Sept-îles

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Wcanada.jpg
Attention : humour québécois
Le texte que vous êtes sur le point de lire a été rédigé avec un accent québécois. Il est donc totalement incompréhensible aux Français, Suisses, Monégasques et même aux Belges. Passez votre chemin ou continuez à vos risques et périls.
« Sept-Îles, c'est loin »
~ Un habitant de Magpie
« Sept-Îles, c'est loin, ta femme le saura pas »
~ Guy Fortin
« C'est quoi ça, Sept-Îles »
~ Ioan L.
« Au moins, on a un Wal-Mart, deux Mc Donald's et quatre Tim Horton nous autre!  »
~ Un habitant de Sept-Îles en réponse a Ioan L.
« Un jour, j'ai eu une gastro-entérite, j'ai vomi, et Sept-Îles fut née. »
~ Dieu


[modifier] Démographie

À partir de Montréal, prendre l’Autoroute Ville-Marie direction Est et sortir a la sortie Boulevard Notre-Dame. Suivre Notre-Dame jusqu'à ce qu’elle se transforme en route 138. Une fois rendu a Trois-Rivières, essayez de ne pas vous perdre et continuez sur la 138 jusqu'à ce qu’elle se transforme en Boulevard Hamel, une fois rendu a Québec, essayez de comprendre comment le Boulevard Hamel finit par redevenir la 138 (ou si vous ne comprenez pas, rendez-vous directement a Beauport et longez le fleuve, vous finirez par retrouver la route 138). Continuez pendant quelques heures sur la 138 en n’oubliant pas de tourner à gauche à la lumière en face du Subway à la Malbaie sinon vous allez revenir à Québec par la route panoramique. Continuez pendant une heure ou deux et n’oubliez surtout pas d’arrêter et d’attendre le traversier de Baie-Ste-Catherine avant de traverser la rivière Saguenay car le pont n’est pas encore construit. Une fois rendu à Tadoussac, il ne vous reste qu’à rouler jusqu'à Baie-Comeau et résistez à l’envie logique de continuer droit devant à l’intersection de l’Esso car, encore une fois la route 138 vous joue un tour et tourne a gauche sans avertissement. Il ne vous reste qu’à faire un dernier droit d’environs 250km et a tourné a droite au prochain Poulet Frit Kentucky, pour vous diriger plein-sud pendant quelques rues tout en regardant sur votre gauche. Des que la tente jaune est visible, appliquez de toute vos forces les freins car vous êtes sur le point de sauter a la mer avec votre véhicule. Vous pouvez maintenant descendre du véhicule et admiré la merveilleuse baie de Sept-Îles (ou appeler Mazeroll pour récupérer votre véhicule du fond de la mer si vous n’avez pas appliqué les freins assez vigoureusement)

Note d'un con: Pourquoi sortir et aller prendre la 138 de Montréal à Québec en passant par Trois-Rivières alors que l'autoroute 40 et l'autoroute 20 se rende à Québec. Comment se ralongé tout de même v_v.

Note d'un con 2: Une balle dans la tronche, c'est plus simple x)(Mais nan, vive Sept-Îles, ça rock).

Note d'un con 3: Parce que les ponts sont toujours boucher! Non mais il à jamais essayer de sortir de Montréal a 17h lui!

[modifier] L'escroquerie

Suivant la même blague que Trois-Rivières, Sept-îles ne comporte pas sept îles, mais bel et bien six îles comme le montre ce document affligeant [1]. Le nom a en réalité été changé le 21 juillet 1989 par les habitants excédés par l'arrivée massive de newfies pensant débarquer en Sicile. Afin de mettre définitivement en accord toponomie et topographie, la construction de la septième île sera confiée à Jack Bauer, l'après-midi du jour où il creusera la troisième rivière.

[modifier] Population

[modifier] Septîlens

Habitant-7iles.jpg

Septîlien

Le Septîliens (ou Septilois, au choix du rôtisseur) moyen se reconnais facilement grâce a la paille qu’il utilise pour boire son extra-grand café Tim Horton deux crème pas de sucre pour emporter. D’un naturel grégaire et farouche, il se déplace rapidement à l’aide de son SUV ou de sa rutilante quatre-portes en excédant d’au moins 20km/h la vitesse permise sur le boulevard Laure ou le chemin de la Pointe-Noire.

Fier de son histoire (surtout celle du gars en vacance pogné a Sept-Îles qui demande a un génie trouvé dans une vielle bouteille sur la plage Lévesque suite a la destruction de la route 138 lors des inondations du Lac-St-Jean de lui construire un pont entre Sept-Îles et Matane, le génie trouvant la demande plutôt exagérer demande alors au pauvre homme de faire un nouveau souhait. Il demande alors s’il peut avoir une magnifique et plantureuse petite amie blonde au yeux bleu millionnaire et intelligente. Le génie, âpres quelques instant de réflexion demande alors, « Ton pont, est-ce que tu veux 2 ou 4 voies? ») et de sa culture (bleuet, tourbe et tomates de serres du végétariens), le Septîliens n’hésite pas à défendre les couleurs de sa ville dans toutes les disciplines, que ce soit au curling, au hockey ou au mud-drag du Ciné-parcs des Îles pour terminé le tout en beauté a l’un des nombreux bars de la région (en particulier le clandestin)


NB: a noter que le clandestin est fermé depuis quelque temps, les nombreux alcooliques de sept-îles (âgés entre 14 et 21 ans) boivent dans des fêtes type open house ou vont à la taverne chez louis plus communément appelée la tavarne

[modifier] Autochtones

Innu.jpg

Autochtone

Bien que le Septîlien moyens s’imagine être maître chez lui, le véritable maître de la Cote-Nord reste bien sur l’ amérindien (ou plus précisément, le Montagnais Innu). Qu’il habite Sept-Îles Uashat ou Moisie Maliotenam, le Montagnais Innu dirige la plupart des services essentiels tels que l’enlèvement des déchet, l’IGA et le Wal-Mart local en plus de posséder certains actifs essentiels tels que l’un des 4 Tim Horton de la ville et le seul espace asphalté assez grand pour accueillir Beauce Carnaval (une espèce d’Euro Disney mobile) lors de la semaine des examens du secondaire (le lycée pour nos cousin européens).

[modifier] Anglophones

Ami-dacier.jpg

Hommage aux anglophones de Sept-Îles, facile a reconnaitre grâce a la forme de la tète de la sculpture.

L’anglophone a une place importante dans la vie culturelle et politique Septîlienne. A titre de reconnaissance posthume, une statue a été érigée en 1975 a la mémoire du seul anglophone ayant habité la ville depuis sa fondation, L. Ron Hubbard qui a profité de son court passage dans notre charmante ville pour fonder l’église de scientologie se reposer quelques jours avant de faire autre chose.

[modifier] Économie et Pollitique

Sept-Îles, ville minière de la Côte Nord, fondé en 1952 par Sir Brian Mulroney Senior, le pimp le plus célèbre dans l'est. Sept-Îles est, en contraste avec la plupart des villages du Québec moderne, une petite ville et non un gros village.

La raison de cette différenciation réside principalement dans le fait que Sept-Îles est une ville vivant totalement en autarcie du reste du monde. Complètement autosuffisante, Sept-Îles assure sa propre survie à partir des ressources naturelles de ses environs.

Soit :

Il va sans dire qu'avec de si abondantes ressources naturelles, Sept-Îles pourrait à tout moment proclamer son indépendance politique et économique, d'ailleurs, un référendum aura lieu sous peu.

[modifier] Vie Politique

[modifier] FLQ²

Flq2logo.jpg

Le FLQ²

Des sauvages indépendantistes revendiquent l'indépendance de Sept-Îles en plus de celle du Québec. Ces sauvages fanatiques se nomment eux même le FLQ².

[modifier] ADQ

Adq 7iles.jpg

Quartier général de l'ADQ à Sept-Îles.

Il existe une pointe conservatrice grâce au siège social de l'ADQ situé dans le bois à l'arrière de la rue Holliday. Depuis plusieurs années, le bâtiment est abandonné alors je vous laisse imaginer le nombre de partisans.

[modifier] Parti Québécois

LogoPQ.jpg

Nouveau logo du Parti Québecois

Lors de son entrée dans la région, le PQ a soudoyé la populace avec des petits gâteaux au chocolat. Grâce avec cette magouille, le PQ entre à chaque élection en écrasant les autres partis grâce à leurs talents culinaires. Si un cochon remplaçait le député du PQ dans la région de Sept-Iles et qu'il se présentait aux élections, il serait quand même gagnant.

[modifier] Parti Libéral

Liberal.png

Le Partis Libéral du Québec

Il vaut même pas la peine d'en parler, c'est sans espoir. De toute façon, depuis l'adoption de la loi 965 qui permet de tirer à volonté sur des membres du parti, les membres sont en chute libre.

[modifier] Vie Culturelle

Sept-Îles est la capitale culturelle des sectes musicales.

Il est intéressant de noter que la ville de Sept-Îles abrite diverses sectes ayant pour particularité d'être toutes reliées à une forme quelconque de musique. Les principaux tergiversateurs sont :

  • L'Harm'manik
  • Les Rappeux (aussi connu sous le nom de "Fake Gangsta")
  • Le parnasse
  • l'Underground de Sept-Îles
  • La G Society
  • Rocks'cool

[modifier] Lutte du pouvoir

Il est connu de tous que Sept-Îles est dirigée dans l'ombre par Tim Hortons, qui a déjà placé à quatre endroits stratégiques, ses comptoirs émetteurs d'ondes de contrôle mental situé dans les pailles de café.

La concurence du pouvoir, se joue principalement entre quelques principaux bélligérants. Nommons notamment:

  • Tim Hortons (présentement au pouvoir)
  • Mc Donald's
  • Wal-Mart
  • Le Sans-Destin
  • Le Ghetto
  • Le Parc
  • Taverne chez Louis
  • G Society
  • La Cage au Porc.
Qu'avez-vous pensé de l'article "Sept-îles" ?
 
184
 
9
 
9
 
12
 
20
 
6
 

Ce sondage a été créé le octobre 11, 2013 01:44 et 240 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia