Sum 41

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
03lycpo0.jpg

Ci-dessus: Les quatre garçons reconnus coupable de la création de Sum 41

« Sum 41 n'est qu'un groupe Pop Punk de pseudos rebelles qui fait honte à la profession! »
~ Green day à propos de Sum 41
« Sum 41 est incroyable. Ils utilisent des instruments de musique, mais le résultat qu'ils obtiennent n'est pas qualifiable de musique. C'est prodigieux !  »
~ Wolfgang Amadeus Mozart à propos de Sum 41
« Non je n'écoute pas Sum 41. Je n'ai jamais aimé la musique trop hard ! »
~ Bill Kaulitz à propos de Sum 41


Sum 41 est un groupe d'Emo-Glam-Pop-Punk-Rock canadien formé en 1996 dans un igloo par quatre adolescents pré-pubères nés une dizaine d'années plus tôt environs. Ce groupe est principalement connu pour sa musique ultra commerciale pour adolescents frustrés (les membres étant eux même des adolescents frustrés) et pour les gamines qui n'ont pas encore de seins. La musique de Sum 41 est estampillée Rebelle de la vie et se caractérise par une pauvreté musicale qu'on retrouve chez à peu près tout les autre groupes de rebelles de la vie.

[modifier] Biographie

[modifier] La formation du "Groupe"

Le groupe se compose au départ de deux adolescents frustrés sexuellement qui décident de former un groupe pour avoir l'air cool : Deryck Whibley au chant et à la guitare et Steve Jocz à la batterie (qui se choisissent alors des surnom pour faire plus rebelle, Bizzy D pour Deryck et Stevo 32 pour Steve). Ils sont vite rejoint par un autre adolescent frustré, d'être grand et moche cette fois : Jason McCalsin, alias Cone (personne ne lui avait dit que ça prenait deux N !) qui va choisir la basse comme instrument (de gré !). Dave Baksh, frustré d'être noir rejeté par les autres, alias BrownsoundHot Chocolate pour les intimes et les dames, complète la formation en tant que guitariste et vocaliste.

Pour ce qui est du nom, les membres veulent absolument un nom qui fasse rebelle et qui attire les pucelles. Comme le groupe se créé en plein été, ils choisissent le mot anglais Summer signifiant été (première preuve de l'extraordinaire créativité de ces quatre garçons) qu'ils raccourcisse en Sum parce que c'est des D'Jeuns. Ils ajoutent ensuite une particule numérique (pour faire plus genre Blinke-oine-heytie-tou). Leur choix se pose sur le nombre 41, soit leur âge, mais à l'envers.

Sum 41 était né. Le groupe semble alors déjà promis à un grand avenir.

[modifier] Des débuts difficiles

Rapidement, le groupe se heurte à des difficultés majeures, contrairement à eux. En effet, les quatre garçon n'ont aucun talent, pas la moindre once de créativité et en plus, ils ne savent pas écrire. Le grand avenir qui leur tent déjà les bras leurs semble alors compromis.

220px-Davebaksh.jpg

Dave Baksh, seul membre à avoir osé quitter le groupe.

Heureusement, dans le milieu du Punk (auquel ils disent appartenir, et même symboliser le renouveau !) il existe une alternative pour les groupes en herbe, jeux de mot pourri mis à part, comme Sum 41: une méthode spécialement étudiée pour permettre au adolecsents belliqueux de faire de la musique, ou du moins quelque chose qui s'en approche.

Il s'agit de la méthode "Je fume des joints et je bois comme un trou pour trouver un peu d'inspiration" (plus couramment appelée "méthode JFDJEJBCUTPTUPD" où encore "méthode Green day"). Je ne vous ferais pas l'affront de vous expliquez en quoi cette méthode consiste. Toujours est il que grâce à elle, le génial chanteur Deryck Whibley parvient à écrire et composer des chansons permettant au groupe d'assurer les premières parties d'autres groupe pour ados tel que Blink-182 ou The Offspring.

Sum 41 semble alors de nouveau promis à un grand avenir.

[modifier] Débuts Commerciaux

Le premier album de Sum 41 sort en Juin 2000. Il se nomme Half Hour Of Power et est une parodie de Punk et d'Heavy Metal. IL ne rencontre que très peu de succès commercial (les ventes sont estimée à cinq exemplaires). Du coup, le groupe repart en tournée avec Blink-182. Le grand avenir qui leur re-tent les bras leurs semble alors re-compromis.

Persistant dans la parodie, Sum 41 sort All Killer, No Filler en 2001. Mais étant une parodie Punk Rock de meilleure qualité que son prédécesseur (car le groupe abandonne alors le Metal), l'album reçoit cette fois un certain succès. La qualité et la profondeurs des textes (qui parlent des relations parents/enfants, de filles et de la paresse !) vaut d'ailleurs à deux chansons de l'album de figurer sur la bande originale d'American Pie 2, et à une autre de figurer sur la bande originale de Spider Man, ce qui permet alors au groupe de se faire connaître de 98% de son public actuel.

Sum 41 semble alors de nouveau promis à un grand avenir.

[modifier] Sum 41 s'exporte

Fin 2002 sort le troisième album de Sum 41, à savoir Does This Look Infected? qui est lui un essai de mélange entre Rap et Rock. En gros, l'album est une sorte de parodie de Linkin Park, une sorte de chimère musicale ratée. Pourtant l'album reçoit un excellent accueil de la part des critiques et se vends beaucoup, preuve que le pouvoir d'achat des boutonneux n'a de cesse d'augmenter. Et qu'à force d'écouter de la merde toute la journée, les oreilles des critiques sont dans un état plus que critique. Sinon les textes de ce nouvel album parlent de filles, de paresse et des relations parents/enfants.

Deux ans plus tard, les membres du groupe continue de croire en leurs chances d'inspirer un jour d'autre groupe à travers le monde et décident donc de sortir un nouvel album. Ainsi, fin 2004, sort l'album Chuck, en référence à un super héros bien connu. L'album est une parodie de Does This Look Infected?, donc une parodie de parodie, ce qui vaut au groupe d'être qualifié de génial. Petite innovation quand même, les chansons parlent aussi maintenant de la société de consommation des États Unis, histoire de donner un second souffle à leur côté rebelle. C'est encore à Deryck Whibley qu'on doit cette super idée, et pour parvenir à ses fins, il s'inspira (très) fortement des textes présents sur l'album American Idiot de Green Day, sorti quelque mois plus tôt. Bien sur il y a une légitimité dans la critique de Green Day qu'on ne retrouve pas en Sum 41, puisque ces derniers ne sont pas États-Unisiens, mais ça tout le monde s'en fout et l'album se vend quand même. Sinon ça parle aussi de paresse et également des relations parents/enfants.

Le groupe profite de cette période pour sortir un DVD live enregistré au Japon, pays de la grande distribution et de consommation de masse. Coïncidence ? Je ne pense pas. Cependant un évènement tragique va frapper le groupe: Dave Baksh, dans un éclair de lucidité (fait dont il n'était pas coutumier) claque la porte. Retraite anticipée ? Non, il monte un autre groupe à lui. Il n'empêche que Sum 41 se retrouve alors orphelin de son guitariste principal. Le groupe se retrouve alors de nouveau face à une épreuve compromettant son grand avenir.

[modifier] Retour aux affaires

Alors que le groupe semblait (enfin) définitivement perdu deux ans plus tôt, Sum 41 sort son cinquième album en Juillet 2007: Underclass Hero (Titre hautement faux-cul qui plus est). Pourquoi le groupe s'acharne-t-il à vouloir sortir des albums, nul ne le sait. Sauf pour l'album dont il est question ici, puisqu'il apparait évident que c'est à cause du manque d'argent de Deryck Whibley suite à son divorce avec Avril Lavigne. L'album est donc encore plus à chier et plus commercial que les précédent. La preuve en est que le piano est utilisé de façon fréquente, c'est quand même pas pour le côté Punk ! Comme c'est Deryck qui écrit les paroles, cet album-là parle beaucoup de filles, mais aussi des relations parents/enfants. Le groupe part ensuite en tournée mondiale durant toute l'année 2008 pour pouvoir se faire encore plus d'argent qu'à l'accoutumée.

Malgré l'argent qui ne cesse de pleuvoir sur Deryck, Jason, Steve et Tom (le petit nouveau, qui a douze ans et qui a rejoint le groupe pour avoir l'air cool), le grand avenir auquel ces quatre garçons sont promis semble ne jamais vouloir s'approcher d'eux. Ou peut-être est-ce eux qui ne souhaitent pas s'en approcher, allez savoir.

[modifier] Et maintenant, ça donne quoi ?

Malheureusement (pour nous), dans un élan sadomasochiste, Sum 41 semble bel et bien décidé à ne pas prendre de retraite anticipée. En effet, c'est en 2011 que devrait sortir l'album Screaming Bloody Murder. D'après nos informateurs, il semblerait que cet album parlera de relations altérées entre les gens ainsi que de sang. Surtout de sang d'ailleurs. Voilà qui sent la parodie de Metallica, à plein nez. Étonnant non ? Enfin, qui vivra verra.

L'album est sorti avec plusieurs mois de retard. Auraient-ils eu peur de la critique qui n'avait pas apprécié Underclass Hero ? En tout cas, Screaming Bloody Murder (un titre méga trop rebelle) retourne au son de Chuck. Pour avoir l'air plus sérieux, certaines chansons sont beaucoup plus longues que sur les albums précédents. Les adolescents pré-pubères adorent ce nouvel album qui parle essentiellement de relations parents/enfants et de filles. Sum 41 décide alors de faire une grande tournée mondiale. Après quelques mois Deryck souffre du dos, ce qui est compréhensible : il avait été tabassé par un autre groupe quelques annnées plus tôt. Le groupe est obligé d'annuler la tournée se retrouvant alors de nouveau face à une épreuve compromettant son grand avenir.

Cet avenir compromis se vérifie avec le départ de Steve Jocz en 2013, réalisant (enfin?) qu'être rebelle à 32 ans ça craint un max: Churchill ne disait-il pas "Si on n'est pas communiste à 20 ans, c'est qu'on a pas de cœur. Si on l'est toujours à 40 ans, c'est qu'on a pas de tête." ?

[modifier] La "Musique" de Sum 41

Underclass Hero.jpg

Deryck Whibley qui extériorise ici sa haine d'ado frustré sexuellement envers la société par le crachat. Notez au passage le sens virulent de la provocation chez ce brave garçon.

La musique qui compose "l'Œuvre" de Sum 41 est tout à fait passionnante à analyser. Tout son manque d'originalité repose sans doute dans l'utilisation de la guitare comme instrument mélodique. Et on ne peut pas dire que les instruments rythmiques, à savoir la basse et la batterie, relèvent le niveau.

[modifier] La Guitare

[modifier] Guitare Rythmique

C'est Deryck Whibley qui s'occupe de la composition et de l'interprétation de la guitare rythmique. C'est également lui qui a fait le choix, pour correspondre à un registre punk, de ne garder qu'une seule forme des centaines de formes d'accords de guitare existantes. Ainsi, toutes les chansons de Sum 41 ne comportent que des Power Chords, qui sont des accords basiques et extrêmement originaux soit dit en passant.

Les chansons sont composées d'environs trois (voir même quatre quand Deryck est inspiré) accords. Exemples: Do, Ré et La.

De plus, les rythmiques utilisées sont très complexes. La plus fréquemment utilisée par Deryck comporte sept temps: bas, bas, bas, bas, bas, bas, bas. Ainsi, combiné avec l'exemple ci-dessus, ont obtient la mélodie suivante:

Do, do, do, do, do, do, do, Ré, ré, ré, ré, ré, ré, ré, La, la, la, la, la, la, la.

Voici à quoi ressemble à peu près une mélodie de Sum 41. Les mauvaises langues diront de ces mélodies que leur pauvreté n'a d'égale que leur platitude. Ce n'est pas tout à fait vrai. Quoique.

[modifier] Lead Guitare

C'est Deryck Whibley qui s'occupe de la composition. L'interprétation était au début le rôle de Dave Baksh, maintenant c'est l'affaire du petit nouveau qui a douze ans qui a rejoint le groupe pour avoir l'air cool. Les accords sont les mêmes que ceux joués par Deryck, mais joués en plus aigu. Grâce à cela, on a l'impression que le groupe a des compositions complexes, alors même que la deuxième guitare n'apporte strictement rien à la mélodie. Ainsi, Deryck ne se fait pas voler la vedette, comme dans certains (rares) groupes où l'on préfère le guitariste au chanteur.

[modifier] la Basse

C'est Deryck Whibley qui s'occupe de la composition. Jason McCalsin s'occupe de la tenir pour boucher le coin gauche de la scène lors des concerts. Il lui arrive d'en jouer, mais comme la basse reprend les même accords que la mélodie de Deryck, il est impossible de différencier les moments où il en joue des les moments où il n'en joue pas.

De toute façon la basse ça sert à rien.

[modifier] La Batterie

C'est Deryck Whibley qui s'occupe de la composition. Elle bat au rythme des coup de Steve Jocz, qui tape comme un con sur la grosse caisse au rythme de la mélodie jouée par Deryck. Ainsi, même la batterie n'apporte rien aux mélodies simplistes composée par monsieur Deryck Whibley.

[modifier] Mixage & Montage

C'est Deryck Whibley qui s'en occupe.

[modifier] Influences & "Style"

Les membres de Sum 41 disent avoir étés influencés dans leurs choix musicaux par un certain nombres de groupes connus mondialement, tels que Metallica, Iron Maiden, Judas Priest (mais ça ne se voit pas), où encore Green Day, Blink-182, The Offspring, Avril Laving, Linkin Park (et la bizarrement ça se voit).

Il apparait clair qu'en réalité Sum 41 s'inspire d'autres groupes de rebelles de la vie comme ceux cités en fin de liste ci-dessus pour parodier les premiers groupe cités. C'est pour ça qu'au final se qui leur sert de musique ressemble (de loin) à du Metallica mais se révèle être un produit de consommation pourri comme du Blink-182. Ainsi, on peut décrire précisément le Style Sum 41: Une parodie musicale de mauvaise qualité s'inspirant de grands noms de la musique du XX° siècle pour en faire un excrément musical, puant la flemme (ou l'incapacité) de créer soit même de la musique de qualité, typique du XXI° siècle.

C'est ça le style Sum 41.

[modifier] Quelques avis éclairés sur Sum 41

Cette section regroupe l'avis d'éminent spécialiste de la musique de merde qui se sont penchés sur la question suivante: Si Sum 41 est au rock se que Bob Marley était au Cannabis, est il un multiple de six ?

« S'il est vrai que le rire est la politesse du désespoir, s'il est vrai que le rire permet de désacraliser la bêtise et le mauvais gout; alors oui on peut rire de tout,; on doit rire de tout. Surtout de Sum 41. »
~ Pierre Desproges à propos de Sum 41
« Mé frchmt Sum 41 c tro tro d'la bal c du hard é lé text snt engagé contr la société en + xD lool  »
~ Kévin à propos de Sum 41
« Cé tro abusé Deryck Il é tro tro tro bo en + cè tro un rebel jsui amoureuse xD cé la 1ere foi ke ça m'le fé plu d'1 semaine lool en + jdr tro sa musik c tro tro bi1 Sum 41 Mdrr lol  »
~ Vanessa à propos de Deryck Whibley
« Sum 41 est le groupe de rock le plus nul depuis Louis XVI  »
~ Éric Cantonna à propos de Sum 41
« C'est étrange mais quand j'écoute Sum 41, j'entends toujours fois un léger grésillement en arrière plan de la musique !  »
~ Un fan à propos de l'utilisation de la basse dans la musique de Sum 41

[modifier] Sondage

Qu'avez-vous pensé de " Sum 41" ?
 
78
 
166
 
24
 
8
 
42
 
222
 
14
 

Ce sondage a été créé le août 13, 2010 14:33 et 554 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
Autres langues
wikia