Stoïcisme

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Salut,

J'écris dans un moment comme un autre, sur un sujet qui me dépasse autant que je le dépasse. Une horloge pendulaire biologique partagée entre l'immobilisme actif et la tension de ne rien faire. Ce qui n'empêcherait pas le monde de tourner, de toute façon.

Chéri, qu'est-ce que tu fais ? Tu peux passer l'aspirateur ce week-end pendant que je serai aux soldes ?

C'est ma mère. Et si le monde tournait ?

Demain je pars tôt à 9h avec ton père... Si tu pouvais... mais qu'est-ce que tu fais ? Chérounet ! Ch... Chérounet !!!... AAAAAAAAAARRRRRGGGHHHHHH !!!

Blood Spatter.jpg

Je reprends ma plume, qui me semble soudainement beaucoup plus légère après avoir manié et émoussé la tronçonneuse. Je devrais peut-être plutôt écrire avec une hache. L'histoire n'est qu'un trait fin tiré entre deux ploez ez par huj tat shoué khjrjtazz fop laès xxssz eeejjkk bizzmmuufffk lmkpppp

Blood Spatter.jpg

Ça c'était mon chat qui se dandinait crânement sur les touches du clavier et a goûté au fil aiguisé de la hache en se faisant décapiter. C'est drôle on s'attend à ce qu'il miaule au moment de la division corporelle, même si à l'évidence on a sectionné la soufflerie vocale[1]. En fait c'est un silence morbide qui emplit le grenier, mais pas lourd comme on pourrait imaginer l'entendre.

Mais tout cela m'est bien égal. Nous pouvons donc commencer à développer le sujet proprement dit, je veux parler du platonisme.

[modifier] Platonisme : philosophie de Platon

Le platonisme se conçoit partiellement comme un dogme fondant une politique éthique d'un idéalisme aristocratique, à travers une théorie absolutiste des idées. Il érige ainsi dans l'absolu un moralisme associé au mythe cosmologique du démiurge. L'organisation du monde porte donc dans sa création elle-même la réminiscence d'un univers de principes précédant l'expérience concrète et vécue. De cette création, je n'ai pas poussé le moindre cri quand ma mère m'a accouché dans une maison de campagne sans l'aide de personne. J'ai tiré la châsse d'eau sur l'enveloppe placentaire, le cordon ombilical et autres pertes organiques bonnes pour le percolateur, pendant que tout le monde me fixait de leurs globuleux yeux. En fait c'est ma mère qui m'avait pendu à la chaînette reliée au système de vidange. J'ai miraculeusement survécu, sans doute parce que le destin se foutait de me voir mourir. À noter que je suis mort avant la fin de l'écriture de cet article. Sans doute que l'article s'en foutait d'arriver à la fin sans son auteur.

[modifier] Cosmologie et théorie des idées transcendantales

L'éternité transparaît dans l'ordre du monde platonicien, ouverte à la raison des hommes par l'observation scientifique. La contingence des corps, célestes ou infinitésimaux, se conjugue à la métaphysique dans la circulation de l'éternité dans elle-même, car l'éternité n'est qu'une reproduction à l'infini d'elle-même dans un cercle dont je suis sans doute l'élément vicieux. Car loin d'être sophistique, j'abonde dans ma nature universellement viscérale pour incliner le mouvement de l'âme du monde. Si le ciel tombe sur la tête de Socrate, je peux en rigoler, son ciel est certainement trop petit pour nous deux.

Car si p \rightarrow q descend d'un "absolu d'idées", dire "S'il fait jour, il fait clair" n'a absolument rien d'une idée. Cela me paraît aussi éclatant et intéressant que 0 + 0 = la\ tete\ a\ toto.

Alors que "S'il se fait Claire, il la fait jouir", cela me paraît vraiment aussi éclatant et intéressant que Cul \rightarrow Pet. Ô que ne serai-je inculpet de jouir d'une claire sophie !

  1. S'il se fait Claire, il la fait jouir.
  2. Claire est Sophie[2].
  3. Il pète donc du cul.

Ainsi que disait Aristote, « les sophismes puent » par la conséquence, la conséquence étant ce qui descend du q.

[modifier] Physique platonicienne

Platon est le nom de mon chat. La première étude de son physique passe par ma bédane et mon rabot. Ce dernier s'appelle guillaume.

IMG 0678.jpg

Connaissance scientifique d'un quelque chose existant.

Nous étudions ainsi l'immortalité de l'âme du chat telle que théorisée dans le platonisme en utilisant une méthode caractéristiquement platonique : division du sujet d'étude et écriture de notices nécrologiques sur les rapports entre le chat et mes instruments de différentiation mécanique de l'être. En retournant les poches organiques et en remontant les chapelets intestinaux, je retourne au temps de mon enfance, où il me paraissait fort clair qu'il fallait justement châtier celui-là même qu'on aime.

Mais oh mon Dieu je reconnais plus mon chat : on dirait plutôt de la merde (cf. photo ci-dessus) !

Et si... et si ?...

AAAAAAAARRRREEEUUUGGGHHHHH !!!! (retour à l'enfance éjaculatif)

Blood Spatter.jpg
Whitman1963Yearbook.jpg

Charles Whitman

Je suis vraiment désolé et navré. En même temps, je ne vois pas ce que ça change. D'avoir tué le narrateur ne fait pas plus de moi l'auteur de cet article. « Laissez-moi vous serrer la main. Je me présente : je m'appelle Charles Whitman. »


Austin, Texas. « Vous êtes dans le hall du bâtiment principal de l'université du Texas. Je voudrais vous montrer où je veux en venir. Suivez-moi, ça se passe au sommet. » J'ai une voix qui résonne drôlement à mes tympans. J'imagine que je ressens le sentiment d'étrangeté qu'ont les gens lorsqu'ils « s'entendent parler » dans le message de leur répondeur.

Je l'emmène au pied des escaliers qui déroulent les entrailles du boa dans une spirale ascendante jusqu'à CE point de vue. « Faites attention à la marche ! », m'écrie-je. « C'est bon, c'est en montée, je le vois l'escalier ! », proteste-t-il. « J'ai dit de faire attention, pas d'ouvrir ta gueule ! »

Nous commençons à gravir le colimaçon. C'est un galimatias de coups de reins à gauche. Je suis à la peine, brusqué par le labyrinthe des sens. Je suis comme les poumons d'un gigantesque asthmatique.

« Vous savez le point commun entre ces marches et ma mère Estelle ? » « Euh non... » « Les deux sont funèbres. Les marches funèbres et l'Estelle funèbre ! MDR ! » Mon interlocuteur n'a pas l'air de comprendre.

Puis je sors, à bout de souffle : « C'est fatigant ! Si seulement on pouvait sauter tous ces paliers ! »

Quelques étages plus tard...

« Vous allez voir, c'est LE point de vue. Imprenable. »

Enfin, voilà LE point de vue...! Nous surplombons la rue Guadalupe... « Les gens sont... pfff des mouches. J'aimerais qu'on... huufff m'explique pourquoi... pff Ah je suis essoufflé. Par cette rude ascension. En attendant je... ffsschhhh les flingue. » J'arme mon Remington 700 et je les ajuste un par un dans la lunette Leupold 4 fois grossissante, et sans doute 4 fois plus angoissante pour eux. Et effectivement ils tombent comme des mouches quand je les touche.

Whitmanshooting.gif

Moi en plein camping trip au Texas. Les mouches tombent sous les coups de mon Charmington 700.

Tout s'enchaîne comme dans le plus fluide des roulements à balles, jusqu'à ce qu'il m'empoigne à bras-le-corps. J'arrive tout juste à lui casser le nez, faisant qu'au moins, s'il fait frisquet dans l'autre monde, j'aurai un casse-nez dans mon casier. D'une manchette du bas de la main droite en pleine bouche il me déséquilibre puis me fait passer par-dessus bord. En tombant je le vois qui s'échappe dans les airs comme une mouche filante.

Blood Spatter.jpg

À terre, les yeux étaient exhorbités de la chute de Charles Whitman. Ils s'exhorbitèrent encore plus lorsqu'ils reflétèrent, au firmament d'une tour d'Austin dans le Texas, la silhouette de Mary Poppins.

Mary-Poppins-mv03.jpg

Mary Poppins

Mary Poppins déploya son parapluie-perroquet et sauta à pieds joints dans le vide. Sa robe à étages se gonfla d'air comme un parachute, et elle fut gentiment ballottée dans son lent déclin.


— Vous êtes ravissante, Madame Poppins !, lança le premier locataire à la croiser à la fenêtre dans sa descente.
— Merci Monsieur !
— Il fait super beau !, fit le second à un étage inférieur.
— Mais cela vous va très bien !
— Bien le bonjour M'dame Poppins !, salua le troisième. Les enfants Jane et Michaël vont très certainement super bien !
— Oh en effet ils se portent à merveille ! Merci de penser à eux, Monsieur Fullscrotum !
— Ah mais les orages sont à quelques heures, annonça le quatrième. Mais ouf le train pour Northwestern Norfolk arrive dans la bagatelle de 5 minutes !
— Merci Monsieur Dubois ! Vous pouvez chanter sous mon parapluie même quand il pleut !

Au fur et à mesure qu'elle se rapprochait du sol, Whitman, d'un famélique point, ressemblait de plus en plus au pantin désarticulé qu'il était, et que l'observateur ne pouvait s'empêcher de réassembler et reconstituer mentalement et en ré-emboîtant, et en recousant, et en soudant les morceaux supercalifragilisticexpialidociouseux. Son hémorragie était aussi de moins en moins interne. Mary posa délicatement pied sur le cadavre nécrosé.

Voix off : « Eh oh ! Vous m'avez oublié ! Vous avez sauté le treizième étage ! » La grue du groupe des 13th Floor Elevator remonte Mary Poppins dans l'Histoire en la tractant par le chapeau (saviez-vous qu'il était définitivement superglué à sa tête ?).

Elle se retrouve finalement nez-à-nez avec le locataire du 13e.

— Madame, vous manquez d'air !
— C....
Question.png
Saviez-vous que...
Mary Poppins manquait d'air ?

Le vide happa soudainement Mary Poppins, qui avala sa dernière bouffée d'air en lâchant son parapluie-perroquet. Elle s'écrasa comme une merde. Du moins c'est ce que pensèrent les mouches qui s'agglutinèrent autour de ses restes et qu'elle avait sauvées.

Blood Spatter.jpg

Le texte s'interrompt donc là pour cause de décès du lecteur de cet article. Au fait, avez-vous déjà pensé à danser la lambada avec une ceinture de casseroles attachées en perruque de tonsure ?

[modifier] Notes

  1. Certains animaux peuvent cependant émettre des sons sans corde vocale, comme les perroquets.
  2. Claire et Sophie sont des amies pour toute la vie, Claire et Sophie amies de toute une vie !


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia