Sex Pistols

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

[modifier] Les origines

A l'origine, les Sex Pistols est un groupe de terroristes créé par l'horrible Malcolm McLaren et une sorcière plum puddingophage du nom de Vivienne Westwood. Les deux Thénardiers londoniens ne savaient plus quoi inventer pour promouvoir leur magasin de liquettes en vinyle et robes en chambres à air, joliment nommé SEX. Ils décidèrent donc de propulser sur le devant de la scène, non sans avoir épongé le vomi qui la recouvrait d'abord, quatre de leurs ouvriers clandestins trop défoncés pour coudre correctement les clous sur les chaussettes en cuir dessinées par Vivienne.

[modifier] les débuts

Avant les Sex Pistols, l'imposture de la musique classique qu'est le punk rock avait testé ses petits saltimbanques dégénérés au CBGB's, salon de thé mondain promouvant l'art, la culture et la bière. Se retrouvaient entre autres de vrais sauvages comme les New York Dolls,les Clash, les Ramones, qui durent renoncer à la musique pour couper leur frange et retrouver la vue, et surtout Chantal Goya, virée pour la teneur subversive de ses chansons qui faisaient rougir Iggy Pop et The Stooges, au point que l'Iguane (qui n'avait pas tué de chasseur) n'osait même plus se trémousser torse poil.

[modifier] les débuts de la fin

Tout devint franchement douteux quand McLaren vira pour d'obscures raisons pécuniaires le bassiste d'origine, Glen Matlock, pour installer à sa place un jeune garçon prometteur et plein d'avenir qui réussissait la prouesse de jouer de la basse avec une seringue encore plantée dans le bras: Sid Vicious, qui donna son nom à un parfum et à 12 maladies vénériennes. Malheureusement,le jeune Vicious, quand il ne se trémoussait pas dans un slip à croix gammée ou tentait de jouer à saute-carotide avec sa petite camarade de jeu Nancy Spungen, qui en plus d'avoir un nom d'outil de jardin était suffisamment vilaine pour faire croire que Connie Ramone était une femme (alors qu'elle mettait des peignées à Dee Dee du même nom tout de même...), avait une très mauvaise influence sur les autres petits chanteurs à la croix-dans-ton-cul. Johnny Rotten, surnommé à cause de sa passion malsaine pour les fraises tagada et sa capacité à faire l'alphabet en rototos, commença à mettre de la kronenbourg dans sa grenadine. Quand aux deux autres petits canaillous, ils se moquaient de la reine d'Angleterre alors que franchement, à part les oreilles du prince Charles, les chapeaux de merde et Margaret Thatcher, la pauvre elle avait rien fait pour mériter une épingle à nourrice dans le tarin.

[modifier] la fin du début

Heureusement, Sid Vicious eut le bon goût de décéder peu de temps après le trépas de sa bien aimée, qui explosa lors de l'essayage malencontreux d'une gaine en latex recyclé. Glen Matlock eu sa revanche, et put remonter sur scène avec ses petits camarades lors d'une tournée de concerts où ils exhibaient leur bedaine et leur crête tout en essayant de brailler aussi fort qu'avant, quand ils devaient couvrir les bruits de déjections éthyliques et les sirènes de police.

Qu'avez-vous pensé de l'article "Sex Pistols" ?
 
7
 
26
 
130
 
32
 
24
 
11
 

Ce sondage a été créé le juin 17, 2007 01:04 et 230 personnes ont déjà voté.
Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia