Théories du Rien

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Rien ne me rend heureuse... »
~ Vanessa à propos de sa vie sentimentale.
« J'ai souvent étudié le concept philosophique qu'est le rien. Malheureusement, Je n'en ai rien tiré. »
~ Sacha Guitry à propos de la philosophie.


Nous allons ensemble essayer de comprendre le sujet passionnant suivant: Qu'est-ce que le rien?

[modifier] Par qui le rien a-t-il été créé ?

Le rien n'est pas arrivé là par hasard, il a forcément été créé. Vous connaissez-tous le proverbe: On n'a rien sans rien. Supposons que Dieu était là depuis toujours (Ne cherchez pas à savoir pourquoi, Big Brother et les Inquisiteurs me surveillent) . Un jour, peut-être s'est-il dit: "Pourquoi ne pas aller dans le rien?". Il trouva ça un peu vide et le remplit de conneries.

[modifier] De quoi le rien est-il composé ?

Ben oui, s'il n'y avait rien dans le rien, on ne l'appellerait pas rien, il n'aurait tout simplement pas de nom et n'existerait pas. Logique. Nous savons que le rien est infini. Donc, il n'a pas de limites, et nous pouvons affirmer que Le rien est immense. Mais si il est si grand que ça, pourquoi l'appelle t-on rien? Vu qu'il est immense, nous pouvons imaginer que le rien est composé de plein de petits riens, eux-mêmes composés de petits riens, eux-même composés de terriens et d'acariens.

[modifier] Pourquoi le rien est-il infini ?

Tout ce qui n'existe pas est rien. Et comme une infinité de choses n'existe pas alors le rien est infini. Simple, non?

[modifier] À quoi ressemble le rien?

Il est difficile de représenter le rien. Une image toute blanche ou noire ne serait pas le rien, puisque les couleurs sont quelque chose. Les photos ne marchent pas non plus, puisque le rien serait caché par la lumière du flash! La sencyclopédie est donc dans l'impossibilité de vous fournir à vous, lecteur courageux, une photo du rien.

[modifier] Où est le rien ?

Nous avons démontré plus haut que le rien était immense, peut-être même infini. Or, l'infini lui même est infini. Donc, nous pouvons écarter la possibilité que le rien soit contenu ou contenant. Si un des deux n'était pas infini, il serait forcément dans l'autre. Logique. Mais, vu qu'ils sont tout les deux infinis, nous pouvons affirmer que Le rien est l'infini.

Nuvola apps important.png Faites attention !
Euh non rien.


[modifier] Les maths avec le rien

Question.png
Saviez-vous que...
le nombre 0 qui symbolise le rien a été découvert après Pi?

Infini-Infini=? Rien, tout simplement, réfléchissez, voyons.


Infini-Rien=? Rien, puisqu'Infini-Infini=Rien, et que nous avons démontré plus haut que Rien=Infini.


Rien+Infini=Infini X 2


InfiniXRien=InfiniXInfini

Note:Le rien n'est pas négatif, car sinon il serait moins que rien.

[modifier] Le rien dans la vie courante

La langue française est particulièrement cruelle avec le rien. Enfin, les français parlent du rien sans savoir qu'il est infini.

Par exemple:

-Merci!
 -De rien!

C'est complètement con de dire ça! Ça veux dire en clair:

-Merci!
 -Heureusement que tu me le dis ! T'as pas imaginé tout ce que j'ai dû faire pour toi, crétin !


-Tu parlais de quoi avant que j'arrive?
 -De rien.

Si vous répondez ça, vous étiez sûrement en train de parler de l'évolution de l'équipement enzymatique de la cellule musculaire active contribuant à l'amélioration des performances était aussi relative que la plénitude de l'absolu dans la dialectique kantienne s'obscurcissant comme une balle dans une caverne allégorique.

-Ça t'as coûté cher?
 -Bof, trois fois rien.

Attention, en français, trois fois rien est plus que rien! Vous pouvez acheter des merdouilles pour trois fois rien, mais avec rien, rien du tout. Voila montrée l'incompatibilité du français et des maths.


-Merci c'est un super cadeau!
 -C'est juste un petit rien!

Attention, les petits riens sont des riens mais plus petits contenus par le rien, ils sont donc inférieurs au rien.

-Tu me trouves comment?
 -Tu ressembles à rien !

Cette expression est une insulte dans la langue française. Mais en physique, on ne sait pas à quoi le rien ressemble.

-J'ai rien fait!
Nuvola apps important.png Faites attention !
Ne dites pas ça à un juge, vous avouerez votre culpabilité!


-J'ai rien à faire...

Attention une nouvelle fois un gros abus de langage français, cela revient à dire, d'après l'égalité ci-dessus démontrée que rien=infini, que tout vous reste à faire !

[modifier] Qui a découvert le rien ?

Comme nous allons le voir dans ce qui suit, l'existence de quelque chose pouvant être quelqu'un, à l'origine du rien est improbable mais pas nécessairement. Toutefois, le rien n'existant ni en soi, ni pour soi ( en accord avec la pensée Marxiste de l'existence sociale des classes ), il ne peut être rattaché à une autre racine que lui même. Nous le verrons par la suite, comprendre "rien" est incompatible avec la pensée anti-existentialiste.

[modifier] "Le rien est quelque chose. Mais quelque chose n'est pas rien..."

Le rien est quelque chose. Avant toute affirmation hâtive, il est nécessaire de comprendre le sens de "quelque chose" dans son entière acceptation. Nous nommons "quelque chose" un élément constitué de sa propre entité, pouvant être matériel ou non. Il s'agit donc de "quelque chose" lorsque nous prêtons une existence réelle ou hypothétique à un élément non nommé.


" - quelque chose m'est arrivé". L'individu amnésique qui cite la phrase précédente affirme l'existence d'un élement, ici événement, dans une considération réalistique, tant bien même que l'existence propre de cet événement n'a pas lieu dans la réalité. Ainsi, bien qu'on affirme l'existence de "quelque chose", celui-ci est donc par nature improbable - ou sans existence sociale apparente , pour respecter les préceptes Weberien - étant le plus souvent inexistant, soit rien.

Ainsi nous le comprenons clairement, quelque chose n'est pas rien au sens existentiel, mais à de grandes chances de n'être que rien dans la réalité (Nous partirons ici d'un conception existentialiste de la vérité postulant l'existence d'un centre, pivot de la réalité. Un regard anti-existentialiste, sur la question du rien, postule sa (non-)réalité omniprésente. Nous ne pourrions donc faire cette étude à travers le prisme anti-existentialiste.). Par là donc, nous voyons comment "quelque chose" n'est pas rien, tout en comprenant sa propre réalisation.

" - Mais alors comment rien peut-il être quelque chose, si "quelque chose" n'est pas forcément rien? Cela signifie-t-il que rien peut ne pas être lui même? (car si quelque chose EST rien, alors rien N'EST rien, et n'a pas d'existence lui même, et tout serai faux!) -Point du tout répond le professeur attentif! Rien dans sa perspective d'infini demeure quelque chose, tant bien même s'agirait-il de rien, au sens d'inexistence! Cela expliquerai que l'infini n'est rien , et vient confirmer les articles précédents, démontrant que rien=infini.

Un exemple s'impose: "Un homme politique prétend qu'il n'y à rien, que tout va bien...."

-L'auditeur tatillon, remarquera bien le "rien" de la phrase. Nous comprenons bien vite, la réalité qui se cache ici, et l'infinité de secrets qui se dissimulent dans cette phrase habilement tournée".

Plus compliqué: "Une personne studieuse s'est renseigné sur le rien, il va frimer dans les salons, en tenant de long discours inutiles sur l'existence improbable de l'infini, celui-ci pouvant être rien comme pouvant ne pas l'être. Et tant bien même ne respecterai-t-il pas les grands préceptes Weberien, ses collègues éblouis lui accorderons une large respectabilité scientifique. -À ce moment un finaud arrive, et prétend que notre savant personnage n'a rien dit, puisqu'il vient de dire quelque chose. Face à la contradiction, la respectabilité semble prendre fin. La solution est alors simplement de reprendre ce dernière exemple. Arrivé à ce point, rétorquer que "si le rien est infini -comme tout le monde le sait - (ceci convaincra l'assemblée stupide dans laquelle vous trainez), la composante de la théorie exposée précédemment, comprend bien évidement l'entière explication de ce qu'il peut être lui même. C'est à dire ce qu'est le rien ainsi que l'explication qui en démontre son (in)existence. De fait, tant bien même je n'aurai rien dit, j'en aurai trop dit." Le contradicteur en dépit de son faible taux de connections neuronales, comprendra qu'il n'aurait dût non ne rien dire, mais aurait dût dire rien. Étant d'une constitution semblable à la sienne, notre savant interactivo-virtuel, comprend qu'il en aurait mieux été valu pour lui même.

Merci à Nicolas le jardinier pour son aide précieuse, et sa fille Marie-Jeanne.

[modifier] La démonstration de notre expert, Kévin

Le ri1 c ri1 paske c ri1 lol^^

[modifier] Comment détruire le rien ?

Maintenant que le rien a détruit votre vie et que vous avez fait 2 tentatives de suicide ratées, vous voulez sûrement détruire le rien, après tout ce qu'il vous a fait endurer.

[modifier] Étape 1

Trouver le rien (C'est l'étape la plus difficile, je l'avoue.)

[modifier] Étape 2

Mettre n'importe quoi dedans, comme votre femme ou votre voisin qui vous fait chier.

[modifier] Étape 3

Le rien n'est plus rien puisque vous avez mis quelque chose dedans, mais il vous reste du travail, car le rien est infini, et l'infini, c'est grand. Voilà vous savez détruire le rien. Merci qui?


[modifier] À quoi sert le rien ?

Tout simplement a rien !:-) .


Que pensez-vous de l'article "Théories du Rien"?
 
280
 
53
 
47
 
9
 
27
 

Ce sondage a été créé le octobre 26, 2008 19:51 et 416 personnes ont déjà voté.


On peut encore faire quelque chose de cet article. Vous pouvez suivre les conseils du chirurgien sur la page de vote.
Partage sur...
wikia