The Legend of Zelda : The Wind Waker

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
The Legend of Zelda : The Wind Waker
Logo wind waker.jpg

Éditeur Nintendo
Développeur Nintendo (encore)
Concepteur Nintendo (et toujours)

Genre simulateur de planche à voile
Mode de jeu inexistant
Plate-forme des petites îles un peu partout, sinon on coule
Média complètement soudoyés pour qu'ils donnent de bonnes notes
Langue « Yaaaaah »

Évaluation

0/20 Joueur du grenier : « C'est pourri, c'est mal dessiné et je meurs dans l'eau car je sais pas nager ? Quoi ? »

20/20 Jeuxvideo.com : « On a pas joué, mais comme c'est un Zelda, on va mettre un 20 pour faire plaisir aux fans. »
Moteur Triforce core i7
Dieu y a-t-il déjà joué ? Oui

Le jeu vidéo the Wind Waker raconte les divers crimes que Link a commis dans cette bleutée contrée.

[modifier] Histoire

Link paume.jpg

C'est le seul jeu vidéo où sur tous les screenshots, le héro a l'air complètement paumé.

[modifier] Le début

Link se fait passer pour un jeune garçon de douze ans (alors qu'il semble en avoir 8, mais bon) qui vit chez sa mémé, celle-ci se nommant mémé (elle est sûrement biglouche la vioque). Il l'a choisit parce qu'elle a déjà une petite fille blonde, et que Link a sérieusement envie de la serrer.

[modifier] Et merrrde !

Auraient été les mots que notre lutin eut prononcés s'il avait pu parler. En effet un oiseau à lunettes enlève sa "sœur" et l'emmène au loin.

Link apprend après que plusieurs jeunes filles dont la victime du récent rapt sont prisonnières dans une forteresse quelque part ailleurs, des visions de cage et de jeunes vierges reconnaissantes s'offre à lui. Il se sentit hypnotisé par ses visions à telle point qu'il loupe presque le bateau des pirates qu'il détourne pour mettre le cap vers sa libidineuse destination.

[modifier] La forteresse du plaisir frustré

Link paume 2.jpg

« Je suis Link et je sais pas ce que je fous ici. »

Dès son arrivée, le serial killer vert s'en donne à cœur joie et massacre à coups de bâtons les projectionnistes. Heureusement, il est capturé par la garde.

Il s'évade cependant rapidement, récupère son machin rouillé (qui s'était détaché à cause de sa violente érection) et tue tous les résidents. Il traverse le château à la vitesse du son, gravit les dernières marches le séparant de la cage promise la bave aux lèvres... et y arrive enfin. Link se précipite alors sur les barreaux, essaye de les tordre, suant et haletant. Effrayées, les trois pauvres grognasses se mettent à crier comme dans les mauvais films américains ; ce qui attire l'oiseau du début, qui balance négligemment notre "héros" au loin.

[modifier] Plouf !

Est le bruit que fait un lutin vert qui tombe dans la mer bleue, qui n'en devient pas jaune pour autant, contrairement au chinois qui y est déjà... mais bref, retournons à nos lutons.

Donc, Link est dans l'eau et est en train de se noyer, malheureusement, un vieux bateau vient à passer par là et le petit teigneux le dérobe.

Il attaque ensuite une petite île paisible, en vue de "chourer" une voile, car son bateau n'en a plus - quant au moteur, il a rendu l'âme depuis longtemps, étant russe, et les pièces de rechanges les plus proches sont à Vladivostok, bref c'est pas gagné. Il essaie au passage de se faire quelques femelles, mais il se rend compte qu'elle ont toutes été enlevées dans la forteresse précédemment visitée ! Pour se venger, il massacre une bonne moitié des habitants, puis repart avec sa voile, sur son vaisseau rouge, rouge comme le sang qu'il vient de déverser.

[modifier] La suite

Link paume 3.jpg

« Je viens de trouver un coffre. Est-ce que c'est bien ? J'ai aucune idée ! »

Est longue et plutôt chiante mais sachez qu'elle inclus un arbre qui parle de la moria, un poisson géant, un dragon qui a des hémorroïdes, et un cochon qui ressemble à un gitan ayant gagné au loto.

[modifier] La fin

Link crève et tout le monde est content.

[modifier] Particularités

Les portes sont étrangement immenses, comme on peut le voir lorsque notre cher héros doit en ouvrir une et qu'il doit tendre son bras le plus haut possible pour atteindre la poignée, laquelle se situe au milieu de la porte. C'est évidemment le grand méchant qui a bâti toutes les portes du monde ainsi pour que le pauvre Link ne puisse plus entrer dans une maison et donc ne pas pouvoir aller lui buter sa face.

[modifier] Images de Gameplay

Wind Waker voile.jpg

Link partant récupérer la Master Sword

Wind Waker voile.jpg

Link allant soigner sa grand maman qui est malade

Wind Waker voile.jpg

Link cherchant un fragment de la triforce

Wind Waker voile.jpg

Link pendant une quête annexe

Wind Waker voile.jpg

Link rapportant les cartes à Tingle

Wind Waker voile.jpg

Link se préparant contre le combat contre Cyclos


Bienvenu chez
Nintendo.jpg
KKK seal of Kality.png
Mario water.png
Dieu : Shigeru Miyamoto
Prophètes : MarioLuigiWaluigiYoshiPrincesse PeachBowserRoi BooLinkSonicShadow The HedgehogSilver The HedgehogTailsComte Niark
Saintes Écritures : Super Mario Bros.Super Smash BrosThe Legend of Zelda (jeu vidéo)The Legend of Zelda : the Wind WakerAnimal crossingMetroidNintendogsNintencatsNintenelevenNintengirlsNintenzombieProgramme d'entrainement cérébral du docteur KamashiwaWii Masturbation
Saintes Reliques : Game BoyNintendo DSNintendo DéesseWii
Théologie : NintendoismeDonkey punchPousser sur une peau de banane (Mario Kart)

Modèle connexe : Pokémon


Qu'avez-vous pensé de l'article "The Legend of Zelda : the Wind Waker" ?
 
48
 
54
 
255
 
45
 
36
 
49
 

Ce sondage a été créé le avril 5, 2007 15:44 et 487 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
Autres langues
wikia