The Bobby Watson Band

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Il existe, à travers l'histoire de la musique, certains groupe qui ont réellement transcendé tous les autres par leur éternelle luminescence. The Bobby Watson Band n'en fait sûrement pas partie. Nous dresserons ici un portrait d'un des rares groupes musicaux étant aussi originaux qu'ils sont mauvais, et dont la carrière a duré des années 1960 à 2000, sans toutefois les marquer de quelque façon que ce soit. Voici donc The Bobby Watson Band.

[modifier] Histoire du groupe

[modifier] Origines

The Bobby Watson Band tire ses origines vers 1961. À l'époque, le monde est en ébullition, mais ce n'est sûrement pas The Bobby Watson Band qui y contribuera. Il est d'abord formé par quatre joyeux drilles aux noms de John, Paul, George et Ringo, qui nomment d'abord le groupe ?9872(*(#&?testicles. ?9872(*(#&?testicles, projet avant-gardiste de jazz-fusion, n'aura pas un très grand succès, c'est pourquoi ses quatre membres le quittent ensemble pour "aller travailler sur un autre projet", comme ils le diront. Tous les membres de ?9872(*(#&?testicles, par chance (ou malchance, plutôt), sont vite remplacés par Bobby Watson à la voix, Bobby Watson à la guitare, Bobby Watson à la basse et Bobby Watson à la batterie. Ces quatre nouveaux membres semblent préférer l'anonymat le plus total à la célébrité, c'est pourquoi, bien qu'on sache leurs noms, on ne les verra jamais se produire en spectacle et ils ne fourniront jamais de photos "officielles"; les seules images des membres de The Bobby Watson Band proviennent de fans boutonneux qui croient les avoir aperçus quelque part.

[modifier] Un premier album

Ces quatre nouveaux musiciens ont vite envie de changer le nom de ?9872(*(#&?testicles, et une querelle s'ensuit, vu que chacun des membres du groupe veut que le groupe porte son nom. C'est le chanteur qui finit par l'emporter sur ses compatriotes suite à une partie de courte paille, et le groupe porte dorénavant son nom : The Bobby Watson Band. Le band se dépêche alors d'enregistrer son premier CD dans le sous-sol de Bobby Watson. L'album sort en 1975, après 14 ans d'enregistrement, sous le nom de -2+2=5, Followed By The André Malraux Of The North. Les critiques explosent. C'est là la plus étrange chose qu'ils n'aient jamais entendue. Il s'agit d'un mélange de tous les styles musicaux existants à l'époque, sauf qu'au lieu que chaque pièce de l'album représente un des styles, tous les styles sont représentés dans chaque pièce. L'album est réellement terrifiant et donne une bonne idée de la misère humaine sur la Terre. Il doit son caractère étrange au fait que Bobby Watson, en plus d'y contribuer par sa guitare qui rendrait David Gilmour jaloux, y joue du dictionnaire, instrument qui est très difficile à maîtriser, qui ressemble étrangement à un dictionnaire, et dont la méthode d'exécution repose sur le fait de l'ouvrir et de le refermer.

C'est suite à la sortie de -2+2=5, Followed By The André Malraux Of The North que le batteur du groupe révélera le procédé du choix du titre des albums du band : tout d'abord, il faut une équation mathématique quelconque, ensuite un verbe anglais, ensuite une personnalité connue dont tout le monde se fout, et enfin un point cardinal.

[modifier] Un second, ou deuxième disque, ou album

CouvertureBW2.jpg

On suppose que la couverture du second album de The Bobby Watson Band représente, entre autres, le visage de Bobby Watson, bassiste du groupe.

Plus de quinze copies de -2+2=5, Followed By The André Malraux Of The North seront vendues à travers le monde, et ce succès propulsera le groupe vers de nouveaux sommets. Un mois plus tard, le public voit venir la sortie du second opus du groupe : Vengeance Of My Half-Mind On An Elephant-Dolphin's Breast. L'album, enregistré après un voyage du groupe à Terre-Neuve, extériorise les tendances philatélistes de la bande de Bobby Watson : en effet, si on fait jouer la pièce Why Should We Do It On This World Atlas? à l'envers, on croit entendre Bobby Watson dire "IIIIIILIIIIIIKEEEESSSSTAAAAAAAAAMMMMMPPPSSSSsdvhbshfgewfg", ce qui est sans équivoque. De plus, le guitariste du groupe, Bobby Watson, a supposément avoué, dans une entrevue à la radio communautaire trente ans après l'enregistrement de l'album, qu'il avait joué du recueil de collection de timbres sur Vengeance Of My Half-Mind On An Elephant-Dolphin's Breast.

Ce deuxième album vient également confirmer la théorie de la formation des noms pour les albums du groupe, bien entendu : il faut un verbe anglais qui ne se conjugue pas, une équation mathématique écrite en français, une personnalité inconnue et enfin un point cardinal qui ne fait pas partie de la rose des vents, mais peut-être pas dans cet ordre-là.

[modifier] Un intérim

Les fans de The Bobby Watson Band sont profondément déçus par le son décidément plus lourd de Vengeance Of My Half-Mind On An Elephant-Dolphin's Breast et l'album se vend décidément moins bien que son prédécesseur. C'est pourquoi les musiciens doivent commencer une campagne de financement pour leur prochain opus. Ils pensent d'abord quêter dans leur quartier, mais malheureusement la trottinette de Bobby Watson est cassée et ils n'ont pas assez d'argent pour la réparer ; ils finissent donc par organiser une grève de la faim. La grève dure quelques jours et permet d'amasser suffisamment d'argent pour que chacun des membres du groupe se paye un café. Bobby, Bobby, Bobby et Bobby en viennent alors à l'évidence : ils devront lâcher le band pendant quelques temps pour travailler et ainsi gagner l'argent nécessaire. Bobby Watson, le bassiste, retourne vivre avec les bédouins du Sahara qui l'ont élevé; Bobby Watson, le batteur, commence à occuper un emploi de vendeur de patates frites sur une autoroute près au Texas; Bobby Watson, le guitariste, devient téléphoniste pour une firme de boulons de rechange; et Bobby Watson, le chanteur, va à l'Académie Française, où il devient concierge.

C'est du batteur que viendront les souvenirs les plus clairs de l'époque. En effet, certains clients de son méconnu stand de frites croient l'avoir aperçu furtivement, et c'est là un des seuls témoignages visuels qu'on ait de The Bobby Watson Band, mais il bien pauvre en fait : le batteur semblait toujours vouloir se cacher derrière son stand, tant et si bien que les profits ne rentrèrent guère au poste. C'est probablement le chanteur qui occupera la carrière d'intérim la plus prolifique, bien que ceci soit contestable. En effet, on n'en sait rien.

La période d'intérim de The Bobby Watson Band semble donner une occasion rêvée au monde de la musique d'oublier The Bobby Watson Band; ce sera pourtant une occasion rêvée pour chacun des membres du groupe de démarer sa carrière solo. En guise de premier album en dehors de The Bobby Watson Band, chacun sort un disque sous le nom de Bobby Watson (sauf le bassiste, qui en sort un sous le nom de Bobby Watson) le 30 février 1977, qui a pour titre Bobby Watson (sauf pour le bassiste, dont le titre de l'album est Bobby Watson) et dont chacune des pièces s'appelle Bobby Watson (sauf pour le bassiste, dont les titres des pièces font référence au merveilleux monde des boulons de rechange). Inutile de préciser que c'est là un calvaire pour les disquaires, où la confusion est semée vu que trois artistes dans leurs rayons s'appellent Bobby Watson, et qu'un autre s'appelle Bobby Watson. Car les albums solo de The Bobby Watson Band sont présents chez les disquaires parce qu'il se vendent relativement bien par rapport aux albums du groupe entier (exception faite pour le bassite, dont l'album devient décuple disque de platine au Japon).

En entrevue trente ans avant la période d'intérim du groupe, le bassiste Bobby Watson révéla qu'il avait effectivement agi différemment de ses comparses pour son disque solo. L'on sait bien qu'il se trompait, car il a effectivement fait comme ses comparses sur toute la ligne et de toute façon, il ne pouvait pas le savoir à l'époque car il a été interviewé dans le passé d'avant la période des albums solos. Ou peut-être que non.

[modifier] Un 3e, ou troisième album

CouvertureBW3.jpg

Les photos miniatures sur la couverture de The Dark Side of the Cream Pie forment une grande image qui représente de l'art abstrait.

Le 31 février 1977, les membres de The Bobby Watson Band n'annoncent pas qu'ils vont reformer The Bobby Watson Band en conférence de presse parce qu'ils n'ont pas les moyens d'organiser une conférence de presse, et ceci marque leur réunion ainsi que le début de l'enregistrement de leur troisième album, généralement considéré comme leur chef-d'oeuvre : The Dark Side of the Cream Pie. C'est là un album encore révolutionnaire pour l'époque, bien que certaines critiques douteuses accusent The Bobby Watson Band d'avoir copié un autre groupe très peu connu des années 70. Quoi qu'il en soit, The Dark Side of the Cream Pie est un fan-favorite chez les fans de The Bobby Watson Band. Centralisé sur la musique qu'on peut faire avec différents appareils électroménagers, l'album contient d'obscurs textes parlant de drogue et d'éclipses de tarte à la crème. La couverture de l'album elle-même fait beaucoup (relativement) parler. En effet, elle extériorise les tendances du groupe pour l'art hyper-contemporaino-moderne et c'est la seule couverture du groupe où l'on puisse voir une référence au nom du groupe : en effet, les initiales BWB y sont visibles (on ne voit que le premier B parce que le W et l'autre B sont écrits en vert sur le fond vert).

En entrevue quinze minutes après la sortie de l'album sur une télé communautaire de la Beauce, Bobby Watson, le guitariste, avoua qu'il avait renoué avec le dictionnaire sur The Dark Side of the Cream Pie, et que Le Petit Robert, oubliez ça : les Larousse sonnent dix fois mieux., ce qui constitue un morceau d'information très intéressant pour les 0 téléspectateurs ayant vu cette émission.

[modifier] L'Âge d'or (tout est relatif, ne l'oubliez pas)

The Dark Side of the Cream Pie marque également le retour de The Bobby Watson Band comme force créatrice, comme en témoigne cette liste d'albums :

1978 : /4/4/4//4/44/4/44/(yeah, we could do a title with only 4s and bars.)(Damn. Not any more.)

1979 : (sans titre)

1980 : PWN

1980 : n00b

1980 : lol

1980 : 1337

1980 : fuk fukn fukr

1980 : fukr fukn fuk

1980 : pWn!!!1!1!111!

1980 : tHe b0BbY wAtSOn bAnd

1980 : h4x!1! n()()b! 1337!!1!1! l0l!

1980 : The 1980 Compilation

1980 : The 1980 Compilation Compilation

1980 : Chuck Norris

2007 : Chuck Norris Comeback

Période de retour dans le temps

1975 : Si on avait besoin d'une 79e saison

1975 : Si on avait besoin d'une 899e saison

1975 : Si on avait besoin d'une 189412897412451852e saison

1975 : Big fat shit! YEAH!

Période avec Eddie Van Halen (en effet, le groupe change ici de guitariste et toutes les chansons sont remplacées par des solos de guitare)

1980 : Big fucking guitar solos

1980 : Big fucking guitar solos 2

1980 : Big fucking guitar solos 3

1980 : Big fucking guitar solos 4

1981 : Big fucking guitar solos 5

...

1999 : Big fucking guitar solos 999999999952357862785612859256125125912352935691257812079235491238651234762354712

2000 : Best-Of Big fucking guitar solos Vol.1

...

2003 : Best-Of Big fucking guitar solos Vol.76235467123547812364517823459999999999999

Eddie meurt en plein enregistrement. Début de la période emo

2004 : Yeah, we're sixty, but we still can do like Simple Plan! YEAH!

[modifier] Quelques anecdotes à propos du band

  • Certaines rumeurs prétendent que Bobby Watson, guitariste de la formation, serait une femme. Ou c'est peut-être Bobby Watson qui en est une.
  • Certaines rumeurs prétendent que Bobby Watson, bassiste de la formation, serait un homme. Ou c'est peut-être Michael Jackson qui en est un.
  • Certaines rumeurs prétendent que Bobby Watson, batteur de la formation, serait un lamantin. Ou c'est peut-être l'auteur de cet article qui en est un.
  • Certaines rumeurs prétendent que vous êtes un membre de The Bobby Watson Band.
  • En connaissance des quatre points précédents, nous pouvons en déduire sans être certains que vous êtes un homme, une femme, un lamantin, Michael Jackson, Bobby Watson, Bobby Watson, l'auteur de cet article et aussi Bobby Watson, et que vous faites partie de The Bobby Watson Band. Ou peut-être l'inverse.
  • L'article de la dÉsencycloplédie sur The Bobby Watson Band est plus connu que The Bobby Watson Band.
    Qu'avez-vous pensé de l'article "The Bobby Watson Band" ?
     
    8
     
    7
     
    0
     
    2
     
    2
     
    0
     

    Ce sondage a été créé le septembre 5, 2007 00:38 et 19 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia