Tchat de Las Cales

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
ChatLC.jpg

Attention, cher lecteur, car tu t'apprêtes à entrer dans la deuxième dimension.

[modifier] 1

<pcplc> Bonjour, ici Jamy de Las Cales, en direct du Camion de Marcel, violeur et tueur en série qui m'a enfermé dans son camion pour me violer et me tuer en série. SÉRIEUX JE DÉCONNE PAS VENEZ M'AIDER J'AI MAL AU CUL.

<pcplc> Aujourd'hui, avec Fred, le frère cadet de Marcel, handicapé mental qui s'occuper de lui trouver des victimes en jouant les handicapés mentaux (ce qu'il fait très bien, étant handicapé mental), nous allons tenter de répondre.

<pcplc> Attendez, je crois que j'ai oublié un morceau de ma phrase... ah oui, de répondre à une des questions de notre lectorat passionné : "Est-ce que le chat est archivé ?" Allez chauffe Marcel, chauffe la vaseline, tu sais que j'aime pas quand elle est trop froide.

<pcplc> Alors Fred, tu es en direct de la fourrière du bois joli, pour récupérer quelques chats, ainsi que le vendeur, que Marcel pourra violer pendant que nous procèderons à notre démonstration.

<pcplc> Fred : Chat-chat, CHAT-CHAT, CHAT-CHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAT !

<pcplc> Merci Fred. Marcel vient de me planter un couteau dans la nuque, il va falloir faire vite pour la fin de l'explication, aïe, ON AVAIT DIT PAS LE VISAGE PUTAIN MARCEL, JE BOSSE MOI LÀ ! JE BOSSE BORDE !

<pcplc> Bien entendu, je ne voulais pas dire borde, mais bien bordel.

<pcplc> Plus personne ne me borde depuis mes 22 ans, âge auquel j'ai soudainement eu une poussée de croissance au chocolat.

<pcplc> Ha ha ha, génial, croissance au chocolat.

<pcplc> Désolé, je reprend.

<pcplc> Est-ce que le chat est archivé ? Réponse dans un instant, en ouvrant ce livre d'archive :

<pcplc> ^____^

<pcplc> | 0 0 | |

<pcplc> | __ | |

<pcplc> ___ |

<pcplc> | | |

<pcplc> Miaou.

<pcplc> Voilà, ceci est clairement une archive de chat, super bien dessiné. Le chat est donc archivé.

<pcplc> Bravo Fred, nous avons réussi, allez Marcel, il est temps de m'enterrer en me laissant comme mort, jusqu'à ce que je guérisse de mes blessures et viennent me venger, comme dans le film d'horreur Jumanji, quand il se rase.

<pcplc> (excepté pour la sodomie, ce film raconte parfaitement mon histoire)

<pcplc> Bye.

[modifier] 2

<pcplc> Salut à tous ! C'est la chenille qui redémarre de Las Cales, en direct du Soudan.

<pcplc> Rappelons que pour aller au Soudan, il est inutile d'avoir un CAP soudage ! ticki tchiiiiiiiii.

<pcplc> Hier, par exemple, j'étais au cap d'Agde pour mater des vieilles à poil, et bien ils m'ont demandé si j'avais mon CAP d'Agde ! ticki tchiiiiiiii.

<pcplc> Bon, on me dit que les plus jeunes l'ont pas comprise celle-là, le Cap d'agde c'est une plage échangiste-naturiste-violoniste !

<pcplc> Ben quoi Gérard ? Et mon "ticki tchiiiiiiii" ?

<pcplc> Gérard : Non, pas là, non. Ah bon.

<pcplc> Alors je dis à la vieille à poil : "Dites-donc, on voit bien que vous n'êtes pas arrivé en Montand la côte à bicylette".

<pcplc> ... Gérard ? Mon DIEU !!! GÉRARD EST MORT D'UN INFARCTUS DU MYOCARDE ! En pleine partie de dés, c'est décidé, j'arrête pour de bon. Alors je me suis mis au cartes, myocardes !

[modifier] 3

<pcplc> Marcel : Pardon Pruster, je croyais que tu parlais de ton sketch, tiens, sans mousse, comme tu l'aimes.

<pcplc> Merci Marcel, je déteste mes limonades pressions avec de la mousse, car ça tâche, et la mousse tique.

<pcplc> Non, c'est pas ça, attendez, je le sais... PUTAIN JE LE SAIS PUTAIN !

<pcplc> Marcel : tu m'as appelé ?

<pcplc> AH TA GUEULE MARCEL PUTAIN TA GUEULe.

<pcplc> Et alors là le gars dit : Ben c'était pas ma montre, lol. Elle est géniale cette blague, dommage que je ne me rappelle plus du début.

<pcplc> La semaine dernière, je vous avais promis une blague avec un chat qui entre dans le cul d'une vache. Alors il toc, et il demande : Eh mais c'est pas mon terrier ça !

<pcplc> Alors la vache répond : ben c'était pas ma montre ! Lol, vous avez compris ? Lol ? Non ? Ouais non, moi non plus, c'est pas ça en fait.

<pcplc> Marcel : Les chats n'ont pas de terrier je crois.

<pcplc> AH OUAIS, ET DANS ALICE AU PAYS DES MERVEILLES, IL VA DANS QUOI LE CHAT EN RETARD ? UNE NICHE ?

<pcplc> Marcel : non, mais c'est un lapin.

<pcplc> ...

<pcplc> Voilà, maintenant

[modifier] 4

<pcplc> Le petit Pruster est appelé à l'accueil par une madame avec de gros seins qui semble être sa mère.

<pcplc> Non mais je m'excuse madame, c'était un compliment, c'est comme de dire que vous êtes baisable pour une vieille quoi.

<pcplc> Non mais ça suffit madame, c'est quoi ces allumeuses là qui n'apprécient même plus un compliment qui vient du slip... du coeur, oui, c'est ça.

<pcplc> Madame je vous en prie, le micro est encore ouvert et tout le monde vous entend jouer les hystériques là.

<pcplc> ÇA C'EST BIEN LES BONNES FEMMES TIENS ! FAIS DU BIEN À UN CHIEN ET IL TE CHIE DANS LA MAIN !!!

<pcplc> Ah enfin la sécurité qui arrive pour calmer l'autre malade-là, dis-donc, faut pas te presser môssieur l'africain, tu vas te fatiguer !

<pcplc> Eh ! Mais qu'est-ce qu'il fait celui-là ?!? Les menottes c'est pour la grognasse, pas pour moi abruti de noir.

<pcplc> En plus regarde là, y'a deux pédés juifs qui se roulent des pelles sur leur fauteuil d'handicapés, c'est eux qu'ils faut jeter en prison !

<pcplc> Noooaaaaaaaaaaaaooooooooaaaaaaaaan, pas moaaaaaaaaaaaaaoaaaaaaaaaaa ! Je suis blaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaanc !

<pcplc> "Le monsieur de l'accueil a été jeté en prison, où il fut sodomisé par ses codétenus pendant des jours et des jours,

<pcplc> tabassé, pelé et sectionner le pénis comme Theon, il a dû manger son pénis et faire semblant d'aimer ça. Idem pour ses couilles,

<pcplc> Puis le directeur de la prison l'a brûlé vif sous les yeux de ses enfants, racistes eux aussi, avant de les tuer atrocement avec une tomate cerise.

<pcplc> Voilà pourquoi le respect des autres est important, et je pense que venir devant cette classe de CE1 aujourd'hui pour parler de ça, c'était fondamental,

<pcplc> M. Schneider, le psychologue de l'école, va a présent distribuer du Xanax à ceux qui n'ont pas vomi,

<pcplc> Les autres se verront directement injecter du Valium dans le cerveau."

<pcplc> Message présenté par le ministre de la promotion du respect et des valeurs sociales qui évitent le viol collectif anthropophage sous les douches.

[modifier] 5

<pcplc> Pim pam badaboum me voilà.

<pcplc> Demain, je vais me marier, avec une femme tellement belle, qu'on dirait un rêve. Un délicieux rêve qui n'en finit pas. C'est beau l'amour.

<pcplc> J'hésite entre lui acheter un collier de diamants, ou bien un aspirateur. Je veux qu'elle comprenne qu'au fond de moi, je suis un démon sataniste fétichiste des aspirateur Dyson.

<pcplc> Qu'elle comprenne que ce dont j'ai besoin, c'est qu'elle ne manque pas d'inspiration ;)

<pcplc> C'était une référence à la fellation.

<pcplc> Alors je lui dit : Chérie, chaque seconde passée auprès de toi me fait me rapprocher de la vie elle-même.

<pcplc> Alors elle me dit : hmhmfffhmmfm, à cause de mon gros pénis.

<pcplc> Lol, non je plaisant, c'est le baillon, ça l'empêche de parler.

<pcplc> Au début je lui avais juste attaché les mains, mais elle disait que je la kidnappais comme une tapette

<pcplc> Moi ses fantasmes d'enlèvement ça me gonfle, je commence à croire qu'elle m'a demandé ça juste pour que je me tape la vaisselle et la bouffe pendant une semaine.

<pcplc> La vaisselle ET la bouffe, non mais c'est n'importe quoi ça.

<pcplc> En plus c'est pas sympa, "comme une tapette", c'est un peu méprisant pour les gays.

<pcplc> Alors je l'ai suspendue par les pieds, mais elle m'a dit que j'étais clairement en plein délire héroïnomane, et elle s'est mise à me lécher le visage.

<pcplc> Encore et encore jusqu'à ce que j'émerge, dans la rue, en train de me faire lécher le visage par le chien de Gégé la pince.

<pcplc> En fait je suis un punk à chien drogué et ma vie est nulle, alors je me drogue pour rêver que je vais me marier avec une femme qui fantasme sur le fait de se faire kidnapper.

<pcplc> Mais en fait je suis un programme informatique, conçu pour me prendre pour un punk à chien.

<pcplc> Sauf que la vérité c'est que je suis un reptilien piégé dans la forme d'un programme informatique, et je me fais violer par Bill Gates à chaque fois que vous enfoncer une clé USB dans un ordi

<pcplc> Oh oui c'est bon, vas-y, mets-moi ton 8Go.

<pcplc> Lol, je plaisante, bien entendu, c'est ironique. Les petites gigabites de 8 Go ça me chatouille à peine.

<pcplc> Oh mon Dieu, un black avec un disque externe de 10 Teras, je vais me faire exploser le cul !

<pcplc> Oui, le racisme est présent aussi chez les programmes informatique.

<pcplc> Conclusion : Aimer, c'est c'qu'il y a de plus beau, à part une petite cochonne de iPad qui t'ouvre tous ses ports en te disant : "Viens chéri, on va se synchroniser toute la nuit".

<pcplc> ÇA VEUT DIRE NIQUER POUR CEUX QUI ONT PAS COMPRIS, C'EST UNE ANALOGIE PARADOXALEMENT VAGINALE.

[modifier] 6

<pcplc> PRUSTER EST LÀ, BANDE DE CHIENS D'INFIDÈLES

<pcplc> J'ai entendu qu'on m'avait plagié sous mon propre pseudo...

<pcplc> Ce tchat ne garantissant pas l'identité, je vais instaurer un système de sécurité.

<pcplc> Chaque fois que je viendrais, je présenterais un code connu de moi seul.

<pcplc> Aujourd'hui : Pina Colada, demain : ce ne sera pas Pompier (si quelqu'un utilise ce mot de passe, c'est un usurpateur)

<pcplc> La Pina Colada s'appellait à l'orgine Pina Colorado Orangina, mais Indiana Jones trouvait que ce nom se rapprochait trop de George Lucas, alors on l'a changé pour "Pine de Couleuvre"

<pcplc> L'association anti-Pine de Couleuvre s'est rapidement opposé à ce changement, notamment en cessant d'utiliser les post-it de couleur rose, ce qui créa la fameuse crise des post-it de couleur rose de 1845

<pcplc> Abraham Lincoln se vint alors déposer, sur la bureau de la chambre des Lords, un caca, ce qui fâcha la Reine, Amidala II, d'Angleterre et duc de Normandie, ses hommes croyaient en dieux et aux forces du mal

<pcplc> Ça c'est une réplique des Visiteurs, parce que je n'avais plus d'inspiration, et que mon respirateur est cassé.

<pcplc> J'écris depuis le coma, à l'hôpital, mais comme personne lit ce truc, tout le monde croit que je suis mort, alors ils m'ont débranché

<pcplc> Maintenant je ne suis plus à la mode (dé-branché), et je tombe de l'arbre (dé-branché), mais au moins je peux respirer sous l'eau (des bronchies), ce qui me permet de fuir les dinosaures (des bronchiosaures)

<pcplc> Attendez, une infirmière arrive, je vais essayer de lui envoyer un message, en bougeant les paupières ou quelque chose comme ça.

<pcplc> Mince, je bande.

<pcplc> Fin.

<pcplc> (Je dis fin parce que l'infirmière s'est mise toute nue sous sa blouse pour les soins péniens, C'EST PRIVÉ !

<pcplc> )

<pcplc> Fermer la parenthèse

[modifier] 7

<pcplc> Ok le type qui se prend pour moi est assez drôle, enfin l'un des deux en tout cas, l'autre est un con, sauf s'ils sont 4, alors il y en a 2 bon, 2 moyen, et 1 génial, s'ils sont 5

<pcplc> Pour Facebook, le code c'est "le code".

Kakagg is available

<pcplc> Salut ma gang de malade

<pcplc> PUTAIN UN FACE A FACE !

<pcplc> Yo ouaich mec, Pruster prend le micro pour t'dire fait gaffe j'suis un badass négro (même si c'est pas sympa comme mot, respect) alors viens-là qu'j'te face un bisous mon coco !

<pcplc> (là t'enchaîne, style battle, fais-vite, il me reste de la vaisselle)

Kakagg has left

<pcplc> OUAICH, PRUSTER A GAGNÉ

<pcplc> INDOMPTABLE INDOMPTÉ INDOMPTU

<pcplc> Patchouli t'es témoin

<pcplc> Kakagg a fuit devant l'évidence suprématie de mon slam/rap/éloquence voltairienne

<pcplc> *évidente

<pcplc> *étoile

<pcplc> (*blague*)

<pcplc> représente

<pcplc> Jacqueline ?

<pcplc> Présente

<pcplc> Simon ?

<pcplc> Présent

<pcplc> Jacqueline ?

<pcplc> Représente

<pcplc> Fin

<Pruster_fanclub> AHAHAHAH, le meilleur ! <3

<pcplc> Bonjour, séance de dédicace

<pcplc> Je dédie mon précédent sketch à Pruster fanclub qui, je n'en doute pas, est une fille magnifique avec des seins énormes.

<pcplc> Genre méga énorme

Pruster_fanclub has left

<pcplc> Et je dis ça avec respect, des seins énormément respectueux

<pcplc> "Pruster fanclub has left"

<pcplc> Bon ben peut-être pas en fait.

<pcplc> Bisous

[modifier] 8

<pcplc> Parfait, profitons-en...

<pcplc> Un jour, je me rendais au marché pour vendre mes petits pains chauds (je suis un prostitué porté sur la métaphore).

<pcplc> Je vends mon corps pour vivre, et je n'en ai pas honte, d'autant que je ne me vends qu'à des nymphomanes sublimes, genre mannequins.

<pcplc> Un jour, une femme d'une beauté incroyable me donna 1000 euros pour que je la fourre. Alors je la fourra, et on me nomma le père fourra.

<pcplc> "Oh oh oh, je suis un liquide..."

<pcplc> C'EST DU PASTIS !!!

<pcplc> "Non, attendez" (là il faut imaginer une voix de vieux, évidemment, défoncé par la clope et son cancer de la toux. "C'est un liquide qui..."

<pcplc> JE SAIS, C'EST LE PASTIS !!!!

<pcplc> "Nooooooooooon ! Un liquide, composé d'un volume, pour deux volumes"

<pcplc> AH OUI ! C'EST LE PASTIS !!!

<pcplc> "Noooooon ! C'était l'eau, H2O !"

<pcplc> Ah ouais, mais c'était pas facile aussi, de l'eau.

<pcplc> "Non"

<pcplc> Et c'est alors que tout le monde m'appela le père pastis.

<pcplc> Parce que je fais de très bonnes pâtes.

<pcplc> À bientôt pour une nouvelle histoire dans laquelle je fourre des mannequins, cette fois en plastique.

<pcplc> Comme la femme de Plastique Bertrand.

<pcplc> Et la femme morte de Bertrant Canta.

<pcplc> Un jour, quelqu'un demanda à Bertrant de canter, alors Bertrand Canta, d'où son nom, puis il fila une dérouillée à sa femme, d'où le nom de son nouveau groupe

<pcplc> SuperTrampe

<pcplc> "Égaré dans la vallée infernale, le bandit s'appelle Bob l'Éponge"

<pcplc> Bob l'éponge, un héros qui ne manque pas d'inspiration, comme Dyson.

<pcplc> l'aspirateur dans lequel il ne faut pas mettre son pénis.

<pcplc> Merci bonsoir.

[modifier] 9

<pcplc> Putain j'écoute du Beethoven après avoir bu un café, je pensais que ça me détendrait, eh ben allez voir ça à 8:06 sur YouTube, "Beethoven - Moonlight Sonata (FULL)".

<pcplc> Vous allez voir à quel point je suis détendu.

<pcplc> Putain si c'était ma bite, sa chatte serait explosée, lol

<pcplc> Enfin je dis bite, mais c'est pas très respectueux pour la gente féminine, qui mérite le respect, cette pute.

<pcplc> PUTAIN QUAND J'ÉCOUTE ÇA ÇA ME DONNE ENVIE DE TUER !!!!!!

<pcplc> Bon, là je voulais rajouter "des juifs", mais je me suis dit que ça serait mal compris, genre houuuuuu, le gars il est antisémite

<pcplc> Pas du tout, enfin, pas seulement, pour être plus précis

<pcplc> J'aime ni les juifs, ni les musulmans, ni les catholiques, ni ces enculés de bouddhistes (pardon, je m'emballe mais ceux-là je peux vraiment pas les saquer), les shintoïstes (lol), les adorateurs de Cobra, les animistes à la con, etc.

<pcplc> Ils peuvent pas tous comprendre que Jehovah les aime, bande de trous du cul

<pcplc> Bon, là je dois y aller j'ai les services de polices virtuelles qui me traquent

<pcplc> HA HAH HA HAH A H

[modifier] 10

<pcplc> JE VOUS ENCULE

<pcplc> Affectueusement bien sûr.

<pcplc> Je sais très bien que votre ignorance à mon égard est destinée à me faire réagir. Eh ben loupé, je ne ferai aucun commentaire.

<pcplc> Ha ha ! DTC (ça veut dire Direction de la Técurité du Cerritoire) !

<pcplc> Le Lundi au soleil, c'est une chose qu'on aura jamais

<pcplc> Explication : L'un dit : au soleil ! 7-1 chose con aux rats jamais.

<pcplc> Explication : L'anus me pique, pourquoi ? Je suis un cactus, DTC

<pcplc> Mon pénis me gratte, pourquoi ? Je suis du poil à gratter, DTA (anus)

<pcplc> Explication : le poil à gratter se gratte, comme le ticket de morpion, ou le morpion, ou le mort aux rats, ou le mort aux vaches

<pcplc> Socrates disait : "ouh hou houngo hou hou ! " (si Socrates était un singe)

<pcplc> Un jour, je suis allé voir un marchand de pipi, je lui ai dit : il est bien chaud votre pipi ? Alors il m'a dit : oui. Alors j'ai dit : je vous en prends 2 L. Alors il m'a dit : je vous mets ça dans un bidon ? Alors j'ai dit : non, pas dans mon bidon, mettez le dans votre cul, sale pervers. Lol.

<pcplc> Le gars il vend de la pisse, c'est dégueu.

<pcplc> Un jour, je rencontre un marchand de caca, alors je mange une crotte de chien et il me dit, vous voulez que je vous tartine les tétons avec ? Alors j'ai dit : malotru ! Lol, quel dégueulasse.

<pcplc> Hier, je rencontre une vendeuse de cyprine, alors elle me dit : alors chéri, tu viens boire un verre ? Alors j'ai vomi mon 4h et mon midi aussi, avant de prendre la mer et la mer qui m'a pris tintintin miloumi

<pcplc> Affectueusement, le scatophile un peu débile : SUPER PRUSTER EST DANS TON CUL

<pcplc> Bisous

[modifier] 11

<pcplc> Pruster en live part en live

<pcplc> Attention, c'est maintenant : zizi

<pcplc> | | | | | | |

<pcplc> Mes soldats envahissent le Maroc

<pcplc> ! ! ! ! ! ! !

<pcplc> Ils marchent sur des oeufs

<pcplc> T T T T T T T

<pcplc> Il pleut, ils mettent un parapluie

<pcplc> U U U U U U U

<pcplc> Là je sais pas

<pcplc> Ils se tiennent la bite, la main, ils se tiennent la main

<pcplc> F F F F F F F

<pcplc> La lettre F

<pcplc> L L L L L L L

<pcplc> ...

<pcplc> Voilà

[modifier] Votre vote avoue son vert dévot

Votez pour le meilleur délire du Molière de la bite :
 
2
 
3
 
0
 
4
 
2
 
0
 

Ce sondage a été créé le septembre 7, 2016 15:34 et 11 personnes ont déjà voté.
GoodJob.gif
Cet article a été mis en nomination pour le Best Of
de la Désencyclopédie. Explosez l'urne sur sa page de vote.


Smiley1.png  Portail du Portnawak  •  Déntonnoir2.svg.png  Portail de l'Humour à

Partage sur...
wikia