Succube

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Pourquoi croyez-vous que je suis aussi misogyne ? »
~ Sacha Guitry à propos des succubes
« Ne les laissez JAMAIS manger votre bite ! »
~ Paul Binocle à propos d'une évidence

Les succubes, elles vous mangent la bite et après elles ont le contrôle sur vous. Vous vivez votre vie joyeusement, dans l'insouciance de votre jeunesse, sans vraiment vous rendre compte qu'autour de vous tous vos amis tombent comme des mouches, et soudain un jour vous vous retrouvez seul. C'est alors que vous êtes le plus vulnérable. C'est pas des conneries ! Méfiez-vous ! Je suis sérieux, vraiment !

Ousontlesfemmes
Elles sont partout ! Pauvre fou ! Comment peut-on être aussi inconscient !?

Genre

Je le sens de loin, alors que je me casse le cul à essayer de vous rédiger cet avertissement, que les puristes de la langue française vont venir pour se plaindre que succube est un nom masculin. Mon cul, ouais ! C'est quasiment toutes des femmes, alors comment voulez-vous que ce nom soit masculin ?

Je concède que dans le tas il y a des hommes. Je le sais de source sûre parce que je connais personnellement un homo qui me l'a dit... C'est un gars bien, sympa et tout. Si vous le croisiez dans la rue vous ne le remarqueriez même pas. Il a jamais essayé de m'enculer ou quoi que ce soit, alors m'emmerdez pas avec vos commentaires du genre « Ouah trop la honte il fréquente des PD, c'est sûrement un PD lui aussi. » Donc d'accord il y a des mecs qui peuvent vous manger la bite, mais je sais pas du tout si c'est dans le même but de contrôle mental, j'ai pas vraiment eu le temps d'enquêter de ce côté-là.

Puis de toutes manières vous faites chier avec vos jérémiades, j'essaye de vous causer de problèmes autrement plus importants que ces niaiseries orthographiques, grammaticales ou je ne sais quoi. Écoutez ou bien barrez-vous.

Elles te la mangent vraiment !

C'est pas genre une métaphore par laquelle manger la bite signifierait dominer votre masculinité, vous guider par les sentiments ou que sais-je. Elles vous mangent vraiment votre bite! Au sens propre du terme ! J'ai des preuves. Elles ont des dents dans la bouche, alors vous croyez qu'elles iraient fourrer votre bite dans leur bouche si c'est pas pour la bouffer ? Pour l'hygiène, peut-être ?! Absurde !

Mais pourquoi elles font ça, alors ? Et comment les éviter ?

Bon là on a pas de preuves scientifiques, mais on suppose que d'une manière ou d'une autre toute cette histoire tourne autour de l'argent, du pouvoir et de la manipulation mentale.

Mais comment ?

On se sait pas trop comment ça s'explique scientifiquement. On peut supposer qu'après avoir bouffé ta bite elles ont une espèce de deuxième œsophage qui redirige ce qu'il en reste ailleurs que dans leur système digestif. En tout cas, elles ne font sûrement pas tous ces efforts juste pour avaler les bites normalement et les digérer. À ma connaissance, le goût n'a rien de très spécial et la valeur nutritive est médiocre, sans compter que comme toutes les formes de cannibalisme, ça poserait des problèmes de santé. En effet manger de la viande de sa propre espèce augmente sérieusement les risques de transmission d'un virus, alors tu penses, manger une bite avec toutes les MST qui se trimbalent dans notre société moderne...

Non, on pense plutôt que le deuxième œsophage amène directement ta bite dans le système nerveux, soit dans leur colonne vertébrale, soit dans leur cortex où leur organisme irait transformer tout ça de manière à faire une espèce de poupée vaudoue. Après, tout s'explique : elles te contrôlent à 100 %, elles peuvent faire de toi ce que bon leurs semble.

Sur le bord des routes la nuit

Prostipute
Il s'est arrêté ! Et il lui a ouvert la vitre ! Mais quel CON !

Elles sont là, dehors, dans nos villes et campagnes, à traîner le long des avenues en pleine nuit comme les gangsters, les drogués, les pédophiles voleurs de reins et les monstres de tous poils. Elles t'entourent, elles sont partout ! Tu passes en voiture ou à pieds, et là elles commencent leur numéro : et vas-y que je siffle, et vas-y que je me trémousse à poil, et vas-y que je te montre un nichon... Si à ce moment tu ne détournes pas la tête, si tu ne continue pas tout droit en faisant semblant de t'intéresser à tes chaussures ou à ta montre, t'es foutu. Elles parviennent alors à t'attirer dans leur repère glauque où elles s'empressent de te bouffer la bite pour te piquer ton pognon, sans autre formalité. Après tu erres hagard, déambulant dans les rues sans saisir la portée de ce qui vient de se produire.

Celles-là, ce sont les moins subtiles, donc les plus faciles à éviter. Quand tu les croises, regarde ta montre, presse le pas, ferme les portières à clé si t'es en voiture et empresses-toi de démarrer quand le feu repasse au vert. Normalement elles ne te poursuivent même pas, tu rentres chez toi, tu allumes ta télé tranquillou et tu as toujours ta bite !

Les autres

La plupart d'entre elles ne sont malheureusement pas de cette espèce grossière. Elles sont subtiles, elles parviennent à te refiler une illusion de sécurité, le sentiment que tout va bien se passer, le sentiment que quelque chose de fort se produit entre vous deux, le sentiment que toi-même tu désires qu'elle te bouffe la bite. STOP ! C'est à ce moment qu'il faut énormément de force et de présence d'esprit pour se barrer en courant et en hurlant pour espèrer que quelqu'un puisse encore te venir en aide. Généralement l'appartement est fermé à clé de l'intérieur et elle a pris la peine de dissimuler la clé, il ne te reste que la possibilité de sauter par la fenêtre. Et ce quelque soit ton étage ! Crois-moi, les fractures, la paralysie ou même la mort sont toujours préférables à l'autre option.

Attention ! je ne dis pas qu'il faut complètement arrêter de niquer ; moi-même je m'y adonne parfois. C'est humain et je crois que personne ne peut y résister... Mais par contre, conservez votre sang-froid et votre foutu bon sens ! Ne les laissez pas bouffer votre foutue bite !

Des exemples

Les exemples, c'est pas ce qui manque. Tous mes potes sont tombés comme des mouches, mais ça concerne aussi des célébrités. Les tabloïds sont pleins d'histoires glauques de ce genre mais complètement déformées pour cacher la vérité. Pour moi ça ne peut s'expliquer que par le fait que les rédacteurs en chef des tabloïds se sont fait eux-même bouffer la bite. De cette manière, elles contrôlent tout ! Elles tiennent les médias, donc elles nous tiennent par les couilles !

Nicolas

Nico carla
Le regard fuyant, hagard, le sourire comme attitude de soumission. De son côté à elle, on note le regard dur et dominateur.

Lui, c'est l'exemple phare. Ça fait des années qu'il luttait désespérement pour se sortir de la toile d'araignée dans laquelle il était englué depuis qu'il s'est fait bouffer sa bite. On le sentait, il était mal, le gars. Il se bourrait la gueule pour réussir à ne pas fondre en larmes quand il fallait parler en public, le sommet du G7, c'était un indice de son désespoir. Ensuite il s'est mis à péter les plombs publiquement en insultant des pêcheurs, des paysans, et tout. Faut dire qu' elle n'était pas une débutante, elle avait déja du beau monde suspendu à son tableau de chasse.

Quand il a enfin réussi à se dépêtrer de ce merdier, ce que très peu de gens parviennent à faire au final et ce qui prouve qu'il a vraiment la stature d'un grand chef d'état, il s'est fait avoir à nouveau en un rien de temps par l'autre, ce qui fait qu'elles contrôlent aujourd'hui la force de frappe nucléaire !

Une fois qu'on n'a plus de bite, c'est fini. Quand tu parviens à en éjecter une tu deviens la cible prioritaire et elles t'envoient les pires d'entre elles, celles auxquelles on ne peut pas résister.

Mon pote Célestin

Céléstin, c'était un gars bien, un doux rêveur un peu à côté de ses pompes, mais vraiment serviable et tout. Parfois on le trimbalait dans les soirées, il n'aimait pas ça mais on lui disait que c'était naze de rester seul le vendredi soir à lire des bouquins chiants. Il lisait des conneries qui lui montaient à la tête, des histoires de romantisme, avec des héros et des princesses au cœur pur à sauver. Nous, tout ce qu'on voulait, c'était lui montrer la vraie vie, lui faire comprendre que les princesses on les lève en boîte et qu'à la fin de la nuit elles ne sont plus vraiment pures, si vous voyez ce que je veux dire.

Ah, si on avait su... On a fait une énorme connerie en le sortant de sa piaule. Il était pas prêt à affronter la réalité. Pire, il était prédisposé à se faire avoir. Il s'est fait aborder par l'une d'entre elles qui a dû lui bouffer la bite le soir même parce qu'il ne l'a plus jamais quitté. Nous, on ne savait pas, on était content pour lui, qu'il ait trouvé son âme soeur comme il nous disait, complètement inconscients que nous étions.

Patrick

Autant pour Célestin c'était couru d'avance, sa faiblesse mentale ne lui laissant aucune chance de résister, autant pour Patrick on ne s'y attendait pas du tout. Lui c'était une force de la nature, une brute, pas du genre à se laisser passer un collier par une grognasse comme il disait lui-même. Et pourtant, un soir il est venu nous raconter que ça y est, il avait trouvé la femme de sa vie, celle avec qui on a envie de tout partager. Ce con était le fils d'un tenant de bar-tabac, pas vraiment une grande fortune mais tout de même un futur héritier, évidemment qu'elle allait lui insufler l'envie de tout partager.

Après il s'est mis à venir de moins en moins à nos soirées beuveries et cinéma ; on le lui a reproché, il s'est embrouillé avec nous et on ne l'a quasiment jamais revu.

Tous y sont passés

Moi, après cette affaire, j'ai commencé à sérieusement me poser des questions. Mes potes, eux, prenaient ça à la légère, se foutant de moi quand je leur faisais part de mes doutes. Ils ont fini par tous tomber comme des mouches, j'ai réussi à garder le contact un temps avec certains d'entre eux, mais on a systématiquement fini par s'embrouiller. Complètement psycho-dingue que j'étais d'après eux, un maniaque obsessionnel. Certains m'ont même avoués que c'est elle qui ne voulait plus les voir traîner avec moi, j'aurais une mauvaise influence sur eux, désolé mec mais la famille avant tout... etc.

Résultat de mes obsessions : je suis le dernier à avoir encore ma liberté ET J'AI TOUJOURS MA BITE.


Bestof v1
Meilleurde
Cet article a été élu dans le Best Of de la Désencyclopédie !
Autres langues
wikia