Stroulix

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Stroulix : le mot résurgent filaire.

[modifier] Génèse du mot : La découverte

L'origine du mot stroulix, remonte à la nuit des temps et même avant, il a été découvert par Ursus le nain, le célèbre nain, alors que celui-ci humait l'air paroissial des collines du Forêt de BouconneVentoux, il s'exclama : « Caporok quimedoum SARGUT JOFFRE », ce qui, vous serez d'accord, n'a rien à voir avec stroulix, c'est en fait son ami Jacques Legros, qui, n'entendant que la première lettre du premier mot et à cause d'une déficience de l'ouie, comprit : stroulix. Bouleversé par cette découverte, il s'empressa d'aller déposer un copyright à la chambre de commerce de Montmorency, mais celle-ci étant volontairement fermée, il ne put executer sa tâche, et oublia aussitôt sa découverte, le mot tomba aux oubliettes, où on l'oublia.

[modifier] Renaissance

Jacques mourut en une certaine année, en un certain lieu, rongé par une maladie qui affectait sa mémoire. Tout le monde se moqua de cela, puisque que personne ne le connaissait Outre-Rhin. Cependant, le mot stroulix avait bel et bien survécu, en effet, un petit enfant sauvage avait entendu Jacques le répéter, et décida d'en faire la base de son vocable imagé d'enfant sale, courant dans la nature tel un lycaon.

Quand l'enfant fut recueilli par la famille D'Alembert, il désigna un plateau de fromage en émail en criant : stroulix. De là, vient le premier (et le seul) sens du mot, puisque, en souvenir de l'enfant, qui s'échappa quelques minutes plus tard, on ne désigna plus les plateaux de fromage en émail que par ce mot.

Le mot traversa ensuite la préhistoire, un bureau, puis la rue et arriva à Ferdinand Cléfs de Volture (cousin mal-aimé de Voltaire) qui le répandit dans les salons mondains de la région lorientaise. On s'arracha cette expression, si bien que ceux qui l'utilisaient avaient l'impression de faire partie d'un cercle d'initiés, et se moquaient outrageusement de tous les autres. Voici un extrait de : Jamais sans mon stroulix de Ferdinand Céleste Cléfs de Volture :

Le salon était comble, les canapés regorgaient de tissus et les rideaux de mites, quand nous vîmes s'approcher la Comtesse de Varchepied. Celle-ci, ne connaissant pas la teneur de notre petit jeu, fut très surprise quand Jean-Austère lui demanda :

- Comment va votre stroulix chère Comtesse ?

- Eh bien...fort bien merci !

Et l'on se mit à rire de bon coeur, malheureusement, la comtesse ne supportant pas la moquerie, décéda.

On servit les petits fours et le champagne en sa mémoire

Il est à noter, que suite à ce maheureux incident, le mot disparut à nouveau.

[modifier] Rerenaissance

Au XXème siècle, le mot fut réutilisé par les surréalistes qui hésitèrent même un moment à baptiser leur revue : Le surréalisme au service du stroulix mais ils ne le firent pas, car en fait, ils n'en avaient jamais eu l'idée.

Quoiqu'il en soit, le mot n'a rien perdu de son caractère comique aujourd'hui, puisqu'il fait rire les foules innombrables et enchante petits et grands grâce notamment, au célèbre tableau de Picasso : Le stroulix est une errance entre deux globes.

Qu'avez-vous pensé de l'article "Stroulix" ?
 
4
 
4
 
0
 
0
 
0
 
1
 

Ce sondage a été créé le octobre 15, 2007 21:23 et 9 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia