Terrifiantes histoires de Sbrensk

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Le cycle des Terrifiantes histoires de Sbrensk est une série de 4 livres écrits par Anbirggit Gërbërovsk, célèbre auteure de romans d'horreur. Elle tourne autour du personnage de Sbrensk, investigateur norvégien friand d'occultisme. Le cycle se déroule dans les années 60. L'ensemble a connu un fort succès, avec une vente de 309 exemplaires en dix ans.

[modifier] Premier livre : Le spectre de Pödanl

Sbrensk1.png

Ce livre est le premier du cycle. Il a été publié en 1964, sous le nom original de Insu pödanl kuü. Il introduit le personnage de Sbrensk, et le confronte à la terrible histoire du spectre du village d'Hissken.

[modifier] Résumé

L'intrigue commence lorsque Sbrensk, voyageant par une journée de ciel terriblement bleu, est obligé de s'arrêter dans le village de Pödanl, village dont les maisons neuves ne font qu'évoquer un dessin démoniaque. Il essaie de s'arrêter à l'auberge, mais celle-ci semble fermée pour d'obscures raisons. Il y est écrit dans une langue occulte le message suivant : « Closed for holidays ». Sbrensk se voit donc contraint de demander asile à un des habitants du village. Celui-ci, répondant au nom de Dëhlk, l'accueille étonnamment vite et avec un étrange sourire, laissant pressentir une âme torturée.

Le soir tombé, il propose à Sbrensk du gratin, tandis que sa femme prépare une mixture intrigante. Sbrensk mange avec Dëhlk et sa famille, et sent un étrange arrière-goût dans le gratin, peut-être de la drogue... Il fait alors mine d'aller aux toilettes pour recracher ce gratin drogué. Pendant la nuit, il entend d'étranges bruits provenant de l'extérieur. Il va à la fenêtre et s'aperçoit que celle-ci est fermée, alors que l'histoire se déroule en décembre. Encore un mystère planant autour de ce village malsain...

Le jour, Sbrensk sort pour aller prendre un café, et pose son journal sur une voiture stationnée. Lorsqu'il ressort du café, la voiture a disparu. Il se retourne affolé, et voit un vieil homme proférer un discours incompréhensible et vomir dans le caniveau. Aucun doute possible, cet homme vient d'être possédé. Il achète alors un bidon d'essence, et le répand dans le cimetière, avant d'y jeter une allumette. Le gardien du cimetière se met alors à courir sur Sbrensk, en hurlant comme si il était possédé. Sbrensk court aussi et s'enfuit de ce village qu'il vient de purger de la présence du spectre.

[modifier] Second livre : La secte obscure

Sbrensk2.png

Paru en second, mais rédigé en troisième, ce livre a été publié en 1967. Le nom d'origine est Shërrioss, dë Kelogs. Il relate l'affaire de la mystérieuse secte noire, dont les cultistes cherchent à invoquer des puissances obscures.

[modifier] Résumé

Sbrensk, ayant changé de région, décide de s'installer dans la ville Försdanek. Il y loue un appartement, et passe quelques mois tranquilles dans une communauté au premier abord sympathique. Mais l'instinct de Sbrensk le maintient sur le qui-vive, car les communautés sympathiques cachent souvent de terribles secrets.

Sbrensk finit par remarquer que tous les gens de la ville, ou presque, se réunissent le dimanche matin à 10h dans un étrange bâtiment, à l'architecture inhumaine. Il finit par capturer un des citoyens, et le fait disparaître pour récupérer ses vêtements, afin de se fondre dans la masse. Il entre alors dans le bâtiment mystérieux.

Le spectacle qu'il découvre le terrifie : le bâtiment arbore des images machiavéliques teintant la lumière du soleil de leurs motifs impies. Sur le mur du fond, une statue représente un homme cloué dont la douleur a l'air infinie. Les cultistes s'installent sur des bancs, et entonnent des chants de mort. Le grand maître de la secte finit par faire son apparition, vêtu d'une longue robe d'une blancheur trop pure pour ne pas être faite de chair humaine. Il est suivi de près par des cultistes portant un enfant, apparemment destiné à être sacrifié. Par la suite, celui-ci n'est pas sacrifié, mais marqué par un sceau invisible qui le reliera à la secte pour l'éternité. Sbrensk quitte alors le lieu maudit en toute discrétion.

Rentré chez lui, Sbrensk prépare un purificateur artisanal. Il attend la nuit dans la terreur, espérant que les sombres cultistes ne se soient aperçus de rien. Il force la porte du lieu maudit et cache le purificateur sous la table de sacrifice. Il règle la purification pour le dimanche suivant, et attend, paré à tout. Le dimanche arrive, et il guette le lieu maudit, armé d'une carabine. Une fois la purification produite, il abat tous les cultistes fuyant le lieu maudit, les empêchant de recréer la secte, puis s'évanouit dans la nature.

[modifier] Troisième livre : Les goules nécrophages

Sbrensk3.png

Troisième livre du cycle, mais écrit en second, celui-ci a paru en 1968. Le livre relate de la rencontre de Sbrensk avec la tribu de goules nécrophages, paru sous le titre de Ï oürt olkinn tommï.

[modifier] Résumé

Suite aux événements du livre précédent, Sbrensk ne peut réapparaître dans les villes. En effet, les cultistes semblent aussi contrôler les forces de l'ordre, et souhaitent se venger. Sbrensk est donc contraint de se dissimuler dans la forêt de Lölln en attendant que les choses aillent mieux.

Pendant son exil, il aperçoit d'étranges personnes dans la forêt de Lölln. Tenté d'aller rejoindre ce contact humain, il décide de les observer pour être sûr qu'il ne s'agit pas d'une ruse des forces sombres. Ces individus étranges semblent sales, avoir tous les cheveux longs, et particulièrement apathiques, voire décérébrés. Certains se promènent nus, d'autres avec des vêtements en lambeaux, et ont d'étranges lunettes pour protéger leurs yeux du soleil. Tous se réunissent pour manger ou brûler des herbes des bois... Sbrensk décide de pousser ses investigations.

Il attend donc le matin, que tous dorment, et va observer les plantes. Celles-ci dégagent une odeur bizarre, et poussent sur une terre spéciale. Sbrensk décide de goûter cette terre, et constate avec horreur qu'elle a un goût salé, comme du sang humain... Ces individus étranges au comportement hébété sont en réalité des goules nécrophages, terrifiantes armes des forces sombres. Sbrensk se doit d'agir.

Après observation, il constate que les goules se déplacent dans un van couvert de symboles occultes. Il décide de saboter les freins du van, car la forêt de Lölln est en haut d'une colline. Il le fait donc, puis observe. Les goules grimpent dans le van, et se mettent en route, pour finir par s'écraser contre un arbre. Sbrensk n'a plus qu'à éliminer les blessés survivants, et il a une fois de plus débarrassé le monde de serviteurs des forces noires.

[modifier] Quatrième livre : Le jouet du mal

Sbrensk4.png

Ce livre est le dernier du cycle. Il a été publié en 1970. L'auteur y raconte la dernière aventure de Sbrensk, cinq ans après le précédent livre, où celui-ci découvre le projet de destruction du monde par les forces du mal. Le titre original est Djï soüss rökss.

[modifier] Résumé

Sbrensk achète à manger dans un supermarché. Soudain, il entend un bruit monstrueux. Il se retourne et aperçoit une petite fille tenant dans ses mains une parodie d'être humain qui émet un gloussement terrifiant. Aussi vif que l'éclair, il frappe dans la chose pour l'éloigner de l'enfant. L'enfant éclate alors en pleurs, montrant clairement que la créature entretenait un lien psychique avec elle, lien qu'il venait de briser.

Sbrensk entreprend alors de découvrir l'origine de cet objet malsain. A sa grande horreur, il découvre que l'objet chaotique est diffusé mondialement, lui permettant d'asservir des milliers de personnes à des buts infernaux. Il se rend donc sur les lieux de fabrication de ces vils artefacts.

Se faisant passer pour un technicien de surface, il réussit à s'introduire dans les lieux. Là il observe une machine terrifiante, qui transforme de simple morceaux de plastique en une horreur teintée par les pouvoirs du mal. Il essaie d'arrêter la machine, mais un cultiste l'aperçoit, le forçant à prendre la fuite.

Devant l'ampleur de la machination, Sbrensk ne peut laisser une telle horreur se produire. Il fabrique donc un nouveau purificateur artisanal, mais d'une puissance bien supérieure à celui utilisé contre la secte obscure. Il réussit à s'introduire dans l'usine des forces du mal, et installe le purificateur. Malheureusement, les cultistes ne semblent pas vouloir le laisser faire et assiègent l'usine, en lui intimant de sortir et en prétendant qu'aucun mal ne lui sera fait. Sbrensk n'est pas dupe, et choisit lui même son sort en décidant de se sacrifier pour éradiquer le mal en anéantissant l'usine maléfique.

[modifier] Autres

Les terrifiantes histoires de Sbrensk ont fait l'objet d'une adaptation télévisuelle, diffusée sous le nom de Frëh Dïmerkk hürï. Cette adaptation a été diffusée en Norvège, Suède et Colombie.


Livres-bibliografia francesco 01.svg  Portail de l'Illittérature


Bestof v1.png
Meilleurde.jpg
Cet article a été élu dans le Best Of de la Désencyclopédie !
Qu'avez-vous pensé de l'article "Terrifiantes histoires de Sbrensk" ?
 
89
 
22
 
11
 
6
 
2
 
2
 
3
 

Ce sondage a été créé le mars 4, 2008 07:28 et 135 personnes ont déjà voté.
Partage sur...
wikia