The Bloody Beetroots

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

The Bloody Beetroots, littéralement « Les Betteraves Ensanglantées » (quel nom à la con), est un groupe de musiques électroniques fondé par deux ritals puants, Bob Rifo et Tommy Tea, tous les deux munis d'un physique si disgracieux qu'ils ont eu la bonne idée de copier les Daft Punk et ainsi de cacher leurs vilains visages derrière un masque de Venom, parce que ce sont des méchants (masque acheté à prix modique dans le Leader Price du coin). Ainsi ils évitent les lancés de mégots et les crachats de la part des fluokids lors de leur concert, la plupart ayant lieu dans des salles miteuses pour conserver leur esprit punk, véritable fond de commerce du groupe. Mais intéressons nous d'abord à ce qu'est un « fluokid » grâce à notre consultant spécial : Barnabé, alias « Barbar Rifoo » sur Facebook.

Fluokid.jpg
Barbar Rifoo dit :

Mwa jadaur lelectau whoop whoop


[modifier] Les Fluokids

Barnabé est donc un fluokid, c'est à dire un adolescent qui cache son acné derrière une frange et qui aime porter des vêtements dégueulasses de couleurs vives. Aujourd'hui par exemple il porte une ignoble casquette jaune, une veste violette, un slim de clochard acheté à H&M et de sublimes Nike Air Force One montantes. Barnabé télécharge des sons « deu tarai » sur quelques blogs pourris aux noms ravageurs tel que « Chute De Strings » et tenu par des kikoos 2.0 illettrés eux aussi fluokids et qui, du haut de leur quinze ans et demi, se prennent pour des gros skins de la mort qui tue. Barnabé sort avec Jennifer, une nana maquillée comme un brésilien du Bois de Boulogne qui vient d'avoir ses premières règles et qui aime porter des talons aiguilles de plus de 10 centimètres pour avoir l'air vieille, même si elle se croute avec à chaque fois (prétextant alors un « ge sui trooooooo bourai mdr »). Les deux parlent expressément de sexe (via leur murs respectifs sur Facebook), fument du shit en provenance direct du cul d'une chèvre originaire du patelin voisin parce que Barbar a « un dileur tro kool ki lui fé lé shit tro pa chair ». La dernière fois, notre consultant à même acheté du MDMA (c'est à dire un doliprane colorié en rose à l'aide d'un feutre) dans une skins party, pour impressionner sa bien-aimée.

Fluokid.jpg
Barbar Rifoo dit :

XD cété pa du MMA mé dé ektazi ke jé achetai


[modifier] Les Bloody Beetroots

Bloody.jpg

Levez les mains bande de puceaux !

Revenons-en aux Bloody. Signé sur un label pourri, Dim Mak, monté par un foutu chinois, Steve Aoki, tout aussi moche que nos deux compères et devenu riche depuis la mort de papa, les asperges ont connu le succès grâce à leur titre Warp, une bouse assourdissante accompagné d'un clip pourri au budget inexistant (les figurants étant de simples drogués trouvés dans la rue) et quasiment identique à Dominator, une autre merde datant cette fois-ci du début des années 90. Ayant compris que les fluokids étaient de gros cons bourré de fric, ils ont eut l'ingénieuse idée de sortir pas moins de 58 versions de Warp qui ne diffères que par la présence d'un élément audio primordiale...

Fluokid.jpg
Barbar Rifoo dit :

Mé kese tile donc looool ?


[modifier] L'arnaque Warp (ça rime presque)

Et bien Barnabé, cet élément changeant d'une version à une autre est un rapide passage qui annonce le lancement du morceau. Par exemple, comparé à Warp 0.74, Warp 1.93 rajoute le fameux Whoop Whoop, que Jennifer adore crier en rythme quand elle se rend en soirée (dans des appartements pourris où coule à flot le rosé à moins de 3 euros). Sur Warp 2.22 c'est notre chinois préféré, celui qui a créé le label cité plus haut, qui crie comme un hétérosexuel à qui on aurait fait découvrir les joies d'une bonne double pénétration africaine (Jennifer en est d'ailleurs devenu fan sur Facebook, cette fofolle).

Fluokid.jpg
Barbar Rifoo dit :

Awé mé ca jle savé daija


[modifier] Death Crew 77

Concertdeouf.jpg

Troooo dla bale !

Les Bloody aime se prendre pour la relève du mouvement punk. Au fur et à mesure, leur productions se font de plus en plus inaudibles donc à chier (mais Barnabé adore ça). Les Bloody ont d'ailleurs récemment rajouté un mec tout aussi moche à leur formation en vue de leur nouveau projet : le Death Crew 77 (un nom plutôt explicite), un live où chacun des membres joue d'un instrument. Les fluokid en raffolent et pensent vraiment assister à un mouvement anarchique sans précédent. Ces mêmes cons qui martyrisait Tommy, le metaleux bizarre de leur collège.

Metalleux.jpg
Tommy dit :

Enculés de bourgeois.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia