Tchi-Tchi

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Le Tchi-Tchi est une ancienne pratique tribale marquée par un fort ritualisme.

Elle est notamment pratiquée par des sociétés primitives (au sens ethnologique du terme), tel qu'on en trouve encore en Afrique noire, considérant le sol comme sacré (on parlera de territoire propre à chaque tribu : voir également la notion d'espace vital) et refusant les bienfaits de la civilisation occidentale.

[modifier] Le rituel

Le Tchi-Tchi en tant que pratique rituelle incorpore une utilité sociale et un cadre d'application strict qui seront développés dans les parties suivantes.

[modifier] Prérequis

Le Tchi-Tchi selon ces versions pratiquées nécessitera 2 voire 3 personnes de sexe masculin en bonne santé.

Ces personnes doivent avoir enfreint un "tabou" et créé une offense envers la tribu (on peut citer la profanation du territoire sacré par exemple).

[modifier] Le déroulement

Le chaman tel qu'il est illustré ci-dessous va après la capture des sujets (et objets) du Tchi-Tchi leurs poser la question fatidique :

" Hé, toi étranger, la mort ou Tchi-Tchi ? "

Le malheureux capturé a donc deux options :

[modifier] Option 1

Il opte pour le Tchi-Tchi (tout en ignorant en quoi consiste le dit Tchi-Tchi) et par conséquent provoque la liesse de la tribu.

L'individu sera alors successivement violé par le chaman et/ou chef de tribu mais aussi par les guerriers de la tribu pendant la durée d'une journée standard.

Les témoignages des personnes ayant observé ce rituel laisse à penser que si l'individu survit à cet épreuve il est ensuite relâché.

[modifier] Option 2

C'est une option souvent choisie par le 2ème individu (ou le 3ème) après qu'il a observé son(es) camarade(s) d'infortune subir le Tchi-Tchi.

Il opte donc pour la mort pensant s'épargner des souffrances inutiles mais à sa grande surprise cette mort est provoquée (et là les versions selon les témoignages et les lieux géographiques diffèrent):

- après le Tchi-Tchi (symbolisée par l'expression : "d'accord la mort, mais d'abord Tchi-Tchi").

- par l'application discontinue du Tchi-tchi (on parlera alors de "mort par Tchi-Tchi").

[modifier] Conséquences

[modifier] Pour la tribu

Le rituel a pour effet de souder la tribu à travers un exutoire physique et psychologique à l'agressivité contenue de la tribu.

Un exutoire physique par le relâchement des humeurs négatives de la tribu.

Un exutoire psychologique puisque l'on a symboliquement la punition de la société occidentale à travers un catalyseur qu'est le "méchant blanc colonisateur" qui reçoit sa juste compensation.

[modifier] Pour la(es) personne(s) sujette(s) au Tchi-Tchi

On assistera chez ces personnes au développement de tendances homosexuelles avec en parallèle une instabilité mentale rendant la personne inapte à la vie en société (l'internement est souvent préconisé au vu du traumatisme subi) et phobique à l'homme primitif (car le Tchi-Tchi reste une pratique contraire au mythe du bon sauvage en vogue dans les sociétés occidentales).

[modifier] Pour la société occidentale

Le récit des survivants à cette pratique a tendance à provoquer une certaine peur irraisonnée de l'homme blanc envers son frère tribal (souvent noir africain).

A noter que certaines personnalités politiques auraient subi ce rituel suite à un crash d'avion un peu avant les élections d'où un durcissement de la politique de l'immigration ces dernières années. Ce phénomène semble se reproduire à chaque élection présidentielle.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia