Thoracic Park

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
THP01.jpg

Thoracik Park est un film de science-fiction réalisé en 1993 par Steven Spielberg, adaptation du roman du même nom écrit par Michael Cachton en 1990. Le film se déroule sur l'île fictive d'Isla Kouldous où des scientifiques ont créé un parc d'attraction avec de vrais organes géants clonés à partir d'ADN. John Hammond (Richard Attenborough) invite un groupe de pneumologues, joué par Sam Neill, Jeff Goldblum et Laura Dern, à visiter le parc. Cependant, un sabotage permet aux organes géants de s'en échapper, les techniciens et les visiteurs du parc doivent alors tenter de leur survivre.


Personnages

THPgrant.png
Professeur Alan Grant (Sam Neill) : Il est un éminent pneumologue et il se caractérise par sa mauvaise humeur. Il n’aime pas grand-chose dans le film : il avoue détester les enfants, les ordinateurs, grimper sur les arbres, et les glaces à la rhubarbe (remarque c’est con de grimper sur une glace à la rhubarbe). Il semble sortir avec l’autre pneumologue, le Professeur Ellie Satler, même si aucune scène de sexe ne vient confirmer cette hypothèse.


THPsatler.png
Professeur Elie Satler (Laura Dern) : Elle est également pneumologue, mais on voit bien qu’elle est moins forte que son mec. On voit pas trop pourquoi elle sort avec lui d’ailleurs, parce que je sais pas si vous avez lu le paragraphe précédent, mais il a tout l’air d’être un pauvre con. Remarque elle est un peu cruche elle aussi.


THPmalcolm.png
Professeur Ian Malcolm (Jeff Goblum) : Il est un mathématicien spécialiste de la théorie du chaos et des mouches (la théorie des mouches, chère à Jean-Paul Sartre). A priori il a rien à faire sur cette île, mais…ah bah oui non il a clairement rien à foutre là. Sûrement une erreur de scénar que personne n’a jamais remarqué. Il se drogue au LSD, à la MDMA, à la cocaïne, à l'héroïne (il drague Elie Satler), et aux fraises Tagada. Hihi.


THPhammond.png
John Hammond (Richard Attenborough) : Riche milliardaire qui a dépensé sans compter pour s’offrir un parc d’attraction sur une île qu’il possédait. Il a la particularité d’être tout de blanc vêtu, de la barbe aux orteils, ce qui est probablement une volonté de Spielberg de montrer qu’il se prend pour Dieu. Putain c’est vrai ça c’est fort ce que je viens de trouver ! Cool. John Hammond est alsacien.


THPgosses.png
Tim et Lex (Sérieusement on s’en fout des noms d’acteurs) : Ils sont les petits-enfants de John Hammond. Là encore, on déplore qu'aucune scène de sexe ne vienne parfaire notre compréhension de la relation compliquée qui unit ces deux personnages.


THPrisoli.png
Philippe Risoli (Philippe Risoli) : Il est un animateur de télévision et de radio français de père italien et de mère française. Il a animé notamment Le Millionaire et Le Juste Prix. Il est également chanteur, de manière plus anecdotique. Il n’apparaît pas dans le film.


THPgenaro.png
Donald Genaro (Un acteur) : Il est un avocat qui représente les actionnaires de Thoracic Park. Lorsqu’il découvre la nature du parc, il déclare « Nous allons faire une fortune avec ce parc ». Malheureusement à ce moment il ne sait pas qu’il va se faire bouffer violemment, assis sur le trône, le pantalon baissé sur les genoux.


THPmuldoon.png
Robert Muldoon (François Cluzet (non c'est pas lui mais je l'aurais bien vu dans ce rôle)) : Il est un ancien trafiquant d'organes, embauché par John Hammond pour sa connaissance pointue des foies et des reins géants. Il est d'ailleurs surnommé Jean-Michel Hépatite.


THParnold.png
Ray Arnold (Samuel L. Jackson) : Ingénieur en chef du parc.

Première partie : l'intrigue

Le film commence avec une scène où l’on voit des employés manipulant une gigantesque cage dans laquelle semble se débattre une étrange créature. Un incident se produit, et l’un des ouvriers est happé à l’intérieur de la cage, où il se fait râper la carotide par la bestiole.

THP02.png

Il en faudrait quelques autres pour une bonne partie de Tétris

Ce tragique décès conduit les actionnaires à douter de la fiabilité du projet de parc d’attraction novateur porté par le richissime vieillard alsacien John Hammond, également membre du cercle des grands donateurs de l’UMP, j’ai oublié de le dire. Une commission est donc formée pour examiner la dangerosité de l’île. John Hammond va lui-même chercher deux des plus célèbres pneumologues de la planète, qu’il interrompt en pleine opération pour leurs proposer d’être les principaux étrons de cette grosse commission.

A ces deux pneumologues, s’ajoutent Ian Malcolm et Donald Genaro, l’avocat qui, à ce moment, ne sait pas qu’il va se faire bouffer violemment, assis sur le trône, le pantalon baissé sur les genoux.


Pendant ce temps là, au Mexique, un homme en chapeau et lunettes de soleil transporte une étrange mallette près d’un restaurant. Un homme à surcharge pondérale et binoculaires, assis à une table du restaurant, l’alpague…

THP03.png


Homme à surcharge pondérale et binoculaires : Hey Dodson !
Homme en chapeau et lunettes de soleil transportant une étrange mallette dont on vient de découvrir le nom, Dodson, s’asseyant à la table de l’homme à surcharge pondérale et binoculaires dont on ne sait pas encore le nom mais on va sûrement le découvrir dans ce dialogue : Ne dites pas mon nom…
Homme à surcharge pondérale et binoculaires, criant : DODSON !! DODSON EST LA DODSON EST PARMI NOUS ! …Vous voyez tout le monde s’en fout. Bon alors ?
Dodson : Tout est dans mon étrange mallette. 750 000 plus 50 000 par embryon viable que vous nous rapporterez. Soit 1 500 000 si vous arrivez à sortir les 15 espèces de l’île et à nous les apporter Nedry. Evidemment tout ça est net d’impôt, puisque c’est un travail de vol industriel qui est essentiellement destiné à donner une intrigue à ce film.
Homme à surcharge pondérale et binoculaires, qui s’appelle Nedry , serrant l’étrange mallette qui contient en fait de l’argent, beaucoup d’argent : Ahahah trop bien ! Je vais pouvoir me faire mettre des lentilles et un anneau gastrique ! Ou bouffer des lentilles et me faire mettre un anneau pénien ! Ou faire du base-jump ! Comment je transporte les embryons ?


THP04.png


Dodson, sortant une bouteille de mousse à raser : Tenez, ça c’est pour vous raser.


THP04.png


Dodson, sortant une autre bouteille de mousse à raser : Tenez, ça aussi c’est pour vous raser.


THP04.png


Dodson, sortant une troisième bouteille de mousse à raser : Voilà, vous les mettrez dans celle-ci, elle contient à compartiment range-embryons. C’est Mennen qui commercialise ça. Je sais pas si ça marche si bien que ça.
Nedry : Ahahah c’est trop bien votre truc !
Dodson : N’oubliez pas, les embryons devront être livrés ici à San José avant demain. Sinon vous ne serez pas payés.
Nedry : Ca dépendra de vos mecs du bateau. Mais ne jouez pas au radin avec moi. Hammond a déjà fait l’erreur, et l’auteur de cet article aussi en ne me présentant pas dans les personnages principaux. Sérieux il présente l’avocat qui est con et qui à l’heure où je vous parle ne sait pas encore qu’il va se faire bouffer violemment, assis sur le trône, le pantalon baissé sur les genoux et il me présente pas moi ! Putain !


Le serveur apporte l’addition du repas.

(silence)


Dodson : ...Quoi ? Bah j’ai plus rien à dire moi normalement c’est la fin de la scène là.
Nedry : J’viens de vous dire de pas jouer au radin avec moi.
Dodson, réglant l'addition : Ah oui pardon ! Voilà !


Deuxième partie : l'arrivée sur l'île

Loin de ces tracas, le comité d’experts rejoint l’île, se déplaçant de manière hélicoportée et en compagnie hammondienne jusqu’à l’île d’Isla Kouldous, où se situe le parc d’attractions. A leur arrivée, ils sont transportés en jeep jusqu’au centre névralgique de l’île, et passent pour cela dans une clairière où ils vont découvrir le jusqu’alors tu principe du parc…


Genaro, l’avocat, est dans la même jeep qu’Hammond, l’alsacien, tandis que les deux pneumologues et le mathématicien sont dans l’autre jeep.


Genaro, à Hammond : Est-ce que toutes les mesures de sécurité sont en place ? Les 80 km de clôture électrifiée fonctionnent ? Les toilettes sont protégées ?
Hammond, prenant une part de flamenküche : Oui et les fossés en béton, et le système par détecteur de mouvement. Donald, mon ami, détendez-vous ! Y a franchement peu de chances pour que vous vous fassiez bouffer violemment, assis sur le trône, le pantalon baissé sur les genoux ! Allez calmez vous et prenez une part de flamenküche
Genaro : Que les choses soient claires John, ce n’est pas un week-end de détente. Les actionnaires que je représente sont très inquiets quant à la fiabilité de cette île. Et si dans 48 heures je ne suis pas convaincu, ils ne seront pas convaincus. Je vous ferai fermer John.
Hammond, mangeant une choucroute : Dans 48 heures c’est vous qui viendrez me faire vos excuses ! Tenez, vous voulez de ma choucroute ?
THP05.png

« Alors est-ce que la brousse est en baisse ? »

Les jeeps arrivent dans une clairière, et s’arrêtent. Alan Grant et Ian Malcolm tournent la tête, et se figent. Ils viennent de voir quelque chose d’incroyable. Elie Satler, a le regard plongé dans une énorme feuille d'arbre.


Satler : Alan ! C’est une vraie radiographie faite dans une feuille de chêne ! Je n’ai jamais vu ça !

Alan lui tourne la tête en direction de la chose à voir.

Satler : Quoi ?!


On découvre un poumon géant vivant, qui déambule devant les jeeps, tout aussi étonnées que leurs passagers, et qui va se nourrir dans un arbre. Grant et Satler sortent de la voiture pour l’admirer de plus près.


THP06.png

Le chant du poumon est très mélodieux. Les concerts du poumon font un tabac.


Grant : C’est…c’est un poumon !!!
Hammond, fier : Hé hé !
Satler : Hi hi !

Malcolm et Genaro assistent à la scène depuis leurs jeeps.

Malcolm : Il l’a fait ! Il y est arrivé ce vieux dégénéré...ou alors j’ai vraiment abusé du LSD hier. Putain maintenant que j’y pense mes doigts ressemblent à des poumons aussi...putain mais en fait c’est pas des poumons c’est des petits David Guetta ! Oui je les entends chanter ! « Who’s that chick ! Who’s that chick ! » Non merde c’est Rihanna qui chante ça. On a qu’à dire que mes doigts de la main droite c’est des David Guetta, et ceux de la main droite c’est Rihanna. OUI j’ai deux mains droites ! C’est pour ça que je croyais que c’était David Guetta qui chantait !
Genaro : Nous allons faire une fortune avec ce parc...c’est là que je dois dire ça oui ?

Le poumon se meut.

Grant, en admiration devant le poumon : Oh… il faut mettre à la poubelle toute ces théories sur ces organes à sang froid, elles sont toutes fausses ! On voit bien que ce sont des créatures à sang chaud ! Cette chose à une bronchiole de 7...8 mètres ?!
Hammond : Le poumon ? 9 mètres !
Grant : 9 mètres !!

Le poumon fait meuh.

Grant : Ils sont rapides !
Hammond : Nous avons chronométré le cœur à 140 battements par minute. Mais tout ça c'est rien comparé aux cigognes qu'on a chez nous en Alsace !
Satler : Vous avez un cœur ? Hihi c’est drôle ça c’est un jeu de mot ! Non mais sérieux vous avez un cœur ? Hihi…rha. Non sérieux. Vous en avez un ? De cœur hihihi…pfff.
Hammond : Oui.
Satler : Hihihi vous avez un cœur ? mdr !!!
Grant : Redites ça !
Hammond : Oui nous avons un cœur !
THP07.png

Grant se sent mal, il va vomir. Hammond s'écarte des deux en regardant au loin.

Hammond : Professeur Grant…mon cher professeur Satler…bienvenue…à THORACIC PARK !!!


La célèbre musique du film retentit, alors qu'on voit, au loin, des dizaines d'organes, en troupeau, autour d’un lac.


Grant, les larmes aux yeux : Comment avez vous fait ?
Hammond : J'vais vous montrer...


Malcolm, sautant partout en agitant ses mains : WHO’S THAT CHICK ? WHO’S THAT CHICK ?!!


Après cet épisode riche en émotions, les jeeps rejoignent le centre du parc, où une visite est prévue pour montrer aux membres les rouages de l’île. Une petite séance de cinéma explique, via un épisode spécial de C’est pas Sorcier, le principe de base de la construction génétique d’organes vivants géants. En gros, pour faire simple, il s'agit de mélanger de l'ADN de menton de Bogdanov avec un organe prélevé sur une jeune vierge, et de rajouter des traits au pinceau noir taille 9 pour faire les yeux et la bouche.

À ce stade de leur visite du parc, les trois scientifiques émettent déjà des doutes quant à la démarche de John Hammond. De nombreuses questions et problèmes se posent :

  • Peut-on réellement garantir la sécurité d'un parc composé de créatures dont on ne connaît pas réellement le comportement ?
  • Quel blindage pour les portes des toilettes ? (question de Genaro)
  • Création artificielle des créatures : Hammond se prend-il pour Dieu ?
  • Cohabitation de deux espèces que tout oppose a priori : Hammond se prend-il pour Mitterrand ?
  • Prostitution dans Thoracic Park : enquête, révélations, indiscrétions.
  • Est-ce normal que le sol ressemble au plafond, et que le plafond ressemble à un paillasson Welcome, et ce même en plein air ? (question de Ian Malcolm)

Troisième partie : la visite de routine

Rejoints par les petits enfants de John Hammond, le groupe s'apprête à se lancer dans la visite du parc, au moyen de véhicules téléguidés suivant un rail. Cependant cette visite n'est pas très fructueuse, puisque la vésicule biliaire ne se montre pas, de même que le cœur. Alors que les voitures poursuivent leur chemin sur le rail, Grant, semblant avoir repéré quelque chose au loin, décide de sortir de la voiture...

Grant a rapidement été rejoint loin des voitures, au milieu d'une prairie, par Lex et Tim, Satler, Malcolm et Genaro.


Grant, regardant fixement au loin, s’adressant aux autres : Vous restez tous ici bordel de merde. Et ne me touchez pas putain de mioches ! Rha putain de saloperie !

Le petit Tim le suit malgré tout, et tout le monde le suit finalement.

Grant, attrapant Tim par les cheveux, tout en descendant sa braguette : Ah tu veux jouer au malin hein petite pédale ? Bah on va voir si tu fais toujours ton fier devant mon…
Satler, intervenant : Eh oh c’est un film tout public ! Et puis regarde ce truc là-bas ! Un autre organe géant !
Grant : Merci Elie mais je l’avais pas encore sorti pour le coup.
Satler : Non mais je veux dire là derrière les herbes hautes ! C’est un foie gigantesque !

On découvre un foie gigantesque, allongé sur le sol, autour duquel s'affairent quelques employés de l'île. L'un d'eux est belge.


THP08.png

Le foie est interprété par un postier anonyme (le caché de La Poste faisant foie)


THP09.jpg

L'employé belge s'appelle Ken Echtinson, dit "Kenech".

Grant, à l’employé belge : Je peux l’approcher ? Elle est magnifique !
L'employé belge : Oui n’ayez donc pas peur une fois ! Ca c'est un foie malade à qui on a donné tout un tas d’anxiolytiques, d’antibiotiques, enfin on fait notre popote, notre pot belge en somme comme on dit nous autres ! Non parce qu’en deux mots, l’organe vient de se faire transplanter. Non je dis il vient de se faire transplanter. On l’a changé d’enclos quoi.
Satler, à l'employé belge : Y a moyen que je l’examine ?
L'employé belge : Y a moyen de tout, tout est négociable, je dis y a pas un plan tarifaire avec les prix pour toucher les bestioles hein ! Enfin bon pour l'examiner faudrait déjà commencer par se détendre là.
Satler : Mais je suis pas tendue ça va là.
L'employé belge : Si je te dis qu't'es tendue, t'es tendue ! Tu me dis "oui, monsieur l'employé belge, c'est vrai je suis tendue, je suis pas à mon aise"...
Satler : ...
L'employé belge : ...
Grant : ...
Genaro : ...
Les enfants, en chœur : ...
Malcolm : C'est moi ou ce foie géant porte le maillot des Chicago Bulls ? Le numéro 23 en plus ! Celui de Jordan !
Tous : ...
Satler, examinant le foie malade : Moi j’ai l’impression qu’il fait une intoxication alimentaire, venant probablement des plantes qu’il mange. Faut que j’aille voir ça.

Elie Satler s’approche d’un étrange arbre qu’elle soupçonne d’être à l’origine des maux de la créature.


THP10.png

Si Saint-Louis rendait la justice sous un chêne, Sarkozy rend la justice sous un arbre à Big Mac.


Satler : C’est ça un arbre à Big Mac ? Si c’est ça, ça vient forcément de là, il a dû en bouffer et se chopper une intoxication alimentaire.
Genaro : Excusez-moi, mais l’orage va arriver, et j’ai vraiment peur qu'il nous arrive quelque chose et que je me fasse bouff...enfin j'ai envie d'aller aux toilettes !
L'employé belge : Oui d’autant que moi j’vais m’en aller prendre le bateau avant la tempête. Non parce que si c’est pour vous entendre parler des heures moi c’est au revoir merci et bon week-end. Enfin ou vous sortez, ou j’vous sors mais va falloir prendre une décision.
Satler : Non bah je vais rester avec l’employé pour prendre soin du foie, vous avez qu’à retourner dans les voitures, je vous rejoindrai plus tard.

Ainsi, Genaro, Grant, Malcolm et les deux enfants rejoignent les voitures, pendant que Satler reste avec l'employé belge. Du côté du temps, une tempête est annoncée sur l'île...


C’est ainsi que les visiteurs retrouvent les voitures, et laissent Elie Satler avec l’employé.

Parallèlement, Nedry prévient le centre de pilotage, où se trouve Hammond, que des coupures de courant peuvent avoir lieu dans les prochaines heures. En réalité, on a tous compris que Nedry a besoin de ces coupures pour ne pas être détecté lorsqu’il volera les embryons qu’il a promis à Dodson. Hein on l’a compris ? Oui hein ? Non sérieux c’est évident putain !


Quatrième partie : le départ en eau de boudin, dû au boudin

Comme prévu, des coupures d'électricité ont lieu un peu partout, et c’est le système de guidage des voitures des visiteurs qui est touché en premier, forçant l’arrêt des voitures devant l’enclos du cœur.

La tempête s’abat sur l’île, faisant s’effondrer les températures, provoquant la tombée de la nuit, elle-même à l’origine de l’écroulement du moral des occupants des voitures, et également de la chute du caméraman, qui n’y voyait plus rien dans cette atmosphère précipicielle.

Soudainement, au loin, des tremblailles et des prapalsions se font sentir jusque dans les outreaux des visiteurs. Ulcifié par ces prémisses, Genaro décide de flépiner de la voiture, laissant les deux enfants seuls. Il s’emburfète aux toilettes, ne sachant pas encore qu’il va se faire vivichicter, ascuvi et défrotulé. [1]


C’est à ce terrible moment que survient l’impensable : le cœur se montre enfin. Et il est pas content. Il teste la barrière électrifiée, et constate qu’elle est inactive elle aussi, et donc propice à subir une attaque cardiaque. Il réussit à sortir de son enclos, et est décidé à donner des coups (de cœur) à tout le monde.


THP11.png

Le cœur a sa maison et sa maison ne le connaît point.


Le cœur est libre. Il pousse un cri strident, effrayant, dans lequel on distingue malgré tout très clairement les propos suivants : « GRRRRRRRR Monsieur Hammond ! Vous n’avez pas le monopole du cœur ! GRRRRRR », montrant qu'Hammond était plus Mitterrand que Dieu. Plus Tonton que Notre Père.

Le cœur s’attaque d’abord à la voiture des enfants, qui réussissent à se sauver, faisant contre mauvais cœur bonne fortune, grâce à l’aide de Malcolm, qui allume un joint pour attirer le cœur. Malheureusement, ce faisant, Malcolm se blesse gravement (il se fera sauver plus tard par Elie Satler en jeep, vous inquiétez pas) et attire le cœur jusqu’à Genaro, qui était tranquille aux chiottes, et qui découvre avec stupeur qu’il va se faire bouffer violemment, assis sur le trône, le pantalon baissé sur les genoux.


THP12.png

Ah bah non au temps pour moi il a son pantalon remonté.


Le cœur revient jusqu’à la voiture, où Grant aidait les deux enfants à s’en sortir, et pousse tout ce monde jusque dans la forêt, en contrebas.

THP13.png

Initialement le liquide choisi était blanc-gris. Mais ils ont changé.


Pendant ce temps là, Nedry doit rejoindre le port pour livrer les embryons qu’il a prélevés. Mais il a un accident de voiture et se retrouve en pleine tempête à devoir remorquer sa voiture au milieu d’organes désormais libres de circuler dans le parc, par sa faute. Il tombe nez à nez avec une vésicule biliaire, organe réputé pour cracher de la bile plus vite que son ombre. Malheureusement le gros Nedry aura la mauvaise idée de mettre en rogne Bily the Kidney, et se fera tuer par la vésicule dans son véhicule. Hihi.

Nedry mort, plus personne sur l’île n’a le pouvoir de remettre en route les barrières électrifiées, et de reprendre le contrôle sur le parc. Il est temps de faire un point sur ce film.


Point sur le film

Temps écoulé : 1h11
Temps restant : 40 minutes
Niveau de suspense relatif (par rapport au maximum du film) : 100%
Niveau de suspense absolu (par rapport au moment où Trezeguet tire son tir au but contre l’Italie en 2006) : 12%
Pourcentage de spectateurs satisfaits par le film : 71%
Pourcentage de spectateurs insatisfaits par le film parce qu’ils trouvent que ça manque de cul quand même : 93%
Situation des personnages : Grant et les enfants dans la forêt ; Malcolm, Satler, Hammond, Arnold, Muldoon dans le centre de commandement du parc. Genaro dans l’estomac du cœur, le pantalon baissé sur les genoux. Nedry dans l’oesophage de la vésicule biliaire. Le colonel Moutarde dans la salle de bain avec un chandelier.
Nombre de personnages morts jusqu’à présents : 3
Nombre de personnages qui vont probablement mourir d’ici la fin : 1 (Arnold, il est noir)
Nombre d’apparition de Philippe Risoli dans le film : 0
Intérêt pour le lecteur à poursuivre la lecture de l’article : 3/10


Cinquième partie : la cinquième partie

THP14.png

Un petit clic vaut mieux qu'un grand black. Euh non.

Pendant qu’Alan Grant et les deux enfants parcourent la forêt, les autres, au centre de commandement, cherchent à trouver des idées pour reprendre le contrôle sur le parc.

Soudain, Hammond a une idée de génie. Et si on éteignait puis redémarrait le système, au moyen d’un bouton créé spécialement à cet effet ? Cette idée pas piquée des hannetons est donc appliquée, même si la manoeuvre nécessite d’activer des trucs dans une remise située, comme par hasard, en plein milieu de la jungle du parc. Pendant qu’Arnold s’occupe d’aller activer les trucs, le reste du groupe l’attend dans un bunker


Malcolm est allongé sur une table, à cause de sa blessure, les autres font les cent pas en attendant le retour d’Arnold, parti depuis près d’une heure.

Muldoon : 91…92…93…
Satler, songeant : C’est pas normal…quelque chose est arrivé…
Hammond, s’occupant de bander Malcolm : Ce n’est qu’un retard, tous les grands parcs d’attraction ont des retards. Quand ils ont ouvert Disneyland en 1956, rien ne marchait !
Malcolm : Oui oui John mais quand les pirates des Caraïbes se détraquent, les pirates ne dévorent pas les touristes. Pardon c’est à moi ? Consonne.
Hammond :  ?
Malcolm : Ah on jouait pas à Des Chiffres et des Lettres ? Non bah j’ai cru.
Satler : Bon il y a quelque chose d’anormal. J’vais aller rétablir le courant.
Muldoon : 94…95…96…
Satler, regardant Muldoon : J’ai dit que j’vais aller rétablir le courant…
Muldoon : 97…98…99…
Satler, regardant Muldoon : J’ai dit : J’VAIS ALLER RÉTABLIR LE COURANT…ça a quelque chose d’une promenade de santé ou quoi ??
Muldoon : 100 ! Voilà ! Alors. Oui ? Ah oui, non, ça n’a rien d’une promenade de santé vous savez.
Hammond : Oui mais il est inutile de s’affoler, il vient à peine de partir le Bamboul… Je veux dire Arnold.
Muldoon, prenant des armes dans une étagère : Je viens avec vous.
Hammond, sortant des talkie walkies et un plan (y a tout dans le bunker) : Tenez, je vais vous guider. Il doit me rester un peu de choucroute dans un placard vous en voudrez ?
Satler : Non c’est bon, allons-y !


Satler et Muldoon vont donc braver la jungle pour atteindre la remise où Arnold est censé être. En sortant, Muldoon découvre des traces de pas sortant de l’enclos des reins, dont les barrières ont été attaquées.


THP15.png

Moi je faisais pareil avec mes barreaux de prison quand j'étais gosse.


Muldoon : La clôture ne fonctionne plus depuis la coupure. Bon sang même Nedry savait qu’il ne fallait pas toucher à l’enclos des reins.
Satler : Oh mon dieu !
Muldoon : Suivez-moi par ici. Et non héhé c'est par là ! [2]

Ils s’enfoncent dans la jungle.

Satler, regardant au loin, vers la remise : La remise ! Je la vois là-bas ! On peut l’atteindre en courant !
Muldoon, regardant fixement en direction de la jungle : Non. On ne peut pas.
Satler : Pourquoi ?
Muldoon, le regard fixe : Parce que j’ai envie de pisser.
Satler : Hein ?! Bah pissez mon vieux !
Muldoon, le regard fixe : Non pardon je refais : on n’peut pas.
Satler : Pourquoi ?
Muldoon, le regard fixe : Parce qu’on nous a pris en chasse…dans les buissons, devant nous…

On aperçoit au loin, un rein. Enfin d'autres trucs mais ce qu'il faut voir c'est surtout le rein, je pense.

Satler : Oh mon dieu !
Muldoon, toujours le regard fixe : Ca va aller, ce n’est rien. Courez. Jusqu’à la remise. Je m’occupe du rein.
Satler : Vous êtes sûr ?
Muldoon : Oui. Ne craignez rein. Si j’y reste, fais moi une faveur. Ma femme, Lise, dis lui que je l’aimais. Dis à Lise qu’un rein m’a tué.
Satler : Bien. J’y vais ! Bisous !


Satler court alors à travers la jungle, jusqu’à la remise alors que Muldoon prend le rein en joue. Il s’apprête à appuyer sur la détente de son fusil. Mais tout à coup… ça lui gratte le nez ! Il se gratte et se remet en position pour tirer. Mais à peine a-t-il fini de se gratter qu’un autre rein surgit de derrière lui, par surprise, il lâche un « gg » avant de se faire tuer par ce deuxième rein, qui l’avait piégé. Son sacrifice permet cependant à Satler d’atteindre la remise, où elle pourra constater qu’Arnold est mort (ça alors !), et remettre en route les clôtures électrifiées de tout le parc. Cependant les reins sont également dans la remise, forçant Satler à fuir dans la jungle.

Grant et les enfants arrivent à rejoindre le centre principal de l’île, complètement déserté. Satler les y rejoint également, étant parvenu à se sauver des reins.

Sixième partie : le dénouement

Mais le répit n’est que de courte durée, puisque deux des reins ont retrouvé la trace des quatre humains, et les ont poursuivis jusqu'au centre principal de l'île.

Dans le hall d'entrée, les deux reins arrivent à cerner nos quatre amis, pour qui tout semble à présent perdu. L'un des reins s'apprête à leur donner le coup de grâce...


THP16.png

Difficile de passer outre-rein.


...mais une musique retentit dans toute la salle, qui détourne l'attention des deux reins...


...c'est la musique du Juste Prix !!


THP17.jpg


Philippe Risoli fait son apparition par l'entrée principale, s'exclamant :

Philippe Risoli : Madame mademoiselle monsieur bonsoir bienvenus sur le plateau du Juste P...ah non merde j'ai dû me planter de studio là.

Les deux reins se jettent alors sur Philippe Risoli, qui était occupé à jeter son micro en l'air. Sous l'impulsion de Grant, nos quatre héros profitent de cette diversion pour fuir. Dans leur fuite, ils croisent Hammond et Malcolm, en jeep, qui les raccompagnent vers un hélicoptère, affrété pour l'évacuation des survivants.

Dans l'hélicoptère, exténués, les deux enfants s'endorment, pendant que Grant et Satler fredonnent doucement « Elles sont cuitas, les bananas ! Découpées en dos les patatos ! »



FIN !


48px-Video-x-generic.svg.png  Portail du Cinéma

PtitMonkee.jpg Article cradopoulo ma kif kif maousse costo
Cet article a sa place au soleil du Top 10 des articles de 2011.

Notes

  1. Remarquez comme il est possible d'inventer les mots de tout une phrase sans empêcher la compréhension du lecteur
  2. Cette blague est plus drôle en vidéo.



Logo dé top10.png
Meilleurde.jpg
Cet article a été élu dans le Best Of de la Désencyclopédie !
Partage sur...
wikia