Türkiye

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
La Türkiye est une petite île situé quelque part, près du détroit de Béring. Même si elle paraît minable au premier coup d'oeil, la Türkiye est riche sous plusieurs aspects.
Carte.JPG

La Türkiye

[modifier] Histoire

[modifier] La Fondation

Fondée par la Mère Türkiye il y a 20 000 ans, la Türkiye était un pays où il faisait bon vivre. Malheureusement, Il y a environ 19 999 ans et 360 jours, la Mère Türkiye mourut après avoir fait une chute du haut d’un glacier, alors qu’elle poursuivait son frère mentalement attardé qui lui avait volé son assortiment de cailloux favoris. Dès le lendemain, ce même frère fut élu monarque de la Türkiye et en fit le pays que l’on connaît aujourd’hui.

[modifier] Les Nombreuses Conquêtes

La Türkiye se fit prendre plus de 456098345, 0997368³ par d’autres pays divers, à cause de sa faible défense. Lors de la dernière conquête du pays par les habitants de l’île de Madagascar il y a 56 jours, un traité fut signé où il fut accordé à la Türkiye « qu’elle pourrait faire tout ce qu’elle veut excepter continuer d’envoyer des cadavres de femmes vidés de leurs organes à Madagascar ». Bref, à cette heure-ci, les Malgaches sont les propriétaires politiques de la Türkiye.

[modifier] Politique

[modifier] Système D'Élections

En Türkiye, le système politique ne fonctionne pas selon la démocratie. Loin du parlementarisme civilisé, les Türkiyenais procéderont à leur manière pour choisir un dirigeant, c’est à dire lors d’un tournoi de bilboquet. Lorsque ce tournoi dépassera les 5 minutes allouées, une guerre civile aura habituellement lieu, opposant les différentes personnes qui souhaitent occuper le poste de chef du pays.

[modifier] Les Décisions

Le chef décidera habituellement tout, à l’exception des actions qui concerneront le monde extérieur, lesquelles le pays possédant la Türkiye jugera et décidera par la suite. Les chefs font ce qu’ils souhaitent. Par contre, selon le code juridique de la Türkiye (qui ne possède que 17 articles et demi), le chef n’a aucun pouvoir sur les traditions ou les croyances du peuple. Une fois seulement, durant les années 1770, Mahoumad Halstrongbeef, qui était alors le chef, tenta de faire cesser le sport national de la Türkiye, le lancer des femmes. Le peuple accueillit cette tentative comme une provocation et envoya a Halstrongbeef le cadavre de sa propre femme. Ce dernier se fit assassiner quelques jours plus tard. Le chef de la Türkiye siège depuis toujours dans le taudis le plus grand de la ville de Aerswathchiengtigzakwkwkwkw. Présentement, le chef de la Türkiye est Mohamed Oubalghed, en fonction depuis bientôt 23 jours.

[modifier] Géographie et Environnement

[modifier] Le Relief

La Türkiye offre le relief parfait pour les amateurs de suicide. Avec ses pics montagneux meurtriers et ses gorges profondes, elle offre de nombreux endroits spectaculaires pour ceux qui en ont marre de la vie. Situé près de l’Arctique, ce pays, qui devrait être glacé et froid, est pourtant tout le contraire. Subissant un réchauffement venant de Dieu ne sait où, la Türkiye est un endroit où il fait bon vivre. Plutôt chaud et sec en été, ses territoires morts au relief dangereux gardent éloignés les chiens et les papillons qui pourraient possiblement attaquer les villages. En hiver, par contre, le temps devient plus humide, et plusieurs inondations ont lieu, entraînant avec elles en moyenne 13 taudis, sur les 27 qui composent le pays.

[modifier] Les Sous-Sols

Peu propice à l’agriculture et aux activités économiques enrichissantes, la Türkiye est par contre une véritable mine de plomb en elle-même. En plus du plomb, on y retrouve facilement plusieurs métaux toxiques et dangereux pour la santé, mais très pratiques lorsque vient le temps de se tailler un savon ou une fourchette. La Türkiye possède, sur tout son territoire, 2 rivières et 1 étang. À cause des hautes températures en été, les habitants doivent parfois porter des turbans, en particulier les femmes si elles souhaitent être mangeables.

[modifier] Économie et Développement

[modifier] Les Métaux

Principalement basée sur l’extraction du plomb et autres minerais toxiques, l’économie de la Türkiye est peu variée et ne rapporte pas beaucoup de bénéfices. Par contre, la Türkiye est le seul pays qui permet la chasse aux femmes, la consommation de femmes, le lancer de femmes et tous de sortes de services reliés aux femmes. Cette caractéristique unique attire en Türkiye une certaine classe de touristes qui louent parfois des femmes pour aller les chasser ou pour d’autres activités moins catholiques. Par contre, cette économie est très mal vue partout ailleurs dans le monde et s’est d’ailleurs mérité le prix Nobel de «l’idée la plus stupide afin d’assouvir son besoin d’argent» (juste avant l’inventeur des fausses chandelles électriques).

[modifier] Les Villages

Peu riche, donc peu enclin à se développer, la Türkiye est divisée en 3 villages. Aerswathchiengtigzakwkwkwkw est le plus important, où l’ont peut retrouver 14 des 27 taudis. Ce village est situé au centre de l’île. Le second village est la communauté d’Haschlisbidgrief. Elle est située près de l’océan. On y retrouve 13 taudis, qui sont généralement détruit lors des inondations en hiver. Le troisième village est celui d’Gzxwqophadkashdkjasd. Il ne comprend aucun taudis. Dans cette portion du pays, les habitants vivent plutôt dans des trous car ils ont une peur folle des papillons et des chiens, qui ont autrefois détruit la cité prospère et confortable qu’ils s’étaient créés. Les rivières d’Richuagrfyvjks et de Kfgsdnmcvzxqr serpentent au travers de ce village, qui se trouve à être un peu plus haut que Aerswathchiengtigzakwkwkwkw. Les habitants de ce dernier peuvent donc aller s’approvisionner en eau, tandis que ceux de Gzxwqophadkashdkjasd creusent avec leurs dents pour découvrir des sources souterrainnes. Par contre, les malchanceux habitants de la communauté d’Haschlisbidgrief doivent boire l’eau de la mer, qui est salée et contaminée par les métaux toxiques. Cela rendra bien souvent les pauvres Haschlisbidgriefiens aveugles ou bien produira d’étranges mutations sur les enfants. Par exemple, en mars 1993, un enfant sur quatre était asexué et phytophage. Un autre cas, en janvier 2000, lors d’une inondation, évoque qu’un enfant serait plongé dans l’eau pour sauver son sandwich à la femmes et en serait ressortit avec un sandwich vivant qui lui échappa et couru se cacher. Par contre, le meilleur exemple des mutations causées par l’eau est celui de Baedhy (présentement étudié dans un laboratoire aux États-unis d’Amérique), un jeune garçon de huit ans qui serait né avec une trompe, 24 têtes, sept tentacules et neuf torses et demie.

[modifier] Culture

[modifier] Les Jeux Türkiyenais

N’étant pas admis aux jeux olympiques (à cause d’un malencontreux incident qui impliqua trois chiennes Türkiyiennes trisomiques, leur propriétaire sourd muet aveugle manchot et un athlète Chinois qui avait faim), les Türkiyenais ont décidés de créer eux-mêmes leurs jeux nationaux. Chaque année, trois jeux sont sélectionnés au hasard parmi les deux seuls qui furent inventés (ce qui occasionne souvent la sentence de peine de mort pour haute trahison envers celui qui est désigné pour piger les petits papiers dans un sac) pour être pratiqués comme discipline. Les deux disciplines sont les suivantes : Le lancer de la femme (où un athlète tente de lancer jusqu’à trois femme le plus haut possible et additionne ensuite son score) et le 200 mètres en natation (malheureusement, ceux qui participent à cette épreuve ne reviennent jamais, sans doute à cause de la qualité de l’eau dans laquelle ils nagent). En 1996, l’homme qui fut désigné pour piger dans le sac rajouta subtilement un troisième bout de papier, ce qui le sauva de la mort. Dès lors, un troisième bout de papier fut toujours rajouté, excepté en 1999, où, ayant fait piger chacun des habitants durant les années précédentes, on demanda à une roche de piger. Cette année là, les jeux n’eurent pas lieux et la roche fut sauvagement décapitéé par le chef. Très récemment, en 2005, les jeux furent annulés car l’homme et la femme représentant le village d’ Gzxwqophadkashdkjasd se firent manger par des papillons alors qu’ils voyageaient de nuit pour atteindre la ville voisine.

[modifier] La Religion

Une autre tradition fort importante pour les Türkiyenais est la vénération de UIYJhjhhj-Pol, leur Dieu. Chaque jour, les habitants se rendent au taudis sacré de leur village (pour le village d’ Gzxwqophadkashdkjasd, des tunnels souterrains mènent au trou sacré) afin d’y vénérer une statuette de UIYJhjhhj-Pol. Le Dieu étant une boulette de boue séchée, plusieurs habitants s’en façonnent eux-mêmes et entourent leur taudis avec. Chaque 17 février, un sacrifice pour Schmog auras lieu, où un jeune garçon et un vieil homme seront éventrés, apprêtées, fumés, puis finalement mangés lors d’une fête (voir première image) qui aura lieu le soir. Cette fête se terminera souvent par une ode à UIYJhjhhj-Pol, chanté par le chef du pays.

[modifier] Les Femmes

Par contre, la tradition la mieux connue des Türkiyenais est, bien sûr, tout ce qui a attrait aux femmes. En effet, dès qu’elles naissent, les jeunes filles se font chérir et couver, tout en sachant qu’elles se feront un jour manger. Elles mènent la meilleure existence possible (pour ce pays) jusqu’à la vingtaine, où elles doivent désormais prendre soin d’elles mêmes. Sachant que dans quinze ans, elles se feront sélectionner par le chef pour le jour de la femme (celui où elles se font manger), tous feront des efforts pour faire la joie de leur famille. Ce jour arrivé, celles qui ne se feront pas choisir continueront à s’entraîner pour la prochaine année. Après trois tentatives, une femme n’a plus le droit de se présenter, et reste donc au taudis pour veiller sur sa famille. Par contre, celles qui se feront choisir seront encagées, engraissées avec de la pâté de chiens, puis démoulées, tranchées (voir la seconde photo), et finalement salées puis distribuées aux habitants de leur village.

[modifier] Tourisme

[modifier] Türkiye Airline

Malheureusement, depuis 1925, aucune agence de voyages reconnue n’offre de forfaits pour visiter la Türkiye. Avant cela, certaines en offraient, mais suite aux meurtres et aux évidages fréquents des groupes de touristes, les compagnies ont finalement renoncées à envoyer du monde dans cette contrée incertaine. Toutefois, grâce à la Türkiye Airline, il est désormais possible de se rendre en Türkiye pour peu de frais. En effet, suite à la pollutions des eaux, un enfant volant nommé Hupple (voir image ci-dessous) à pu être repêché et est aujourd’hui fort utile pour ce qui est du transport via la voie des airs. Toutefois, il est rare que Hupple réussisse à acheminer un passager et ses effets personnels jusqu’en Türkiye. Parfois il se fatigue, d’autres fois il lâche accidentellement son client et ses valises. En juin 1956, la Türkiye organisa une campagne pour solliciter les gens des autres pays à visiter le leur via la Türkiye Airline. Malheureusement, leur slogan (qui se traduisait pas Ne lâche pas Hupple!) à fait peur au public visé plutôt que de l’attirer. Si vous tenez à vos vies, allez plutôt à la mer ou en montagne, mais évitez la Türkiye.

Qu'avez-vous pensé de l'article "Türkiye" ?
 
4
 
2
 
0
 
1
 
2
 
4
 
1
 

Ce sondage a été créé le janvier 25, 2008 00:49 et 14 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia