Théodore Botrel

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

L'homme Théodore Botrel est doté d'un pouvoir exceptionnellement puissant qui lui a permis (notoirement) de créer une falaise à Paimpol.

[modifier] Son pouvoir

Théo (appelons-le ainsi, de toutes façons il est mort et enterré depuis longtemps, il va pas venir nous faire chier) a donc le don de pouvoir créer n'importe quel élément n'existant pas dans un lieu géographiquement précisé et ce, à partir d'une chanson.

C'est ainsi qu'en cherchant une rime en aise pour sa fameuse chanson La Paimpolaise il eut l'idée d'utilser le mot falaise, provoquant immédiatement l'apparition d'une falaise à Paimpol.

Imaginez les conséquences sur environnement local s'il avait pensé à bonne baise ou terre glaise :

  • la falaise n'aurait jamais existé sur le territoire de ce petit port breton
  • la sexualité des autochtones aurait été sérieusement remise en cause (voire complètement chamboulée)
  • l'artisanat potier paimpolais aurait été passablement boosté, devenant ainsi la première source de revenu de la commune, enrichissant les nobles locaux et permettant aux habitants d'avoir suffisamment d'argent pour étancher leur soif légendaire.

PS - Note complémentaire d'un Montargois- : J'ai toujours entendu dire - par le petit-fils des hôteliers de l'Hôtel Terminus à Montargis - que "La Paimpolaise" avait été écrite par Théodore (pour les paroles) un soir de bringue avec son grand-père et le chef de musique Feautrier, du 82ème RI, (pour la musique) dans leur établissement en 1895, vers trois heures du matin, suite au défit d'écrire une chanson sur un coin de Bretagne qu'il ne connaissait pas (d'où la falaise). Les premières lignes et les premières notes de la chanson furent ébauchées en marge du quotidien "Le Journal" qui a été précieusement conservé jusqu'à sa mort par Mr Jean T.

[modifier] Ses relations avec les marins

Les plus perspicaces auront noté que la célèbre chanson La Paimpolaise parle d'une paimpolaise que l'attend au pays breton. Or, et c'est de notoriété publique, toute bretonne qui attend attend son mari marin qui est parti en mer (ou au bistro).

Théo n'étant pas marin, on peut donc en déduire qu'il a composé cette chanson en l'honneur d'une paimpolaise adultérine qu'il se tapait pendant que son mari cherchait à ramener l'argent du foyer (de la pêche ou du bistrot).

D'où une certaine animosité des mâles marins paimpolais envers Théo.

« Si je fous la main dessus, je lui fait bouffer ses couilles à l'huile de morue »
~ un marin paimpolais à propos Théodore Botrel

[modifier] Il est à noter que

Si Théo avait eu l'idée de faire rimer club de foot avec Paris, le PSG n'aurait jamais existé.


Edward Khil.png  Portail de la Musique  •  Photo Bio.png  Portail des Gens

Qu'avez-vous pensé de l'article "Théodore Botrel" ?
 
3
 
1
 
1
 
3
 
3
 
3
 

Ce sondage a été créé le avril 5, 2007 07:27 et 14 personnes ont déjà voté.
Partage sur...
wikia