Syllogisme

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

En logique aristotélicienne, le syllogisme est un raisonnement logique à deux propositions conduisant à une conclusion qu'Aristote a été le premier à formaliser. Par exemple : Tous les parapluies sont noirs, or un corbeau est noir, donc les corbeaux sont des parapluies; les deux propositions (dites « majeure » et « mineure », en référence au fait qu'un corbeau ne vit pas suffisamment longtemps pour être majeur, contrairement à un parapluie) sont des propositions données et vraies, le syllogisme permettant de valider la véracité formelle de la conclusion.

[modifier] Étymologie

Du grec ancien Σι ("Si") qui veut signifie "alors", du français "logis" qui signifie maison, et de "sme" qui ne veut rien dire, signifie donc par extension : "la maison du alors", ou encore "syllogisme".

[modifier] Tous les sont..., or/et ..., donc ...

Les pièges à éviter lorsque vous voulez utiliser ce magnifique outil de logique qu'est le syllogisme :

[modifier] Le sens

Réfléchissez à la véracité de vos dire dans les propositions données, et évitez ceci : Tout syllogisme est logique, or ceci n'est pas un syllogisme, donc ceci n'est pas logique, puisqu'il est évident que cette phrase est logique... Cependant Albert Einstein s'est déjà penché sur ce problème, et il en est arrivé au fait que cette phrase était logique si on changeait le point de vue d'après le théorème de la relativité, qui est aussi un syllogisme :

« Tout est relatif, or, rien ne fait pas partie du tout, donc rien n'est pas relatif, ce qui veut dire que tout est relatif ! »
~ Albert Einstein à propos de la bombe H
Donc, pour être logique, le syllogisme doit-être relatif ! Vous avez suivi ?.

Et vu qu'une belle image vaut mieux qu'un long discours :

Syllogisme.jpg

Simple comme bonjour !

[modifier] La forme

Vous aurez remarqué que toute structure répétitive est ennuyeuse, or un syllogisme est ennuyeux, donc sa forme ne change jamais...

Tout les petits malins ayant essayé de prendre la phrase dans l'autre sens se sont heurtés au problème de la réciprocité :

« Donc un avion est un canard, or, ce qui pond vole, un canard pond »
~ Un malin à propos de sa disserte au concours de l'ENS

Il est à noter que l'on peut commencer la phrase par la seconde proposition dans un effet de stylistique apprécié dans les soirées mondaines :

Or, un canard pond et tous les oiseaux pondent, donc tous les oiseaux sont des canards.

Canard.jpg

Un corbeau avec un parapluie noir est un canard

[modifier] Utilisations célèbres

« Tout ce qui est rare est cher,

or, un cheval de course pas cher c'est rare,

donc c'est cher. »
~ Napoléon à propos du cheval blanc d'Henri IV
« Socrate est mortel, les fourmis sont mortelles, Socrate est une fourmi »
~ Le malin de tout à l'heure à propos de sa thèse en sciences naturelles

[modifier] Conclusion

Jadis très utilisée, cette forme d'argumentation est aujourd'hui délaissée car considérée comme trop compliquée, comme le montre cet essai lamentable de N.S. :

« Les crachats se nettoient au Karcher, or les racailles crachent, donc les racailles se nettoient au Karcher »
~ N.S. à propos de sa campagne sanitaire

Cependant, il vous appartient, à vous, de remettre en vigueur ce chef d'oeuvre de logique. Montrez à tous que vous êtes intelligents (ou pas) ! Et je conclurais la dessus : tous ceux qui utilisent des syllogisme sont intelligents, or j'utilise ici un syllogisme, donc je suis intelligent!


691px-Pi-CM.svg.png  Portail des Sciences sérieuses

Qu'avez-vous pensé de Syllogisme ?
 
15
 
27
 
2
 
3
 
6
 
93
 
4
 

Ce sondage a été créé le mai 30, 2010 15:53 et 150 personnes ont déjà voté.
Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia