Supporter

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Supporter1.jpg

Le supporter est une sorte de croisement contre-nature entre un beauf et un fanboy (probablement fait entre deux pisses). Il ne faut pas les confondre avec les ultras ou les hooligans.

[modifier] Présentation Générale

Attention, il ne faut pas confondre le sportif et le supporter, autant le sportif n’a aucune idée qu’il est sportif... puisqu’il n’a aucune idée tout court... autant le supporter croit qu’il est sportif.

Pire ! Le supporter tente de faire croire à son entourage qu’il est sportif ! Bien qu’il arbore généralement tous les attributs du sportif (maillot, ballon voire sifflet si le supporter confond l’arbitre et le sportif) le supporter n’arrive pas souvent à convaincre ses congénères qu’il est ce qu’il prétend être... En effet, son volume le trahit généralement puisque les quantités de bières avalées l’ont fait grandir dans le sens de la largeur et c’est bien là la seule performance exceptionnelle que l’on peut lui reconnaître : son tour de taille !

De plus, si le sportif ne pense à rien, au moins il parle, alors que le supporter ne peut que raller, ahaner, gueuler, bramer et parfois crier Dans ses formes les plus évoluées (le supporter Anglais de golf) nous pouvons parfois reconnaître des syllabes articulées dans les braillements du supporter... Mais ne nous inquiétons pas cela reste une minorité !

[modifier] Anatomie

Supporter lol.jpg

Super Barça ? Non, juste un supporter.

[modifier] Extérieur

À quoi reconnait-on le supporter quand le croise dans la rue ? Il a le regard mauvais, il est malpoli quand les situations l'exigent, ses vêtements au stade comme à la ville sont les mêmes, il ne les quitte jamais. Le supporter est facile à reconnaître, même dépouillé de tous ses attributs :

Il est souvent mal rasé, toujours bedonnant et la canette de bière qu'il tient à la main fait partie de son anatomie (expérience de Lloyd : retirez la canette de la main d'un supporter, il meurt). Mais les observations ne sont pas très précises, en effet, il est difficile d'observer le supporter en dehors de son habitat naturel (le canapé) duquel il ne sort quasiment jamais, sauf pour aller au stade.

[modifier] Intérieur

Le peu que nous savons sur l'intérieur du supporter est dû au fait qu'à chaque tentative d'autopsie, en vue d'étude, des tas de graisse n'ont pas permis aux chercheurs d'atteindre les viscères...

Mais il semble que l'ensemble du tube digestif du supporter soit rempli en permanence de bière d'un bout à l'autre (déduction faite d'observations anthropologiques). Il apparaît également que le foie du supporter est dans un état pitoyable.

Le supporter ne doit jamais, au grand jamais, faire don de son corps à la science et surtout ne doit pas devenir donneur d'organes... Rassurons nous, le supporter ne sait pas ce que c'est qu'un don d'organes... Il ne donne que son sang pour la cause de son équipe mais nous verrons cela plus tard...

[modifier] Fonctionnalité

Bio-mécaniquement, le supporter n'est pas un être efficace, tous ses mouvements sont limités par l'épaisse couche de graisse qui recouvre son corps. De toute façon, à part pour lever les bras (jusqu'à sa bouche la bière ou au dessus de sa tête en signe de victoire), le supporter n'a pas besoin de se mouvoir ce qui résout le problème.

Les années d'inactivités ont également atrophié ses muscles ce qui limite sa vitesse et sa puissance. Son système cardiovasculaire et respiratoire pourrait être en très mauvais état mais leur utilisation intempestive dans les stades lui permettent de tenir une bonne forme de ce point de vue...

[modifier] Mode de vie

[modifier] Le supporter et le concept d'équipe

Avant de tenter de découvrir plus profondément les théories qui sous-tendent les comportements du supporter, il me semble indispensable, dans une démarche épistémologique, scientifique et anthropologique sérieuse, d'expliquer un concept intimement lié au supporter : la notion d'équipe.

Le supporter supporte une équipe, premier postulat. L'équipe du supporter est une équipe sportive (95%) et une équipe de football (90%) Celle-ci a généralement un nom mais le supporter l'ignore et croit qu'elle est une couleur ("aller les bleus") mais ne blâmons pas le supporter, c'est généralement son seul langage articulé...

L'équipe est la raison de vivre du supporter, il fait corps avec celle-ci ("on a gagné") et selon le supporter son équipe est toujours la meilleure, si elle gagne c'est pour des raisons endogènes, si elle perd, il invoque des raisons exogènes. (l'arbitre est généralement la 1e cause de défaite d'après le supporter). L'équipe adverse doit être haïe. Elle est, pour le supporter, l'incarnation même du mal, toutes les méthodes sont bonnes pour contrecarrer ses plans diaboliques qui visent à vaincre son équipe chérie ! Selon lui, son équipe a plus de chance d'obtenir une victoire si celui-ci crie fort.

[modifier] À la maison

Supp.JPG

Vincezotti sur la route du stade.

Outre l'habillement, ses biens d'utilisation quotidienne comme sa voiture, son bol, son ordinateur, son chien, voire sa femme sont à l'effigie de son équipe. Pour éviter la perte de repères en dehors de son canapé, le supporter utilise ainsi ces objets pour se rassurer. Il n'est donc pas rare de voir la femme du supporter arborer une coupe de cheveux bicolore ou la voiture bardée d'autocollants porteurs d'indications désobligeantes à l'égard de l'équipe rivale.

Dans son habitat naturel quels sont les comportements habituels du supporter : Il ne fait rien, regarde la télé, uniquement le foot (100% foot, foot dimanche, lotofoot, le foot sur canal, etc...) et il boit de la bière d'une main en mangeant des chips de l'autre.

Les seuls moments où nous pouvons détecter une activité cérébrale (des mesures ont pu être faites : le supporter se laisse manipuler sans broncher quand il est devant sa télé : son cerveau est entièrement disponible) c'est quand il arrive au bout de son pack de bière... Le supporter est alors pris d'une terrible bouffée d'angoisse et c'est alors que se produit le miracle de la nature : ses neurones s'activent et lui permettent de résoudre ce problème à priori insoluble : « Rééééééééééégggiiiiinnnnneeeee ramène les binouzes »

Cet enchaînement intelligible de paroles sensées peut paraître complètement hallucinant au chercheur non averti mais détaillons la séquence : si le supporter ne trouve pas rapidement une solution au problème que se passe-t-il ? Il meurt asséché... La sélection naturelle opérant... Seuls les supporter ayant développés une intelligence suffisante ont survécu... Et voici une explication simple de ce phénomène naturel magique !

[modifier] En groupe

Le comportement du supporter ne peut s'exprimer complètement qu'une fois qu'il est réuni avec ses congénères.

Ce que nous pouvons noter en premier lieu c'est que le supporter constitue une exception au théorème de Desproges, qui nous dit que l'intelligence d'un groupe est inversement proportionnelle au nombre de personnes dans ce groupe c'est-à-dire que l'intelligence individuelle se divise en fonction du nombre de personnes. Prenons le cas du supporter : nous nous rendons rapidement compte qu'il n'y a rien à diviser ; par conséquent le théorème ne peut pas s'appliquer... nous devons appliquer ici la loi de l'ajout des zéros qui nous dit que 0 + 0 égal la tête à Toto. On se rend compte que ça ne change strictement rien si ce n'est que le supporter n'est pas moins intelligent en groupe que seul mais seulement aussi con !

Ceci étant posé, attelons nous à l'observation du comportement du supporter en groupe :

Seul, le supporter n'est pas de nature commode mais en groupe on peut carrément dire qu'il est meuble (commode, meuble... Vous saisirez le jeu de mot si vous même n'êtes pas supporter). L'agressivité exacerbée du supporter par la présence de son congénère peut s'avérer dangereuse dans certaines situations. En cas de victoire de son équipe le groupe de supporter est souvent plus ivre qu'à l'accoutumée mais également moins de moins méchante humeur.

En cas de défaite, le groupe de supporter est généralement déçu ET saoul ; il devient alors susceptible et violent. Pour éviter tout risque de blessure en présence de supporters déçus, il faut respecter quelques conseils de sécurité de base : protégez vous derrière une rangée de CRS s'il sont présents. Si vous ne disposez pas d'une rangée de CRS vous pouvez tenter d'amadouer le supporter avec de la bière mais attention ; plus le groupe est grand plus il vous faudra de bières... Une quantité insuffisante risque de déclencher de la jalousie et du mécontentement. Au vu de son intelligence, vous pouvez tenter le camouflage au sein du groupe mais encore une fois une certaine habileté s'impose : vous devez, pour vous faire passer pour un supporter, adopter leur attitude : surtout ne prononcez jamais aucun mot... Ils s'apercevraient instantanément de la supercherie.

[modifier] Quelques exemples typiques

Soit le Club des Riches Supporters, plus communément appelés CRS. Certains pensent que l'abréviation est en fait un slogan de droite (Chirac Raffarin et Sarkozy) mais cela reste encore fort contesté. Sans oublier, Ségolène Royal qui est la présidente du "Pas de Sous-ici" aussi appelé PS.

Extrait du match opposant les CRS au PS, au Stade du Soutien Gorge (stade soutenant la droite et la gauche)

- Quel dommage, Thierry que Raffarin n'ait pu assister à son match, puisqu'il a loupé son train...

- Je ne vous le fais pas dire, mais heureusement que Chirac va passer en attaque !

- En effet, Mitterrand, la face en sang, laisse sa place à Chirac qui va faire péter la baraque, Thierry !

- Mais le PS ne se laisse pas faire, d'ailleurs la présidente ... la prési...dente ..., elle est passée où ?

- Il me semble voir Mme Royal à p--- !?

- Hem..., aux côtés de Sarkozy lui dévoilant son z--- ?!

- Mais que vois je donc ! Chirac qui plaque Bernadette comme une lavette !

- Et que fais Carla Bruni ??

- Ben..., un cu-- mon cher ami qui s'en suit par une sodo--- !

- Bon sang, Toulouse n'est pas le pays des part----- !

- Je crois que nous allons laisser l'antenne face à ce problème...

- Ah non ! Nos techniciens ont juste ajouté "-16" en bas à gauche des écrans des téléspectateurs !


Sifflet.png  Portail du sport

Qu'avez-vous pensé de l'article "Supporter" ?
 
15
 
37
 
71
 
14
 
22
 
20
 

Ce sondage a été créé le décembre 10, 2009 10:28 et 179 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
Autres langues
wikia