Temps

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

[modifier] La confusion pour toute origine

Ce terme nous fait confondre météo et déroulement temporel. Cette confusion s'est tant et si bien ancrée que même les expressions les plus banales sont contaminées. « Quel mauvais temps ! » devrait vouloir dire « Quelles mauvaises heures ! ». Or, tout le monde me répliquera : « Mais non ! Ça veut dire qu'il pleut, tête de con. » Ah, bon ! On mélange chiffons et cacahuètes et tout le monde est content !

Et si je dis « Je n'ai pas le temps ! », curieusement, on ne va pas comprendre que je n'ai pas emporté un nuage avec moi... Alors quoi ? Alors, il est temps (tiens donc !) de tirer les choses au clair.

[modifier] Un rôle météorologique

Comme nous l'avons entrevu au début, quand on parle météo, on parle du temps. Mais, endoctrinés que nous sommes par les autres, nous croyons à la théorie dite de la machine climatique qui par les précipitations et l'évaporation, crée le climat. Soyons sérieux deux minutes : ou bien c'est vrai et la simple existence des cyclones, tornades et autres catastrophes du genre nous montre que la machine est un tantinet détraquée, ou bien c'est faux et dans ce cas pourquoi nous le cache-t-on ?

Dans le cas de la théorie de la machine climatique, que voit-on ? Le mot machine avant tout. Une machine est l'œuvre d'un constructeur de machine. Ce dernier avait forcément un but pour faire sa machine. Lequel et pourquoi nous le cache-t-on ? Et qui serait le constructeur sinon un dieu ? Et dans le cas où ce n'est pas une "machine climatique", alors ce sont aussi les anciens qui avaient raison ! Ce serait un dieu qui est là-derrière ! Quel choc ! Donc, quel que soit le chemin par lequel on passe, la même question demeure. Un système se cache et ses objectifs avec.

[modifier] Un fondement indispensable pour la mélasse universelle

Le temps est aussi le facteur commun entre l'économie mondiale, le travail, la maladie, l'hospitalisation, l'école, la souffrance, et l'ennui bien sûr. Pour l'économie, c'est très simple à démontrer. Il suffit de citer un des plus grands exploiteurs capitalistes de tous les temps :

« Le temps, c'est de l'argent ! »
~ Oncle Picsou à propos du temps.

Cette maxime est importante car elle fait un lien entre le temps et l'enrichissement personnel. Le corollaire est donc que si vous ne vous enrichissez pas, c'est que vous n'avez pas le temps. S'il y a de la pauvreté dans le monde, c'est tout simplement parce que certaines parties de la planète ne sont pas régies par le temps. Inutile de répliquer en disant que ceux qui dorment ont le temps pour cela, vu qu'ils dorment, mais qu'ils ne sont pas riches pour autant. Je vous répondrais que si vu que "qui dort dîne !". Cela fait donc un repas économisé par roupillon, donc un enrichissement personnel. Et toc !

Le point crucial réside dans le fait que quand on a le temps, on s'enrichit. La théorie selon laquelle un dieu est derrière tout cela s'étoffe : on a affaire à une véritable bénédiction. Mais là où il y a de l'argent, pointe le spectre de la corruption. Quelle corruption ? Celle des esprits surtout. Pour y arriver, on n'a rien inventé de mieux que l'école. Mode d'emploi : entassez des gamins innocents-qui-ne-vous-ont-rien-demandé dans un bâtiment plus ou moins sinistre à écouter des inutilités 6 à 8 heures par jour en moyenne, des semaines durant, jusqu'à leurs 16 ans. Très rapidement, toute envie de comprendre les choses importantes disparaît et le système occulte peut perdurer peinard.

Tout le système occulte a besoin du temps et l'utilise. Il s'enrichit donc, ce qui lui permet de construire toutes les structures nécessaires à son maintien. Ces structures utilisent elles-mêmes le temps et ainsi de suite. Le cercle vicieux s'auto-alimente d'argent et de temps qui passe.

[modifier] "Où est le rapport ?" La théorie de la london connection

Nous devons nous rendre à l'évidence : la "machine climatique" ne peut à la fois faire fonctionner la météo et la souffrance des gens. Reste : les dieux, ou, à défaut, un dieu capable de cette flexibilité dans son travail. Mais quel dieu alors ?

La réponse semble se trouver à Londres. Une singulière construction connue sous le nom de "Big Ben" s'y trouve. Il s'agit d'une horloge géante à aiguilles (géantes elles aussi) haut perchée. À croire que les gens n'ont pas de montre à quartz pour savoir l'heure qu'il est. Sa particularité est de synthétiser les deux facettes du temps. Le temps "temporel", vu que l'horloge en indique son déroulement et le temps "climatique", parce qu'un machin haut perché comme ça, en plus d'être en plein dans le climat, ça l'influence.

Selon cette théorie, Big Ben serait un élément capital dans la confusion entre deux facettes du temps qui à priori n'ont rien à voir. Il établit une connexion entre ces deux visages. Et comme Big Ben se trouve à Londres, vous comprenez maintenant le nom de cette théorie.

[modifier] Un complot britannique ?

Pas tout à fait. À la base, on ne peut les blâmer. Ils n'ont pas toujours été riches, donc sous l'influence du temps. Afin de remédier à cela, ils ont voulu établir le temps chez eux. D'où la construction de Big Ben et la prospérité qui s'en est suivie. Mais là où le bât blesse, c'est quand on regarde les conséquences d'un tel acte.

En faisant cela, ils ne se sont pas rendus compte qu'ils érigeaient un élément pour le culte du dieu du temps qui s'appelle réellement Big Ben. Cette construction reprend des éléments qui le caractérise : le côté "perchoir" car un dieu, c'est haut, c'est grand, et la partie "horloge" qui donne la mesure. Sans indiquer quelle taille réelle il fait, ce dieu. Comme quoi nos petites mesures pour mortels ne peuvent mesurer un dieu.

[modifier] Ceci dit, ça les arrange bien, quand même !

Bien entendu car le dieu du temps est avec eux. Dès lors, ils se permettent tout et n'importe quoi. Ils se disent non-conformistes. En apparence seulement. Maintenant que l'on sait que Big Ben est derrière, tout s'explique : ils ne font que suivre les ordres de leur dieu. Et leur dieu aime bien se foutre de leurs gueules, soit dit au passage.

C'est le lot commun de tout culte. On y trouve toujours tout un tas de rites aberrants dont les plus fameux sont :

  • La conduite à gauche. Ça emmerde les constructeurs automobiles et les britanniques directement quand ils vont sur le continent.
  • Le tea time. En quoi le fait qu'il est cinq heures de l'aprem' implique de boire du thé ? À les croire, leur thé n'est consommable qu'à cinq heures pile. Avant, ou après, c'est foutu.
  • Les jellys. Une bizarrerie bien mystérieuse.
  • Les tenues de la reine-mère.
  • Les 12 coups de minuit de Big Ben. Tout le monde est censé savoir que les journées ont 24 heures et non pas 12.

[modifier] Pouvoir et réchauffement climatique

Le réchauffement climatique est à l'affiche des problèmes subitement devenus prioritaires. Mais si ledit réchauffement n'était pas la conséquence de ce qu'on veut nous faire croire ? Big Ben est un dieu qui manipule temps et temps. Si vous ne suivez pas, ce n'est pas grave. Et s'il était à l'origine de ça aussi ? Hein ?

En effet, contrairement aux apparences, son pouvoir reste menacé. Par ce qu'on appelle communément les montres à quartz. Elles, elles ne peuvent manipuler ni le temps, ni le climat. Mais elles sont beaucoup plus nombreuses et elles indiquent le temps. Dès lors, peu de gens regardent Big Ben pour savoir l'heure. Ce qui est insupportable pour un dieu, quel jaloux. Le phénomène du réchauffement climatique semble être un moyen de rappeler qui est le vrai dieu du temps (et du climat). Cela prouve aussi qu'il préfère le climat tropical.

[modifier] Big Ben is watching you !

À l'heure actuelle, quoi qu'on en dise, un dieu immortel et ambitieux cherche à obtenir la maîtrise totale de la planète. Avec l'horloge Big Ben, il a déjà obtenu un moyen d'influence colossal mais qui croît de plus en plus. Ses ennemis tous désignés sont les montres. Il n'hésitera pas à asservir l'humanité pour les anéantir et asseoir définitivement son pouvoir. Du cadran horaire de l'horloge géante qui lui sert d'œil, il observe et attend. "Tuer le temps" est une expression que seuls quelques branquignolles se prenant pour Chuck Norris utilisent. Parce qu'en réalité, Big Ben a tout son temps et attend...

PommierPDN   Portail des Sciences de la nature


Cet article a failli être élu au Best Of de la Désencyclopédie.
Si vous l'avez adoré, vous pouvez encore relancer le débat.
wikia