Star Wars, épisode I : La Menace fantôme

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Star Wars, épisode I : La Menace fantôme est un film d'horreur américain, sorti en 1999, réalisé par George Romero Lucas, l'alter-ego horrifique de George Lucas. Le film est construit comme un film d'horreur banal, regroupant tous les codes du genre. Son influence dans le cinéma d'horreur n'est plus à démontrer, mais il reste un des films les plus controversés de la saga parmi les fans à cause de son changement total de direction par rapport aux autres films Star Wars.

[modifier] Résumé

La Menace Fantôme se déroule plusieurs années avant l'épisode 4 et nous raconte les aventures de Qui Gon Jinn et Obi-Wan Kenobi qui vont devoir se retrouver à faire face à une armée de zombies Gungans de l'espace. Plusieurs personnages, tous plus atypiques les uns que les autres font leur apparition tout au long du film pour aider ou gêner les héros.

[modifier] Personnages

Obi-Wan Kenobi: est un jeune lycéen de l'espace. Au début du film, c'est un geek un peu timide qui ne parle pas beaucoup, mais au fur et à mesure de l'aventure, il va gagner de l'assurance et il va surtout gagner un sabre-laser qui va lui permettre de castagner du zombie. Il est amoureux de la Reine Amidala, la fille populaire de son lycée de l'espace.

Qui Gon Jinn: est le professeur de philosophie jedi de Obi-Wan. C'est un ancien hippie, ce qu'on reconnait facilement à son look de gauchiste, cheveux longs et barbe. Il a fait Woodstock, et mai 68, ce qui l'a un peu ennuyé. Car maintenant, il peut laisser son côté pacifiste de côté, et combattre du zombie.

Jar Jar Binks: un zombie trop bête pour être méchant. Il accompagne les héros, et ne cesse de faire des gags puérils. George Lucas a obligé l'équipe du film à l'incorporer dans le scénario pour attirer les enfants, et ensuite vendre plus de produits dérivés.

Anakin Skywalker: de son nom de scène Dark Vador, il n'est encore qu'un enfant à cette époque. Sa mère indigne, folle à lier, lui rabâche depuis tout petit qu'il est né de l'immaculé conception, un peu comme Jésus, ce qui fait qu'il a un peu pris la grosse tête. C'est l'élu d'une très vieille prophétie qui dit qu'il vaincra les zombies, et qu'un jour il aura des enfants jumeaux (un garçon et une fille) et que la fille embrassera son frère sur la bouche. Ça file les chocottes !

La Reine Amidala: elle est juste là pour attirer la gente féminine à aller voir le film. Jeune dévergondée, elle n'hésite pas à user de ses charmes pour arriver à ses fins. C'est la fille populaire du lycée dont tout le monde est amoureux, mais qui a un caractère bien trop hautain pour qu'on ose l'approcher. C'est une reine de l'espace, c'est-à-dire que tout ce qui est dans l'espace lui appartient... A part les planètes... Ni les étoiles... Ni aucun astéroïde, trou noir, ou nébuleuse... Mais tout le reste est à elle.

Dark Maul: rappeur, danseur, cascadeur, c'est le gars cool du film. Il ne parle pas beaucoup, mais son charisme et ses attitudes cool de jeune du ghetto font de lui la mascotte du film. Il a plein de tatouages, ce qui prouve que c'est un gangsta, et il fait tout le temps du break dance.

Maitre Yoda: c'est le proviseur du lycée de l'espace. Antipathique, il représente la société patriarcale contre laquelle les jeunes d'aujourd'hui luttent. Symbole du capitalisme, du catholicisme, et du marionnetisme, il parle tout le temps par énigme, et méprise les hippies.

[modifier] Symbolisme

Le film, malgré son aspect simpliste au premier coup d'œil, est rempli de symboles qui font de lui un vrai film d'auteur à part entière. Outre les personnages de Yoda, Qui Gon, et Dark Maul, qui représentent les trois grands aspects de notre société (les capitalistes, les hippies gauchiste, et les jeunes délinquants), il y a aussi le personnage de la Reine Amidala, qui représente l'émancipation de la femme du XXIème siècle, et son désir de devenir actrice porno. Obi-Wan représente les jeunes d'aujourd'hui qui ne rêvent que de casser du zombie, et Jar Jar Binks représente les cons.

Via le personnage de Jar Jar, le film est aussi un message de paix et de tolérance vis-à-vis des étrangers, et notamment des Gungans et autres créatures amphibies (voir ici pour plus de détails).

[modifier] Anecdotes

  • Ce film est responsable d'un suicide collectif de la part des fans de la saga.
  • C'est le seul film de l'histoire qui est à la fois interdit aux - de 16 ans et conseillé aux enfants. Entre deux scènes gores d'une horreur insoutenable, les enfants peuvent rire des pitreries du personnage de Jar Jar.
  • Tout l'argent amassé par le film a servi à payer les effets numériques pour la version remasterisée du film notamment la scène de combat final contre les zombies où George Lucas a dépensé 3 500 000$ pour changer la couleur de l'iris des yeux des zombies.

[modifier] Voir aussi


48px-Video-x-generic.svg  Portail du Cinéma


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Autres langues
wikia