Tania Bruna-Rosso

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Oh non, encore un article sur les gourdes ! alliez-vous glapir tel un lapinou surexcité à la lecture de cette page misanthrope. Détrompez-vous ! Car cet article n’est pas un énième point de vue sur les cruches mais le résultat d’une enquête rigoureuse et surtout d’une réflexion éclairée.

Définition sommaire

Avant d’entrer dans le vif du sujet, voyons les informations déjà disponibles sur ce site de crevures de la société qu’est Wikipédia :

Tania Bruna-Rosso est une animatrice française de radio et de télévision née le 29 janvier 1978. Elle est spécialisée dans la musique.

Elle commence sa carrière à Radio Nova dans l'émission Work in Progress après avoir rencontré Jean-François Bizot.

Dans les mêmes années, elle forme avec Cécile Togny le trio de DJs Les Putafranges.

En 2005, Tania quitte ensuite la radio pour la télévision et rejoint Canal+ en qualité de journaliste-chroniqueuse dans l'émission Le Grand Journal de Michel Denisot. Toujours à la télévision, en 2006, elle anime avec Ray Cokes l'émission de France 4, En direct de….

C’est pas bien lourd. Je propose une définition plus objective.

Tania Bruna-Rosso est une nana au look de névrosée qui s’humilie à la radio avec sa voix de dame patronesse sous antidépresseurs, et au journal télé de Canal+ en présentant en exclusivité des musiciens qui lui ont envoyé un lien vers leur My Space dans l’après-midi. Elle s’y connaît autant en musique que n’importe qui ayant une connexion Internet capable de lire les pages d’accueil de Yahoo ! Music ou Dailymotion.

Elle commet sa carrière à Radio Nova dans une émission insupportable après avoir probablement couché pour réussir et si c’est bien le cas, c’était avec quelqu’un de pas bien regardant sur la marchandise – l’hypothèse de pistons familiaux est plus envisageable.

Dans les mêmes années, elle forme un trio de musiciennes comiques avec Cécile Togny, donc soit il y a une troisième complice qui a honte que son nom soit cité, soit il s’agit du tout premier trio de deux personnes de l’Histoire, auquel cas bravo Wikipédia pour cette fabuleuse découverte.

En 2005, Tania quitte enfin la radio mais malheureusement c’est pour la télévision.

Une personnalité bien peu branchée

Tbr1.jpg

Franchement, elle a une tête à s'y connaître en musique ???

Qu’on ne s’y trompe pas. Derrière une apparence branchée, Tania Bruna-Rosso est en réalité l’archétype de la bourgeoise insipide et dénuée de sens de l’humour, comme le prouve ce tressaillement de la lèvre supérieure lorsqu’un invité de son émission lui coupe la parole. Ce tressaillement est la manifestation physique de son agressivité à peine refoulée et de son vrai caractère de princesse gâtée, fille-à-papa insatiable qui assomme l’auditoire avec ses soporifiques exposés tout en présumant subconsciemment de son niveau élevé d'inaptitude, trop paresseuse pour faire un travail sur elle-même, trop paranoïaque pour prêter attention à la critique, trop pourrie dès l’enfance pour envisager l’éventualité d’une remise en question et donc la libération potentielle de sa place au profit de quelqu’un qui s’y connaît VRAIMENT en musique d’aujourd’hui. Des preuves ?

Le buzz du moment c’est que j’ai pas de mots dedans de mon vocabulaire

Le fait que Tania Bruna-Rosso emploie constamment l’expression «buzz du moment» lors de ses chroniques est au moins aussi agaçant que le fait d’imaginer qu’elle perçoit réellement un salaire pour ses prestations télévisuelles.

Le buzz, le buzz, le buzz, vous avez déjà entendu cette pénible expression ailleurs que dans la bouche des présentateurs de télévision ? En français ça veut dire « bourdonnement » et c’est censé décrire quelque chose qui suscite de l’intérêt. Attendez je vais vous le faire : «Le buzz du moment sur Internet, c’est cette vidéo de David Hasselhof qui fait caca dans une assiette en faïence. C’est rien que du bonheur !» «En ce moment en musique, le buzz c’est Froggies Banana, un groupe de rock londonien inspiré par les Clash et les Dandy Warhols, c’est du pur bonheur» «Le buzz du moment c’est Cindy Sander qui lance son nouvel album, Dîner de conne, c’est rien que du bonheur» etc.

Tbr2.jpg

Buzz, c'est aussi ce jeu débile pour les beaufs et les attardés mentaux

Vous avez vu ? En plus j’ai ajouté l’expression «rien que du bonheur» mais il y en a d’autres, on peut chercher : «un casting exceptionnel», «un film culte», «un disque inspiré par les Clash et les Arctic Monkeys», «une expérience enrichissante sur le plan humain» «un humour inspiré de Desproges»...

C’est affligeant et ça témoigne de l’incapacité des animateurs télé à enrichir leur vocabulaire et leurs connaissances, cette façon dramatique d’employer à chaque fois le même pathétique anglicisme, buzz buzz buzz…ou alors c’est qu’ils prennent les gens pour des benêts et ils se croient obligés de faire simple pour ne pas dépasser l’intelligence moyenne de leur public. Sauf que dans le cas présent, le public n’en a rien à foutre de Tania Bruna-Rosso et de la faiblesse de ses saillies lexicales : le public attend juste le show d’Omar et Fred à la fin de l’émission !

La question est donc : pourquoi ne pas remplacer Tania Bruna-Rosso par quelqu’un qui connaît vraiment bien son sujet, et qui sait l’exprimer avec un lyrisme dépassant les formules toutes faites des magazines périmés et des radios attardées ?

On avait dit pas le physique

Le deuxième fait marquant concernant la personnalité de Tania Bruna-Rosso est bien évidemment son corps ingrat et la façon dont elle tente de l’arranger par des ornements aussi dérisoires qu’inefficaces.

Décrire en détails les multiples défauts de son physique serait à la fois inélégant et discourtois, aussi nous nous contenterons de nous poser des questions sur ses orientations sexuelles, puisqu’elle n’est pas lesbienne, c’est donc qu’elle cherche vraisemblablement à séduire quelqu’un d’autre qu’une camionneuse en portant de vilains oripeaux.

L’hypothèse la plus probable est en fait que Tania Bruna-Rosso est déjà en couple, c’est ce qui explique pourquoi elle s’est relâchée et du coup pourquoi elle s’habille et se coiffe n’importe comment. Son petit ami est donc soit un sourd aveugle, soit une sorte de gigolo qui aime beaucoup l’argent, au point de sortir avec une antipathique et prétentieuse bourgeoise de bonne famille aussi pénible qu’ennuyeuse. Mon avis : quelqu’un qui aime VRAIMENT beaucoup l’argent.

Le cœur du problème

Même si on pourrait critiquer son apparence et sa personnalité sur des pages entières, le nœud du problème réside essentiellement dans la nullité des choix effectués par Tania Bruna-Rosso lors de ses élucubrations publiques.

Elle n’effectue aucun travail de discernement musical ! C’est bien simple, je vais vous le prouver derechef : vous aussi, vous pouvez devenir un chroniqueur musical de Canal+ en dix minutes chrono en faisant exactement comme Tania Bruna-Rosso.

  1. Allez sur Google
  2. Tapez la recherche suivante : Buzz musical du moment
  3. Choisissez l’un des 2 200 000 résultats et grattez dix lignes dessus, en incluant dans votre prose les termes «incontournable», «un carton», «ce groupe a comme source d’inspiration les Clash et Franz Ferdinand»
  4. Passez dix secondes de la vidéo suivante :



Bravo vous êtes désormais capable d’animer la chronique musicale du grand journal à la place de Tania Bruna-Rosso.

Un peu de sérieux

Après cette éclairante démonstration, il est temps de pousser un coup de gueule légitime contre les choix musicaux imposés par Tania Bruna-Rosso. Nous n’assistons ni plus ni moins via ses interprétations qu’à un nivellement par le bas de la diversité musicale contemporaine, une uniformisation des goûts qui rend justement insipide les groupes présentés.

Pourquoi parler des Strokes, et jamais évoquer de véritables artistes talentueux ayant démontré leur talent au cours de longues années de labeur ? Je veux par exemple parler des fantastiques groupes de métal qui occupent la scène internationale sans jamais être reçus dans les émissions de télévisions bon chic bon genre. Une vraie révolution consisterait à attirer l’attention sur ces groupes, mettre en valeur la richesse musicale par un éclairage approprié !

Prenons le cas du groupe Bal Sagoth. J’ai noté, en cinq ans d’émissions, JAMAIS Tania Bruna-Rosso n’a évoqué ce formidable groupe de fantasy-métal anglo-saxon. Si elle rendait justice à la musique, voici comment sa chronique se déroulerait :

«Alors le buzz musical du moment sur Internet, c’est la redécouverte de l’incontournable groupe Bal Sagoth, un groupe qui a pour inspiration les Clash et Impaled Nazarene, qui a fait un carton avec la chanson Shackled to the Trilithon of Kutulu, une musique entraînante qui évoque la destruction de l’humanité par des hordes de démons-tritons assoiffés de sang, c’est rien que du bonheur et en voici un extrait»



Moi si j’étais à sa place je ferais des chroniques avec des groupes que les gens ont vraiment envie de découvrir :

«Alors le buzz musical du moment, c’est la mise en ligne sur Youtube d’une vidéo du groupe de rap roubaisien 59Régiment, un collectif incontournable dans le hip-hop qui fait un carton avec des sources d’inspiration qui proviennent tout droit des Clash et de NTM, une musique jeune et funky qui évoque les joints de shit dans les cages d’escaliers et les passages à tabac entre bandes de cités, c’est rien que du bonheur et en voici un extrait»



Et puis j’explorerais différents horizons, sans avoir peur de heurter les sensibilités du politiquement correct.

«Alors le buzz musical du moment, c’est bien sûr le regain de popularité du groupe skinhead néo-nazi incontournable des vingt dernières années, Légion 88, qui a fait un carton avec sa chanson Légion Blanche SS, une musique entraînante directement inspirée par les Clash et le troisième Reich, qui évoque les guerres raciales et les génocides aveugles des guerres de haine, c’est rien que du bonheur, en voici un extrait»



Si ce tour d’horizon de ce que pourrait devenir la chronique musicale du grand journal de Canal+ vous intéresse, et que vous cherchez quelqu’un qui s’intéresse vraiment à la musique et à la variété des talents, contactez-moi !

Je peux habilement remplacer cette pimbêche de Tania Bruna-Rosso comme je viens de le démontrer ! Et encore là c’était gratuit ! Imaginez un peu ce que je serais capable de vous présenter en utilisant mon propre style littéraire démonstratif lorsque vous me verserez des émoluments pour mes chroniques !

Je ferai découvrir au public de Canal+ les groupes les plus riches musicalement, de Panzer Division à Nik La Boullisse, en passant par Dégueulator ou Jacky et ses Putes, que des vraies découvertes et pas de stupides buzz !!!

Tu m’entends Tania Bruna-Rosso ? Je te remplace QUAND JE VEUX !!! Canal+, s'il-vous-plaît, contactez-moi afin de m'embaucher rapidement (je n'ai bientôt plus droit aux allocations-chômage), moi j'accepte de faire la même chronique qu'elle, en mieux, et en étant payée au SMIC !!!


GoodJob.gif
Cet article a failli être élu au Best Of de la Désencyclopédie.
Si vous l'avez adoré, vous pouvez encore relancer le débat.
Partage sur...
wikia