est brûlé vif. Le but du jeu consistait à se libérer pour alterner le rôle avec le joueur dit tortionaire. Cependant, ce système de jeu, bien qu'original, a été interdit en premier lieu pour troubles sonores ainsi que pour des raisons écologiques, le feu émettant une importante masse de CO2.

-Le parti national-socialiste allemand des années 30-40 fut également élu pour ses promesses de rétablissement du jeu de la torture, qui avait été interdit pour des raisons inconnues. Un cercle de joueurs, la Gestapo, a su remporter tous les tournois organisés durant cette période, en particulier à partir de 1936. Les Allemands se souviennent encore des nombreuses équipes juives ayant participé au tournoi. En effet, ces dernières se sont révélées être composées de joueurs de très hauts niveaux, tous spécialisés dans le rôle de la victime. Parmi ces tournois, on se souvient tous de la célèbre Shoah, qui a rendu fous de jalousie les Anglais, les Américains et les Russes, qui déclarèrent organisèrent un championnat mondial de torture avec l'Allemagne.

[modifier] Personnalités célèbres

-Certains grands hommes ont réussi à faire de la torture un art, ne se limitant plus au simple jeu. Ceci a permi de nombreuses nouveautés, car le maître du jeu peut de la sorte transformer son public en victimes. Ainsi, on retrouve dans le domaine de la musique de grands tortionnaires, tels que Tokio Hotel, BB Brunes ou bien encore Justin Bieber et André Rieu. Le pire d'entre aux est bien sûr Normand l'Amour dont un nombre important de disques ont été achetés par Al-Qaida. Au niveau de la littérature, c'est monsieur Marc Lévy qui a su s'imposer dans le domaine, suivi par Stephenie Meyer. Côté cinéma, on se souviendra de l'acteur Francis Huster.

-En 2008, un Autrichien nommé Joseph Fritzl a reçu le titre de Tortionnaire de l'année, en séquestrant sa fille durant 24 ans dans une cave et en lui faisant sept enfants.


[modifier] Controverse

Même si certaines associations de parents ont critiqué la violence de certaines parties, la torture est un jeu qui favorise le dialogue, l'intelligence et la créativité. Certains pédopsychiatres le conseillent même à leurs patients pour les aider à se débarasser de leur stress et de leurs frustrations tout en se défoulant d'une manière saine et constructive.

À l'heure où les SMS et les chats constituent l'essentiel de nos communications, la torture met en avant le contact franc et direct. À essayer en famille ! Mesdames, si vous craignez que Monsieur vous trompe, proposez-lui donc une partie où vous serez la tortionnaire. L'étalon ne saura pas refuser pareille proposition et vous pourrez en profiter pour lui faire tout dire à propos de ses relations extra-conjugales, tant ce jeu est basé sur la sincérité du joueur interrogé.

Et rappelez-vous : la torture, c'est comme une femme, ce n'est jamais que ce qu'on met dedans. À vous d'en faire un moment agréable et rafraîchissant pour au moins un des joueurs.

[modifier] Quelques astuces...

  • Les sourds-muets font des interrogés de choix et sont particulièrement difficiles à faire parler.
  • Une défense classique de la part des interrogés consiste à se couper la langue avec leur dent pour terminer la partie plus vite et s'assurer qu'ils ne parleront pas par erreur.
    • La parade la plus simple consiste à arracher toutes leurs dents en début de partie.
  • L'emploi de Febreze est fortement recommandé par les spécialistes.
  • Ces mêmes spécialistes conseillent généralement de ne pas employer le pourtant très populaire kit du boucher et de lui préférer des ustensiles de cuisine.
  • La technique moyenageuse dite "de l'eau", qui consiste à faire ingurgiter via un entonnoir une grande quantité d'eau afin de dilater l'abdomen de l'interrogé, revient à la mode en France depuis 2003, en particulier lorsque l'interrogé en question est à la retraite.
  • L'emploi du viol peut être envisagé, histoire d'insufluer un peu d'amour dans un jeu parfois un tantinet gaillard.

[modifier] Variantes avec animaux

  • Si vous jouez avec un éléphant, un moyen efficace de gagner la partie est de lui ligaturer les trompes.
Qu'avez-vous pensé de l'article "Torture" ?
 
87
 
171
 
120
 
9
 
8
 
16
 

Ce sondage a été créé le juin 30, 2007 09:24 et 411 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia