Toronto

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Pour t'arroser Toronto a le bon tuyau! »
~ Expérience de Rohff à Toronto
« Pimp my life! »
~ Barack Obama avant d'aller à Toronto
Centre-ville Toronto.jpg

Centre-Ville

Toronto est une ville pimpé à fond avec ses enseignes lumineux et des vices hors de l'ordinaire.[1] On la considère comme la Amsterdam de l'Amérique du Nord vu que la prostitution et la possession de drogue sont légales. C'est aussi le New York canadien puisque le jeu est omniprésent dans les tavernes de bars, dans les maisons de jeunes adolescents ou que les parents sont absents et dans les casinos plus illuminés tous les unes après les autres digne du plus grand cabaret du monde à Paris. On raconte que c'est la ville la plus gourmande du monde ayant dépassé Moscou en matière de nourriture grasse, principalement des desserts hautement calorique très beau à regarder.

C'est pour ça que la ville est surnommée «La ville du vice» ou «Vice City» pour les plus branchés.

[modifier] Histoire

Vers l'an 1505, des Iroquois se sont établis pour former un barrage géant sur le Lac Ontario dans l'espoir de faire taire les Chutes Niagara pour toujours, mais après 300 ans d'enterrement de terres dures, les chutes ne sont toujours pas silencieuses et ils décidèrent de quitter l'emplacement. En 1850, des Francs ont découvert un village abandonné avec des armes et du chevreuil en abondance. Soudain, un des soldats du Général Montcalm découvrait une plaque en or massif avec une inscription écrite Toronto. Les Français décidèrent de baptisé ce village en espérant que cela porterait bonheur et en firent une colonie comptoir pour le caribou, l'ours, le lapin et la marijuana. Malheureusement vers 1759, une horde d'anglais envahirent le village, décima tout sur son passage et changèrent le nom de Toronto en Yorkville. Pendant ce temps, les Français vivaient sous terre pour comploter contre leur conquérants. Mais soudainement, les deux clans parvinrent à un accord préservant l'intégrité de la culture française et l'honneur du village fondé par les Iroquois et en retour les Anglais pouvaient vivre en harmonie sans se faire emmerder par quiconque, ce qui fut honoré depuis.

Pimp rob ford.jpg

Le grand-pimp Rob Fort se faisant grassouiller par un fan.

Après la deuxième guerre mondiale, la ville connait un boom important de produits dérivés en provenance de Chine et du Japon en rapport aux Sex Toys, et c'est à ce moment que la ville attira beaucoup de proxénètes et de prostitués, et l'industrie du sexe fleurie à perte de vue. Puis s'en vient le jeu, en commençant dans les maisons de jeunes ados qui jouaient sois en secret dans une cave ou sois dans une autre maison ou que papa et maman étaient absents. Plus les années passent, plus ces jeunes deviennent des maîtres dans l'art de jouer et forment même des casinos privés pour pouvoir tirer plus de fric pour arrondir leur fin de mois vivant encore chez papa et maman, avec un poupon en prime. De plus, la drogue devient complètement légal à des fins de divertissement tel que le sucre par exemple. Grâce à cette nouvelle mentalité, les torontois ont mis au trône un type au caractère sympathique et amusant qui est Rob Fort.

[modifier] Population

Chauffeur heureux.jpg

Allez viens, viens vivre l'extase de ta vie!!!

Les torontois ont la réputation d'être les citoyens les plus raisonnable et réservés contrairement aux gens de Montréal, d'Ottawa et de Sudbury.[2] Toutefois, ce sont des gens qui s'adonnent au vice pour passer leur vie à faire le party 24h/24, 7 jours sur 7 par n'importe quel moyens, même les plus démesurés.[3]

La première chose que tout torontois qui se respecte c'est le sexe. Il sont réputés d'êtres de grands pimp gagnant beaucoup d'argent et leurs prostituées sont parmi les plus exploités pour leur talents du fait qu'elles sont les plus séduisante et les plus sexy de l'industrie pornographique. Il en va de même pour les actrices pornos avec leurs films XXX qui se sont faite une réputation digne de qualité face aux actrices du porno suédoises. Quiconque cherche le sexe saura le trouver grâce aux escortes prêtes pour des expériences tout aussi loufoques que hardcore pour du plaisir en permanence dans une chambre d'un hôtel luxueux avec champagne, Sex Toys, fouets, dessous étranges, chandelles et musique classique. C'est grâce au sexe qui a permis de faire augmenter et garder la population de plusieurs milliers d'enfants désirés mais malgré la crainte de consanguinité, n'empêche que les torontois sont les plus respectés au monde avec leur intelligence charismatique, superficielle et défiant pour faire leur coin de pays la plus puissante au monde.[4]

Sniffeuse.jpg

J'adore sniffer les lignes de sucre importé de Colombie, snifffff

Aussi, les torontois ont un autre vice plus terrible que le sexe, la gourmandise. Tout les méthodes sont permises pour consommer du sucre en permanence que ce soit en mangeant du gâteau à la cassonade crémé de coco Cadbury, en cariant ses dents avec des bonbons à la gomme de Ferrero Rocher, de faire fondre des barres de chocolats Lindt aux amandes et au cacao à 95%, d'inhaler les vapeur d'un beigne en flamme pris au couteau chez Tim Horton's, de beurrer ses viennoiseries au Nutella dans un restaurant italien, de s'injecter de la marmelade ultra-liquide dans les veines à l'hôpital (il y a même des perfusions pour ce genre de consommation) ou encore de sniffer du sucre chez soi puisque du sucre en vrac, c'est pas cher. Les effets engendrés par le sucre sont garantis pour un trip de 48 heures top chrono!

La masse ouvrière de la ville est parmi la classe sociale la plus heureuse du pays du fait qu'ils peuvent fêter avec le reste du monde pendant qu'ils travaillent, que ce soit pour conduire un autobus avec un 40oz de Jack Daniel's ou encore de travailler au bureau avec une caisse de 24 et fêter fort avec ses collègues, travailler à Toronto n'aura jamais été aussi merveilleux que de travailler à Vancouver ou à Montréal. Ils ont aussi la réputation de passer leurs vacances dans des party raves en blanc avec de la musique house/électro sous les projecteurs aux ampoules incandescents et au DEL pendant plus de 4 semaines consécutifs en consommant du Red Bulle mélangeant avec de l'alcool (principalement du curaçao bleu), et de la cassonade dilué, accompagné avec un timarisu très délicieux et tendre au coupage avec une simple cuillère, ou encore avec un millefeuille qui s'écrase à force de le faire couper avec un couteau à viande.[5]

[modifier] Industrie

Il n'y a pas que le sexe qui soit une activité lucrative avec le syndicat du string et du soutiens-gorge malgré que Toronto soit en voie de devenir la capitale mondiale du sexe après le quatuor Berlin-Rome-Paris-Tokyo. C'est aussi la ville du sucre ou on fabrique les déssert les plus cher et les plus délicieux sur le marché de l'hôtellerie de luxe avec un chiffre de 54 milliard$.[6] La meilleure source de revenu est la citoyenneté du fait que les nouveaux arrivants dépensent une fortune pour vivre selon ses trips en permanence d'où il travail 44 heures sur semaine avec un salaire digne d'un patron d'une compagnie pétrolière, sois 250 000$ par mois. C'est la deuxième ville la plus taxée au monde après Hong-Kong[7], d'où l'index de taxation est à peine 3% sur le revenu des particuliers et des restaurateurs, et 4,2% sur les produits et services compris. Par contre, les compagnies n'ont que 0.3% d'impôt à payer.

[modifier] Éducation

Obama pimp.jpg

Thanks Toronto to pimp my life.

Toronto est considéré comme la capitale de l'éducation sexuelle et de l'exploitation féminine, d'où sont formé les plus grands pimps de l'histoire tels que Barack Obama, Don Cherry et le Grand-Pimp Rob Fort, tous des modèles que les branchés ont besoin. Il en est de même pour tous les torontois digne de ce nom puisqu'ils ont eu une éducation digne et honorable que personne n'ose provoquer un torontois de peur d'être simplement owné (dominé). Voici les étapes du système éducatif torontois.

Ils apprennent d'abord le Thug Life dès leur plus jeune âge pour percer dans la vie et avoir du succès avec les filles/mecs par tout les moyens. Le Thug Life est un mode de vie basé sur le prestige de loser à winner imposé par 2-Pak Shakur Inak de Starcraft depuis 1960 afin d'éviter des frictions avec le reste du monde considérant que Toronto était sur le point de devenir un guetto mondiale, qui fut jadis. Grâce à ce mode de vie, les citoyens de la ville ont une meilleure réputation de dur et de gentlemen face au monde profane (Ottawa et Montréal) et est No.1 dans tout ce qu'il font, c'est à dire de tout dans la vraie vie. Ils sont devenu des modèle par excellence que certaines villes du monde dont Londres, Venise et Zurich en sont devenu des aspirants en la matière. Le Thug Life est très sacré pour le torontois et quiconque violera cette philosophie sera humilié sur les sites internets.[8]

Les enfants apprennent le langage Bling Bling (Brille Brille selon Roi Heenok) à 2 ans et le rap à 2 ans et demi avec la FF, Diams, 50 Cents et 2-Pack. En même temps, ils apprennent à vivre dans le luxe en portant des bijoux en or en conduisant des berlines deluxe sur du gros rap sale à tue-tête en fumant des joins accompagné de frères et de soeurs. Pour donner un prestige, les enfants sont invités à jouer avec des armes à feu devant une caméra en citant des rimes avec la musique d'Armandine du 37, de quoi se vanter à un tel âge mais à peine quelques années plus tard, ils ont l'air ringard et c'est à ce moment que les enfants deviennent des adolescent hardcore mais en réalité peuvent devenir de vrais cons.[9]

Bébé fuck MKP.jpg

Qu'on ne m'envoie pas chier!

De plus, la vulgarité venant de leurs idoles est une institution que ce soit à faire fermer la gueule contre celui qui tente de le dominer ou encore de s'armer jusqu'au dent en faisant des clips digne de gangster. Pour ça, il y a des compétitions de domination parolier qui se tient à tout les jours sur l'heure du midi au centre-ville pour être capable de se perfectionner dans les discours et être capable de s'affirmer devant une foule avide de puissance et d'émerveillement. Celui qui gagne à ce jeu est considéré comme un dieu et est digne d'être capable de protéger ses frères et ses soeurs contre éventuelle profanes verreux ou des profiteurs cherchant à exploiter les autres. Entre torontois, tout est permis quand il est question de domination mais ne doit jamais oublié que les autres torontois sont ses frères et ses soeurs et méritent toutefois le respect. La famille torontoise est soudée et à la fois individualiste et solidaire. Être torontois est un privilège honorable car aucun orphelin n'est laissé pour compte à condition de se conformer à la mentalité du torontois.

[modifier] Autorité

Roi rob ford.jpg

RESPECTE MON AUTORITÉ !

Police Anti-Emeute.jpg

Torontois armé d'un arme bling bling.

Rob Fort est un grand-pimp qui dirige la ville d'une main invisible pointue pour faire régner l'ordre en s'assurant que la ville va bien grâce à ses sujets. C'est un homme charismatique et joyeux sachant faire rire les petits enfants, et même les bébé d'où vient sont surnom Mononc Robert. Il est le gardien spirituelle du plaisir interdit et protecteur de la bienséance, d'où il a reçu son titre de Grand-Pimp de la part des citoyens de la ville pour ses actions très orthodoxe, ce qui lui donne une notoriété dictatoriale au reste du monde.

Grâce au code de vie du Thug Life, les torontois sont très autonome au niveau de l'autorité et sont tous souverain les uns après les autres. Et pour être certain que l'ordre est garanti, chaque citoyen est un agent de police armé d'une arme bling bling prêt à utiliser pour faire régner l'ordre des choses et veille à ce que les autres se sentent respecté au sein de la communauté. Ils sont prêt à mourir et à tuer pour faire valoir leur culture contre tout profane osant les assimiler.

[modifier] Attractions

Tour GenMontcalm.jpg

La Tour du GM


Tout d'abord, on retrouve la tour du GM (Général Montcalm), une grosse tour imposante de 790 m de hauteur situé dans le quartier des sports de la ville. C'est une tour rendant hommage au Général Montcalm, qui a permis d'étendre les francs incognito à travers l'Amérique après la triste défaite de la guerre du St-Laurent en 1652 contre les britanniques. D'après les experts en bâtiment et en architecture, cette tour dépasserait le Taj Mahal et la Tour Eiffel réunis. La forme de cylindre représente le tout, la hauteur représente la puissance et le toit signifie qu'éventuellement la tour s'élèvera encore et encore dans le future. On remarque les initiales du GM avec deux flèches pointant vers la droite signifiant En avant le français!. C'est la plus haute tour au Canada et y loge 250 compagnies francophones des quatres coins du pays et prévois en accueillir 300 autres en 2017, qui nécessitera une augmentation de la hauteur de la tour.

Queens Pork jour.jpg

Queen's Pork.

Queen's Pork est situé dans le Jardin d'Éden. Ce magnifique édifice fait office de référence en matière de restauration culinaire festive et de politique merdique enfantine. Dès qu'on entre à l'intérieur, il y a des tables digne d'un festin de roi avec des fonctionnaires et des politiciens se bourrant la face et boivent de l'eau distillés avec un soupçon de carré de sucre. Ils ont un comportent digne d'une adolescente manquant de classe et de savoir vivre. Vous serez toutefois invité à vous trouver une table long de 500 mètre de longueur avec d'autres personnes à vos côtés sois qu'ils seront vos futures amis ou ennemis. La bouffe est excellente tellement que vous vous bourrez la face dans votre assiette que les gens autour de vous vous regarderont de travers et peuvent même vous filmer et l'envoyer sur le net pour vous foutre de votre gueule à grande échelle. Il y a aussi des vins au grand cru tels que Éléphant Ainé, Château d'Yves et Prestique, avec un goût que tout le monde appréciera, même les enfants de 4 ans seront accroc à ces types de vins. Cependant, il ne vaut mieux pas parler de politique au mauvais moment puisque les députés et les fonctionnaires ont la réputation d'être des gens dérangés et violents lorsqu'on parle de vrais affaires. Il se peut qu'il y ait des combats entre citoyens et politiciens avec des fourchettes, des assiettes et une tasse de thé pour faire valoir leur opinion pour changer certaines choses.[10] Nous comprenons pourquoi il y a la face du cochon faisant office d'emblème de la bâtisse, d'où son surnom est affectueusement Porky, qui signifie là ou le luxe et la moquerie se rencontre.

Toronto Night Life.jpg

Boîte de nuit sur la Lounge Avenue.

Les quartiers en néon sont a perte de vue à travers la ville, quoi de mieux de se faire séduire par les néons charmants qui stimules les sens pour vivre une nuit extrêmement agréable, que ce soit pour jouer au casino avec l'héritage des grands-parents, pour danser avec des danseuses prête à vous embrasser le corps, boire un Red Bulle dans un comptoir accompagné d'une serveuse en vous donnant l'impression de vivre dans le luxe, de sniffer du sucre sur une table de poker pour s'énerver sur la piste de dance, et avoir du sexe pour être finalement dépucelé ou encore prendre de l'expérience dans la vie, cela vaut le détour car on ne vit qu'une seule fois (selon les fans de YOLO). Et en même temps, pourquoi pas faire un road trip de bar en bar pendant toute la nuit avec vos frères dans une limousine accompagné de meufs assoiffé de virilité. Toutes les bars font jouer de la musique techno, du rap, du house et de l'électro en tout temps. Ils offrent aussi de l'alcool gratuite pendant 3 heures. Ils s'assurent que les danseuses seront aussi au rendez-vous pour vous faire exciter sur place ou vous pouvez même la raccompagné chez vous et passera la nuit dans votre lit. Certains bars fournisse la drogue dont du hache, du sucre et du coke à volonté. Euphorie et plaisir garantit. Dès le lendemain, si tout se passe bien, peut-être que vous aurez eu l'expérience tant recherché voir même avoir trouvez l'âme-soeur qui sait que vous aurez une chance sur 4 million d'être avec la même personne pour revivre ces expériences, où encore vous marier pour le meilleur seulement, en excluant le pire. Les bars sont des institutions où que tout le monde apprennent à vivre.

[modifier] Note et références

  1. Vu par un touriste hollandais
  2. National Géografigne rapporte que les torontois sont très raisonnable mais réservés que ceux de Montréal, d'Ottawa et de Sudbury.
  3. La revue Korsika mentionne le mode de vie des torontois.
  4. Toronto surclasse les plus grandes villes du monde
  5. Blog d'un nouveau citoyen vivant à Toronto
  6. Toronto riche de son sucre, par Le Poney.
  7. Toronto sur le point de détrôner Hong-Kong
  8. La ville n'a pas choisi le Thug Life, c'est le Thug Life qui a choisi CETTE ville!
  9. Souvenir d'enfance de nos kids.
  10. Comment faire face à un politicien
Qu'avez-vous pensé de Toronto?
 
1
 
0
 
0
 
0
 
0
 
0
 
1
 
1
 

Ce sondage a été créé le mai 7, 2015 20:46 et 3 personnes ont déjà voté.


PGsextan.png  Portail de la Géographie  •  Couteau-suisse.png  Portail de la Vie Quotidienne


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia