Serge Betsen

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Serge Betsen est une créature mythologique Franco-Camerounaise issue de croyances païennes d'origines Bretonnes. On sait assez peu de choses sur lui, les Bretons ne sachant pas écrire, il reste peu de traces de son histoire. Néanmoins, les historiens ont pu réunir des récits concordant en troquant des verreries contre des crèpes et des Gwen-a-dû aux marchands Bretons...

D'après les légendes, le Serge Betsen serait un monstre dévoreur d'âmes (et de corps) Anglo-Saxons. On le surnomme là-bas "la Faucheuse", à cause de sa façon d'attraper ses victimes.

Il ne sévit heureusement que sur les terrains de Rugby où il ne peut être légalement poursuivi pour coups et blessures avec aggravations.

Sous son apparence humaine, Le Serge Betsen arbore d'effrayantes runes gravés à même son visage, semblable à des cicatrices. Les linguistes s'accordent à dire qu'il s'agit d'un poème Camerounais retraçant les exploit du guerriers, et s'allongeant d'un vers après chaque plaquage, lui apportant force et sagesse.

Les autres pensent que ce sont des cicatrices.

Sous son apparence divine, il ressemblerait à un oeuf.

En tant que demi-Dieu-Guerrier, Serge Betsen arbore un heaume de combat dissimulant partiellement ses runes de puissance céleste. Ce heaume lui sert également à canaliser ses pouvoirs monstrueux afin de ne blesser personne. La preuve en est qu'il n'enlève JAMAIS son heaume PENDANT un placage. Il attend toujours un arrêt de jeu.

[modifier] Quelques exploits de Serge Betsen

  • Il peut plaquer un International sans utiliser ses mains
  • Il peut feindre le malaise pour conforter l'adversaire dans sa capacité à vaincre, et ainsi prendre le dessus! (Coupe du Monde 2007, All Blacks) C'est une grande preuve d'humilité et d'esprit tactique.
  • Il sait jouer de la guitare Folk, pieds nues, debout sur une chaise

Lors du Ragnarok, il est écrit que Serge Betsen et l'Ankou prendront le Loup Fenrir en ciseaux, le blessant gravement, avant de périr.

Partage sur...
wikia