Singularité primordiale de la vorticité historique

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

La Singularité primordiale de la vorticité historique est le seul objet unique de l'histoire du temps en tant que paradoxe ambulatoire qui se joue de nos impressions. Elle serait le fruit de l'accouplement entre un âne et un mulet, ce qui est impossible dans un univers comme le notre, d'où les difficultés d'interprétation de cet évènement considérable. En effet, on doit à cette singularité primordiale de la vorticité historique le caractère singulier (d'où son nom) d'être unique, ce qui veut dire qu'il ne s'est jamais reproduit ni dans l'espace ni dans le temps (sauf en Afrique qui, comme chacun sait, est un continent ignoré par l'écoulement du temps, et dont tout l'espace se fout complètement).

[modifier] Vision vorticienne de la singularité primordiale

Si les vorticiens temporels arrivaient à donner une image descente de cet évènement, ils diraient sans soute ceci : Hum.., ou encore Hem... mais ils ne le font pas par respect pour le genre humain de penser librement.

[modifier] Fond cosmotemporel diffus : une expérience nouvelle ???

Les vorticiens temporels, sorte de chamans du temps, détenteur de la vérité juste à l'heure pile se targuent d'avoir trouvé une expérience capable de vérifier expérimentalement l'existence de la singularité primordiale. En prenant comme exemple un humain lambda, non sujet à la tonitruante vérité qui s'étale devant lui tous les jours : le temps ne s'écoule pas inexorablement mais fait preuve de redondance dans l'espace, ils pensent qu'ils ont pu identifier et isoler la molécule responsable de l'ennui chez cette espèce. En effet, comme nous le savons tous, l'ennui et la télévision constituent les objets ultimes de défense contre les pensées vorticiennes dont s'est équipée la Grande Horlogère dans son infinie mesquinerie pour que l'on pense que le temps est un flot ininterrompu. Si l'on arrive alors à isoler la molécule de la télévision, on aura trouvé l'influence néfaste de la Grande Horlogère, et par là même on pourra lui faire cracher le morceau : le temps est un vortex multi-valué d'ordre 9 qui vit sa vie sans se soucier de personne, et que seuls peuvent infléchir les politiciens de petites tailles, en posant des décrêts débiles d'un autre temps.

En réalité, selon les normes tempo-4256 du consortium vorticio-spéculatif, ces idées sont idiotes et non-fondées. Mais l'espoir demeure toujours parmis la communauté vorticienne de trouver des micro-singularités vorticiennes auto-bouclées (ce sont les plus simples à percevoir) par exemple en étudiant le comportement humain lors des trente dernières régénérations temporelles. Ainsi, si une même personne à deux instants différents mais au même endroit prennent la même dose de café (à un quantum de café près), alors il devrait se produire une micro-singularité vorticienne, qui se répèterait inlassablement jusqu'à ce que la Grande Horlogère se charge de pulvériser la redondance spatio-temporelle


691px-Pi-CM.svg.png  Portail des Sciences sérieuses


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia