Tecktonic

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Searchtool.jpg Peut-être cherchiez-vous la maladie Tecktonik ?

La Tecktonic (marque déposée pour que ce soit rentable, abrégé TCK pour faire plus tendance djeun's, appelée aussi "danse électro" pour ne pas reverser de droits) est une danse insipide aujourd'hui interdite par arrêté préfectoral. Elle tirait son nom de soirées ringardes organisées par une boite à la mode de la région parisienne. Elle se pratiquait sur une musique techno étant dérivée d'une techno dérivée d'un mélange de techno des années 80 et de musique de rave party campagnarde, dite hard style pour se démarquer du lot. Appréciée souvent des fashions et des pouffes (voir tecktoniciens ou tecktonikeurs), cette musique se dansait sur place en exerçant des mouvements de désarticulations qui font peine à voir. On peut assimiler ce comportement à un poulpe sorti de la mer et qui aurait fumé un pétard. Le plus souvent un téléphone portable à la main (pour fournir "le son"), les adeptes se mettaient en scènes en tout lieu : cours de récréation, places publiques, halls de centres commerciaux, gares, le moins souvent en discothèque car le jeune ayant moins de 18 ans est normalement prohibé dans ce genre de lieu de débauche.

[modifier] Mouvements

La Tecktonic avait aussi la particularité d'être très rapidement et très excessivement gonflante. En effet, de par ses origines, seuls les beat lourd (coups de basses) étaient importants pour que le jeune se déhanche. On notera également le côté résolument répétitif de la chose, destiné à laisser du temps au disciple de cette danse pour trouver ne serait-ce qu'un ou deux mouvements avec un semblant d'originalité. Il se sera contenté alors de reprendre le geste précédent. Cette caractéristique fait qu'il n'était pas rare de trouver des tecktoniciens voués à gesticuler en boucle toute leur vie. Le record du monde fut de 8 ans, 10 mois, 22 jours, 9 heures et 52 litres de sueur.

[modifier] Les tecktoniciens ou tecktonikeurs

[modifier] Way of life

Ne pas chercher de tecktoniciens dans des milieux pauvres ou chez les personnes honnêtes ou présentant un intérêt de sympathie...Les tecktoniciens étaient similaires aux fashions... c'est-à-dire des clubbers pré-pubères...

On peut également dire que nous avions affaire à des Tecknokillers.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
À des quoi ?...


Des Tecknokillers.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Des quoi ?...


Des petits cons qui dépensaient tout l'argent de leurs parents pour avoir l'air coooool.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Aaaaaah des tecknokillers...



Le jeune tecktonicien ne se déplaçait jamais seul. Leur groupe était apparenté à une secte où les missionnaires doivaient répandre le hard-style-fashion-dance Daft Punkall around the world]], même les japonais nous l'ont envié. La meute anarchiste se regroupait dans les grandes villes de chaque région tous les samedis à 14h sur la place publique pour répandre la bonne parole, euh enfin, le bon geste à accomplir pour être vénéré du dieu du Dance floor (la piste de danse). Le jeune partisan de ce mouvement devait se doter de code vestimentaire et capillaire pour reconnaître ses semblables. Leur langage particulier se caractérisait par des anglicismes néologiques sms-iques (ils parlaient en SMS !!! oui !!!).

Une autre pratique rituelle consistait à danser seul dans sa chambre, de filmer le tout à l'aide de sa webcam ou de la caméra vidéo de son portable, et de diffuser le tout sur Youtube ou dailymotion, ce qui consistait à étendre "le bon geste" et à se faire mousser le lendemain par ses camarades de classe, jaloux du succès interplanétaire de ce clip. « Ouais, t'as vu, moi j'ai 250 879 visites sur ma vids, et toi t'en as que 219 375, it's sux gros! »

[modifier] Look

La coiffure était structurée au saut du lit avec une colle spéciale que même l'eau n'érode pas. La coupe laissait penser que le jeune avait consulté le coiffeur officiel de l'équipe de foot d'allemagne des années 80 - d'où la nuque longue - et qu'il avait essayé de mixer le tout avec la crête punk pour paraître plus marginal, plus rebelle...(effet garanti lors d'une soirée déguisée pour imiter David Bowie en Ziggy Stardust ou encore pour se faire passer pour un fils spirituel de MacGyver)

Les vêtements étaient un revival de Véronique et Davina, du fluo, des couleurs flashy, et évidement aucun goût pour les marier. Les strass et les paillettes étaient bien sûr de rigueur; les lignes verticales, horizontales, les pois et surtout les étoiles étaient leur impressions textiles favorites. Le T-shirt sans manches avait un succès fou auprès du jeune mâle qui se cherchait...

Les chaussures étaient d'un goût douteux, un simple 38 paraissait un 45 : en effet, la protubérance pointue de leurs baskets-mocassins en croco suivait parfaitement la ligne informe de leurs pantalons dits "slims" (que si tu fais pas 40 kg tout mouillé tu ressembles à un saucisson dedans). Les plus vieux auront préfèré le confort de vraies basket PUMP, destockées de chez Nike, et réassemblées par de petits enfants chinois.

L'accessoire étant le plus important pour avoir le style (prononcer staïil), le TCK addict devait se munir d'ornements tels que des leggins, des manches, des mitaines, des bracelet à clous, des brassards à damiers, des serre-têtes, des foulards et des lacets pailletés.

Il restait juste à savoir que le ridicule ne tuait pas, il faisait de la tektonik ;)


Edward Khil.png  Portail de la Musique

Qu'avez-vous pensé de l'article "Tecktonic" ?
 
286
 
101
 
9
 
21
 
26
 
16
 
19
 

Ce sondage a été créé le janvier 15, 2008 14:09 et 478 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia