Soldes

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Mot invariablement féminin (nous verrons pourquoi plus loin) et pluriel, à ne pas confondre avec le Solde (cf. Banquier).

« Diantre, je vais rater les soldes »
~ Marie-Antoinette, sur l'échafaud

Les Soldes représentent une unité de temps plus ou moins courte pendant laquelle il est possible de se procurer tout un tas d'objets aussi divers qu'un grille-pain, une scie à métaux, un caleçon de bain ou une clarinette, à un prix bien moins important que d'habitude.

Inventées après la première guerre mondiale pour écouler le surplus de treillis confectionnés à l'époque pour les soldats, le concept eu un tel succès qu'il fut repris l'année suivante par les commerçants et les brocanteurs.

« De toute façon, il ne servirons plus, essayons donc de les revendre... »
~ Colonel Tati, fin 1918

A l'époque, les soldes n'étaient pas organisées comme elles le sont aujourd'hui, à tel point qu'il fut, à un moment, difficile de savoir si un prix était normal ou soldé, on a donc décidé de limiter les soldes dans le temps pour éviter toute confusion. On distinguait alors 3 périodes de soldes, les soldes d'hiver, les soldes d'été et les soldes meunières, or, seules les soldes d'hivers et d'été ont perduré avec le temps.

[modifier] Reconnaitre les soldes

Comme disait le poète :

« Chacun ses soldes, chacun son chemin »
~ Oncle David, fin XXième siècle

Les soldes, chaque année, fait ressurgir des bas fonds de la consommation différentes catégories d'acheteurs qui ont chacun leur conception bien précise des soldes, les plus connus et identifiables sont :

  • Le nécessiteux : tous les 6 mois il attend les soldes dans un seul but : l'utile. Il est calculateur, rusé et patient, il sait qu'il lui faut CE meuble en merisier libanais et pas un autre et il est prêt à attendre longtemps son -35% pour l'obtenir !
  • L'opportuniste : il ne voulait pas acheter et pourtant... C'est vrai qu'il y a quelques temps il avait pensé que remplacer son sèche cheveux bruyant par un « qui fait moins d'bruit » serait une bonne idée, et, justement, au hasard d'une rencontre il tombe sur le dit sèche-cheveux et profite de son prix moins important pour se le procurer.
  • Le compulsif : en véritable transe au commencement des soldes, il a un comportement tout à fait primaire, il n'a besoin de rien, mais il profite des soldes pour acheter, acheter, acheter, parce que « c'est moins cher ! » donc il faut acheter. C'est une constante inéluctable chez lui, comme 1 et 1 font à peu près toujours 2, pour lui, quand c'est moins cher il faut absolument acheter. (Le compulsif a, en général, un espace de rangement personnel assez conséquent).
Vite.jpg

Vite ! vite ! j'ai mes soldes sur le feu !

  • Le furieux : catégorie la plus facilement identifiable, le furieux se déplace très souvent en bande, pourtant il adopte un comportement vis à vis des soldes tout à fait personnel, son objectif est clair, il lui faut un réfrigérateur, il faut qu'il le paye moins cher et surtout, il faut qu'il soit le premier devant tous les autres acheteurs de réfrigérateur moins chers potentiels. Sa technique est en général bien rodée, il campe devant l'entrée du magasin parfois plusieurs heures avant l'ouverture, et des que la porte s'ouvre, il court en direction du réfrigérateur en donnant si besoin quelques coup de bras dans la meute pour être certain qu'il arrive le premier, si jamais ça ne fonctionne pas, il se ru très vite sur une cuisinière à induction, un four à pyrolyse ou un salon de jardin en tek de Birmanie, histoire quand même « de ne pas partir les mains vides et les poches pleines ! ».
  • La femme : dernière catégorie, la femme combine à elle seule les 4 catégories précédemment décrites, elle peut pendant les soldes, perdre toute notion d'amitié, savoir-vivre, politesse, bon-sens, etc... Elle sait très bien qu'une robe à fleur neuve à moins 40% n'est pas une affaire que l'on trouve tous les jours et elle est capable d'user de tous les moyens pour se la procurer. Des scientifiques ont longtemps essayé d'analyser le comportement féminin à l'approche et pendant les soldes, mais il semble que les quelques résultats obtenus soient inexploitables, car pour eux : « les soldes provoquent chez la femme des sensations à la limite du naturel » ce qui expliquerait selon eux les différents cris entendu parfois au détour d'un rayon sac à main.

[modifier] Où trouver les soldes ?

Pendant la période dite « des soldes », tout type de commerce peut devenir un repère à soldes, il est de bon ton pour le gérant d'afficher en toute lettre sur sa vitrine le mot SOLDES qu'il ne faut pas confondre avec une quelconque publicité pour une marque de chaussures ou de parfums.

50.jpg

"50% sur les étoiles ma bonne dame ! "

Toutefois on constate une hiérarchie dans les différents fournisseurs de soldes, trois occupent tout particulièrement le haut du tableau, les soldes qu'ils proposent ayant plus de valeur au yeux de tous que n'importe quel autre commerçant :

  • BHV : à ne pas confondre avec le GHB (bien que leur but pernicieux de retenir l'attention des femmes soit le même). Ici on y trouve tout, du sol au plafond et de la tête au pied. C'est le temple du « t'en as pas besoin ? Bin achète le quand même », une formule qui a depuis longtemps fait ses preuves !
  • Les Galeries Lafayette : c'est le lieu préféré des poulettes, cocottes et hystériques en tout genre. Comme dans un hamburger, tout y est parfaitement rangé par étage mais avec une seule sortie, ainsi ont passe de l'étage lingerie à l'étage DVD, mais on est obligé de repasser par la lingerie pour ressortir d'où une double potentialité d'achat. Impossible en période de soldes de repartir à vide, l'acheteuse (-eur mais c'est plus rare) type est avant tout déterminée (pas e) ! Avant même de rentrer dans « les Galeries » elle (à la rigueur il) sait que c'est pour acheter et si possible beaucoup. En communauté, les soldes provenant des « Galeries » ont beaucoup plus de valeur que les mêmes soldes provenant de la Halle aux Chaussures ou de Séphora par exemple.
  • IKEA : Fournisseur officiel d'intérieur de maison pour jeunes couples bobo, Ikéa pendant les soldes, c'est tout de même l'occasion de s'offrir le fauteuil « Kimlebuk » au prix du « Glupidak » qui avouons le, est tout de même bien moins design. Les soldes chez Ikéa c'est en général tout dans la finesse et le zen, on se gare, on numérote son bambin et on le mélange avec d'autres bambins, ensuite on se laisse porter, tranquille, d'étage en étage, en se faisant plaisir au grès de ses envies car « Ikéa déjà ce n'est pas cher, mais la, en plus, c'est les soldes ! ».

De nombreuses autres enseignes proposent des soldes de valeurs, mais l'avantage de ces trois la, c'est d'être des multispécialistes, tous les acheteurs peuvent y trouver leur bonheur, sans exception.

Saccopie.gif

"Cachez ces soldes que je ne saurais voir"

[modifier] Quelques expressions liées aux soldes

  • « putain, vivement les soldes ! »
  • « non je ne déjeune pas avec vous, je vais faire les soldes »
  • « à c'prix la, t'as qu'a prendre les deux »
  • « j'l'ai vu la première ! »
  • « ouais, ça servira bien un jour »
  • « je l'ai acheté en solde ! »
  • « la, j'ai fait une super affaire ! »

[modifier] Remarque

Les soldes ont le pouvoir d'inverser les comportements et mœurs traditionnels de l'acheteur, ainsi la où un acheteur passera pour un radin s'il achète un meuble moins cher entre deux périodes de solde, ce même achat sera considéré comme un signe de haute pertinence s'il est effectué pendant les soldes.


Argent.png  Portail de Picsou


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia