Théorie des chaussures

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

 La théorie des Chaussures, ou théorie de Ber-Late, est une théorie physico-psycho-mécano-mentalo-logique développée par deux étudiants physiciens en mars 2017 et mise au point en novembre 2017 portant sur deux principes psychologiques inconscients.

[modifier] Principes:

Selon les statistiques d’un sondage effectué avec un échantillon important et varié de la population, les deux étudiants ayant élaboré cette théorie ont remarqué une tendance claire de la population. Sur plus de 2000 personnes interrogées sur une tranche d’âge allant de 8 à 71 ans, plus de 1700 personnes (~85%) déclarent mettre d’abord leur chaussure droite puis leur chaussure gauche et enlever leur chaussure gauche puis leur chaussure droite, tandisque seulement une cinquantaine de personne (~2,5%) déclarent faire l’inverse -le reste ne sachant pas ou alternant (~250 personnes, ~12,5%). La conclusion tirée est que globalement la chaussure gauche est légèrement moins portée que la chaussure droite.

Le deuxième principe consiste lorsque dans une même classe d’élèves, lorsque deux couples se forment dans un intervalle de temps inférieur à 3 jours, alors les couples formés se sépareront en moins de 5 mois et l’un et l’autre à moins de 4 jours d’intervalle à cause d’une pression sociale et d’une volonté inconsciente de retrouver la liberté.

[modifier] Théorie:

La théorie avance donc le fait que les couples de ce genre peuvent etre assimilés à des chaussures et que le premier formé correspondrait à la chaussure droite alors que le deuxième correspondrait à la chaussures gauche. De plus, selon cette théorie, si les personnes subissent ce genre de relation sur une durée cumulée de plus de 3 ans, alors, à la manière des chaussures usées jettées à la poubelle, ces personnes ne trouvent plus de partenaire et finissent leur vie célibataires.

Un autre cas observé, mais également très rare (sauf dans les Disney), si les personnes ne portent jamais de chaussures alors le processus inconscient de la séparation d’un couple n’a pas lieu et les couples persistent tel les fameuses sandales avec des chaussettes et sa variante, claquettes avec des chaussettes.

Nous pouvons citer une phrase de l’un des deux chercheurs: « Je ne pense pas que l’amour ou les chaussures soient un mal mais selon nos études, les deux ne sont pas compatibles, du moins dans les cas où le couple est formé au sein d’un même groupe social et que d’autres couples se sont ou vont se former au sein du même groupe ».

[modifier] Discussion:

Il semblerait que outre ces faits certes passionnants mais encore triviaux, le déséquilibre des personnes lié à l'épaisseur de la semelle entrainerait des séquelles irréversibles sur le corps tel que des scolioses, des douleurs musculaires intenses, des boitements, des tumeurs au coude et des mycoses au tibia.

Partage sur...
FANDOM